Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France s’oppose au Consensus de Sotchi

Le Drian ou la politique étrangère française paralysée

Interrogé par BFM TV, le 7 février 2018, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a accusé « la Turquie, le régime de Damas, l’Iran et tous ceux qui attaquent la Ghouta orientale et Idleb » de violer le droit international.

 

L’expression « régime de Damas » désigne la République arabe syrienne, État membre de l’ONU. La Ghouta orientale abrite des combattants encadrés par les Frères musulmans et les Forces spéciales britanniques. Idleb est contrôlé par Al-Qaïda.

Contrairement aux propos du ministre, les opérations militaires de la Syrie sur son propre territoire ne violent pas le droit international. Elles se situent au contraire dans le cadre de la Charte de l’ONU et de la résolution 2625 de l’Assemblée générale. La participation de l’Iran aux combats, à la requête du président el-Assad, est tout aussi légale en droit international.

Par contre, la présence de Forces spéciales françaises sans autorisation du gouvernement internationalement reconnu de la Syrie contrevient à la Charte de l’ONU et à la résolution 2625.

Le 13 novembre 2017, le secrétaire à la Défense US, James Mattis, avait déjà prétendu que la présence des troupes de son pays sans autorisation de la Syrie était autorisée par le Conseil de sécurité. Ce qui est faux.

M. Le Drian intervenait pour s’opposer au Consensus de Sotchi. Il a accusé la Syrie d’utiliser des armes chimiques et a rappelé que la France n’accepterait de paix que négociée à Genève sous l’autorité du Département des affaires politiques de l’ONU (c’est-à-dire de Jeffrey Feltman) et incluant la Ghouta orientale et Idleb. Or, le Conseil de sécurité interdit toute négociation de ce type avec Al-Qaïda, ce qui rend la position française impossible à satisfaire.

Voir aussi, sur E&R :

À lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1898739
    Le 11 février à 14:32 par La France soumise
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Ce type était déjà dans la combine quand al nostra faisait du "bon boulot".
    Comment pense-t-il être encore crédible ?
    La position de la France n’a pas changée d’un iotat depuis Fabius et Hollande ; toujours aux ordres des Samaritains.... A VOMIR.

     

    Répondre à ce message

  • #1898764
    Le 11 février à 15:03 par pleinouest35
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    On n’a pas l’air cons avec une nullité pareille !

     

    Répondre à ce message

  • #1898790
    Le 11 février à 15:49 par Hugo bel
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Sarkollande a détruit la politique étrangère française, et le drian lui maintient la tête sous l’eau

     

    Répondre à ce message

  • #1898857
    Le 11 février à 17:14 par Ifuckcharlie
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Le Drian n’ est pas brillant il semble même toujours éteint avec sa tête de faux cul .

     

    Répondre à ce message

  • #1898864
    Le 11 février à 17:21 par l’hommencolère
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    S’opposer au processus de paix,quel beau positionnement Le Drian !

     

    Répondre à ce message

  • #1898886
    Le 11 février à 17:37 par culturovore
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Le Drian ne défend pas des intérêts sionistes, mais ceux de la France.

    La partie qui se joue en Syrie et en Irak inclue les intérêts français. Enrendez gaz et pétrole avant tout, mais aussi présence française, langue française, hégémonie française...

    La France a une légitimité historique dans la région, mais en jouant la carte takfiriste au détriment des Syriens elle s’est grandement délégitimée. Les gouvernements Sarko et Hollande ont ravagé la diplomatie arabe française.

    Comprenons bien que la partie se joue entre russes et américains. La Syrie est la table de jeu, et c’est triste à dire mais compte pour peu au regard des intérêts des grands.

    Les USA et la Russie sont entrain de sortir la France et la GB du jeu. Les deux partenaires historiques. Le Drian ne fait que tenter avec les mauvaises cartes qu’on lui a servi de sauver les présence française dans la région.

    Si la Russie et les USA nous sortent définitivement, la France perdra beaucoup. C’est de la Real Politique, dure, hypocrite, méchante, menteuse, mais tous l’utilisent et il faut soutenir nos intérêts dans la région.

     

    Répondre à ce message

    • #1898942
      Le 11 février à 18:27 par VORONINE
      La France s’oppose au Consensus de Sotchi

      Il y a longtemps que la France s’est fait éjecter de ces anciens protectorats de Syrie et du Liban , par les USA d’abord, par les russes maintenant .La France a conservé u ne telle aura et une influence telle que le gouvernement de Damas ne nous a pas appelé à l’aide ( souvenez vous des déclarations alcoolisées de Fabius sur l’espérance de vie de Bachar : ça c’est de la diplomatie !), et que la présence des troupes françaises en SYRIE est contraire à la charte des NU et illégale - tout comme les bombardements israeliens .
      Actuellement , la France , poursuivant la politique étrangère des trois derniers présidents est en train de se faire éjecter des pays d’Afrique avec lesquels elle était liée par des traités d’assistance .Les français sont remplacés par les américains , talonnés , là aussi par les russes.

       
    • #1898944
      Le 11 février à 18:28 par Edward
      La France s’oppose au Consensus de Sotchi

      Le Drian ne défend pas des intérêts sionistes, mais ceux de la France.



      Pas du tout mais pas du tout. L’intérêt de la France (la vraie, j’entend), c’est la stabilité de la région. Le Drian joue la carte de la discorde alors qu’il sait que ce n’est pas l’intérêt du pays. Le Drian ne joue pas dans l’intérêt de la France, il joue contre même.

      La France n’est plus écoutée car elle n’est plus souveraine. Au Moyen Orient, ils se disent : Comment un si grand pays a pu tomber si bas ? Les types ne comprennent pas.

      Le jour où la France aura un dirigeant digne de ce nom et digne de son histoire, elle sera de nouveau écoutée et admirée. Un homme qui s’imprègne de Richelieu, Louis XIV, Mazarin, Lully, Napoléon et tant d’autres grands Français, la France retrouvera sa place légitime de grande nation. Ni plus ni moins.

      Poutine l’a bien fait en Russie.

       
    • #1899071
      Le 11 février à 20:44 par culturovore
      La France s’oppose au Consensus de Sotchi

      @ Voronine

      C’est exactement ce que je dis. La France a perdu sa légitimité politique mais conserve une présence économique et des usages. Ceux-ci se sont réduis il faut tout de même préserver.
      En effet, dans le partage du Monde que se font Trump et Poutine, la France est mise à l’écart, comme en Afrique.

      @ Edward

      C’est exactement ce que je dis. La France a perdu sa légitimité politique mais conserve une présence économique et des usages. La diplomatie Sarko puis Hollande ont contribué à faire le jeu des USA et de Poutine. Que je sache Le Drian ne se propose pas de faire la même politique guerrière ? Il dit ne pas reconnaître la position des syriens mise en avant par les russes et les américains ou la France est tenue à l’écart de ses intérêts !

      Je ne dis pas que la France a bien fait de soutenir le takfirisme, je dis qu’elle a fait comme tous les autres et qu’elle n’aurait pas du. Je dis bien que Le Drain récolte ce qu’ont semé ses prédécesseurs.

      Comprenez bien, dans le partage du Moyen Orient, la guerre fut imposé par l’état profond US et chacun a avancé ses armées proxy :
      - la Russie avance derrière le Hezbollah mais puise sa légitimité bidon sur le fait qu’elle a pris positions pour ses intérêts propres pour garder les allaouites au pouvoir à Damas.
      - la France et la GB derrière Al Nosra
      - les USA derrière Daesh

      Chacun défend ses intérêts et la France pour Damas n’est pas légitime car elle n’a pas fait le bon choix de départ. Choix imposé par l’Otan grâce à Sarko pas par Le Drian. Le choix de la paix n’était plus envisageable puisque nous sommes sous commandement américain. La France n’y est pour rien, elle obéit et subit ! Dire que la France devait faire le choix de la paix c’est comme dire la France ne devait pas faire le choix de la collaboration en 1940, encore aurait-il fallut qu’on lui en donne la possibilité !

       
    • #1899406
      Le 12 février à 18:05 par Abdu
      La France s’oppose au Consensus de Sotchi

      « Le Drian ne défend pas des intérêts sionistes, mais ceux de la France. »

      Rejet total du travail d’Alain Soral. Toutes ces heures d’enquêtes, d’analyses, de colères,...

      Qui est la vraie France ? Celle défendue par Soral ou celle de Drian et toute la clique ? Laquelle faut-il mettre en italique ?

      « Les USA et la Russie sont entrain de sortir la France et la GB du jeu. Les deux partenaires historiques. »

      Cela n’a jamais été des partenaires. Encore moins historiques... Deux vulgaires brigands et rien de plus. Un peu d’humilité.

      Berlin, en tant que capitale mondiale, ne pourra se comparer qu’à l’ancienne Égypte, à Babylone ou à Rome ; qu’est-ce que Londres, qu’est-ce que Paris à côté de cela ? Hitler

       
    • #1899611
      Le 12 février à 22:59 par culturovore
      La France s’oppose au Consensus de Sotchi

      @ Abdu

      Je suis d’accord, le mot "partenaires" est mal choisi, je dirai donc que la France et la GB étaient "acteurs" prioritaires de la scène historique Syrienne. Avec "modestie" pour vous plaire.

      Vous utilisez la même logique que ceux que vous dénoncez en sortant les choses de leur contexte. Je dis que dans le cas de la Syrie, Drian fait son boulot et défend les intérêts de la France comme il le peut, il n’est pas en service commandé pour un autre pays contrairement à ce que vous tentez de faire croire.

      Cela ne veut pas dire que je cautionne toute sa clique et encore moins que je l’admire. Je dis ce qui EST.

       
  • #1898929
    Le 11 février à 18:17 par VORONINE
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Certains ministres me font penser à ces petits singes à qui les viets limaient les dents pour leur faire tailler des plumes aux invités de marque au cours de repas spéciaux ....

     

    Répondre à ce message

  • #1898973
    Le 11 février à 18:59 par sedetiam
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Donc, selon Macron (et son ministre français des Affaires étrangères), les rebelles syriens pourraient faire ce que bon leur semble sans que le régime bla, bla, bla, tandis que les autonomistes/indépendantistes corses...
    Déjà qu’au sein des condamnations pour apologie de terrorisme précédentes, notre très ch€r président du conseil constitutionnel affirmait, à sang pour sang, qu’Al Nosra faisait du bon boulot en Syrie, il ne nous manque que l’avis de Valls - en terme de constitution - quant aux libertés des uns... Et des autres.

     

    Répondre à ce message

  • #1898988
    Le 11 février à 19:08 par Tintin
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Je propose qu’à partir de maintenant, dans tout ce qu’elle publie ER dise "le régime de Paris" pour parler de l’actuel état républicain qui tient lieu de gouvernement en France. Avec le temps, ça aurait un certain effet.

     

    Répondre à ce message

  • #1899232
    Le 12 février à 01:09 par Baba Hamr
    La France s’oppose au Consensus de Sotchi

    Je l’aimais mieux quand il était maire de Lorient ; sa capacité de nuisance était, par définition, limitée.
    De Lorient au Moyen-Orient, il démontre que les Français ont raison d’avoir honte de leurs Affaires étrangères.
    Type sordide, à la soupe chez Hollande, au festin chez Macron, et pour y faire quoi de beau, au fait ?
    Quelle honte d’accéder à de telles responsabilités en se vautrant dans la fange de l’ignominie et du mensonge, en se ridiculisant, et le pays avec.

    Avant, il y avait quelqu’un comme Hubert Védrine : c’était toujours la caste des Puissants hypocrites, mais c’était autre chose en terme de vision et de politique défendue.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents