Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La construction de porte-avions russes démarrera après 2020

La Russie pourrait lancer la construction de porte-avions après 2020, a annoncé jeudi le commandant en chef des forces navales russes, le vice-amiral Viktor Tchirkov, lors d’une conférence de presse à RIA Novosti.

"Actuellement, les bureaux d’étude ont reçu des commandes, on met au point la documentation, l’argent nécessaire à la construction de ces navires a été débloqué", a indiqué le vice-amiral.

En février, le prédécesseur de M.Tchirkov au poste du commandant en chef de la Marine russe, Vladimir Vissotski, a déclaré à RIA Novosti que le projet technique d’un nouveau porte-avions serait mis au point avant 2014 et la construction du navire commencerait après 2020.

Selon lui, il ne s’agira pas d’un porte-avions au sens strict, le navire devant être beaucoup plus sophistiqué que tous les navires existants.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vladimir, si tu pouvais nous en sortir un avec un système de catapultes et non plus le traditionnel sky-jump si caractéristique de l’époque soviétique, ce serait super !...

    Je dis ça parce qu’à la base normalement vous avez des avions parfaitement adaptés à l’emport de charges lourdes... C’est juste dommage qu’ils ne puissent pas les embarquer faute d’un système adapté lors du décollage...

     

    • Le problème avec le système à catapulte c’est que c’est un système qui demande un entretient très suivi.
      Donc pour un porte-avion nucléaire dont l’avantage principal est l’autonomie, c’est un handicap.

      Le navire doit rentrer souvent à terre pour entretenir les catapultes pour une "indisponibilité périodique pour entretien et réparations" (IPER) alors que son système de propulsion nucléaire peut l’emmener vers une autonomie beaucoup plus grande.

      En plus, ces nouveaux porte-avions seront, j’imagine, équipés de combustible nucléaire à pile unique qui permet une immobilisation très courte pour une période d’autonomie dépassant 2 ans.
      En revanche les catapultes demandent un retour à terre tous les 3 mois environ, pour une immobilisation relativement longue.

      Donc, dans une optique militaire fonctionnelle, la catapulte présente quand même ce gros désavantage.

      Ceci dit, quand l’officier russe parle d’un bâtiment beaucoup plus sophistiqué que les navires existants, la sophistication peut justement concerner les catapultes, avec des équipements moins contraignants et plus faciles à entretenir.


  • 2020, l’espoir fait vivre.

     

    • 2020, c’est demain (=un septennat). C’est même assez court comme délai. Le temps de recruter et former un équipage, mettre en place les structures de logistiques, d’entretien, réfléchir à la place du sous-marin dans l’ensemble de la structure à venir, ses missions etc. Sacré travail.
      En face, il ne suffit pas de produire comme des petits pains pour avoir une armée digne de ce nom. Je dirais même que vu la situation présente et son évolution, les capacités Russes seront largement suffisantes, surtout si on y ajoute tous ces alliés potentiels ! Il faut en tenir compte et ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Sur-capacité=incapacité.


    • #195995

      2020...Combien de temps a-t-on mis pour avoir le porte-avion Charles De Gaulle ?