Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La dictature du féminisme – Conférence de Béatrice Bourges à Nantes

Samedi 30 janvier 2016

La section E&R Pays de la Loire recevra Béatrice Bourges à Nantes le samedi 30 janvier 2016 à 15h pour une conférence sur le thème : « La dictature du féminisme »

 

Réservation obligatoire : conference.nantes@outlook.fr

Chaque réservation doit obligatoirement mentionner le nombre de places souhaitées et l’identité des participants (prénom et nom, pas de pseudonyme).

 

Entrée : 6 euros, à payer sur place.

 

La bande-annonce de l’événement :

 

Béatrice Bourges sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • voilà une personne pour qui j’aurais grand plaisir à verser 7 eu à l’organisateur pour venir l’écouter .
    En plus avec elle, on peut utiliser d’autres réseaux que l’E et R régional pour remplir la salle.


  • Féministe en talons ça fait un peu paradoxal.

     

    • Je trouve l’affiche bien choisie car pleine d’ambiguïté. Ce sont des chaussures de domination/soumission, maître/esclave , il me semble. Chaussures typiques que l’on trouve dans les jeux fetiches de domination sexuelle , tendances sadomasochistes. Fallait oser, cette affiche denonce parfaitement l’imposture historique ( et hystérique ) de l’idéologie féministes qui nous a mené là ou nous sommes.

      Parole de femme !


    • Ce genre de talon est souvent prisée par les "cruches" qui ne connaissent rien à l’élégance, mais tout à la vulgarité et à la provocation. Voici de beaux talons : https://s-media-cache-ak0.pinimg.co...


    • D’accord avec Requiem
      Joli pied
      De nez
      Domination consentie contre domination tout court sous prétexte de revendication d’égalité et d’autonomie.
      Les pures et dures n’ont pas besoin de mec,même pour jouer, puisque l’émancipation passe aussi par le détachement de n’importe quelle dépendance,fusse-t-elle "objet" d’épanouissement.
      C’est dire les protections érigées à l’aune de l’intensité de la "menace"...
      Salutations !


    • Les très belles femmes ont toujours de longues jambes : elles n’ont jamais besoin de talons hauts . Dans les "Clubs" espagnols les femmes ont des escarpins surélevés de 10cm : quand elles les enlèvent dans la chambre elles se mettent à ressembler à des squaws .


    • Chaussures plateformes, rien de Féministes, mais faite pour Gogo Dancing, les clips du rap game, du hard-rock - Bref, la femme objet !

      La chaussure "pleaser" contraste volontairement avec le sujet traité... C’est sans doute pour attirer le visiteur.

      C’est à la mode, le retour aux talons hauts, j’ai lu çà récemment !

      Hauteur de talon idéal pour aller au jardin sans se mouiller les pieds. En plus, çà fait des trous, parfait pour le repiquage des poireaux, des plans de tomates... Va pour la maîtresse-femme-jardinière-sexy.

      Permaculture c’est trop, maintenant Méremaculture...

      Y con mouah, pfffffffff, je sors.


    • Marcellus,une jambe n’a pas comme seul critere de beauté sa taille.Il y a de longues jambes tordues,mal galbées,grasses.Et de petites jambes tres bien faites.Donc tu n’y connais rien.
      Pourquoi parles tu des clubs espanols en particulier ?moi pas comprendre.Les femmes de tous les pays sont plus grandes et belles que les femmes espagnoles ?C’est pour ca que miss monde est espagnole sans doute cette année.Meme si ce concours ne veut pas dire grand chose ton propos raciste est ridicule.Les femmes ne sont ni mieux ni moins bien dans les "clubs" espagnols qu’ailleurs.Il y a de tres belles femmes en Espagne comme en France ou ailleurs.De plus dans les "clubs" espagnols beaucoup de gens sont des touristes mal elevés dans ton genre.
      Un mannequin comme toi ne devrait pas s’abaisser a aller visiter ces clubs.


  • un pied feminin dans une chaussure à Talon ! en quoi c’est du féminisme ? ou alors j’ai pas compris leur présentation !
    merci de bien vouloir y répondre ;)

     

  • Faut pas pousser ! les femmes n’ont pas toujours eu la vie facile et le fait qu’elles puissent acquérir un peu d’autonomie n’est pas un scandale en soi. Comme le fait de pouvoir maîtriser leur sexualité...

     

    • oui oui, on sait, vous êtes toutes des victimes des méchants hommes blancs hétéros qui ont tyrannisé l’univers entier et les galaxies environnantes.
      Essaie quand même de faire un tour à la conférence, tu pourras y apprendre quelques trcus intéressants.


    • Sauf quand ça prend une tournure fascisante, et que l’on a même pas le droit de s’en défendre


    • Je connais des gens qui ont beaucoup souffert et s’en plaignent H24. Pourtant je ne suis en rien responsable. Ai-je tout de même le droit de leur demander d’aller voir ailleurs si j’y suis ?


    • Bonjour,

      Voici les questions qu’il faut essayer de se poser.

      Qu’est ce que le féminisme ?

      Réponses possibles :

      - sur le fond, le féminisme (faux combat) est censé émanciper (financièrement) la femme de l’homme (esclavagiste moderne, beauf, macho, etc...) dans notre société (marchande).

      - sur la forme, des romancières (Marcela Iacub) ou des chroniqueuses (Isabelle Alonso) ou encore des mouvements comme les Femens, qui parcourent les plateaux télé afin de faire passer le message "Le féminisme c’est bien pour les femmes" ! On ne les a jamais entendues s’offusquer des délocalisations dans le secteur de l’industrie qui ont eu comme conséquences directes le licenciement de plusieurs milliers d’Ouvrières et d’ouvriers ! Le féminisme (bon ascenseur social), c’est surtout bien pour elles, car leur objectif dans la vie à toutes ces bourgeoises (rentières pour la plupart), c’est de réussir à rien foutre ! L’affiche leur est destinée, je pense !

      A qui rapporte la féminisme ?

      Réponses possibles :

      - au capitalisme marchand, probablement.

      - à nos politiques, afin d’éviter que le peuple prenne conscience des vrais problèmes qu’il subi au quotidien. Faire du sociétal (féminisme, antiracisme) à la place de faire du social (emplois, pouvoir d’achat, etc...) !

      - aux féministes directement et notamment celles citées ci-dessus !

      Conséquences du féminisme :

      - La propagande officielle nous dit : "pour que la femme s’émancipe de l’homme, elle a besoin d’acquérir une autonomie financière". Il est donc bien pour la femme d’aller travailler ! Problème, du travail quand elle en trouve la femme, c’est généralement pour se faire exploiter comme les hommes ! Le féminisme, les patrons et patronnes ils s’en foutent ! Il est important de dire que le chômage touche beaucoup plus d’hommes que de femmes et que les hommes touchent moins d’aides que les femmes.

      - Le féminisme a aussi des conséquences sur les ménages, beaucoup de couples se séparent. On entend souvent les féministes nous dire que la femme doit prendre son indépendance, la femme n’est pas une bonne à tout faire, nia, nia, nia, et mon cul sur la commode ! Sachant qu’elles mêmes embauchent des femmes de ménage (souvent sous payées) pour faire le ménage chez elles ! Grâce aux féministes, les hommes (de plus en plus soumis) ont peur d’aborder les femmes (de plus en plus revendicatrices), les sites internet de rencontre explosent, c’est un constat !


    • Suite :

      - L’ image de la femme s’est dégradée depuis plusieurs années, encore une conséquence du féminisme. L’hypersexualité est omniprésente dans notre société, à travers les médias notamment. Augmentation des sites pornos, revues, magasins et hypermarchés du sexe, la femme y est constamment associée ! Beaucoup de femmes, pour vivre, sont obligées de se prostituer et sont exploitées par des filières mafieuses. D’autres, faute de ressources suffisantes, sont obligées de se prostituer afin de finir leur fin de mois ou pour survivre face aux catastrophes sociales que connait l’Europe aujourd’hui. Je pense qu’elles aimeraient maitriser leur sexualité, mais c’est un luxe qu’elles ne peuvent s’offrir, pour répondre à votre question !

      Pour terminer sur l’affiche :

      - Le pied manucuré et la chaussure à talon (symbole d’apparence) sont la démonstration que le féminisme n’est qu’une lutte (fausse lutte) d’apparence (d’où l’affiche).

      - Il faut, je pense, prendre l’affiche au second degré et non au premier !

      Cordialement

      Machoman


    • Bonjour Pythie,

      Les hommes n’ont pas eu la vie facile non plus....il fallait se coltiner les champs ou le boulot à l’usine, sans compter qu’ils devaient se retrouver en première ligne durant les guerres...

      La maîtrise de la sexualité... ben aujourd’hui la tendance est inversée, car ce sont les hommes qui sont privés de sexualité aujourd’hui : certains tombent dans la perversion pornographe, d’autres verront leur lignée s’arrêter, d’autres obligés de se taper des filles de joie (que le système veut leur enlever)...

      Non, le féminisme est bel et bien un génocide, mais ça on s’en rendra compte dans quelques décennies.

      Si le religieux ne vous revient pas, je vous recommande de regarder les vidéos de Francis Cousin.


  • Un article très intéressant sur le féminisme étudié par une journaliste danoise :

    https://francais.rt.com/opinions/14...


  • Bonjour,

    Le féminisme est un mouvement sectaire qui a un objectif de détruire la famille. En s’attaquant à la solidarité familiale et en ruinant les hommes, on les neutralise, on les empêche de se révolter car ils seront prisonniers de leurs dettes, de leurs misères affectives et la perte de leurs enfants. C’est un fait, les hommes sont plus enclin à la révolte que les femmes.

    C’est curieux de s’appeler "féministe" et revendiquer des "droits" réservés exclusivement à un groupe, une sorte de privilèges à attribuer à une élite sur des critères biologiques. Quand on est pour l’égalité, on revendique des droits pour tous le monde, femmes et hommes.

    Pour votre information, les féministes revendiquent un droit "maternel" de garde. C’est à dire que la garde des enfants revienne à la femme systématiquement parce qu’elle est femme. .

    Les féministes revendiquent en plus de GPA, un droit d’insémination. C’est à dire, faire appel à une banque de sperme pour s’inséminer et éliminer toute notion de "père".

    C’est curieux que les féministes soient les première à promouvoir l’homosexualité y compris masculine.

    Je suis moi même victime des féministes, car mon ex épouse a fait appel à "femmes solidaires" qui l’avait aidé à enlever mon fils dans un pays étranger et à le séquestrer dans ce pays.

    Lorsque j’avais réussi à le rapatrier en France tout seul et ceci sans aucune aide de la France puisque je suis un homme, "femmes solidaires" s’est accordé ave mon ex épouse pour m’accuser de violences conjugales. Cette association a même été jusqu’à faire pression sur le brigadier de police et j’ai été mis 24h en garde à vue.

    Ces accusation se sont révélées fausses mais la juge féministe n’en a eu rien à faire, elle m’a mis à la porte et a confié la garde de mon enfant à sa mère.

    Là je m’adresse à l’équipe de ER et j’ai tous les éléments factuels pour prouver la véracité de mes dires.

    Alors que dans le pays originaire de mon ex épouse, celle-ci m’accusait de blasphème, de boire de l’alcool et de manger du porc, en France celle-ci m’accuse d’intégrisme religieux.
    Les éléments ne manquent pas, mais face à la haine des féministe, voilà, je suis détruit et il n’y a rien pour aider les hommes en détresse, aucune structure, aucune écoute, juste le préjugé, le racisme et le lynchage.
    Les féministes veulent émanciper les femmes de leur maris mais pas de son portefeuille !

     

  • Il n’y a pas une seule femme PDG dans le CAC 40 .

     

  • Le christianisme, en bannissant le masculin et en prônant systématiquement les valeurs féminines, a posé les bases de la gynécocratie actuelle. Cela n’aurait pas été possible en terre non-chrétienne.

     

    • Ta théorie qui ne résiste pas à l’analyse. T’en connais beaucoup de Saints aux valeurs féminines ? Saint Louis n’était pas viril selon toi ?

      Le coeur n’est pas simplement le symbole de l’amour (pôle féminin), mais aussi celui du courage (pôle viril). Le moteur du courage, comme l’étymologie nous l’enseigne, est le coeur, pas les muscles !
      Jésus Christ ou les martyrs chrétiens sont des exemples de virilité supérieurs à ceux des personnages joués par Sylvester Stallone ou Arnold Schwarzeneger.


    • Je ne remets pas en cause la virilité du Christ et des martyrs, bien qu’elle soit entièrement tournée vers l’au delà (tu as beau avoir la force d’aimer ton ennemi, de lui tendre l’autre joue et de mourir par foi, au final c’est lui que te tue. Ce n’est certainement pas le courage guerrier qui est vanté. Dans le temporel, le chrétien perd).
      Encore moins celle des rois chrétiens médiévaux, qui doit bien plus à la Germanité qu’au christianisme (car c’est bien le patriarcat européen, de filiation païenne, et l’Eglise - construction romaine encadrant l’Evangile - qui permirent à l’Occident de survivre au christianisme, religion qui n’était initialement pas destinée au temporel).

      Mais cela n’enlève rien au caractère fondamentalement féminin du Nouveau Testament : éloge de l’amour, de la compassion, du pacifisme, et, dois-je le rappeler ? de la castration (Matthieu, XIX : 12). Allant de pair avec le rejet de la virilité et ses attributs (violence, désir sexuel, puissance).
      Et que se passe t-il lorsque le patriarcat - contrepoids viril - et l’Eglise - contenant le message chrétien dans le spirituel - s’effondrent ? L’Évangile se libère alors sous une forme sécularisée, balayant tout ce qui ne lui est pas conforme, à commencer par la virilité "terrestre". Très vite, la femme, plus conforme à l’idéal évangélique, est sacralisée. Elle devient même l’avenir de l’homme.
      Vous connaissez la suite.



    • Je ne remets pas en cause la virilité du Christ et des martyrs, bien qu’elle soit entièrement tournée vers l’au delà




      La virilité tournée vers l’au-delà ça ne veut rien dire. La virilité ne se manifeste que dans le monde ou ne se manifeste pas.



      (tu as beau avoir la force d’aimer ton ennemi, de lui tendre l’autre joue et de mourir par foi, au final c’est lui que te tue. Ce n’est certainement pas le courage guerrier qui est vanté. Dans le temporel, le chrétien perd).




      Il faut bien plus de courage et de virilité pour choisir la mort dans les pires souffrances alors qu’un mot suffirait à nous en délivrer, plutôt que de choisir de se battre.



      Encore moins celle des rois chrétiens médiévaux, qui doit bien plus à la Germanité qu’au christianisme (car c’est bien le patriarcat européen, de filiation païenne, et l’Eglise - construction romaine encadrant l’Evangile - qui permirent à l’Occident de survivre au christianisme, religion qui n’était initialement pas destinée au temporel).




      L’Église a commencé bien avant que son siège soit établi à Rome !



      Mais cela n’enlève rien au caractère fondamentalement féminin du Nouveau Testament : éloge de l’amour, de la compassion, du pacifisme, et, dois-je le rappeler ?




      Il n’y a pas d’éloge du pacifisme dans le Nouveau Testament (ou alors on n’a pas la même définition du pacifisme).




      de la castration (Matthieu, XIX : 12). Allant de pair avec le rejet de la virilité et ses attributs (violence, désir sexuel, puissance).




      En matière de violence, les martyrs chrétiens, c’est pas mal tout de même.



      Et que se passe t-il lorsque le patriarcat - contrepoids viril - et l’Eglise - contenant le message chrétien dans le spirituel - s’effondrent ? L’Évangile se libère alors sous une forme sécularisée, balayant tout ce qui ne lui est pas conforme, à commencer par la virilité "terrestre". Très vite, la femme, plus conforme à l’idéal évangélique, est sacralisée. Elle devient même l’avenir de l’homme.




      La femme n’est pas sacralisée dans la religion chrétienne (le péché originel est venu par la faute de la première femme).
      Quand l’Église s’effondre, il y a d’autres idéologies radicalement opposées à la doctrine chrétienne, qui prennent sa place. Il est donc malhonnête de les imputer à l’Église et d’innocenter les promoteurs de ces idéologies tarées.


    • Bonjour,

      Pour vous faire une idée d’un monde sans valeur chrétienne, je vous recommande d’aller visiter mon pays d’origine, l’Inde.

      Visitez la communauté catholique indienne et ensuite visitez le monde hindouiste... je pense que ça vous vaccinera définitivement du fantasme d’un paganisme viriliste tel qu’il a pu exister sous les germains ou le monde romain.

      Je pense que le christianisme canalise la violence de l’homme (nécessaire à la survie du groupe, je ne le nie pas). Le paganisme est la loi du plus fort, et forcement les plus faibles (qui sont en majorité), les esclaves et ceux qui en eu marre de voir leur enfant se faire sacrifié, ont fini par embrasser le christianisme... même les vikings ont fini par y succombés alors que personne ne les y à forcer.


    • @Ulfberht (Mansur)/ Votre remarque est interessante et elle m’est deja venue a l’esprit notamment en comparant ces 2 versets :

      A propos de la femme adultere : "Celui d’entre-vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter la pierre." Jean 8:07
      Sur la convoitise : "Et moi, je vous dis : Quiconque regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère avec elle, dans son cœur." Matthieu 5:28

      En prenant le parti des faibles et des minorités, le christianisme a instauré les structures mentales culturelles dans lesquelles les debordements contemporains se sont en effet enracinés.

      La "dictature" du feminisme ne peut s’instaurer que dans une societe d’eunuques dont elle est l’un des symptomes


    • à titus...

      le féminisme est bel et bien en germe dans le christianisme, de même que le stalinisme apparaît en filigrane dans le léninisme ; et bardot précède Nabilla...



    • le féminisme est bel et bien en germe dans le christianisme




      C’est une légende urbaine. Trouve-moi une seule parole féministe du Christ ou un seul message féministe dans l’Ancien Testament.


  • Le féminisme... D’un coté, les attardées frustrées servant une cause illusoire et destructrice pour le genre humain, croyant en je ne sais quel principe revanchard envers le masculin ; de l’autre, le business qui a bien compris les enjeux de ce dogme, manipulant ces consommatrices compulsives bien plus nombreuses que les hommes, afin de faire perdurer ce système mortifère dans lequel nous ne retrouvons plus nos repères.
    Femmes, hommes, ce n’est pas un combat ; encore une division bien orchestrée ; nous sommes complémentaires, en premier lieu pour la survie de notre espèce, point barre.


  • Nous n’avons pas encore vu la conférence sur la dictature du feminisme, mais connaissant Béatrice Bourges, je pense qu’elle est contre la tournure que prend le féminisme aujourd’hui, qui est la détestation de l’homme.
    Le pouvoir veut nous diviser entre les hommes et les femmes, pour mieux
    nous casser. Leurs tentatives echoueront grâce à la discidence.


  • la féminisation des masses, c’est la dictature de l’émotion au détriment de la raison ( c’est le risque, en tout cas ) c’est aussi l’arme absolue pour convertir, demain, les populations extra européennes au mondialisme le plus débridé- celui dans lequel se dissolvent solidari
    tés familiales, traditions parfois millénaires et conscience politique...demain, dans la société d’indistinction, toute trace de virilité sera détectée et fera l’objet d’un traitement de choc - et ce, dès la Maternelle. Là où le christianisme avait commencé la féminisation des Européens à grand coup de morale et de charité, le féminisme entend lui terminer la besogne avec les armes, le chantage affectif et la culpabilisation...


  • Les féministes de combat sont sexistes et ne reconnaissent pas l’égalité entre les hommes et les femmes. Elles veulent dominer sans se préoccuper de la famille.
    Les sexes ne sont pas opposés mais complémentaires.
    L’affiche est très parlante car les féministes utilisent justement les symboles de domination sexuelle pour s’imposer...La manipulation est omniprésente dans l’armée des féministes. Les premières victimes de leurs agissements sont les femmes et particulièrement les mères de famille.


  • Pour eux Thierry Meyssan a flirté avec le Hezbollah, c’est un honneur pour lui quand on voit se groupe défendre les Chrétiens.de Syrie.


  • "Si Dieu ne gouverne pas le monde" à peine orienté .... Moi même catholique ce genre de propos me dérange et me fait terriblement peur....

     

    • Dieu a un dessein pour l’homme. Dans le Notre Père que vous récitez chaque jour, vous demandez à Dieu "Que votre règne vienne, que votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel". Si vous en avez terriblement peur, vous devez vous interroger sur le sens de votre foi...


  • Quand la femme et naturelle, elle est parfaitement infantile . Quand elle se met à causer "sérieusement", elle singe l’homme .


Commentaires suivants