Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La forêt en danger d’industrialisation

Le projet de loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt arrive au Sénat aujourd’hui (9 avril). Un projet qui privilégie une gestion productiviste et industrielle de la forêt, et contre lequel de plus en plus de voix s’élèvent.

La forêt française est en danger. C’est l’alerte lancée par le collectif SOS Forêt depuis quelques mois. « On va tout cramer et dans vingt ans on n’aura plus de bois », s’inquiète Régis Lindeperg de l’Association Adret Morvan. « Nous sommes à une période charnière. »

L’affaire est sérieuse, elle concerne 16,4 millions d’hectares en France métropolitaine, soit 29 % de la surface de l’hexagone. Cela fait déjà quelques années qu’à travers toute la France, associations locales et syndicats des professionnels de la forêt s’inquiètent d’une industrialisation de la forêt française.

Le projet de loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, qui arrive au Sénat ce mercredi, les a poussés à s’unir au sein du collectif SOS Forêt.

Le texte affirme la nécessité d’allier performances économique et écologique. Les objectifs sont de préserver la « diversité biologique » des forêts tout en assurant « la compétitivité et la durabilité des filières d’utilisation du bois ». De belles paroles qui ne se retrouvent pas du tout dans les mesures mises en place par la loi, selon SOS Forêt. « Le texte a été dicté par les gros industriels de la filière, uniquement dans le but de mobiliser plus de bois », dénonce Régis Lindeperg, qui a analysé le texte pour le collectif.

 

Lire l’intégralité de l’article sur reporterre.net

Penser l’écologie différemment avec notre partenaire Aubonsens :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #784490

    S’il n’y a plus de bois ça signifie qu’on aura l’obligation de passer par le gaz ou le pétrole pour se chauffer. Gaz et pétrole qui sont bien plus faciles à contrôler par qui on sait (avec quelques robinets) que l’extraction du bois dans le trou du cul du monde. Comme quoi, tout est parfaitement pensé par nos traîtres adorés, là-bas, à Paris.


  • #784491

    Non seulement, ces élites dégénérés génocident le peuple Français par une immigration de remplacement ils génocident la culture la langue Française mais aussi la forêt la nature française...
    Ces types sont des sataniques réincarnés...
    Je soutiens ce collectif de défense de la nature forêt française et le ferais connaître autour de moi.


  • #784535

    J’ai jamais cru à la crédibilité d’allier l’économie ou l’industrie et l’environnement, tout simplement parce que ce sont deux éléments antinomique. De toute façon ça fait bien des années que les environnementalistes se font rouler dans la farine par les grands groupes ; quand ils ne sont pas tout simplement complices.
    Entre les écolos qui décrédibilisent un si noble combat, celui de protéger l’environnement contre les rapaces néolibéraux, et les néolibéraux, qui justement font mine de se soucier de l’environnement en se donnant bonne conscience, j’ai l’impression que l’Empire cherche d’une façon ou d’une autre une saine prise de conscience (pas celle que nous vendent les merdias j’entends) des problèmes créés par la logique néo-libérale.
    En tout cas, entre la consommation d’un PDG et d’un chômeur, il y a une énorme différence quand à l’impact sur l’environnement. Mais apparemment les grands acteurs économiques sont tranquilles de ce point de vue là

     

  • #784622

    On dit souvent que la foret française est mal et sous exploitée, c’est sans doute pour la livrer plus facilement aux multinationales américaines et nordiques qui ne se soucieront que de rentabilité .


  • #784880
    le 11/04/2014 par Rahan Abitbol
    La forêt en danger d’industrialisation

    La Nature, c’est le "Corps de Dieu" !

    Il faudrait vraiment que les écolos finissent aussi par le comprendre !..
    ... Sinon, le désastre risque de ne jamais cesser !

     

    • #785066
      le 12/04/2014 par MagnaVeritas
      La forêt en danger d’industrialisation

      Ne t’inquiète pas, certains l’ont bien compris, dont moi, le plus grand écologiste de ce siècle.
      Il faut savoir qu’il y a presque autant d’écologies qu’il y a d’écologistes. Mais rares savent allier écologie et religion, c’est vrai.


  • #784917

    Je connais un peu le milieu... comme pour les agriculteurs, les gros "exploitants" s’accaparent des miliers d’hectares, labourent (hé oui) puis repiquent une seule variété, c’est exactement la meme chose que des ignobles monocultures de maïs mais sur un laps de temps plus long

    Le peuple, de plus en plus sans le sou devrait tout simplement se servir dans les champs de ces fumiers de gros agris sindiqués à la fnsea, avec le soutien de la safer (veritable mafia agricole), pareil pour les foriestiers...

    En plus ils font tout pour economiser le + possible de main d’oeuvre et mecaniser à outrance (les constructeurs americains, allemands, et nordiques s’en frottent les mains...)

    la mecanisation à beau être efficace sur de grandes echelles ; le probleme c’est qu’elle induit une standardisation des vegetaux, et qui dit standardisation dit maladies qui prosperent et ... ventes à gogo pour big pharma... la boucle est bouclée


  • #784967
    le 12/04/2014 par Pierre Ghi
    La forêt en danger d’industrialisation

    La Forêt en danger de stérilisation, même.


  • #784978
    le 12/04/2014 par Sylviculteur
    La forêt en danger d’industrialisation

    la faute est en autre aux régions qui donnent des subventions uniquement aux propriétaires privées qui veulent planter des peuplement mono-cultures de Sapin Douglas comme en Limousin et Corrèze, ou le "Lobbying" de l’associations "France Douglas".


  • #785001
    le 12/04/2014 par Cher Fresh
    La forêt en danger d’industrialisation

    Idéfix pleure.


  • #785065
    le 12/04/2014 par goy pride
    La forêt en danger d’industrialisation

    A côté de chez mon frère en Saône et Loire depuis déjà quelques années on peut voir ce que donne l’industrialisation de l’exploitation forestière ! C’est génocidaire ! Je vous jure que la première fois que cela arrive dans votre voisinage vous prenez peur ! Vous vous demandez ce qui se passe quand le matos se dirigent sur le lieu d’abattage ! Le vrombissement des moteurs de machines colossales ! A leur passage la la terre tremble ! On aurait cru qu’une colonne de chars d’assaut approchait ! Les Russes nous envahissent ! Dans notre coin je ne sais pas si cela avait été un essai expérimental mais cela avait été violent ! Ils avaient tout défoncé ! A l’origine un magnifique biotope avec un petit ruisseau où prospérait la salamandre jaune et noire et des grenouilles rousses a été massacré ! Mais il paraît que c’est "bio" comme pratique parce qu’ils laissent sur place des troncs et des arbres morts...du coup tu te retrouve avec un sol forestier défoncé, avec des ornières de partout et du bois éparpillé un peu partout...les salamandres et autres créatures écrabouillées par les machines seront appréciées cette délicate attention consistant à leur laisser du bois ! Toujours cette fumisterie consistant à dissimuler un énorme méfait derrière de pseudo apparence "écolos", "pour notre bien"...I
    Il est bien loin le temps où tout se faisait tout doucement au rythme de la force musculaire des hommes et des chevaux...


  • #785067
    le 12/04/2014 par MagnaVeritas
    La forêt en danger d’industrialisation

    La forêt en danger d’industrialisation ?



    C’est quoi ce titre ? vous avez environ un siècle de retard.
    ça fait longtemps que les forêts sont en cours d’industrialisation. Je ne connais aucune vraie forêt, c’est-à-dire une forêt primaire ou une forêt originelle, en France. Même la forêt magique des légendes celtes, la forêt de Brocéliande, n’en est pas une. Les forêts de sylviculture sont toutes des monocultures.

    « Allier économie et écologie » est une formule qui n’a pas de sens. Surtout dans la mesure où c’est systématiquement le monde économique qui tient le couteau par le manche puisqu’aucun droit n’est reconnu à la nature, ou presque. Cette formule, c’est le « développement » prétendu « durable » - un vague consensus illusoire qu’on ne trouve que dans la bouche des bobos et des idiots, pas des vrais écologues - sans le « social ». Je répète : allier « économie et écologie » n’est ni plus ni moins que du « développement durable » moins le volet social.

     

    • #785367
      le 12/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      La forêt en danger d’industrialisation

      @ MagnaVeritas

      Tout ce que vous dites est parfaitement juste mais il faudra voir plus loin pour comprendre.
      Nous sommes dans la société de l’inversion, donc tout ce qui prétendu durable par l’Empire est par définition éphémère, c’est comme cela qu’il faut engager l’analyse, quel que soit le domaine étudié.
      Vient ensuite la question du pourquoi. S’il convient d’admettre que le pouvoir occulte (donc réel) possède tous les vices, son intelligence n’est pas contestable. Pourquoi, alors, tuer la poule aux œufs d’or ? Ne vous focalisez pas sur les moyens mis en œuvre, bien sûr que le pouvoir utilisera les plus vils penchants d’un sioniste et d’un talmudiste pour faire le sale boulot... et les désigner en dernier ressort comme les coupables ultimes face à la vindicte populaire légitime, mais ils ne sont que les outils d’une stratégie bien plus étendue qui passe déjà par la concentration ultime des richesses.
      Une seule alternative demeure face à cette question donc. Soit le pouvoir est stupide au point de se tirer une balle dans le pied, soit il n’envisage pas un avenir dans lequel les ressources (bois ou ce que vous voulez, sauf quelques-unes jamais évoquées) auront une quelconque utilité puisque non valorisables à terme au regard du projet en cours.
      Vous verrez, si les mouvements pour le salut de notre espèce qui voient le jour un peu partout ne remportent pas le combat, tout sera mis en œuvre pour surexploiter systématiquement toutes les ressources dans les vingt ans à venir... sauf à quelques endroits très précis où elle demeureront curieusement intactes...


    • #789146
      le 16/04/2014 par MagnaVeritas
      La forêt en danger d’industrialisation

      Oui oui, je n’ai pas attendu LLP ou Soral ou encore toi pour remarquer ça, merci. Ce n’est pas du tout le sujet de mon message.


  • #787282

    La foret, hier, je passais dans un beau petit village que je traversais gamin pour "monter" en vacances l’été.

    Ils ont bien rasés 100 hectars autour du village, ça fait pire qu’une tempête.

    De toute manière je pense qu’ils ont rasés des Douglas, qui n’apporte pas grand choses à la diversité, pas de pollens, pas de nectars pour les insectes et abeilles.
    Y a pas mieux comme essence pour reboiser ?


Afficher les commentaires suivants