Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La confiscation de l’épargne devient une tendance mondiale

Maintenant que le bail-in (c’est-à-dire le sauvetage d’une banque effectué en mettant les déposants à contribution, comme cela a été fait à Chypre, ndlr) est devenu une pratique acceptée tout autour de la planète, aucun compte bancaire et aucun fonds de pension ne sera plus jamais en sécurité à 100% », écrit Michael Snyder sur The Economic collapse.

Il cite des exemples qui indiquent que cette pratique s’est en effet généralisée dans le monde au cours des derniers mois :

- Pologne : Reuters rapporte que le gouvernement polonais a annoncé mercredi dernier qu’il allait transférer à l’Etat plusieurs actifs détenus par des fonds de pension privés pour réduire la dette nationale. L’association des fonds de pension polonais a jugé que cette décision était inconstitutionnelle parce que le gouvernement s’est emparé de certains de leurs actifs privés sans leur proposer la moindre compensation.

- Islande : Ce pays a été salué pour sa gestion de la crise financière. Cependant, le ministère des Finances vient de proposer de limiter la garantie des dépôts bancaires à 100 000 euros. Cette mesure ne manque pas de rappeler que l’Europe a érigé la solution adoptée à Chypre (c’est-à-dire la mise à contribution forcée des déposants détenant plus de 100 000 euros en compte) en « modèle » , d’autant qu’en parallèle, des contrôles de capitaux ont été mis en place, qui ont permis de limiter les sorties de capitaux à 6 milliards d’euros.

- Europe : Jeudi dernier, les ministres des Finances de la zone euro ont approuvé un plan qui promeut la méthode du bail-in comme la méthode type pour porter secours aux banques too big to fail à l’avenir. Ce plan prévoit que les clients titulaires de dépôts supérieurs à 100 000 euros seront les premiers à subir des pertes en cas de tombée en faillite de la banque. Les contribuables ne seront plus mis à contribution qu’en dernier ressort.

- Italie : Un bail-in est actuellement organisé pour la banque Monte dei Paschi, la plus ancienne banque italienne. En clair, la banque ne paiera plus d’intérêt sur ​481 millions d’obligations hybrides. Ces titres ont été choisis en particulier, parce qu’ils n’offrent aucune protection ni aucun recours à leur détenteur. Les clauses de leur règlement prévoient que l’absence de paiement des intérêts de l’emprunter ne sera pas considérée comme un défaut de paiement. Il ne semble pas que ce sauvetage devrait concerner d’autres titulaires de comptes privés, mais cela montre que les officiels européens sont déterminés à appliquer la solution du bail-in en cas de chute d’une banque.

- Nouvelle-Zélande : Bill English, le ministre néo-zélandais des Finances est favorable à la solution chypriote pour porter secours aux banques en difficultés, qu’il a adaptée à la Nouvelle Zélande avec l’Open Bank Resolution (OBR). L’OBR prévoit qu’en cas de faillite d’une banque, tous les déposants subiront une ponction immédiate sur leur épargne pour financer le plan de secours de la banque.

- Canada : Le Canada est également en train de proposer la méthode du bail-in dans le cadre de la préparation du budget du gouvernement. Le nouveau budget propose de mettre en place un régime de bail-in pour les banques du Canada d’une importance systémique. Cette proposition est datée du 21 Mars, ce qui implique qu’elle est antérieure à la mise au point de la solution chypriote.

« Cela signifie que les gouvernements du monde considèrent désormais que notre argent constitue une partie de la solution en cas de faillite future de grandes banques », écrit Snyder.

Il n’y a plus d’endroit offrant une garantie totale pour placer son argent. Plus que jamais, il est impératif de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et de répartir ses actifs sur différentes sortes de supports au sein de plusieurs banques/institutions financières. Ceux qui s’en abstiendront et qui placeront toute leur fortune dans une seule banque ne devront pas se montrer surpris si un jour une grande partie venait à disparaître à la suite d’une décision officielle.

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A l’époque c’était de l’idéologie "complotiste et conspirationniste" :

    Confession d’un assassin économique
    http://www.dailymotion.com/video/xe...


  • A quand une révolution ?

     

  • vive les pigeons qui se laissent plumer en regardant la télé...

     


    • Faut arrêter la désinformation ... y a pleins de solutions ... dans ce contexte ou le gros capital bouffe le petit.

      Pourquoi pomper les revenus mobiliers des petits / moyens ?
      Alors que les revenus immobiliers sont sponsorisés voire subventionnés.
      Parmi les 11 0000 milliards de richesse de la France que l’Empire convoite, 70% sont détenus par les vieux en et en gros en immo.

      Pourquoi un petit cadre de 30-40 qui a mis de coté sur des produits financiers donc mobilier devrait être ponctionné alors qu’un vieu 68 ards qui a acheté quand l’immobilier était donné et qui profite de rente maintenant lui serait plus épargné ?
      Faut il remettre en cause des choses pour revenir à une justice fiscal comme :
      * l’immobilier locatif en tout genre
      * la niche d’exonération d’impôt du logement principal ?
      * voire les APL, qui ruine l’Etat pour gaver les proprios
      (ok même topo pour l’assurance vie qui fluidifie l’inégalité)
      Cette politique est elle le cadeau donné au classe moyenne supérieure comme niche contre l’inflation (l’immo encaisse relativement l’inflation), mais le bas peuple trinque.



      quel pourcentage de locataires en france ? 60 % ?

      qui sont ponctionnés de 30 a 60 % de leur revenu pendant parfois toute leur vie. faites le calcul.

      voila ou passe une grande partie du PNB.

      en passant relire la question du logement de Proudhon .



      Les maisons aussi se détériorent avec le temps, les terrains non entretenus la même chose.



      non. les maisons non occupées se détériorent avec le temps.

      quand on est arrivés chez nous c’était c’était insalubre, inhabité et pas chauffé depuis un bout de temps , on a fait des travaux a nos frais : pose de lino partout, papier peint, réajustage des portes et fenêtres dont la plupart ne s’ouvraient ou ne se fermaient même plus (ca date des années 20), traitement du bois, peinture, revêtement imperméable dans la salle de bains, éclairage extérieur, achat de 1,5 tonne de gravier pour les allées et la cave en terre battue...

      des locataires comme nous font augmenter d’un quart la valeur d’une maison...
      ...sauf qu’on l’a déjà payée 3 fois sous forme de loyers... :)


  • Il faut arrêter la désinformation. La solution chypriote est une excellente solution car c est la plus JUSTE. Pour renflouer une banque on ponctionne sur les depots en partant des plus gros pour s arreter a un plancher qui epargne la tres grande majorite des deposants.

    L alternative
    1 c’est faire payer l etat c est a dire tout le monde y compris ceux qui ne sont meme pas clients de la banque c est absurde.
    2 Laisser la banque couler ce qui revient a creer une effet de domino et penaliser tout le monde indistinctement

     

    • Laisser les banques qui ont fauté tomber en faillite, créer des banques d’état (nationales) payé par les remboursements d’argent volé par les banksters et les traders criminels, en les prenant directement sur leur compte dans les paradis fiscaux, si on voulait vraiment, on pourrait, on le fait pour des soi disant terroristes ou des pays à renverser, ces banquiers criminels pour tout le monde sauf pour ceux qui "surveillent" et les lois soi disantes de régulation, ne font-ils pas plus dégâts que les plus grand terroristes ?
      tout cela et les condamner en plus à de la prison,
      cela m’irait ... :)


    • Donc pour toi il est logique de faire payer aux clients d’un établissement la gestion désastreuse de celui-ci par les responsables ? Leurs prises de position risquées sur les marchés, et leur petit jeu malsain sont donc justifiable et justifié ? Tout va bien, au pire on fera payer les clients, voire même l’Etat !


    • Non la solution c’est que la banque soit supprimé. Et qu’on remmette les compte de ces gens dans une banque nationale. Tout te façon qu’est ce que c’est à part de l’informatique ? Car la on est en train de créer une fracture entre ultra riches et pauvres (moins de 100 000 euros). C’est la naissance de l’élite qui pour l’instant résstait caché. Il n’y aura plus de fortune intermédiare et donc plus moyens de faire bouger les choses. Car je vous rappelle quand même que c’est le capitale qui fait avancer les choses, sauf quand il est cohaliser (comme actuellement). C’est à dire qu’on va tous se soumettre. Pensez pas que c’est la solution la plus juste, c’est ce qu’on essaye de vous faire croire.


    • Faut arrêter la désinformation ... y a pleins de solutions ... dans ce contexte ou le gros capital bouffe le petit.

      Pourquoi pomper les revenus mobiliers des petits / moyens ?
      Alors que les revenus immobiliers sont sponsorisés voire subventionnés.
      Parmi les 11 0000 milliards de richesse de la France que l’Empire convoite, 70% sont détenus par les vieux en et en gros en immo.

      Pourquoi un petit cadre de 30-40 qui a mis de coté sur des produits financiers donc mobilier devrait être ponctionné alors qu’un vieu 68 ards qui a acheté quand l’immobilier était donné et qui profite de rente maintenant lui serait plus épargné ?
      Faut il remettre en cause des choses pour revenir à une justice fiscal comme :
      * l’immobilier locatif en tout genre
      * la niche d’exonération d’impôt du logement principal ?
      * voire les APL, qui ruine l’Etat pour gaver les proprios
      (ok même topo pour l’assurance vie qui fluidifie l’inégalité)
      Cette politique est elle le cadeau donné au classe moyenne supérieure comme niche contre l’inflation (l’immo encaisse relativement l’inflation), mais le bas peuple trinque.

      Donc pour renflouer une banque qui tiens l’Etat par les couilles, on augmente la ponction fiscale des privilgiées.


    • Et si on refusait de payer ? Il y a au moins un exemple récent : l’Islande ; et ça va bien pour eux.


    • @dave : l’article mentionne bien qu’il s’agit des dépots de plus de 100 000€, les actifs financiers sont un placement, quand vous en prenez vous recevez des obligations que vous ramenez chez vous ou que vous laissez dans un coffre, ils sont a vous et personne peut vous les prendre, vous en ferez ce que vous voulez, les revendre, les donner... attention quand meme, les actifs toxiques peuvent voir leur valeur divisé par 100 du jour au lendemain !
      En cas de risque de faillite il n’y a pas trente-six solutions pour que la banque paye ses obligations et évite un dépot de bilan :
      1- l’état renfloue la banque en liquide ou électronique
      2- la banque centrale du territoire renfloue la banque en liquide ou électronique
      3- la banque saisit les avoirs de ses clients
      On rappellera que le dépot de bilan signifie que seul les plus forts arriveront à se faire rembourser leurs créances au terme d’un procès et que tout les déposants sont aussi des créanciers de la banque, c’est eux les plus faibles. Et en plus il y a un risque d’entrainer les gros créancier dans la faillite comme le dit Borowic.
      Donc c’est peut-etre mieux de faire comme ça, mais il faut insister auprès de nos amis banquiers pour que les saisies soient considérées comme des prets à taux zéro remboursable sur les bénéfices après la tourmente.


    • Sinon, il y a la solution du Glass Steagal proposé par Solidarité & Progrès de Jacques Cheminade pour contrer ces dérives.
      Je vous laisse vous informer là dessus, ici, vous êtes capable d’approfondir par vous même ;)
      Quenellement votre


  • Personnellement je ne suis pas contre que l’on aille se servir dans les grosses fortunes au chaud dans les banques. Je trouve injuste ce système qui fait gagner de l’argent sans rien faire à celui qui a acquis, légalement ou non, une fortune. L’argent est la seule chose dans notre monde qui ne perd pas sa valeur. Presque n’importe quelle marchandise qu’on achète perd de sa valeur plus ou moins rapidement. Si on achète une salade et qu’on traîne trop pour la manger, elle se fane et pourrit. Si on achète des vêtements, eux aussi finissent par s’user et se déchirer ; idem pour les voitures, les machines, l’électronique etc... Les maisons aussi se détériorent avec le temps, les terrains non entretenus la même chose. Bref tous les investissements matériels s’évaporent avec le temps, sauf l’argent. Pourtant si l’argent perdait de sa valeur avec le temps, il ne serait plus tant convoité, et il pourrait redevenir une monnaie d’échange et uniquement cela.
    Bien sûr, on peut argumenter que l’on économise pour ses vieux jours, ce qui est même souhaitable dans le système insécurisé actuel. D’où la nécessité de mettre en place un revenu de base inconditionnel pour tout le monde, y compris les enfants (remis aux parents pour leurs enfants). Il y a deux motifs qui poussent les gens à épargner l’insécurité du lendemain et l’avidité . On peut remédier seulement au premier par le revenu de base. Pour le second, la dévaluation progressive de l’argent épargné est une sorte de frein à la convoitise. Je ne pense pas que ce soit un mal. Au contraire, le système actuel qui encourage tous les rapaces au gain, a déséquilibré et corrompu toute l’économie. Donc si les choses commencent à changer dans le bon sens, c’est-à-dire en faisant perdre aux gros épargnants une partie de leur fortune, eh bien tant mieux.

     


    • L’argent est la seule chose dans notre monde qui ne perd pas sa valeur.



      un 2cv stockée au sec avec un kilométrage de moins de 10000 vaut une petite fortune.



      Le Chancelier Hitler avait fait disparaître le chômage en deux ans. Mais si la misère vous convient...payez. Et quand vous aurez perdu votre travail et perdu votre patrimoine, les Banques seront sauvées ? Elle continuerons à jouer, et ne vous appartiendront pas. Mais votre maison, et votre compte en banque, oui. Et votre santé, et vos enfants, votre pays, votre culture, votre spiritualité...votre race...



      point godwin :)

      si on nationalise les banques et qu’on envoie chier les usuriers avec leur dette imaginaire, soit :

      _ceux qui auront pris la décision sont assassinés.

      la finance nous fait déclarer la guerre (par les anglais par exemple, la city toussa....)

      _ou fomente des troubles aboutissant a la guerre civile nécessitant une intervention internationale de l’ONU (ancienne société des nations, bras armé du gouvernement mondial) avec renversement du pouvoir et retour des anciens maîtres dans les camions des casques bleus.

      désolé de le dire, mais la solution passe par la nationalisation des banques accompagnée de l’arestation des membres de l’oligarchie ploutocratique encore présents sur le mode : si il nous arrive quelque chose, si vos copains tentent quelque chose pour foute la merde, vous y passez.

      même mon oncle qui n’est pas un extrémiste (vieux socialo dégoutté de hole land) arrive a cette conclusion.


    • J’ai pas tout lu car je n’ai pas trop de temps à perdre avec des niveaux faibles dans ton genre.

      Evidemment les rageux sont toujours envieux des riches, tout comme les faibles sont envieux des forts. Seulement, il y a aussi, très souvent, une question de paresse qui entre en compte.

      Il est parfaitement normal que des gens ayant épargné toute leur vie gagnent plus avec les misérables taux d’intérêt des banques. Si tu crois que les vrais riches laissent leur argent en épargne, t’as pas compris grand’chose.


  • Non seulement il n’y a plus de travail, mais bientôt plus d’argent. Et on doit dire merci ?
    Il n’y a pas d’autre solution que de céder à cette arnaque montée de toutes pièces ?

    Le Chancelier Hitler avait fait disparaître le chômage en deux ans. Mais si la misère vous convient...payez. Et quand vous aurez perdu votre travail et perdu votre patrimoine, les Banques seront sauvées ? Elle continuerons à jouer, et ne vous appartiendront pas. Mais votre maison, et votre compte en banque, oui. Et votre santé, et vos enfants, votre pays, votre culture, votre spiritualité...votre race...

     

    • La religion. C’est pas fait pour les chiens.
      Créées pour remédier à la condition humaine dans tout ce que prend la Mort tôt ou tard, à petit feu ou d’un seul coup.
      Mieux vaut ne pas se faire prendre par surprise.


  • Autre alternative : vider ses comptes, ses livrets A etc, liquider ses assurances-vie, et acheter de l’or et de l’argent métal, anonymement et à l’étranger. Au moins vous serez certains que personne ne viendra vous le voler (suffit de l’enterrer quelque part). Et si vous avez envie de rester en Europe - ce qui n’est pas mon cas - pourquoi ne pas diversifier en achetant des terres ou des forêts, en plus d’acheter des métaux précieux. De toute manière vu l’endettement des Etats, la situation financières et les engagements des banques (produits dérivés, effets de levier colossaux, bilans bourrés obligations d’Etats en faillite...), et la conjoncture économique internationale, le "bail-in" n’est pas une éventualité mais une certitude, et ne comptez pas trop ni sur la pseudo garantie de 100 000€...
    La dette publique totale de la France est de 146% du PIB (et non pas 93%), soit 4800 milliards d’euro, même en saisissant l’intégralité des dépôts bancaires et des assurances-vie ça ne suffirait toujours pas... Faut voir les choses en face c’est cuit.

     

  • pourquoi "ils " finiront pendus !
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • c’est du vole pur et sipmle !...pour moi ca remet en question le fondement de la banque et de la valeur de l’argent, car si nos économie ou épargne représentent la sueur et le sacrifice ;le travail et la dignité ,que représentent les banques ? en fin sous leur forme actuel ? des booky ? en sachant que leur fortune personnel sufit a les sortire de la crise d’ont elle sont responsable, si les états sité accépte c’est trés louche, c’est la plus grosse arnaque du moment le super buzz !...parseque d’apré moi les banques n’ont perdu que du manque a gagnié et avec cette dessision qui englobe plusieur paye les beneffices reel cette fois seront énorme d’unne part et rien ne garenti la duré de ces ponction sur les épargne et les salaire pour quoi pas, partager entre les banque et leurs agent au saint des gouvernement complise ... une rentabilité malgré tout et contre tout ..., on est a l’abri que dans la méfiance , toute lees lois ne sont pas toujour honete


  • L’information est bonne mais l’article ne touche pas le problème de base qu’est l’usure. Un placement à intérêt est de l’usure. Ce qu’il faut c’est des banques qui prêtent sans intérêts pour des projets de développement définis. Une banque ne doit pas rapporter mais offrir des services qui doivent, comme tout travail, être payants : chèques, cartes, comptes, dossier d’emprunt.