Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La France mise en demeure par Bruxelles de libéraliser ses barrages

La Commission européenne somme Paris de libéraliser les concessions hydroélectriques. En 2010, François Fillon, alors premier ministre, s’était engagé à le faire. Mais depuis, le dossier est resté bloqué, au grand dam des énergéticiens européens.

Il y a tout juste cinq ans, en 2010, en contrepartie du maintien des tarifs réglementés de l’électricité pour les particuliers, François Fillon, alors premier ministre, s’engageait auprès de Bruxelles à ouvrir à la concurrence un certain nombre de concessions hydroélectriques – opérées pour l’essentiel par EDF. Depuis, rien n’a été fait et Bruxelles, excédé, a fini par taper du poing sur la table. Selon nos informations, le gouvernement français vient de recevoir une mise en demeure lui enjoignant à accélérer dans ce dossier. Paris dispose désormais de deux mois pour apporter une réponse, qu’il s’agisse de contester cette procédure ou d’apporter des éléments tangibles permettant de trouver une issue.

Certes la loi de transition énergétique votée avant l’été évoque la privatisation des barrages tandis que Ségolène Royal, la ministre de l’Énergie, s’est déjà prononcée en faveur d’un système de sociétés d’économie mixte pour exploiter les concessions concernées mais au regard de Bruxelles, « le texte aussi bien que les intentions restent beaucoup trop flous, souligne un bon connaisseur du dossier. Au cours des semaines qui viennent, les discussions s’annoncent extrêmement serrées. » Selon une source proche du dossier, la Commission européenne serait même encline à demander à EDF de ne pas se porter candidat dans le cadre des appels d’offres qui seraient lancés.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

Voir aussi, sur E&R :

Changer de modèle économique et social avec Kontre Kulture :

Sur le démantèlement des garants de la souveraineté nationale,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nous allons arriver dans le fameux cas : Privatisation des profits, socialisation des pertes.


  • Et bien avec ça , si on ne comprend pas qui décide et gouverne
    en France.... ?

    Où allons-nous.... ? dans peu de temps toutes les entreprises Françaises
    seront dépecées au profit des entreprises multinationales mondialisée .


  • Des actionnaires étrangers se soucieraient fort peu de la sécurité des personnes se trouvant en aval des barrages...


  • #1307190

    On court à la catastrophe . Bientôt nos forêts, lacs et rivières seront à l’appel d’offre. Puis ce sera le tour de nos maisons, de nos enfants et de soi-même.
    Il faut bien comprendre que dés le départ l’Europe doit être imposé de gré ou de force. Selon ses fausses élites il n’y aurait pas d’alternative.
    Il restera toujours à prendre le maquis, ce ne serait pas la première fois.


  • Attendez encore quelques années et on va nous dire qu’il faudra vendre la Tour Eiffeil et le chateau de Versailles

    Que ce sera bon pour " l’économie "

    Oui mais l’économie ça ne nous concerne pas nous le petit peuple c’est ça qu’on oublie de dire au passage ...

    Quant à mon délire de vendre le château de Versailles vous me direz que je suis déjà en retard puisque quasiment aucun travaux d’entretien de ce monument n’est possible sans les " gentils donateurs étrangers " déjà

    Alors de là à vendre ce château , il n’y a qu’un pas à faire

     

    • Pour le château de Versailles, ça va au delà, grace à FLEUR .... On commence à parler de la transformation de certaines parties en hôtels de luxe , histoire de récolter le pognon pour l’entretien ....Tu parles !


    • C’est exactement ça l’économie ça ne concerne historiquement que l’oligarchie.

      Ce n’est qu’avec les trente glorieuses que le peuple a pu participer de plein droit à la vie économique à travers le salariat, l’entreprenariat, la propriété et la consommation de masse, c’est-à-dire l’extension de la consommation de produits et de services auparavant réservés aux nobles et aux bourgeois, à la classe moyenne.

      La classe moyenne est une anomalie de l’histoire, concession de l’oligarchie occidentale pour endiguer l’extension du communisme. Le danger communiste écarté, elle va disparaître progressivement, tout comme la consommation de masse et la démocratie qui lui sont liées.


    • Toto j’ai lu et je suis totalement d’accord avec toi.

      Ta remarque sur l’existence de la classe moyenne , quand on la remet dans une perspective de temps très longue , est très pertinente : c’est bien une anomalie , une concession faites à la plèbe pour servir une lutte temporaire contre l’émancipation des peuples.

      On s’est fait acheter comme les indiens d’amérique avec de la verroterie.

      C’est vraiment une remarque très pertinente que tu as fait là et je t’en remercie , je ne m’étais jamais posé le problème dans ces termes.


  • Cette course effrénée vers la libéralisation de tout, y compris des secteurs stratégiques, est ridicule.
    Dans ce même secteur , on peut voir que depuis que EDF et GDF sont dissociés, les employés de GDF font du porte à porte pour encourager les clients EDF à passer sur GDF c’est à dire à payer leur facture electrique à GDF...
    C’est ça la concurrence ? Quel est l intérêt ? On paye les employés gdf à ça ?
    Un fleuron de l’industrie française et de la vie à la francaise qui a été coupé en 2 et les deux résidus sont réduits à se tirer la bourre et à se comporter comme des huissiers qui font du recouvrement de dette sans rien apporter rien côté service...
    Tout le monde est énervé de voir la privatisation de l’autoroute mais ils continuent ? Sérieusement ?


  • Et l’entretien, qui s’en chargera ? Poweo ?

    Pour un bis repetita de la catastrophe de Malpasset, c’est la parfaite direction à prendre.


  • Ces barrages ont été construit avec l’argent des contribuables et,donc,s’ils doivent être privatiser,les actions devront être répartis entre les français....la dépouille ne passera pas !

     

    • Exactement.

      C’est notre patrimoine.

      Nos élus (et bientôt vos élus - parce que pour moi, c’est la fin de ma vie électorale classique) outrepassent leurs mandats. Ils ne nous protègent plus. Ils nous bradent, nous mettent à poil.
      C’est des vendus. À Bruxelles, à Washington, à Doha, à Londres, Ryiad ou à Berlin.
      Alors qu’en fait ils valent deux balles sur leboncoin ou aux puces de Clignancourt.


  • Encore quelques loobby qui vont se faire un max de pognon, bonjour les factures électrique.
    Conséquence de la marche inexorable du capitalisme libéral, qui passe par la ruine du pays.
    Faudrait se mettre au niveau et aller faire des stages en BIELORUSSIE qui n’a que 0.7 % de chômeurs.
    Le coût de la bourgeoisie compradore chez nous c’est + de 6 millions de chômeurs, ça comment à faire un peu cher.


  • La libéralisation des barrages « au grand dam des énergéticiens européens »...
    ... Voilà qu’on se lance dans le jeu de mots au figaro ?


  • Les barrages ont été payés par le contribuable français et lui appartiennent donc. En outre, ce sont des outils stratégiques de première importance pour réguler la production d’électricité intermittente des filières éolienne et solaire. L’UMPS a déjà vendu les turbines des centrales hydro-électriques au profit des USA, les barrages vont suivre tôt ou tard.

    Marine, vite !

     

  • C’est dans ce genre de dossier que l’on perçoit avec davantage d’acuité le niveau des lumières qui nous gouvernent...

     

  • Patrimoine en danger : Le devenir des églises
    http://www.sppef.fr/2015/07/26/non-...


  • Un jour le sol n’appartiendra plus à la France. Nous serons alors totalement soumis au bon vouloir du marché, dites-vous que nous ne sommes soumis qu’à 75% à ce jour, imaginez …
    Je commence à aimer les pays (d’Asie par exemple) ou la terre appartient à la Nation. Elle n’est pas cessible, simplement ils payent un droit d’usage variant d’un pays à l’autre.
    Un système qui fait qu’1% maximum exploite les 99 autres % n’est forcément pas le bon.
    La Révolte arrive, soyez-en sûrs !


Commentaires suivants