Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Chine investira 460 milliards de dollars dans les chemins de fer en cinq ans

Qu’en penser ? D’une part que pour financer cela la Chine risque de faire appel à ses réserves de change et vendre quelques bons du Trésor américains, dont elle est la principale détentrice. Autre élément de réflexion, la Chine est un immense pays et intuitivement, on pourrait penser que la Chine aurait privilégié le transport aérien. Mais il n’en est rien. Sans doute parce que du côté approvisionnement de pétrole, les choses risquent d’être plus compliquées que ce que l’on veut bien vous faire croire dans les prochaines années.

Charles Sannat

 

BEIJING, 28 novembre (Xinhua) — La Chine va investir environ 2 800 milliards de yuans RMB (460 milliards de dollars) sur les chemins de fer et construire au moins 23 000 km de voies nouvelles dans les cinq ans à venir, a rapporté vendredi le journal chinois Economic Information Daily.

Les régions au centre et dans l’ouest du pays seront les priorités dans la construction de chemins de fer interurbains, dans le nouveau Plan quinquennal, le 13ème (2016-2020) du pays.

Les investissements en capital fixe dans les chemins de fer devraient atteindre 3 500 milliards de yuans dans la période du 12e plan quinquennal qui se termine cette année, bien au-dessus de l’objectif de ce nouveau plan de 2,8 milliards de yuans.

Le gouvernement central prévoit d’investir environ 800 milliards de yuans dans les chemins de fer et de mettre en service 8 000 kilomètres de ligne nouvelle cette année. L’augmentation des investissements en capital fixe dans les chemins de fer a grimpé à un taux annuel de 11,3 % en moyenne de 2011 à 2014.

Dans les cinq ans à venir, la province du Shaanxi au nord-ouest de la Chine prévoit d’investir environ 250 milliards de yuans pour améliorer le réseau ferroviaire, construire 4 600 km de voies nouvelles et augmenter le kilométrage du réseau à 7 000 km.

La province du Fujian, dans l’est de la Chine, prévoit d’investir près de 160 milliards de yuans pour construire 1 374 km de nouvelles voies, plus que la longueur totale des voies ferrées existant dans la province.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et pendant ce temps, nous on ferme des lignes...


  • Pas surprenant, mais rien à voir avec le fait de privilégier le pétrole ou non. Surtout quand on sait comment fonctionne l’appareil productif en Chine.

    Le ferroviaire, c’est le refuge de base du gouvernement quand il faut faire fonctionner l’économie à marche forcée. Avant, c’était l’immobilier ou les infrastructures, mais à force d’avoir inondé le pays de villes fantômes et de complexes sportifs inutiles, il a fallu passer à autre chose. Donc on fait fonctionner les entreprises d’état pour établir des milliers de kilomètres de lignes probablement inutiles.

    Il est essentiel de comprendre que les populations révoltées en Chine sont traditionnellement les paysans - reconvertis en ouvriers dans cette période moderne. Il est donc crucial de garder ces populations au travail.

     

    • Globalement d’accord avec ce constat. Mais il y a aussi la question de la devise. Je ne maîtrise pas trop le sujet mais il sera intéressant de voir s’ils se débrouillent pour faire une grosse partie des investissements sur leur énorme réserve de dollars -le dollar me semblant être la patate chaude du moment- plutôt qu’avec leur propre planche à billets...


  • la Chine pense à son avenir : et son avenir ce sont les voies terrestres,(les voies maritimes étant sous contrôle de l’empire) donc les diverses routes de la soie et la liaison avec le trans sibérien sont un but stratégique suivi depuis pas mal de temps, la route c’est bien, mais le chemin de fer c’est plus rentable et moins fragile que la route (himalaya, déserts, pluviométrie en asie du sud est). le chemin de fer ayant en outre l’avantage de créer des spots de développement économique dans les pays traversés. il est important de lier réseau interieur et connexions avec les pays riverains qui ont tous accepté depuis des années les investissements chinois dans la réalisation de ces supers routes de la soie. (même le Vietnam est de la partie)