Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La destruction de Dresde : le pire massacre de l’homme

Par Richard Odorfer

Il existe des milliers de films, de livres et de mémoriaux consacrés aux victimes de l’Allemagne nazie, mais, pour ce qui concerne la quantité énorme de crimes de guerre commis pendant et après la Deuxième Guerre mondiale par les vainqueurs contre des Allemands innocents, les grands médias en font des sujets officieusement tabous. Ma petite lettre ne fait qu’effleurer une partie de la vérité.

En 1945 Dresde était une ville splendide de 650 000 habitants. Le 13 février de cette année-là, la ville était envahie par près de 750 000 réfugiés qui avaient fui devant l’invasion de l’armée soviétique et campaient dans les parcs, sur les trottoirs, dans les rues. Chacun se sentait en sécurité puisque Dresde n’était pas une cible militaire, c’était une ville hôpital qui pouvait se vanter de posséder 25 grandes installations médicales. La ville ne fabriquait pas de matériel de guerre, et par conséquent était laissée sans défense.

À 22h15, 800 bombardiers britanniques, avions d’escorte et de diversion convergeaient sur Dresde et larguaient des bombes incendiaires qui mettaient le feu à la ville d’une extrémité à l’autre. Une fois le ciel dégagé des avions ennemis, ceux qui avaient survécu dans des abris ressortaient dans les rues pour aider les blessés et enlever les morts. Des unités de service de secours de la région environnante se précipitaient dans la ville détruite pour apporter leur aide.

Les Anglais faisaient alors croire aux Allemands que le raid était terminé pour la nuit, mais ils envoyèrent une deuxième vague de bombardiers pour « faire coup double » en revenant piéger les secouristes dans les rues en feu.

Ce deuxième raid allait tuer des milliers de personnes qui se trouvaient en plein air, et eut aussi pour effet de produire la tempête de feu planifiée par les Anglais, provoquant dans la vieille ville des températures atteignant le niveau incroyable de 3 000 degrés Fahrenheit [1 600°C].

Ce crime contre l’humanité était tel que les victimes étaient aspirées dans un mur de flammes par un vent si puissant qu’il en avait renversé des wagons. Les sauveteurs découvriront dans les caves, à plusieurs pieds de profondeur, de la chair humaine fondue et des os.

En tous les cas, de toutes les horreurs que peut produire une tempête de feu dans une ville surpeuplée, la plus déchirante est quand des milliers d’enfants ont perdu leurs parents dans la panique et, essayant de fuir les incendies, se sont retrouvés les pieds englués dans le goudron et l’asphalte en fusion. « Ils empoignaient leurs membres torturés puisque leurs toutes petites jambes brûlées ne les tenaient plus debout ... puis ils s’effondraient jusqu’à ce que la mort vienne les libérer de leur misère physique. »

Le massacre continuait le lendemain matin, avec une troisième attaque de 400 avions américains qui larguaient des bombes sur la ville déjà détruite, et des avions de combat, volant à basse altitude, mitraillaient le personnel médical et leurs patients étendus sur des couvertures le long de l’Elbe.

Mais ce n’était pas tout. Dresde était bombardée encore trois fois, par un total de 1 172 avions : le 15 février, le 3 mars et le 17 avril 1945.

Le nombre des tués de Dresde oscille entre 250 000 et 400 000. Ce fut le pire massacre de l’homme.

Le sinistre 13 février devrait être retenu comme un jour de deuil et de souvenir.

Richard Odorfer, 13 février 2011

Comprendre la Seconde Guerre mondiale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

76 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #330907

    Et dire qu’il aurait suffit de s’abriter dans les usines Ford et IG Farben pour rester en vie...


  • et là aussi ça fonctionne :"ne jamais oublier, ne jamais pardonner ..." ?
    ou pas !!
    vae victis (malheur au vaincu)
    on verra au match retour ... sauf qu’on risque de pas être dans le bon camp si on continu avec nos "alliance" et notre soumission !!


  • Quand j’ai appris cette histoire tragique, il y a quelques années, j’ai été pris d’effroi et j’ai eu un tout autre regard sur la deuxième Grande Guerre...il est dit que Dresde était un test pour voir la réaction des population avant hiroshima et Nagasaki. C’est à ce moment précis que je suis devenu révisionniste. Au point de reprendre les grands moments de l’histoire moderne un par un et de me dire que les dirigeants pseudos résistant, comme Churchill, au grand méchant Hitler n’était pas tout-à-fait blanc que tout n’était pas blanc ou noir d’ailleurs.

    Pour le nombre de mort, c’est délicat, il est raconté que l’incendi était tellement terrible qu’il ne restait plus que des cendres, aucun cadavre à énumérer. C’est au poid de cendre humaine qu’ils ont du, approximativement, comptabilisé le nombre de mort.

     

    • C’est marrant j’ai eu la même démarche que toi quand j’ai pris connaissance de ce qui s’est passé à Dresde j’ai radicalement changé ma vision de la Seconde Guerre Mondiale et j’ai compris que le celui qu’on dépeint comme un monstre sanguinaire et barbare ne s’appelait pas Adolphe Hitler mais Winston Churchill. C’est le commanditaire de Dresde et du "carpet bombing" sur les villes européennes entre 43 et 45. La pire ordure de la Seconde Guerre Mondiale c’est Churchill,arrière petit fils du Duc de Malborough et dont la mère (de Churchill) était Jennie Jerome fille du milliardaire Leonard Jerome surnommé "le roi de Wall street".

      En tant que Serial killer de masse, Churchill est un spécialiste du barbecue humain, quand il était ministre de l’intérieur au début des années 10 il avait donné l’ordre d’incendier une maison dans laquelle était retranchée des anarchistes russes ;le "siège de Sidney Street",est selon le mot d’un officiel "une tache dans l’histoire de la police anglaise" . « Je suis fortement en faveur de l’emploi des gaz toxiques contre les tribus non-civilisées... dans le but de semer une vive terreur " cette superbe phrase remplie de compassion,Churchill la prononce dans les années 20 quand il est Président du Conseil de l’Aviation pour bombarder...l’Irak .

      Ce qui s’est passé à Dresde , Hambourg Hiroshima et Nagasaki est impardonnable ; Il faut voir la vérité : ceux qui ont commandité ces génocidaires bombardements savaient qu’ils allaient tué des civils en masse et très peu de militaire.

      A lire aussi Rigodon livre dans lequel Céline décrit cette autre ville martyre : Hambourg ; ville bombardée 187 fois entre 1943 et 1945 !!!

      Et une petite dernière de Sir crapule du XXème

      "Je n’admets pas qu’on dise qu’un crime grave ait été commis contre les Peaux Rouges en Amérique ou contre les peuples Noirs d’Australie. Je n’admets pas qu’il soit considéré néfaste de traiter ces peuples comme ce fut le cas, par le fait qu’une race plus évoluée, une race d’un niveau supérieur, une race plus sage et avancée soit venue pour prendre leur place

      L’Histoire sera tendre à mon égard, parce que c’est moi qui l’écrirai"

      Winston Churchill, boucher traiteur de la famille Rothschild

      Se rappelait de Dresde, de Hambourg d’Hiroshima et de Nagasaki est le plus grand devoir de mémoire de l’humanité.


    • Pirloui@
      Quand on prend les livres d’histoire écrient par les vainqueurs, les films anglosaxon hollywoodien ou non et même dans l’esprit des anglais en particulier...Churchill avec son mage noir Aleister Crowley était un héros, un sauveur, un messie...

      On est véritablement dans l’inversion totale de tout chose : Subversion dans les sens du terme aussi bien sur l’inversion des valeurs que sur la manipulation de masse....où il est facile de transformer une crapule sanguinaire en bienfaiteur et inversement.. Attention je ne dis pas que Hitler était un sain...je dis que Hitler et Churchill étaient deux grosses crapules comme avec nos politiques, de nos jours, d’ailleurs, ça n’a pas changé. C’est effrayant à quel point l’histoire se répète inlassablement. On a vraiment à faire à une belle brochette de psychopathes qui reproduisent les mêmes schèmas et mécanismes que leurs prédécesseurs d’entre deux guerres.

      Crise Financière (arnaque financière) —> Ponction argent public —> Malaise social —> Colère populaire —> éRection d’oligarques radicaux —> Tension entre Nations —> Guerre Globalisée.

      Avec ce schèma : on voit que le système économique mondialisé usurier et spéculatif, violent, criminel et inhumain qui n’est ni catholique ni islamique va de pair avec le système politique, en voie de mondialisation, mensonger et biaisé dès l’origine conduit systèmatiquement à des catastrophe historique et humaine.

      Je n’ai pas peur de l’écrire : s’il y a eu la Première et Deuxième Grande Guerre c’est parce qu’il y a eu avant la démocratie moderne : ce système de gouvernement faussement représentatif. Et je peux argumenter mais ça serait trop long.


  • On parle très peu de ce bombardement du 13 février 1945. Il s’agirait d’après certains historiens d’une vengeance anglaise suite au bombardement de Coventry en 1940.C’est un pur massacre de population civile, perpétré par les vainqueurs qui mettront en place les procès de Nüremberg. Voir des images de Dresde ou de Berlin au lendemain de la guerre , on comprend mieux les première phrases de l’hymne de l’ex-RDA ( Auferstanden aus Ruinen und der Zukunft zugewandt) traduction : Né de ses ruines et tourné vers le futur

     

    • Je connais pas assez le sujet -peut-être que c’est de la désinformation- mais est-ce que c’est pas Hitler qui a commencé le bombardements des civils ?

      Si des gens ont des infos là-dessus...

      (parce que à l’actif de Hitler, je crois pas qu’il ait jamais fait bombarder de civils Français, même quand il en avait la facile occasion lors de l’Exode des populations qui a suivi la défaite française)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Blitz


  • Barbarie toujours et encore !


  • Ce qui est frappant, en quelque sorte, c’est d’avoir vu tant de film sur la guerre et de n’avoir jamais pensé un seul instant que les allemands n’étaient pas que des soldats sanguinaires, qu’il y avait des femmes, des enfants...des civils quoi et qu’ils avaient souffert autant que n’importe qui d’autre. Je veux dire que c’est flippant a quel point nous sommes conditionnés, lobotomisés.


  • Sur un thème similaire, un livre vient de sortir sur la déportation des allemands après guerre : Les expulsés de R.M Douglas.

    Présentation de l’éditeur
    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe a été le théâtre d’un transfert forcé de population à très grande échelle : des millions d’Allemands qui vivaient en Tchécoslovaquie, en Hongrie et en Pologne, devenus indésirables dans ces pays durement éprouvés par les ancrées de domination nazie, ont été délogés de leurs foyers et envoyés vivre parmi les ruines du Reich. Ces expulsions, qui se sont déroulées entre 1945 et 1947, ont été organisées par les autorités des pays concernés, avec l’aide des gouvernements britannique, soviétique et américain qui pilotaient alors la reconstruction de l’Europe. Elles ont concerné entre 12 et 14 millions de personnes, en majorité des femmes et des enfants, et ont été menées avec une telle brutalité qu’elles ont fait de nombreuses victimes : au moins 500 000 expulsés sont morts dans les camps de transit où on les avait rassemblés, pendant les trajets, ou à leur arrivée en Allemagne, épuisés, affamés et sans abri. Cet épisode tragique s’est déroulé au grand jour, sous les yeux de dizaines de milliers de journalistes, diplomates, travailleurs humanitaires et observateurs divers. Ses répercussions sont encore visibles dans l’Europe et dans le monde d’aujourd’hui. Pourtant, hors d’Allemagne, il est presque complètement oublié. C’est cette lacune historique que ce livre entend combler.


  • Dresde était considérée comme une ville musée, la ville des artistes . Elle a été bombardée au phosphore . Le plus effarant , c’est que ce sont les frères de race des Allemands, des Anglo-saxons, qui ont exécuté cette horreur sur ordre de leur maitres sionistes. Ces Anglais, ces Américains n’étaient que des traitres, ou plutot des dégénérés, des zombies totalement asservis par Israel .

     

    • Israël n’existait même pas à l’époque...


    • LF Céline, " D’un chateau l’autre "(1957) : " Ils nous parlent d’incendies de mines...illustrations et interviews...ils larmoient, ils se branlent infini, sur les pauvres mineurs de fond, les traitrises de flammes et grisous !...merde !...et sur ce pauvre Budapest, la férocité des tanks russes ...ils parlent jamais, et c’est un tort, comment leurs frères eux, furent traités roustis en Allemagne, sous les grandes ailes démocratiques...y a de la pudeur, on en parle pas...Ils avaient qu’à pas y etre ! Surtout que j’en savais un petit bout sur Dresde...j’avais vu huit jours avant le consul de Dresde...le dernier consul de Vichy... il m’avait tout raconté ! La tactique de l’écrabouillage et friterie totale au phosphore... mise au point américaine !...parfaite !...le dernier " new-look " avant la Bombe A..."


    • #331495

      @pseudo

      Ah, Ah

      Israël a toujours existé. Et même bien avant.....Israël.


  • On mesure bien la grande sauvagerie et la haine inhumaine de ceux qui ont donné ces ordres d’extermination - mais aussi ceux qui les ont exécuté selon moi ! - qui sont les mêmes rats crevés qui dirigent ce monde aujourd’hui, ou leurs descendants, et on se demande lorsqu’il n’y a pas de guerre, comment ils arrivent à canaliser leurs pulsions dévastatrices, sur qui s’acharnent-ils ?? ? . ... .


  • "La destruction de Dresde : LE PIRE massacre de l’homme"
    J’aime pas le titre mais merci de m’avoir fait découvrir cet événement d’histoire


  • Tiens, pourquoi il ne mentionne pas que ce n’était pas uniquement les britanniques qui ont bombardé ce jour là. L’US air force était aussi sortie en masse ce jour là. Surtout les attaques de jour en chasseurs-bombardiers étaient principalement US. La RAF n’ayant que très peu de chasseurs-bombardiers au rayon d’action suffisant. Les Spitfire, Typhoon, Tempest n’allaient pas si loin. Par contre les P38, P51 et P47 le faisaient sans problème. Mais si je me rappelle bien (oui faudrait vérifier, j’ai pas le temps là) c’était une des très rare occasion où même les bombardiers lourds B17 et B24 ont accompagné la RAF de nuit.

     

    • #331190

      Quand je pense que ma grand-mère maternelle a subit le bombardement de Saint-Etienne, qu’elle manqué de peu de mourir, qui n’a tué pratiquement que des civils français & qui a rendu inopérant la gare de Saint-Etienne qu’utilisaient les allemands, pendant au moins...24 heures (seulement !)

      Qu’elle a dû participer au transport des cadavres déchiquetés ...

      Mais bon, j’imagine que messieurs les anti-fa vont m’expliquer qu’elle l’avait mérité.


    • Tiens, bonne remarque... sur les 1200 bombardiers qui ont détruit Dresden, un gros 1/3 était de l’USAAF.


    • Ma mère et 2 de ses soeurs ont eu la chance de quitter Dresde le 13 février 45 vers midi*. Sa chance était qu’elle avait un peu discuté avec un controlleur de gare qui lui avait indiqué qu’il y aurait un train spécial vers midi. Il faut savoir que Dresde était la plaque tournante des réfugiés de l’Est. En fait le nombre de morts pendant le bombardement ne sont pas connus, car personne ne savait à l’époque combien de réfugiés s’y trouvaient.
      Le chiffre officiel anglo-saxon ( 40000) est ridiculement bas. Les estimations >100000 sont probablement bien plus près de la vérité.

      * Pour illustrer à quel point la propagande nazi était efficace à cette époque, ma mère nous a toujours donné cette anecdote. En effet que faisait elle et ses soeurs à Dresde en 45 ? Elle s’était rendu en Silésie (ou en Pomeranie je ne me souviens plus) rendre visite à sa soeur qui était chez un paysan en Arbeitsdienst (travaux obligatoires qui touchait toute la population). Elles étaient tellement peu au courant de la situation militaire de l’Allemagne que faire du tourisme pour une fille de 15 ans ne semblait pas si incongru en 45.



    • Quand je pense que ma grand-mère maternelle a subit le bombardement de Saint-Etienne, qu’elle manqué de peu de mourir, qui n’a tué pratiquement que des civils français & qui a rendu inopérant la gare de Saint-Etienne qu’utilisaient les allemands, pendant au moins...24 heures (seulement !)



      au havre mon grand père a survécu de justesse a un bombardement nocturne de son usine par les anglais. il a quitté la ville le lendemain ca lui a évité la deuxième couche au phosphore en 44...


  • voir d urgence le reportage de vincent reynouard "ce sont les vainqueurs qui ecrivent l histoire"


  • L’auteur de l’article parle des films sur cette période.
    Un grand auteur décrit son périple dans cette Allemagne lors de sa défaite et n’a jamais été traduit au cinéma : Céline avec D’Un Château L’Autre, Nord et Rigodon.
    Aussi une excellente présentation haute en couleurs d’un bombardement, classique celui-là, dans Fééries Pour Autre Fois, Normance.
    On pourrait adapter les scenarii en ajoutant une scène avec un évadé de camps de la mort qui aiderait les héros maudits et répondrait à leurs remerciements en leur disant que les Allemands nomment les membres de sa communauté les slaves blancs. Ca ferait plaisir aux financeurs gestionnaires des cinématographiques. Le public n’est pas bête, il filtrera.

     

    • Céline n’ a jamais réussi à faire adapter le "Voyage" au cinéma, il a meme fait le voyage d’Hollywood pour essayer, en vain . Si le "Voyage" est adapté un jour voici le casting : Bardamu : Dany Boon ; LOLA : Sandrine Kiberlain. Molly : Charlotte Gainsbourg. Robinson : Roschdy Zem etc... Scénario de BHL (il faut ce qu’il faut !) . Céline est calomnié depuis 81 ans, depuis le Voyage (1932). Les memes salopes qui bavent sur sa memoire sont en train de faire du fric avec son martyre (Adaptations théatrales, essais divers...).


  • Les atrocités inédites commises lors du saccage de l’Allemagne par les Alliés est une des raisons de la fabrication du mythe fruitier. Sans l’Ananas il aurait été difficile de justifier le déploiement d’un tel niveau de barbarie sur un des peuples les plus raffinés de l’époque. Il fallait trouver un pendant à cette abomination, quelque chose de pire encore afin d’occulter l’impardonnable.
    L’oligarchie Wasp et les sionistes avaient tout à gagner en élaborant cette rocambolesque salade de fruits !

     

  • La substance d’une telle tragédie véhicule d’émotions, d’enseignements et de questions... J’aimerais vraiment connaitre le pourquoi de cette acharnement. Peut-être y a t-il des éléments de réponse dans les livres d’Antony C. Sutton, que je n’ai malheureusement pas encore eu la chance de lire - c’est le prochain sur ma liste - ou dans un autre ouvrage. Est-ce que quelqu’un pourrait me donner une piste de réflexion ou une source autre que wikipédia - j’ai tendance à me méfier. Merci !

     

    • @Benoit. Tu poses la question :
      " J’aimerais vraiment connaitre le pourquoi de cette acharnement. " .

      Ma réponse personnelle : L’unique raison de cet holocauste était de TERRORISER le peuple allemand et l’emmener à se désolidariser de son armée ! Winston Churchill, ce grand criminel contre l’Humanité, avait fermement l’intention de GAZER les populations civiles allemandes ! Mais, l’état-major (dont le colonel Harris, ce dément qui supervisa les bombardements des villes allemandes ) arriva à l’en dissuader car, l’Allemagne disposait d’un redoutable arsenal d’armes chimiques en stock : les roatsbeefs brits, ces lâches !, craignaient qu’en riposte, l’Allemagne Nationale-Socialiste en fasse de même en larguant ses bombes chimiques sur la perfide Albion .

      En Irak, la même politique de TERREUR fût appliquée par les yankees cette fois-ci sur le malheureux peuple irakien : politique du " SCHOCK AND AWE " ( CHOC ET EFFROI ) (1) du sinistre criminel de guerre Donald RUMSFELD ! " Ramener l’Irak à l’âge de pierre " tel que l’avait dit James Baker à Tarik Azziz Ier ministre chrétien de Saddam Hussein !

      (1) La doctrine du " Choc et Effroi " , qu’est-ce que c’est ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Choc_e...


    • #331487

      Pourquoi ?

      - Tuer l’idéologies nationaliste, tuer toute idée de nationalisme, instaurer un traumatisme du style:voilà où ça mène

      - En fait à l’école, on nous dit la vérité : le nationalisme conduit bien à la barbarie sanguinaire.
      Mais par les ennemis du nationalisme !


    • @Kestadi

      D’accord, en somme, une stratégie comparable à celle résumée par Naomie Klein ("stratégie du choc") tu veux dire. Mouais... possible. J’ai surement commenté trop vite. j’ai du me dire qu’il devait y avoir une raison plus... raisonnable justement (genre "un danger de riposte cachée", ou "des infos compromettantes à détruire", "un timing imposé par des financiers" ou autres...) mais non. C’est vrai que quand on se rappelle que ce type d’oligarchie n’a pas le même système de valeur que nous, alors il apparait possible qu’ils approuvent de telles horreurs juste dans le but de soumettre et marquer durablement une population (avec tout ce qui s’en suit de business après). Enfin bref, la prochaine fois j’essaierai de faire preuve de plus d’empathie (au sens "me mettre à la place d’autrui pour réfléchir") avant de poser ce genre de questions.

      En tout cas, merci pour ta/votre réponse !


    • Pour comprendre le "pourquoi" de cet acharnement, il faut lire le livre "Germany must perish" de Theodore Newman Kaufman.


    • Vengeance Talmuidique...


  • Y’a des commémorations avec présence d’officiels chaque 13 février ? Je veux dire, en dehors de Dresde ?

     

    • bonne question. e&r devrait s’unir avec d’autres associations et commémorer les évènements monstrueux occultés. comme le héros juif du ghetto de varsovie, mais antisioniste, tombé dans l’oubli.


  • Monseiurs et Madames les Français !

    Je suis vraiment touché de ce que vous ecrivez du bombardement de Dresde et de la compassion qu’on peut apercevoir en lisant vos commentaires.

    Mais Dresde n’était pas la seule ville, qu’ils ont phosphorisée. Les alliés ont traité plus de 160 villes allemande de la même manière.

     

    • En effet, les bombardement de "terreur" en 1945, ont duré des jours entiers, avec 5000 avions 24/24 sur plusieurs villes d’Allemagne. Pays qui était déjà à genoux .

      La folie meurtrière des alliés n’est plus à prouver, résultat d’une alliance diabolique qui ne voulait pas que l’Allemagne se libère des "droits de l’homme" et autres idéologies judéo-maçonniques.

      Reynouard en parle très bien dans son exposé sur "l’holocauste", partie 3-4 ou si je me souviens bien.


    • #331492

      Évidemment. N’oublions pas non plus les villes françaises.

      Mais Dresde c’est pour la symbolique. Quand on évoque Dresde, on comprend tout de suite l’événement, la manipulation et les vrais ennemis.



  • Il existe des milliers de films, de livres et de mémoriaux consacrés aux victimes de l’Allemagne nazie



    Ah bon ?

    Il me semble pourtant qu’il en existe très peu, voire aucun, qui parlent de l’extermination systématique du chômage, de la dette souveraine et de la misère dans l’Allemagne du Troisième Reich.

     

    • #331381
      le 14/02/2013 par †..mais mon p’tit coeur, lui, restera FRANCAIS !†
      La destruction de Dresde : le pire massacre de l’homme

      Héhé ! Très bon, je m’en souviendrais de celle là ; )
      C’est vrai, on parle très peu des véritables victimes de la guerre...
      C’est comme la guerre hollywoodienne, sa première grande victime est la vérité, les faits n’étant que des collatéraux.


  • Réponse à PSEUDO ; Israel existait à l’époque en tant que PEUPLE. C’est en 1948 qu’Israel a ressuscité en tant qu’ETAT.


  • Ces massacres décidés à Wall street sont en conformité avec le Talmud, on ne déploie pas spontanément une telle armada sur un objectif civile, il faut une volonté intense d’annihiler par le feu. Les mêmes banquiers psychopathes étaient prêt à faire 140 millions de morts en Russie durant la guerre froide... à plonger l’Iran dans un holocauste nucléaire... Ces monstres ont industrialisé le meurtre, dans le but d’annihiler les "races rebelles" tout en inversant l’accusation ! En enfer tout ça, vite !


  • je vous recommande le film DRESDEN (sorti en francais sou le titre "dresde chronique d’un amour") tourné par la télé allemande.

    http://www.cinemotions.com/Dresde-1...


  • Autre fait méconnu que j ai trouvé en faisant des recherches sur les réseaux de resistance envoyé en 45 faire le siège de Royan : "...Les 14 et 15 avril 1945, des bombardiers B-17 Flying Fortress et B-24 Liberator de l’USAAF couvrent de nouveau la ville de bombes. L’historien Howard Zinn relate dans un documentaire son expérience du bombardement de la ville, auquel il a participé comme pilote de B-17 au sein du 490th Bombardment Group. C’est au cours des raids sur Royan que le NAPALM fut expérimenté pour la première fois de façon massive : durant la seule journée du 15 avril, environ 725 000 litres de napalm sont déversés sur la ville." Pour ceux comme moi pour qui napalm n’évoquait que le Viet-nam et bien non c’est bien nous français qui avons eu la primeur de leurs techniques de mort....

     

    • Exact c’est sur Royan qu’ils ont testé le napalm pour la 1ère fois...là encore pas de danger allemand à Royan...

      Pour rebondir sur un post précédent qui disait justement que le culte de "l’ananas" servait à cacher les génocidaires bombardements aériens anglo-US sur les civils ; quand on va à Royan il y a un monument (face au front de mer) sorte de sculptures de cinq ou six hommes maigres et au-dessus d’eux le nom des principaux camps de concentration comme s’il y a avait eu une immense rafle à Royan et que de nombreux royannais avaient péri dans ces camps !!! N’importe quoi !

      Par contre à ma connaissance on ne trouve à Royan aucun monument pour commémorer le massacre de l’aviation anglo-us et l’utilisation du napalm...c’est un des grands tabous de la seconde Guerre en France. Le bombardement de Royan et son nombre exact de victimes reste à ce jour emprunt de certaines manipulations. Et toujours ce réflexe, ce cache-misère de s’abriter derrière "l’horreur des camps nazis" pour cacher des monstruosités pires : l’emploi de napalm ou de phosphore sur des populations civiles. Le pire c’est que ce sont les bombardements aériens en Allemagne qui ont aggravé la situation sanitaire des camps.

      S’il y a des personnes qui ont le droit de revendiquer le terme "holocauste" c’est bien tous les civils qui ont été bombardé au phosphore et au napalm par les anglo-us.


    • Il me semble que le napalm a été utilisé pour la 1ère fois lors du siège de l’ile de Cezembre en sept 44.
      Pour ce qui est de Dresde, il est très instructif (et pénible) de lire le compte rendu d’un témoin français survivant de cet évènement : il s’agit de l’auteur scout Jean Louis FONCINE qui travaillait à Dresde dans le cadre de la mission Bruneton. Dans le tome 2 de ses mémoires "Les Eaux Vertes de la Floha",Il decrit bien les 3 vagues de bombardement et le mitraillage des survivants par les "Mustang" de l’USAAF . Imaginez ce que peux faire également une balle de 12,7 qui echarpe un enfant...
      Le témoignage de l’officier letton August Kuklane , qui commanda des équipes de prisonniers de guerre russes chargés des effroyables taches sanitaires est aussi éloquent ; il estime le nombre de victimes à 600000...
      Par comparaison, le tremblement de terre d’Haiti, qui dura que quelques secondes et dans une zone bien moins densemment peuplée ,fit 300000 morts.
      Aux jeunes allemands, la Bundesrepublik d’occupation enseigne que ce bombardement était nécessaire pour chasser les nazzis. Ainsi de nos jours, les grecs enseigneraient aux jeunes troyens qu’ils les ont libérés de leurs parents. Les romains de meme pour les enfants d’Avaricum ou de Numance .. Les turcs aux enfants de Byzance. Le voleur nous libère de notre portefeuille..
      Mais nous allons etre bientot gatés : Spielberg va sortir un film à la gloire des aviateurs américains au dessus de l’Europe. J’ai mentionné Dresde sur le site "L’Echarpe Blanche" à propos de la publicité faites à ce film.... En concluant : LES AVIATIONS ALLIEES SONT CELLES QUI ONT TUE LE PLUS D’ENFANTS AU MONDE , et Spielberg en fait la promotion ! Mais les forces alliées veillent : j’ai été censuré !


  • L’horreur n’a pas de visage, sinon celui des armées en guerre.

     

  • Les deux camps ont commis des horreurs et bien entendu, les vainqueurs ont le pouvoir d’occulter les leurs en dissimulant et en tentant de ré-écrire l’Histoire à leur avantage. Comme le disait Desproges dans son réquisitoire contre son pote Siné, citant un petit garçon passé chez Polac :

    "Que vous le vouliez ou non, quelque chose en vous évoque ces bigots du manichéisme pour qui la guerre de 14-18, c’est la guerre entre les méchants Allemands et les gentils Français. Et non pas, comme l’a dit l’autre jour un petit garçon de 10 ans, dans l’émission de Michel Polac où vous graffitez chaque semaine, « La guerre contre les Allemands et les Français."


  • Ce texte est épouvantable, mais vraiment. J’ai frémis en lisant ce texte, on est vraiment dans des abominations inhumaines. Et ces gens osent se poser en libérateur, en axe du bien, c’est tellement infect !

    Imran Hossein doit avoir raison lorsqu’il dit que le Dajjal, l’Antéchrist s’est déployé et a commencé son œuvre depuis l’ile de la Grande Bretagne.

     

    • le mugissement des tornades de feu de l’holocauste (holocauste= sacrifice par le feu) de dresde sont une réminiscence du "dieu" bovin ball/moloch.

      a rapprocher du personnage de john bull symbole de l’angleterre et du taureau de walt strett

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Taurea...

      http://fr.wikipedia.org/wiki/John_B...

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Moloch



      Le Taureau de Phalaris : Au 6ème siècle avant J.-C., Phalaris était le tyran de la cité d’Agrigente en Sicile. Cet homme particulièrement cruel est connu pour avoir été le mécène de Pérille qui sculpta le taureau de Phalaris, un taureau d’airain, c’est-à-dire en bronze, dont le corps était évidé. Il permettait ainsi d’y enfermer une victime alors que le taureau était positionné sur un feu. On pouvait ainsi entendre le cri du supplicié, cri qui faisait penser aux mugissements d’un taureau.



  • Voici une liste de villes en France bombardées par les alliés, ou il y eu un grand nombre de victimes civiles :

    Un bombardement particulièrement
    dur sur la gare de Boulogne/Billancourt, dans la nuit du 3 au 4 mars 1942,
    fait 623 morts et 1505 blessés.

    Le suivant, le 17 octobre 1942, sur l’usine Schneider du Creusot. 60 morts.

    Un troisième, de la 8ème US Air Force, le 12 décembre 1942, sur la gare
    de Rouen/Sotteville. 140 morts.

    Mais les bombardements massifs se firent vraiment qu’à partir du printemps 1943,
    quand commencent les attaques systématiques des Américains contre
    les ports et les installations ferroviaires.

    On compte 262 morts à Rouen/Sotteville le 8 mars 1943. 210 morts le 29 mai.

    403 morts à Boulogne/Billancourt, le 4 avril 1943.

    La nuit du 19 au 20 juin 1943, le RAF Bomber Command visite de nouveau
    l’usine Schneider du Creusot. 280 morts.

    Le 24 novembre 1943, la 15ème US Air Force vise la base de Toulon. 450 tués.

    Nantes est sévèrement frappé deux fois par la 8ème US Air Force,
    les 16 et 23 septembre. 712 et 500 morts.

    En 1943, il y aura au total Page Rankings de 5500 morts français,
    dont la moitié pour le seul mois de septembre.

    Toutes les autres victimes tomberont au cours de l’année 1944,
    et particulièrement en mai, lors des pilonnages intensifs de la 8ème
    US Air Force contre les réseaux ferroviaires, l’opération Chattanooga
    Choo-choo, qui Précédèrent le débarquement.

    Meurtriers seront les raids des 25 et 26 mai.
    Nice : 315
    Saint-Etienne : 870
    Chambéry : 300
    Amiens : 385
    Marseilles : 1976
    Avignon : 380
    Nîmes : 260

    Rouen/Sotteville est touché à trois reprises : le 22 avril (850 morts),
    et les 30 et 31 mai (1000 morts).

    La région parisienne n’est pas épargnée par le RAF Bomber Command.
    Elle connaîtra ses nuits les plus noires les 18-19 avril (Paris/Juvisy),
    464 tués.

    20-21 avril (Paris /La Chapelle), 641 morts. Et 31 mai-1er juin
    (Trappes), 240 morts.

    Entre le 4 et le 10 septembre 1944 , la ville Le Havre fut détruite à 85% . Elle reçut
    12 000 tonnes de bombes en 152 bombardements qui firent plus de 5 000 morts parmi les civils et laissèrent 35 000 sinistrés complets et 65 000 sinistrés partiels.
    Les Allemands compteront près de 600 tués, la plupart lors des bombardements, qui ont complètement désorganisé toute résistance cohérente. [...] »


  • La ville de Nice, le 26 mai 1944 bombardement de la gare Saint Roch Mardi 27 Mai 1944 à 22:56

    Quatre groupes de bombardement du 47th Bomb Wing, équipé de 137 B-24
    la gare de triage de Saint-Roch a été détruite
    284 morts, 100 disparus, 480 blessés, 600 immeubles ont été détruits ou endommagés
    Objectif : gare de triage Saint-Roch.

    Région parisienne :

    Le bombardement allié du 24 juin 1944 à Versailles au matin, sur les installations ferroviaires de Versailles, est l’un des plus meurtriers de la région parisienne. Le bilan est très lourd car de nombreuses bombes frappent des habitations : plus de 250 morts et près de 400 blessés. La sirène d’alerte n’ayant pas fonctionné dit-on, les versaillais, surpris dans leurs occupations, furent tués sur place sans avoir pu rejoindre les abris de la Défense Passive.

    Royan :
    cibles précises : la pointe de Grave ou la forêt de la Coubre. Or, les 354 bombardiers de la RAF, passés en deux vagues, à 4h et 5h30 le 5 janvier 1945, ont détruit la ville de Royan à 85%, causant 600 morts et plusieurs centaines de blessés sur une population de 2 223 habitants.

    Nantes :
    En septembre 1943, Nantes connaît 1200 victimes des bombardements anglo-américains.


  • Saint Lô :
    352 Manchois sont morts à Saint-Lô pendant les bombardements 6 et 7 juin 1944 dont 352 morts domiciliant à Saint Lô.

    Lyon :
    Bombardement de Lyon le 26 mai 1944, par les Alliés faisant 717 morts civils lyonnais.

    Courbevoie :
    le bombardement de l’US Air Force qui se passa le 15 septembre à 1943 à 19h30 détruisait un certain nombre de bâtiments et fit un grand nombre de victimes dont une jeune fille de 20 ans retrouvée morte devant le collège Alfred de Vigny qui fut une gymnaste médaillée du nom de Nathalie Nokovitch et elle habitait Courbevoie, rue Louis Ulbach.

    Fougères était victime de deux bombardements alliés le 6 et 9 juin 1944 qui avaient fait près de 300 morts.

    Saint- Nazaire :
    Le centre ville de Saint-Nazaire est touché pour la première fois dans la nuit du 15 au 16 février 1942, la vie devient vite intenable pour les habitants qui comptent déjà 80 morts entre janvier et avril 1942. Le 9 novembre 1942 marque le début des bombardements américains en plein jour, avec des bombardiers lourds B17 et B24 qui larguent leur cargaison à haute altitude selon le principe du "tapis de bombes". Ce seul bombardement cause la mort de 186 personnes dont 134 jeunes apprentis des chantiers. Début 1943 les autorités civiles publient un plan d’évacuation de la ville. Dans la nuit du 28 février au 1er mars 1943 cette fois-ci ce ne sont plus les Américains mais 409 bombardiers anglais qui viennent pour raser la ville : ils larguent en effet des milliers de petites bombes incendiaires qui créent près de 600 foyers d’incendie. La population civile évacue la ville dans la première quinzaine de mars.

    Trois autres bombardements incendiaires britanniques vont suivre jusqu’à début avril, avec l’utilisation de bombes à retardement pour gêner les secours. Les pompiers n’ont même plus d’eau… La ville n’est plus qu’un immense champ de ruines, vide d’habitants, au milieu duquel se dresse, intacte, la silhouette massive de la base sous-marine.

     

  • En pleine guerre de Sept Ans Louis XV détruisait la formule du Feu Grégeois (propre à détruire la flotte anglaise), redécouverte par Antoine Dupré, car une telle arme le dégoutait.
    Ça laisse songeur ... et quelque peu nostalgique.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dupr%C...


  • #331632

    J’étais à Dresde l’an dernier, ville reconstruite depuis peu : une merveille architecturale à ne pas manquer.
    Anecdote : la plus belle église, la Frauenkirche était remplie de gens venus s’y réfugier pendant le bombardement. Le phosphore a poussé la température de la pierre au blanc, les bancs, statues, tout le mobilier intérieur de cette église ronde immense ainsi que tous les pauvres gens qui s’y trouvaient ont été vaporisés, je dis bien vaporisés ! Une semaine plus tard une fois la température redescendue, le bâtiment s’est effondré sur lui même. Aujourd’hui reconstruit à l’identique en pierre blonde , on a utilisé environ 5% des pierres carbonisées récupérables qui persillent de grains de beauté noirs ce bâtiment sublime.
    Je ne puis que vous conseiller d’aller visiter cette ville magnifique pleine de palais , de musées tous reconstruits à l’identique.


  • #331635

    A noter que Dresde subit le mémoricide que connaît encore la Vendée : des historiens qui ont pignon sur rue mandatés par la ville de Dresde ont assuré en octobre 2008 que le bombardement avait fait 25.000 morts au grand maximum dont 18.000 avaient été identifiés.
    On traite donc ceux qui donnent des chiffres allant au-dessus de 100.000 morts comme des collabos aux nazis, puisque les premières estimations ont été données par eux.

     

    • #331852

      Non non non il y a aussi des estimations de la croix rouge dépassant les 100 000 morts, je ne me rappelle plus combien exactement... De toute façon quand une ville qui a plus bien plus de 1M d’habitants est complètement rasée, brulée, vaporisées, combien de morts et blessés grave cela peut-il faire ? 25000 ? Soyons sérieux.


    • Les rapports de la ville de l’epoque indiquaient deja 20 000 - 25 000 morts... L’enquete de 2010 n’a fait que confirmer ce bilan. C est le regime nazi qui avait ordonne la publication du chiffre faux de 200 000, chiffre ensuite gonfle davantage par les sovietiques, soucieux de pointer du doigt la cruaute de leurs ennemis capitalistes (et eviter que l’on s’interesse trop a leurs affaires, par la meme occasion).

      Renseignez vous, ca ne fait pas de mal.


  • En pleurant la mort atroce de la population civile allemande sous les bombes des alliés, n’oublions pas la mort de 11 millions de prisonniers dans 9 mille camps un peu partout en Europe. Et de la part de l’histoire exigeons la vérité, toute la vérité !

     

    • #331836
      le 14/02/2013 par †..mais mon p’tit coeur, lui, restera FRANCAIS !†
      La destruction de Dresde : le pire massacre de l’homme

      Il est possible que la plupart de ces morts soient dues à ces bombardements massifs des infrastructures allemandes....
      Donc OUI, faisons toute la lumière sur cette époque. TOUTE la lumière ; )
      Seulement la loi nous l’interdit...


    • Oui, à ce sujet, il faut lire les ouvrages de James Bacque, qui explique comment les alliés ont tué des millions de prisonniers allemands, et de civils allemands, en les laissant mourrir de faim.
      (Ouvrages disponibles sur histoireebook.com).


  • #331704

    L’histoire est une discipline complexe, surtout quand les drames nous prennent aux tripes. C’est un vœu pieux de dire "on va dépasser les passions, et analyser en toute sérénité". Dresde a été martyrisée, c’est vrai, l’Histoire n’a pas assez crié contre ce crime, c’est vrai... Je ne peux toutefois pas cautionner des commentaires tels que : "on voit qui sont les vrais barbares", "seuls les sionistes sont dégueulasses" et autres cris venus des entrailles.
    Un autre commentaire me semble plus pertinent : "ce fut une guerre contre les Français et les Allemands". Nos deux peuples, ainsi que tous les autres emportés par cette horreur violente, ont souffert car leurs dirigeants ont failli à leur mission : assurer l’harmonie chez eux et entre eux (paix sociale et paix internationale).
    Je crois que, comme pour le 11 septembre, ce n’est pas la recherche acharnée et la désignation de coupables (ou d’hommes de paille) qui permettra l’amitié entre les peuples. Et je dis bien les peuples, pas les menteurs au pouvoir.


  • je ne connaissais pas cet événement , c’est terrible et je m’en rappellerai ...je suis né le 13 février. Dans mes prochaines conversations, je dirai.."le 13 février , le jour du massacre de Dresde par l’aviation anglaise, j’ai pas fini de me faire des amis moi


  • Un véritable holocauste, doublé d’un mémoricide.


  • #331958

    bonjour

    J ai vécu en RDA un an ce qui m a donné l’occasion de visiter cette ville et ses musées dont celui consacré au bombardement. On estime à environ 200000 le nombre d’habitants écrabouillés et brûlés vifs sans aucun motif autre qu’impressionner les soviétiques qui allaient occuper cette partie du territoire allemand et ne rien leur laisser debout . Dire que les Allemands étaient "innocents" est un peu fort de café ! si l’on excepte les enfants qui ont payé cher la folie meurtrière de leurs parents , les autres se sont ralliés à la "guerre totale" (Wollen sie die totalen krieg ? un immense cri unanime poussé par des centaines de milliers d’Allemands Ya !!!!!!!) réclamée par Hitler dans leur immense majorité . Les opposants, les résistants intérieurs pour l’essentiel des communistes , ont été assassinés en masse entre 33 et 39. Ce qui n enlève rien à l’ignominie des anglos américains ! Je rappelle pour mémoire que le débarquement a fait 54000 victimes françaises contre 13000 soldats allemands et que les Américains , ces "libérateurs", ont violé 15000 femmes françaises ! cf le livre de R. Lilly , journaliste américain dont l’ouvrage est interdit de publication aux US ! fameux pays de la "liberté" de la presse en effet !

     

    • Ben oui tiens , y a que les communistes qui sont des résistants et de blancs agneaux !
      La destruction de Dresdes s’inscrirait dans la confrontation avec les soviétiques, comme c’est rassurant !


  • On peut juger des mensonges de l’Histoire que l’on n’a pas vécue par le spectacle des mensonges que l’on vit en direct tous les jours et à haute dose.


  • #332245

    Toute la cruauté, le vice et la malice British résumés ici ! Un bombardement, puis un deuxième, encore plus vil et lâche, pour prendre au piège les gens venus porter secours aux victimes. Abject !

    N’oublions pas, tout de même, la lourde responsabilité d’Hitler dans l’affaire !! Il savait son pays plus qu’à l’agonie et il connaissait la puissance de feu alliée ! Il a malgré tout choisit de continuer la boucherie et de sacrifier les siens !

     

    • #332378
      le 15/02/2013 par †..mais mon p’tit coeur, lui, restera FRANCAIS !†
      La destruction de Dresde : le pire massacre de l’homme

      Hum...
      Dans ce cas, pour toi Pétain est un héros et De Gaulle un salopard ? Le premier ayant choisi de protéger les français et l’autre de les inciter à se battre.

      Je suis pas bien sûr de ton raisonnement là... La guerre de 39-45 c’était une guerre idéologique entre les "libéraux" et les contre-révolutionnaires. L’abandon signifiait la mort de son camps. Et il suffit de voir comment les allemands ont été traité même après l’armistice pour comprendre qu’il n’y avait pas de solution "pacifique" à tout ça. La guerre total et jusqu’au bout me parait une conséquence logique des contre révolutions.

      De même, si demain les nations se révoltent contre l’oligarchie, il s’ensuivra une guerre totale et impitoyable entre cette oligarchie et les révolutionnaires/contre révolutionnaires. Alors que feras-tu, camarade ? Tu décidera de baisser les bras après la première boucherie ?
      En ce qui me concerne, je ne suis pas sûr que la vie vaille le coup, dans un monde où cette oligarchie satanique règne en maître absolu. Mais ce n’est que mon opinion.


    • #332470

      @ Mon ptit coeur

      Si tu vois ton poulain en train de se faire démolir par M.Tyson sur le ring, vas-tu jeter l’éponge rapidement pour arrêter le combat, où attendre que le massacre se prolonge jusqu’au 15ème round ?

      Il est noble de se battre pour défendre ses idées, mais jusqu’à quel point ? C’est le fameux "mourir avec ses idées"...

      Faut il sacrifier ses propres enfants plutôt que de les laisser vivre dans un monde complètement pourri !?

      Et quelle est la part d’orgueil et de fierté là-dedans ?? Refuser d’admettre sa défaite et préférer mourir plutôt que de perdre la face...

      Je comprends ton opinion et je la respecte. Mais c’est un sujet vaste ! Et intéressant !


  • La sauvagerie anglo-saxonne.


  • Ce massacre de civils à Dresde fut une des nombreuses mises en pratique du livre "Germany must perish" de Theodore Newman Kaufman.


  • Ce qui faisait de l’Allemagne un pays sérieux sur la nationalité est en train de tomber :
    http://www.lefigaro.fr/internationa...


  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombar...
    150 000-246 000 morts

    Soit moins, on comprends le fait que la communication fait oublier des choses et met en avant d’autres. Puis c’est des Allemands ...

    Au sujet d’Hiroshima, c’est un peu un retour de flamme pas forcément anticipé ?, le premier lieu d’usage d’une telle arme devait être mémorisé.
    Surtout si on la met dans la perspective de la prochaine "Guerre Froide", mise en garde de la prochaine puissance et on montre la prochaine voie de lutte.


Afficher les commentaires suivants