Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La force régionale contre Boko Haram tarde à se mettre en place

Le groupe islamiste poursuit ses attaques

Un attentat-suicide perpétré vendredi matin par une femme kamikaze sur un marché de Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du Nigeria et fief historique du groupe islamiste, a fait six morts et huit blessés.

Cette attaque porte à plus de 800 morts (15 000 depuis 2009), le bilan des actions de Boko Haram, depuis l’arrivée au pouvoir, le 29 mai, du président Muhammadu Buhari, élu notamment sur la promesse d’en finir avec la rébellion islamiste.

Le voisin tchadien a décidé, via son parlement, de voter un renforcement de sa législation antiterroriste, faisant passer les peines de prison pour les cas les plus graves de 8 à 20 ans de prison, les peines de 20 ans à perpétuité, la perpétuité étant remplacée par la peine de mort.

Le pays est en tête dans la lutte contre le mouvement affilié à l’État islamique. L’armée tchadienne a annoncé, suite à des opérations autour du lac Tchad où dix pêcheurs ont été retrouvés égorgés, avoir tué 117 combattants ennemis, et n’avoir déploré que deux morts et deux blessés.

Des chiffres qu’il faut prendre avec précaution, les états-majors des pays africains ayant tendance à minimiser leurs pertes et exagérer celles de leurs adversaires, afin de calmer la colère de leurs populations, jugeant inefficace l’action de leurs gouvernements.

La Force d’intervention conjointe multinationale tant attendue et qui doit être mise en place pour éradiquer Boko Haram a enfin un chef : le général nigérian Iliya Abbah. Il devrait, à terme, disposer de 8 000 soldats, provenant des rangs des unités du Nigeria, du Niger, du Tchad, du Cameroun et du Bénin.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Empire finance et arme les barbus pour contraindre les nations Africaines à fusionner leurs renseignements.

    La théorie des ensembles politiques impériaux commence toujours par le Culturel ( chansons, films, livres ) puis par le Militaire ( L’OTAN par exemple ) puis par l’Economique ( l’OMC par exemple ) puis par le Politique : l’Union européenne, l’Union africaine, l’Union américaine, l’Union asiatique,...


  • #1239290

    Boko Haram se joue de plus en plus des frontières, ça parait donc sage de partager les renseignements disponibles sur ce groupe pour augmenter les chances d’arrêter ses membres quand ils passent d’un état à l’autre.
    Vous noterez qu’Idriss Déby nous donne une leçon de sagesse pour quand vous êtes confronté à un problème insoluble : durcir les sanctions. De 8 à 20 ans, de 20 à perpette, de perpette à la mort. C’est froid et cruel mais il y a de quoi dissuader à faire péter une bombe sur un marché. On voit le résultat quand l’inverse et c’est bien ce qui s’est passé en France depuis les années 80 : les crimes condamnés à la mort sont passé à perpette, les crimes à perpette sont passé à 30 ans, les crimes à 30 ans sont passés à 10/15 ans, ensuite, les crimes à perpette sont passé à 30 ans avec 23 ans de sureté, les crimes à 30 ans sont passés à 10 et pour les autres crimes c’est la prison avec sursis. Aujourd’hui en France, vous faites 23 ans pour un crime qui vous aurez envoyé à la guillotine dans les années 70 et pour un crime qui vous aurez couté entre 20 et 30 ans de prison vous faites du sursis. L’explosion de la criminalité est donc on ne peut plus logique.