Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La force européenne EUFOR RCA a officiellement terminé sa mission à Bangui

Près d’un an après avoir été lancée, par ailleurs non sans difficultés et grâce à l’apport de la Géorgie, qui, bien que ne faisant pas partie de l’Union européenne, a fourni 140 militaires géorgiens, la mission de la force européenne EUFOR RCA a officiellement pris fin le 15 mars.

Commandée par le général français Philippe Pontiès, depuis le quartier général de Larissa (Grèce), la mission de l’EUFOR RCA était de protéger l’aéroport M’Poko et de sécuriser les 3e et 5e arrondissement de Bangui, ce qui a donné lieu, parfois, à des accrochages sérieux avec les groupes armés présents dans la capitale centrafricaine. Ainsi, 19 fantassins de la 4e compagnie du 152e Régiment d’Infanterie (RI) de Colmar, déployée dans le cadre de cette mission européenne, furent blessés, soit 12% des effectifs engagés.

Quoi qu’il en soit, l’action des 700 militaires de l’EUFOR RCA (dont un tiers de Français) a permis à la force Sangaris de se concentrer sur d’autres régions de la Centrafrique, notamment dans le centre et l’est, et de préparer le terrain pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA).

Pour autant, l’UE restera impliquée militairement en Centrafrique avec l’EUMAM (European military advisory mission), qui, commandée par le général français Dominique Laugel [ndlr, actuel chef de la division Plans/Environnement auCcorps de réaction rapide-France], aura pour tâche d’aider les modestes forces armées centrafricaines (FACa) à se réorganiser. Comme pour l’EUFOR RCA, ses effectifs – 60 hommes – seront fournis pour un tiers par la France.

« L’Union européenne est pleinement engagée à soutenir le retour de la RCA à la stabilité Cette nouvelle mission jouera un rôle crucial dans le renforcement du secteur de la sécurité et donnera des conseils sur les réformes nécessaires.. pour faire des FACa un armée plus multi-ethnique, professionnelle et républicaine », a ainsi expliqué Federica Mogherini, le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Le mandat de l’EUMAM RCA durera 1 an une fois qu’elle aura atteint sa pleine capacité opérationnelle. Son budget est estimé à près de 8 millions d’euros.

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre les problématiques africaines avec Kontre Kulture :