Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Russie ambitionne d’installer une colonie sur la Lune pour 2030

Selon des documents que s’est procurés le journal russe Izvestia, le kremlin envisage de faire alunir un vol habité au plus tard en 2030 pour installer une colonie sur la Lune, et il souhaite mettre en place des missions d’exploration vers la Lune en 2015 afin de mener des études approfondies sur le satellite naturel de la Terre.

Les documents, qui proviennent de l’Académie des Sciences russe, de l’agence fédérale de l’espace russe Roscosmos, de l’Université d’État de Moscou et de plusieurs autres instituts spécialisés dans les recherches spatiales, décrivent une proposition de programme en 3 étapes pour partir à la reconquête de la Lune. Moscou envisage ainsi d’envoyer un premier engin robotisé sur la Lune en 2016, et une mission habitée pour 2028. Au dernier stade de ce programme, en 2030, des cosmonautes utiliseraient les ressources locales pour bâtir les infrastructures d’une première base lunaire, suivie de la construction d’observatoires qui permettraient de faire des recherches sur la Terre et l’espace.

Le mois dernier, Dmitri Rogozine, le Vice Premier ministre de la Fédération de Russie, avait évoqué de tels projets dans un article dans le journal du gouvernement :

« Nous irons sur la Lune pour toujours », avait-il dit, expliquant qu’il « n’est guère rationnel de faire des dizaines ou des vingtaines de vols sur la Lune, puis de tout arrêter, et de décider de voler vers Mars ou sur des astéroïdes. Ce processus a un commencement mais pas de fin ».

Les ambitions spatiales de la Russie ne manqueront sans doute pas de fournir un nouvel argument pour tous les analystes qui évoquent un retour de la Guerre Froide depuis l’escalade de la crise ukrainienne. Le document exprime une certaine urgence à mener ces projets avant les autres nations, estimant que « les nations leaders dans le domaine spatial étendront et établiront leurs droits sur des bastions lunaires commodes pour s’assurer de futures opportunités d’utilisation pratique » dans les 20 à 30 prochaines années.

La course à la Lune à laquelle se sont livrés les États-Unis et la Russie dans les années 1960 est précisément l’un des symboles de la Guerre Froide. La course à la conquête de l’espace entre les deux grandes puissances avait débuté en 1955. Mais la première fois que la Russie a ambitionné d’explorer la Lune, c’était en 1964, à l’époque soviétique. Il avait alors été question d’envoyer une mission habitée sur la Lune pour 1968. Un peu avant, les Russes avaient pris une avance considérable sur les Américains en faisant effectuer le premier vol habité dans l’espace par Youri Gagarine en 1961. Mais suite à des problèmes techniques, les Russes ne parviendront jamais à concrétiser l’envoi d’une fusée Soyouz sur la Lune. Après la réussite de la mission américaine Apollo en 1969, qui a permis d’envoyer les premiers hommes sur la Lune, le projet est abandonné en 1974.

Ironiquement, le dernier vol d’une fusée Soyouz est intervenu le mois dernier à destination de la Station Spatiale Internationale, et il embarquait deux cosmonautes Russes et un astronaute américain… au plus fort de la crise ukrainienne, alors que le torchon brûlait entre la Russie et les États-Unis.

Le nouveau programme lunaire russe envisage la possibilité d’une coopération internationale, mais il souligne que « l’indépendance du programme lunaire doit être garantie quelques soient les conditions et l’étendue de la participation qu’y prendront les partenaires étrangers ».

Selon la NASA, la Lune pourrait receler des « trésors » de minerais et de matières d’importance stratégique, mais aucune recherche n’a été entreprise pour les localiser avec précision. La Lune pourrait également servir de station de lancement pour des vols dans l’espace lointain.

La Russie n’est pas la seule à envisager d’aller sur la Lune : les agences spatiales de la Chine, de l’Inde et du Japon travaillent également sur des programmes d’exploration, tandis qu’une firme privée californienne, Moon Express, envisage d’envoyer un premier vaisseau spatial automatisé dès l’année prochaine. Quant à la NASA, malgré d’importantes coupes budgétaires, elle a jeté son dévolu sur Mars...

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #812624
    le 09/05/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La Russie ambitionne d’installer une colonie sur la Lune pour (...)

    Ils vont pouvoir faire le ménage et débarrasser la Lune des boîtes de Coca laissées par les Américains...
    Qu’ils prennent aussi une pompe à vélo, les pneus des Lunar Rovers doivent être dégonflés depuis tout ce temps ! Et un peu de bois de chauffage, c’est qu’il fait froid là-haut !

    Fly me to the moon and let me play among the stars...

     

    • il fait froid et chaud là bas cher amis tout ce qui est exposé à la lumière du soleil chauffe fortement et plus que sur terre les température varie de -233 à + 123 degrés et les astronautes dans l’espace libre subissent à peu près les mêmes écarts de température suivant leur exposition à la lumière ou non.


    • #813194
      le 09/05/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La Russie ambitionne d’installer une colonie sur la Lune pour (...)

      @ juju

      Sans vouloir paraître prétentieux, le but était ici de faire de l’humour ! Cette notion de froid ou de chaud dans un environnement dépourvu d’atmosphère est vraiment... relative.
      Les pneus des Lunar Rovers n’étaient pas gonflés non plus... allez-vous m’expliquer qu’on ne peut utiliser une pompe à vélo sur la Lune ? Vous qui semblez être instruit, expliquez-moi plutôt comment le WTC s’est écroulé, car, même avec les charges creuses et l’emploi d’un produit aluminothermique, le compte n’y est pas...
      Maintenant, si vous souhaitez réellement évoquer les technologies spatiales et militaires dans le détail, pourquoi pas, mais je ne suis pas certain que cela va intéresser beaucoup de monde.


  • #812626

    Certes ces prouesses techniques et technologiques dans ce domaine peuvent (peut-etre) apporter du bonheur à l’humanité , mais ne trouvez vous pas que la moitié de la population planètaire ne pouvant se nourrir convenablement , il n’y a pas plus utile et nécessaire à "plancher" ?
    Je sais : les chinois , les américains ,les ... sont sur le coup ....et alors ! ( et cette fois on ne pourra pas imputer ces projets seulement qu’aux sionards )
    On se bat dans les rues pour des denrées alimentaires en ...GRECE , situation qui s’étendra inévitablement aux autres pays européens ,les tickets alimentaires aux USA sont monnaie courante , je ne parle pas du seuil de pauvreté en afrique , en inde ,...certains me rétorqueront que çà n’a rien à voir etc ... Si on réfléchit bien je crois que si et ceci a quand même un rapport avec l’orgueil et la "folie douce" que les humains ne partagent pas , par exemple avec les animaux . ( çà fait un peu "plonplon" et raz les paquerettes , mais je le pense !).

     

    • On pourrait très largement nourrir toute la planète, on a déjà les techniques et l’idée ( en déplaise à certains mais le végétarisme est la clé)
      Mais le monde ne tourne pas ainsi, les profits sont plus enviables que l’humanisme pour toutes ces élites vénales sataniques qui nous dirigent.
      La course à l’espace reprend. Des millions et millions de dollars ( ou roubles ici en l’occurrence) seront dépensés pour celui qui ira le plus loin.
      Une mauvaise chose ? Je ne pense pas. Grand lecteur d’Asimov (le meilleur auteur SF) j’ai maintenant une autre idée concernant la conquête spatiale ;
      Que l’on détruise nous-même notre habitat ou bien qu’un cataclysme stellaire nous emporte, il faut bien penser dès a présent à notre survie. Rester ou mourir (peut-être dans très longtemps mais cela devra arriver fatalement)
      Pour ceux qui voient l’humanité comme un cancer (car il y en a) ils devront donc voir d’un mauvais œil la colonisation future d’autres planètes.


    • Vous auriez raison de vous insurger contre un gaspillage d’argent qui pourrait nourrir la population, mais seulement si on manquait de nourriture. Hors ce n’est pas le cas au vu des surproductions agricole et alimentaires gachés . Un doc â voir " Dive ". Certes cela se passe au USA


    • des surproductions agricole et alimentaires gachés

      En même temps de la bouffe agro-alimentaire, même en surplus ça reste de la merde. Le problème n’est d’ailleurs pas uniquement alimentaire, le pognon mal réparti, c’est ça le fond du problème - nourrir c’est bien, apprendre à se nourrir soit même c’est mieux. En même temps, rêver d’un monde égalitaire, c’est rêver d’un monde qui n’est pas capitaliste. Le tiers et quart-monde est structurel et inhérent à l’idéologie dominante.


    • Concernant le budget et où le diriger, je constate pour ma part que les projets spatiaux ont quasi tous pris fin (ou commencé) pour des raisons budgétaires.
      Dans l’éventualité où tout ne se finit pas à coup de missiles (ou autre), ça me parait important pour ma part d’avoir un gros projet, et même si c’est un gros mot aujourd’hui, la conquête spatiale est le plus gros projet que je puisse imaginer à échelle humaine.
      Et sinon analyses scientifiques, avoir une base lunaire permanente est une base justement, pour profiter de la gravité lunaire et non terrestre, ainsi que la force et budgets colossaux nécessaires pour s’en arracher.

      Pour ce qui est de plus important ensuite entre nourrir tout le monde, les grands projets fédérateurs et l’orgueil humain, je ne peux pas me prononcer.


  • Rappelons à l’auteur de cet article que la conquete de la Lune a été pour JFK le seul moyen d’eviter une troisieme guerre mondiale... Pari accepté par N Khrouchtchev qui y voyait lui aussi une oportunité de conflit nucleaire. Donc et contrairement à ce qu’ecrit cet auteur c’est pour arrter une future guerre réelle cette fois qu a été mis en place ce programme, en fait ce fut le début de l desescalade et d’une certaine paix...
    Maintenant y a t il eu reellement des hommes qui ont marché sur la Lune on ne devrait plus a avoir longtemps pour le savoir...


  • Ah ! les merdias, même pas capable de reprendre une dépêche AFP correctement : Le projet doit être voté et ne commencer que dans deux ans.

    Savez-vous à qui appartient la Lune selon le droit international ?
    Rappelez-vous comment faisaient les premiers explorateurs : Ils plantaient un drapeau et réclamaient la terre au nom du roi d’Espagne. Pourquoi croyez-vous que les US ont planté un drapeau ?

     

    • Voui, mais, justement, si c’était le cas, les amerloques auraient fait un tintamarre de folie pour montrer leur nouvel "état". Là, rien, pas même une petit colonie.
      .
      Je pense que le petit drapeau a été planté dans un studio, sur notre Terre. Les autres états le savent mais se sont tus afin qu’à leur tour les USA se taisent sur d’autres secrets.
      .
      A moins que... la Lune ne fusse déjà occupée. D’où l’arrêt de l’exploration et la gestion très bizarre de cette aventure par des zuniens connus pour leur avidité.
      .
      En tout cas, la Lune (ou Mars, et d’autres corps célestes) est un sujet passionnant.


    • Ils l’ont planté dans les studios d’Oran chez Benichou ! Comment peut-on encore avaler des couleuvres de nos jours, c’est ahurissant !


    • Quand on voit un drapeau flotter et bouger en l’absence d’atmosphère (donc de vent) on peut légitimement se poser des questions sur l’endroit où il a été réellement planté...


    • Dark Side Of The Clown.

      Moi j’adore quand on m’explique qu’on est incapable de photographier le site d’alunissage de part la résolution que cela nécessite, mais à côté on explique qu’on est capable de viser le petit miroir de 50x50cm qui a prétendument été posé par les missions Apollo sur ce même site, recevoir le faisceau en retour et mesurer ainsi la distance de la lune au centimètre près. Trop fort ces ricains.


    • Oui c’est pourquoi on y trouvera uniquement le drapeau russe ! Le fameux allunissage d’apopollo a du se tourner a tataouine en Tunisie ou hollywood lol ! Par contre la ceinture de Van ALLEN risque de faire mal...Je dis ça je dis rien !


  • Mouais... je doute qu’il y ait des raisons pour aller s’installer sur ce gros caillou...

     

    • Enormement de raisons au contraire .... Déjà a cause du nombre diminuant a vue d’oeil d’orbites satellitaires pour l’observation disponibles encore a cause des débris spatiaux et du squattage de ces orbites par les américains , l’angle de vision beaucoup plus favorable pour surveiller les émissions des satellites américains a tout moment , et voir mettre en place des télescopes géants optiques pour la surveillance des météorites pouvant atteindre la terre ( en un point de la terre on ne peut observer qu’une "moitié" du ciel a tout moment ) .... Des ressources minières en terres rares et surtout en hélium3 absolument monstrueuses ( énergie exploiter sur place , qui peut être renvoyée sur terre a bas cout par induction ou autre ) , la lune peut servir de terrain d’essai a des bombes a emp hyper puissantes , sans impacter les systèmes terrestres etc ... Sans compter qu’en stratégie militaire basique , il vaut toujours mieux tenir le " higher ground " et la on ne fait pas plus high en la matière ...
      Que dire sinon , je pourrais écrire un bouquin de 50 pages rien qu’avec des avantages techniques a ce genre de projet .....


    • Moi j’en vois qu’une : y établir la nouvelle terre sainte pour nos amis.


    • http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A...

      La connaissance relativement précise de la composition géologique laisse peut de doute sur le faite que des pierres ont vraiment été ramené, donc quelqu’un a du aller sur place. Je suppose que c’est à partir de la connaissance des roches les plus abondantes dans la croute qu’on a pu vérifier au spectromètre en analysant le rayonnement gamma le reste de la composition et celle des autres planètes aussi.

      C’est sur les géantes gazeuses qu’il y a beaucoup d’helium 3 mais de toute façon on ne peut rien en faire sans la maitrise de la fusion nucléaire, ce qui n’est pas le cas pour le moment. Une fusion nucléaire bien maitrisé fait du silicium un carburant et les réserves terrestres de cet élément sont quasiment inépuisable, c’est l’énergie infinie.

      Sur la lune il y a surtout du fer et du titane pour construire sur place directement avec les ressources lunaire / palier à l’épuisement des ressources terrestres, et aussi de l’uranium et du thorium pour faire des moteurs nucléaire.


  • Oh oui ! Allez donc sur la lune pour montrer à tous ce que les américains nous cachent depuis si longtemps. J’ai hâte !

    Si ce projet est mené à terme, ça risque de bouleverser pas mal de choses.

     

  • #812680
    le 09/05/2014 par L’EMPIRE A FRANCHI LA LIGNE JAUNE
    La Russie ambitionne d’installer une colonie sur la Lune pour (...)

    L’Empire tente de rogner la Russie, la Russie fait l’inverse : elle agrandit son territoire ( Crimée, Lune, villes sur les océans,... ). Messieurs les Banquiers, on va bien rigoler.


  • Belle propagande destinée à faire ch… les Américains. 15 ans pour retourner sur la Lune ? Alors qu’en 5 ans ils peuvent y être.


  • Il faudrait déjà pouvoir être capable de se protéger au delà de ceinture de Van Allen.
    Or nous sommes encore incapable de propulser une quelconque solution de protection pour des être vivants.
    C’est pas anodin si il n’y a que des sondes ou des machines, qui sont envoyés en orbite haute.

     

  • J’aime bien le : « Mais suite à des problèmes techniques, les Russes ne parviendront jamais à concrétiser l’envoi d’une fusée Soyouz sur la Lune »
    Suite à la découverte de la ceinture de VAN ALLEN oui plutôt...et pourquoi pas avant 2030 ?
    C’est impossible de quitter la terre pour les organismes vivant, faut se rendre a l’évidence...à moins qu’on ai bien évolué en terme de protection contre les radiations mais dans ce cas faut vite aller dépolluer Fukushima et Tcherno...


  • les Russes sur la lune en 2030 ? Mouais, peut-être…

    Mais les américains sur Mars, on en est encore loin !

    Voir l’ article du journaliste US Christopher Bollyn, où il démontre que les Américains qui y ont envoyé une sonde y ont trouvé une sorte de rat du désert, avec un lien vers une photo sur le site de la NASA en bas d’article, ou ici.
    (La "bébete" est dans le quart sud-ouest de la photo)
    Par ailleurs, il faut remarquer aussi la demande qui lui a été faite par le fils d’un des responsables du programme de supprimer son article.
    Alors, photo prise sur Mars, ou dans un désert du sud-ouest des US ?
    Vraiment des bouffons à la NASA !

    Pour juger de la crédibilité de Christopher Bollyn, chercher sur son site ce qu’il écrit du 11/9 et de ses auteurs, et ça c’est bien plus politiquement incorrect qu’un rat du désert sur la planète Mars....


  • Ça me fait toujours penser à la chanson de Lennon : « Livin’ is easy with eyes closed, Misunderstanding all you see » (Il est facile de vivre les yeux fermés, Sans rien comprendre à ce que tu vois)

    Tout ça c’est du cinéma et franchement, je m’en bat les reins de savoir si on ira un jour sur la Lune ou Mars. Deux astres morts, au moins on pourra rien péter de plus avec nos gros sabots. Vu l’intérêt de la course à la Lune de 69 qui fut avant tout une question géostratégique que scientifique, j’ai peine à croire que de mon vivant, l’astronomie m’apportera quelque chose de concret dans mon existence et celle de mes proches.

    Pourtant j’étais consommateur de ce genre de truc il y a 10 ou 20 ans, quand j’avais encore de l’insouciance. Je penses malheureusement qu’on a bien d’autres préoccupation bien moins coûteuses à résoudre avant de jouer le Fandango de l’espace.


  • apparemment ,il y a encore des gens qui croient au voyage sur la lune de 68 et au rover "curiosity sur Mars !!(La distance au plus près est de 55,758 millions de kilomètres soit 0,3727 ua (unité astronomique)


  • Un superbe film "de fiction" pour mieux estimer les probabilités de la "conquête lunaire américaine" intéressent : Capricorn One (1977). A voir sans tarder.

     

  • A mon avis c’est effectivement une petite touche de propagande (la base lunaire en 2030) et un gros avertissement aux ricains : en 2016 on enverra un petit module capable de filmer le lieux d’allunissage d’Appolo 11 et il se pourrait bien qu’il n’y ait strictement aucune trace d’un allunissage précédent.... et en direct sur le net.... autrement dit lâchez-nous les basques sur l’Ukraine oú on vous met la honte mondiale.......


Afficher les commentaires suivants