Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine va lancer son système de paiement international basé sur le yuan

La Chine va enfin lancer son CIPS qui est un système de paiement international basé sur le Yuan. Ce système permettra de renforcer la présence du yuan dans le monde entier et de le considérer comme l’une des principales devises avec le dollar, l’euro ou le yen.

Depuis plusieurs années, la Chine prépare un système de paiement international basé sur le yuan appelé CIPS (China International Payment System). Il permettra d’internationaliser l’utilisation du Yuan à grande échelle tout en réduisant les commissions et les délais de traitement.

Ce système qui sera une sorte de voie rapide financière pour le yuan va remplacer le système qui se compose d’un Patchwork de réseaux et permettra de réaliser des transactions en Renminbi en toute simplicité.

Le CIPS est déjà prêt et la Chine a sélectionné 20 banques pour la phase de test. 13 banques sont chinoises et le reste sera des annexes et des institutions étrangères. Le lancement officiel aura lieu en septembre ou octobre 2015 selon les résultats de la phase de test.

Actuellement, les transactions par le Yuan doivent passer par plusieurs banques implantés dans les pays dans des zones offshore telles que Hong Kong, Singapour et Londres qui doivent être chapeauté par une banque chinoise.

Le CIPS permettra aux entreprises en dehors de la Chine d’effectuer directement des transactions en yuan avec des compagnies chinoises ce qui permettra de réduire considérablement les transactions.

Selon l’organisation SWIFT, le Yuan est devenu la 5e devise au monde en novembre 2014 et il a surpassé le dollar canadien et australien. La Chine continue d’augmenter les endroits qui acceptent les transactions en Yuan.

L’année dernière, la Chine a autorisé 10 banques à réaliser des transactions en Yuan et cela fait désormais 14 banques qui peuvent faire des transactions directement avec la Chine.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’organisme SWIFT, installé en Belgique a un rôle plus que primordial pour un pays.

    Le blocage SWIFT est une arme redoutable, et cet organisme est censé être neutre et bloqué uniquement sur décision de l’ONU.
    SWIFT a bloqué sur décision des US l’Iran en toute illégalité. SWIFT menace de bloquer la Russie sur décision US.
    Par ce manque de neutralité, SWIFT perdra son marché et des alternatives naitront. La Russie + Chine vont utiliser le CIPS. Idem pour l’Iran, puis pour les clients de ces pays !!!

    Je me réjouis du déclin de SWIFT


  • Il m’arrive d’acheter pour mes hobbys des composants électroniques sur un site de e-commerce chinois. L’avantage par rapport aux sites US ou autres, c’est que l’on peut payer avec sa propre devise ce qui évite les frais de changes prélevés par votre banque.


  • Nos dirigeants sous-estiment trop leurs adversaires. Le problème c’est qu’après la Russie il ne reste que la Chine. Alors la Chine à tout interet à ralentir voir empecher la chute de la Russie et utiliser ce temps pour se blinder contre l’Ouest.

    Nos dirigeants sont très arrogants, mais au final on est à 1 contre 6 dans cette histoire. La Chine et l’Inde c’est déjà presque 3 milliards de personnes. Et puis il n’existe pratiquement plus de patriotisme et de nationalisme à l’Ouest. Eux sont près à mourir et nous si on y perd un dollar on casse tout...


  • La Chine s’en sort, l’Europe s’anéantit :

    Sauf un grand sursaut des masses populaires, une guerre doit entrainer le plus d’Européens possible, en confrontation militaire avec la Russie, qui doit se dérouler sur le Vieux Continent, et dont les enjeux leur échappent.

    Alors voilà, on a besoin d’argent et de solidarité pour venir en aide au Vanuatu. Il faut exiger de prendre l’argent que le FMI destinait à l’Ukraine pour son armement et le donner à ceux qui n’ont plus ni toit ni nourriture. Les français savent se mobiliser et cette fois ci c’est vraiment l’occasion, disons la dernière occasion. Pour aider la France et l’Allemagne à essayer de contrer le risque d’escalade militaire il faut le soutient franc et massif des populations. On pourra répéter à satiété ce point :[Le 9 février 1990, James Baker, secrétaire d’État américain (de George Bush), avait assuré à Mikhaïl Gorbatchev que l’alliance occidentale n’étendrait « pas d’un pouce » son influence vers l’Est si Moscou acceptait que l’Allemagne réunifiée entre dans l’Otan. ] que des malins essayent de nous faire oublier.

    Si nous ne réussissons pas à obtenir l’arrêt de l’armement de l’Ukraine, et bien, toutes les armes qu’on leur envoie vont nous sauter à la figure et ce sera fini. Plus de problèmes avec les patrons des routiers, ni avec le ministère responsable des médecins, la population française pourrait être réduite de moitié, le pays sera ruiné économiquement et sous tutelle. Mais c’est peut être le sort normal pour des égoïstes suicidaires.

    "Les ONG mobilisées pour venir en aide aux habitants de l’archipel du Vanuatu, victimes d’un violent cyclone vendredi, éprouvent toujours, lundi, d’immenses difficultés à acheminer l’aide humanitaire aux îles les plus reculées. La mission des associations humanitaires chargées de venir en aide aux habitants du Vanuatu est immense."