Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Russie propose d’aider l’Armée Syrienne Libre

La diplomatie occidentale prise au dépourvu

La Russie continuait samedi ses initiatives diplomatiques autour du conflit syrien, son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov (sur la photo) se disant prêt à aider l’Armée syrienne libre (ASL) au lendemain d’une réunion avec le trio Washington, Riyad et Ankara.

 

La Russie accélère sur le dossier syrien. Moscou continuait samedi 24 octobre ses initiatives diplomatiques autour du conflit en Syrie, son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov se disant prêt à aider l’Armée syrienne libre (ASL) au lendemain d’une réunion avec le trio Washington, Riyad et Ankara à Vienne et d’un accord de « coopération » avec la Jordanie.

Dans un entretien à la chaîne Rossiya 1, Sergueï Lavrov s’est dit « prêt à soutenir aussi l’opposition patriotique, y compris la prétendue Armée syrienne libre, depuis les airs ».

Pour le chef de la diplomatie russe, l’essentiel est « d’approcher les gens qui peuvent les représenter et représenter les groupes armés qui combattent le terrorisme ».

Sans surprise, l’annonce a laissé incrédules les représentants de l’ASL, qui accusent la Russie de viser essentiellement les groupes rebelles dits modérés depuis le début de sa campagne de frappes aériennes, fin septembre, d’autant que le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait déclaré vendredi que Moscou n’arrivait pas à identifier d’« opposition modérée » en Syrie.

 

« Nous ne comprenons pas du tout la Russie »

« La Russie bombarde l’ASL et veut maintenant coopérer avec nous tout en restant liée avec Assad ? Nous ne comprenons pas du tout la Russie », a réagi le lieutenant-colonel Ahmad Saoud, porte-parole de la Division 13.

« Au lieu d’évoquer sa volonté de collaborer avec l’ASL, la Russie devrait arrêter de les bombarder », a déclaré Samir Nashar, un représentant de la coalition de l’opposition, affirmant que « 80 % des frappes russes visent l’ASL ».

Sergueï Lavrov a également affirmé avoir bon espoir d’amener toutes les parties du conflit syrien « à la table des négociations" dans un proche avenir, estimant même qu’il était "nécessaire de préparer des élections présidentielle et législatives » en Syrie.

Là aussi, cette proposition a été catégoriquement rejetée par les rebelles syriens soutenus par l’Occident. Samir Nashar l’a jugée absurde, assurant que la Russie essayait de « contourner les demandes du peuple syrien pour un départ d’Assad ».

Mais l’évolution récente des discussions montre que les Occidentaux vont vers une « compréhension plus juste » de la situation en Syrie, a jugé Sergueï Lavrov dans cette interview. Un entretien enregistré vendredi, avant une rencontre avec son homologue américain, John Kerry, et avant aussi la réunion à Vienne de la Russie, fidèle allié de Damas, et du trio États-Unis – Arabie saoudite – Turquie, farouches adversaires du président syrien Bachar al-Assad.

 

Les frappes continuent

Cette réunion quadripartite, une première diplomatique, pourrait être suivie d’une autre le 30 octobre, réunissant davantage de participants, ont annoncé John Kerry et Sergueï Lavrov.

La Russie, en minorité face aux diplomaties américaine, turque et saoudienne, a créé la surprise en annonçant une nouvelle alliance : une « coordination » de ses opérations militaires dans le ciel syrien avec la Jordanie, membre de la coalition internationale menée par les États-Unis contre l’organisation de l’État islamique (EI).

Lire la suite de l’article sur france24.com.

Sergueï Lavrov, la nouvelle bête noire des Américains, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les russes soufflent le chaud et le froid et ce sont les cerveaux des chancelleries qui s’enrhument.
    Le temps qu’ils moulinent pour retrouver leur équilibre sur ce contrepied diplomatique, l’ASL ne sera plus que peau de chagrin sur le terrain.
    Comment on dit quenelle en russe ?

     

  • Armée Syrienne Libre .. La farce : égorgeurs libres serait plus correct .
    Si ils prennent le pouvoir , le peuple Syrien va comprendre ce que signifient vraiment les mots dictature et règne par la terreur .
    Nos politiques eux diront qu’ils ne savaient pas , comme d’hab.

     

    • Bien vu, Nicolas. J’abonde ! Et en veux pour preuve les "regrets" exprimés ces derniers jours par Tony Blair qui lui non plus ne savait pas qu’il n’y avait pas d’armes de destruction massives en Irak !!


  • #1301335

    Ça alors, s’agit-il d’un « échec et mat » ?
    Vive la Russie !


  • #1301343

    Les diplomates russes regalent encore, il n’y a pas d’ASL, ils le savent, et mettent donc l’empire en contradiction en lui reprochant de ne pas partager son intelligence sur l’ASL, c’est succulent le caviar russe.

     

    • #1301369
      le 25/10/2015 par The Shoavengers à l’AFP
      La Russie propose d’aider l’Armée Syrienne Libre

      La nasse se resserre. En refusant de négocier, les "modérés" se mettront de facto dans le camp des terroristes à abattre, et les états-unis comme leurs complices. Une pierre, deux coups.
      Le camp du Bien est en effet complètement dépassé...Par sa propre bêtise.


    • #1301408

      Les " coalisés " , en fait les USA et leurs porte flingues de l’OTAN ne sont que des betes incultes .Depuis 1945 , ils sous estiment la RUSSIE ainsi que les capacités de son peuple .Ils oublient que dans l’histoire récente, en un peu plus d’un siècle , ils ont écrasé deux agresseurs de taille qui constituaient chacun la meilleur armée de son temps : ils ont ramené Napoléon à Paris, et Hitler à Berlin .Dans les deux cas , ces pays ne s’en sont pas remis . Lavrov est un remarquable ministre des AE , le coup de l’ASL est digne de lui .


  • Damien Viguier et Sergueï Lavrov : deux personnes à suivre deux près pour une initiation rapide au bon sens du Droit et de la Diplomatie (deux disciplines humaines intrinsèquement liées, vous en conviendrez).


  • Un bon terroriste, modéré ou pas, est un terroriste bien mort !! Tuez les tous !! Satanyaou les reconnaitra tous pour sien !!

     

    • #1301468

      Bien dit Max. La Russie a comprit qu’en prenant les choses en main avec le gouvernement légitime syrien elle risquait d’attirer les soit-disant membres de la coalitions contre elle dès la fin de l’opération de nettoyage. En invitant les autres état à déployer leurs forces avec elle et non pas contre elle est joue le rôle de leader et montre l’exemple et ne pourra que gagner plus de confiance de la parts de pays qui à l’origine aurait été pro-américain et israélien donc des ennemies potentielles. Au final c’est mathématique les alliés que la Russie et la Syrie vont se faire en plus seront des alliés en moins au détriment de l’axe du mal américains et les israéliens. Poutine fait un sans faute, mais cela ne ramènera pas à la vie les victimes innocentes de l’agression extérieur provoqué par toujours les mêmes, heureusement que des braves soldats kurdes, yazidis, desmembres du hezbollah et des mercenaires iraniens et d’autres qui ont sacrifiés leurs vie ont aidé les forces armées de la République arabe de Syrie pour protégé le peuple syrien. C’est dommage qu’il est fallu attendre 4 ans pour que quelqu’un de très influent bouge.


  • Les jours d’Assad au pouvoir sont comptés. Washington et Moscou travaillent ensemble. C’est une évidence. Pierre Hillard a raison depuis le début.
    Arrêtez de croire à la fausse dichotomie ouest-est, qui est au niveau international ce que la fausse dichotomie gauche-droite est au niveau national.

     

    • #1301430

      Mais Assad a dit (devant Pujadas, il me semble) que si son départ pouvait arranger les choses et faire cesser la guerre, il partirait instantanément.
      Si la Russie parvient à rendre sa complète souveraineté à la Syrie, il y aura des élections !
      Après seulement on verra...
      Jamais les Russes ne se contrediront en laissant la décision du maintien au pouvoir de Bacchar à une autre autorité que le peuple syrien.


    • Sans la Russie B. Assad serait mort et enterré depuis longtemps ... Le fait est que la Russie a une diplomatie remarquable : intervention militaire, négociations ouvertes, du grand art.


    • @Rahan
      Depuis 230 ans, on a jamais vu une démocratie remonter un pays.
      Les démocraties sont ingouvernables, c’est d’ailleurs pour cela que l’oligarchie mondialiste les favorisent.


    • #1301561

      @Chaban. Il n’y a pas qu’un seul cercle de pouvoir mondial, c’est dû délire de croire le contraire.
      Je ne sais pas si tu as remarqué mais la politique internationale américaine est en pleine mutation depuis à peu près 2 ans. Les relations Israléo-Américaine n’ont jamais été aussi catastrophiques. Les sionistes malthusiens américains perdent de l’influence autant au congrès qu’au Pentagone et à la CIA. Le rapprochement avec l’Iran était inimaginable il y a encore peu de temps. Les adversaires des sionistes collaborent effectivement avec les Russes et je m’en réjouis. Malheureusement, les américo-sionistes sont encore très puissants au USA et en europe (banques et médias) et il faudra bien des années pour qu’il perdent tout pouvoir et soient traduis en justice.

      Je sais que Poutine est un citoyen d’honneur de la city de Londres. Mais je suis sur la même position que Soral sur ce point : Poutine et le Kremlin ont trahi le nouvel ordre mondial en 2013 ! mais effectivement pas avant. Les dissidents les plus dangereux sont ceux qui viennent du système, car ils le connaissent réellement et quand ils frappent, ça fait très mal. Philippe de Villier a tout balancé sur la marché forcée vers le nouvel ordre mondial, mais il n’a pas eu besoin de faire un travail didactique pour écrire son bouquin, il n’a eu qu’à raconter ce qu’il a vu... La même chose pour Roland Dumas quand il a tout balancé sur la fausse révolution syrienne. Jean-Marie le Pen est peut-être celui qui a été le plus loin, en affirmant que les attentats de Charlie Hebdo était une machination des services secrets français (comme par hasard le lendemain il a été blessé au visage par l’incendie de son manoir !).

      A mon avis c’est ces mêmes élites rebelles qui détruiront le nouvel ordre mondial.
      Nous, nous ne pouvons qu’être au mieux, des spectateurs éclairés de ces événements historiques, tout en essayant de déconnecter un maximum de gens de la manipulation médiatique et sociétale dont nous sommes victimes depuis notre tendre enfance.


    • Êtes vous sûr de cela ? S’ il y a élection, Assad sera réélu. Qui va voter pour une opposition qui n’ existe pas ?


    • #1301643

      Tu as lu le titre sans lire l’article et de ce fait tu n’as rien compris ! Les Russes cherchent à enclencher un processus de paix qui amènera à des élections tout en sachant qu’en cas d’élection les marionnettes de l’ASL perdront et qu’Assad sera reconduit par son peuple. Les Occidentaux n’ont que "démocratie" à la bouche, alors ils vont leur donner de la démocratie ! Ils vont prendre les Occidentaux à leur propre jeu.


  • Cet article ne cite pas Fahad Al-Masri, qui a répondu positivement à la proposition russe et souhaite une réunion au Caire dès que possible.
    Ça commence à devenir intéressant tout ça..


  • En renvoyant à l’ennemi sa propre duplicité de langage qui ne repose sur aucune réalité cohérente sur le terrain, la diplomatie russe crée un bug et les petites exécutants des basses œuvres de l’Empire ont les fils qui se touchent. Pendant ce temps, les forces russes sur le terrain continuent le boulot.
    Attendons de voir, après le militaire, le gain politique de l’opération.


  • #1301466

    Jolie réponse du berger à la bergère je dirais.



    La Russie bombarde l’ASL et veut maintenant coopérer avec nous tout en restant liée avec Assad ? Nous ne comprenons pas du tout la Russie



    Les USA bombardent la Syrie soit-disant pour combattre l’EI tout en continuant à envoyer des armes à l’ASL, armes qui finissent dans les mains de l’EI ? Nous ne comprenons pas du tout les USA.

    Grosso modo : les américains s’amusent à jouer les marioles..les russes font de même on dirait.


  • Amusant de voir les Russes piétiner allègrement les plates-bandes des US qui n’en peuvent mais .


  • #1301636

    Depuis que Poutine est intervenu en Syrie il ne cesse de ridiculiser les US qui sont en train de perdre tout prestige au profit de la Russie . C’est bien bon...


  • Heureusement qu’il y a les Russes qui ont encore une tête pour réfléchir.


  • #1301857

    La situation sur le terrain est pour l’instant pire pour l’armée syrienne qu’avant le debut des frappes russes. Je commence à douter de la volonté russe d’en finir avec les terroristes.

     

  • « accompagne le monteur jusqu’au seuil de la porte » les Russes semblent connaitre ce vielle adage arabe...


  • Par ailleurs les médias ont reçu l’ordre de ne plus parler des succès de l’aviation russe en Syrie, ça fait trop pleurer à Washington et à Tel-Aviv .


  • #1302191

    Où est-elle cette armée syrienne libres ? Montrez-nous donc qu’on voit un peu à quoi ça ressemble !


  • #1302386
    le 26/10/2015 par la pince mon seigneur
    La Russie propose d’aider l’Armée Syrienne Libre

    Ca s’appelle de l’auto-référence diplomatique, paradoxe du menteur appliquer en politique, les russes appliquent juste les outils du logos.


  • C’est impressionnant comme avec la Russie tout semble plus clair. Avec les États-Unis, il y a toujours des zones d’ombre, des considérations que nous, pauvres misérables, sommes incapables de comprendre.

    S’il faut être prudent, il ne faut pas non plus accorder aux États-Unis plus de pouvoir qu’ils ne possèdent en réalité. Et c’est ça qui les tracasse : que la planète entière s’aperçoive qu’ils ne sont pas incontournables et qu’on a pas besoin de leur avis pour construire un monde meilleur.


Afficher les commentaires suivants