Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Russie à l’OMC : une adhésion inutile

Après un an, l’adhésion de la Russie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) n’a rien apporté à l’économie du pays, concluent les économistes occidentaux dans un article du Financial Times. L’adhésion à l’OMC a même été néfaste pour certains secteurs tandis que d’autres n’ont remarqué aucun changement, écrit vendredi le quotidien Novye Izvestia.

« La majeure partie des entreprises n’ont rien ressenti depuis l’adhésion de la Russie à l’OMC en 2012 », a déclaré Peter Mandelson, ex-commissaire au commerce de l’UE.

Après l’adhésion de la Russie à l’OMC, la société Strategy Partners Group avait réalisé un sondage auprès de deux mille entrepreneurs russes dont le chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions de dollars. À l’époque, plus de la moitié d’entre eux attendaient des changements positifs pour l’économie russe. Désormais, plus de la moitié pensent que l’adhésion de la Russie à l’OMC n’a eu aucun impact sur l’économie et 32 % sont persuadé qu’elle a été négative.

Le rapport de la Fondation politique de Saint-Pétersbourg a tiré des conclusions identiques. Selon les experts de l’organisation, c’est l’agriculture qui a le plus souffert de cette adhésion. Au final, les taxes sur l’importation de la viande de porc sont passées de 15 % à 0 % pour le quota prévu, et de 75 % à 65 % en cas de dépassement du quota. Par conséquent, les importations de porc bon marché en provenance d’Europe ont significativement augmenté, réduisant ainsi de 30 % le prix du porc en Russie. Par ailleurs, le coût de production du porc a augmenté en raison du prix élevé de la nourriture pour les animaux.

Le rapport de la fondation souligne également que les restrictions appliquées aux produits russes sur les marchés mondiaux n’ont pas été automatiquement levées – sur les 94 mesures antidumping appliquées aux produits exportés de Russie, seulement 4 ont été annulées. L’abrogation du reste des mesures devra faire l’objet de négociations dans le cadre de l’OMC. Tandis que la Russie a levé les restrictions sur les produits agricoles dès le premier jour de son adhésion à l’organisation, soulignent les auteurs de l’article du Financial Times.

Le consommateur russe, à qui l’on avait promis que l’adhésion à l’OMC ferait baisser les prix sur les produits importés, n’a rien gagné au final. Ni les voitures, ni le textile, ni les produits alimentaires n’ont connu de baisse de prix. « Les importations bon marché en Russie n’ont pas augmenté, annonce le rapport de Politique. Les espoirs du consommateur russe – qui devait être gagnant grâce à la baisse des prix sur les produits au détail – ont été vains. La diminution des prix du porc sur le marché russe, due à la baisse des taxes d’importation, s’est traduite par une réduction de seulement 1 % sur le prix du consommateur final. »

Toutefois même cette diminution est éphémère, avertit Sergueï Poukhov du Centre de développement. « Par la suite les prix seront déterminés en fonction d’autres facteurs, différents de l’adhésion à l’OMC », a-t-il déclaré.

Sur la gouvernance mondiale, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #450538

    L’économie Iranienne souffre du boycott décidé par Israel, à quand un boycott de la Russie ?

     

    • #450691

      Là ça ne va pas être possible....
      Si la Russie ferme le robinet de gaz, il va faire froid les prochains hivers.


    • C’est déjà plus ou moins le cas : les Russes ont proposé à l’Europe de signer d’importants contrats pétroliers et gaziers. L’Union Européenne n’a pas donné de réponses et a laissé traîner le dossier ; mais la Russie a trouvé un autre vendeur en la Chine (le plus gros contrat de toute l’histoire sino-russe vient d’être signé récemment.)


  • #450620

    CLASSIQUE !

    Vous vous engagez dans une démarche libérale (marché libre,plus taxes douanière, plus de protectionnisme pour les producteur nationaux ainsi que baisse des subventions pour ces derniers...) on vous fait de belles promesses, vous respectez votre part du contra.... Mais pas l’autre partie !

    Quand vous vous rendez compte de la supercherie c’est trop tard, et grâce aux accords signés ont vous tien par les c***

    Et pour faire valoir vos droits face au bloc Atlantiste, bonne chance ! (même si vous vous appelez Poutine !), et gare à vous si vous annuler l’accord !

    Vive le Libéralisme Anglo-saxon !

     

    • #451112

      oui , a priori ...

      Manque de pot , ils sont tombés sur un Os !

      l’os en question s’appelle Vladimir Vladimirovitch Poutine ...

      Car si nos dirigeants occidentaux sont avant tout prisonnier des conventions et/ou de leurs électorat pas toujours éclairé et/ou du roi $ et/ou de leurs propres intérêts à court-terme ...

      ils ont oubliés de comprendre le "Système Poutine" qui est simple comme bonjour = NE JAMAIS DÉPENDRE D’UN SEUL PARTENAIRE !

      comment feront ils pour expliquer que si la Russie est aussi "anti-démocratique" que nos médias se plaisent à le dire , Leurs président (V.V.P.) FAIT ce que SON peuple VEUT (dans sa grande majorité) POUR le BIEN EXCLUSIF de SON PEUPLE ?

      Quand on pense que la Géorgie est entrée dans l ’OMC AVANT la Russie (et a été un sacré frein ensuite pour l’entrée de la Russie ) on ne peut malheureusement pas ne PAS se rendre compte que cette organisation est noyautée jusqu’au tronc par des intérêts autres que ceux du commerce libre ...


  • #450831

    L’adhésion à l’OMC n’a pas pour vocation d’apporter quoique ce soit aux petites gens mais de faciliter les affaires des grands groupes marchands, industriels et financiers. L’adhésion à l’OMC a un impact négatif pour les petites et moyennes entreprises et pour les petits agriculteurs. C’est pour cela que les pays nouvellement adhérents à l’OMC mettent en place toute une série de clauses d’exemptions visant à protéger momentanément certains pans de leur économie. Cela permet de tempérer les effets dévastateurs de l’adhésion à l’OMC et de faire passer la pilule amère minimisant les troubles sociaux.