Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump et Kissinger, Macron et Erdoğan : Michel Drac commente l’actualité

 

À ne pas manquer, Michel Drac en conférence
le samedi 17 février 2018 à Lille :

 

Retrouvez Michel Drac chez Kontre Kulture :

Michel Drac, sur E&R :

 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1898812
    Le 11 février à 16:16 par Charlie tous les 30 février
    Trump et Kissinger, Macron et Erdoğan : Michel Drac commente l’actualité

    J’aime bien Michel Drac. Mais à chaque fois que je regarde une de ses vidéos, je m’attends à ce qu’il balance des saucisses dans la pièce en gueulant : "Mais c’est de la merde !!!"

     

    Répondre à ce message

  • Une petite remarque : guerre civile en Syrie ...heu non guerre terroriste atlanto-sioniste (Israël et cie).

     

    Répondre à ce message

  • Analyse très conventionnelle .

    On apprend pas grand chose,d’une analyse
    plus politiquement correcte ,qu’elle n’y parait
    au premier abord .
    Erdogan est clairement dans le viseur ,pour
    de bonnes raisons certes,mais aussi le regret
    manifeste du rapprochement avec la Russie.
    Quant aux Kurdes,la responsabilité d’Israël
    dans la manipulation est éludée .
    Etonnant quand même .

     

    Répondre à ce message

    • Il faut le savoir concernant les Kurdes : au départ le PKK c’est une pure création soviétique pour tenter de déstabiliser la Turquie Atlantiste dans les années 80 (pour se venger du piège Afghan). Les fameux 40 000 morts de la guerre civile Turque qui curieusement n’a jamais trop déchainé les passion en France et ailleurs (ils étaient dans notre camp). C’est seulement après l’effondrement de l’URSS que les Kurdes Turcs ont eu bonne presse en occident, même si on les a laissé dans la liste des organisations terroristes.
      Pendant ce temps là, la France et les USA s’acoquinait avec les Kurdes d’Irak pour les convaincre moyennant contrepartie de se rabibocher avec Saddam et de lâcher les Iraniens...
      L’analyste impartial de la question Kurde c’est effectivement celui qui vous dira qu’ils ont tendance à se laisser instrumentaliser par tout le monde et à changer souvent de partenaire et que c’est pour ça qu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent.

       
  • #1899428

    J’aime beaucoup Mr Drac mais il y a 3 "erreurs" (disons 2 ) dans ses déclarations :

    1. Depuis 1976 il y a eut 18 "shutdowns" au gouvernement US et celui qui s’est déroulé lors de la présidence d’ Obama a duré 17 jours, presque le double du dernier en date (avec Trump).

    2.Il y a des preuves irréfutables comme quoi le FBI et le DOJ sont fortement impliqués. Donc, oui, le FBI est mouillé jusqu’au cou.

    3. Le livre de Michael Wolff ( fire and fury ) est un ramassis de "on dit" et de rumeurs, lui-même l’a avoué sous la pression des "journalistes" de CNN. Il n’a interviewé, ni les collaborateurs de Trump et encore moins mr Trump pour la simple raison qu’ils savaient qui était ce personnage à la réputation douteuse. Il y a 1 semaine, il s’est viré en direct du "journal" télévisé "morning joe" (présenté par la fille de Brzezinski, en autre ) sur la chaine MSNBC, bref bon courage pour différencier les mensonges ou suppositions dans ce livre.

     

    Répondre à ce message