Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La lutte contre le terrorisme divise l’Algérie et la Turquie

La visite de deux jours qu’effectue en Algérie le président turc, Tayyip Erdogan, soulève bien des questions sur la nature des rapports entre les deux pays.

La divergence fondamentale qui oppose l’Algérie à la Turquie sur la scène internationale se résume en une phrase qui traduit bien la contradiction entre leurs positions politiques : l’Algérie combat, par tous les moyens, le terrorisme alors que la Turquie aide, par divers moyens aussi, les groupes terroristes qui opèrent en Syrie.

Les plus grands problèmes que connaît notre pays du fait de l’activité terroriste à ses frontières, la Turquie y contribue indirectement en alimentant le maillon qui agit en Syrie. Cela ne fait aucun doute qu’avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, la Turquie, en soutien des pays occidentaux, a contribué à armer les groupes islamistes terroristes en Syrie par milliers de tonnes et à coups de milliards de dollars. L’aéroport d’Istanbul est le point de débarquement des mercenaires islamistes venus de toutes parts auxquels les autorités turques offrent un véritable boulevard aménagé qu’ils empruntent à la frontière nord de la Syrie pour s’infiltrer en territoire syrien, et, par milliers, aller grossir les rangs des groupes terroristes, y compris celui appelé Daech devenu la préoccupation n°1 des pays occidentaux, à leur tête les États-Unis.

Cela peut paraître surprenant, cette divergence qui oppose l’Algérie à la Turquie, et qui en recouvre d’autres n’empêche pas les deux pays de bâtir des relations économiques qui permettent des échanges en constante progression. Les motivations de la Turquie sont faciles à deviner, elles sont liées à son commerce international, l’Algérie étant considérée comme une bonne passerelle vers les pays africains et maghrébins. Les opérateurs turcs se défendent de ne chercher que des opportunités commerciales en Algérie. Ils soutiennent qu’ils sont prêts également à investir et même à procéder à des transferts de technologies. Mais c’est plutôt la taille du marché de consommation que recèle l’Algérie qui les fait courir et les pousse à chercher, chez nous, des opportunités d’écouler les marchandises produites en Turquie qui ne trouvent pas de débouchés en Europe face à la concurrence chinoise, entre autres. C’est à l’Algérie de faire valoir fermement ses intérêts sur la base du principe de l’accompagnement des importations par des projets d’investissements. Pour le reste, l’Algérie ne fait pas de concessions sur les « constantes » qui guident sa politique étrangère, notamment sur les questions qui agitent la région du Maghreb et le Moyen-Orient.

Dernièrement, le président de l’Assemblée du peuple syrien, Mohamed Jihad Lahlam, était en Algérie, pour trois jours, en visite de travail et d’amitié à l’invitation du président de l’Assemblée populaire nationale, Mohamed Larbi Ould Khelifa. C’est, de toute évidence, une façon de se démarquer de la démarche des pays hostiles à la Syrie et qui tentent de la déstabiliser, et parmi ces pays, il y a la Turquie. La divergence entre l’Algérie et la Turquie passe aussi par l’Égypte qui a souffert des tentatives d’ingérences de la part du régime islamiste d’Erdogan à travers le soutien accordé aux Frères musulmans. L’Algérie et l’Égypte ont des rapports privilégiés basés sur une lutte commune contre le terrorisme, mais aussi sur une volonté de développer de fortes relations économiques, comme le montre la signature, il y a quelques jours au Caire, d’une série d’accords et mémorandums d’entente.

Les velléités d’Erdogan d’asseoir son leadership dans la région sont compromises par sa position pour le moins ambiguë qu’il s’obstine à afficher dans les conflits en cours en attisant les tendances à la violence et à la guerre et en n’hésitant pas à aider des groupes terroristes. Contrairement à l’Algérie qui s’efforce de faire valoir les solutions pacifiques par la négociation, tout en étant intransigeante dans la lutte contre le terrorisme.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1034946
    le 20/11/2014 par voyez vous ? Pas du tout !
    La lutte contre le terrorisme divise l’Algérie et la Turquie

    L’Algérie un partenaire fiable, qui ne pratique pas le double standards, Voilà pourquoi la Russie, la Chine, l’Iran et le Vénézuela font confiance a l’Algérie pour son non-ingérence.

    En 2013 la Syrie avait remercié l’Algérie pour son soutien.

     

    • entre temps un accord secret a été signé entre l’Algérie et Israël pour du gaz via l’Égypte de sissi. et en plus avec des prix les plus bas du marché. elle est belle la résistance Algérienne à l’empire. mieux vaut avoir affaire à un traitre qui s’assume qu’à un faux résistant.


    • normal, que les dictateurs boutef et assad se soutiennent


    • lasieste -----> Soyez honnête, la situation réelle est que l’Algérie vendait du gaz à tarif préférentiel à l’Egypte et que l’Egypte revendais ce même gaz à Israël en empochant une plus value au passage.
      Certes le pouvoir algérien n’est pas blanc-bleu, mais il y a toujours un clan très puissant au sein de l’Etat-major algérien et de son administration qui est farouchement pro-palestinien et pro-russe.

      Le pouvoir algérien est traversé par différents clans influents, certains pro-américains, d’autre pro-russes, pro-chinois, pro-palestiniens, etc . . . .
      Et ces clans se livrent une guerre secrète d’influence au sein de l’armée et de l’administration et se tirent dans les pattes quand ils peuvent.
      Tout n’est pas noir ou blanc. Ca explique la complexité des positions algériennes sur certains sujets. Et cette politique tout azimuts ne date pas d’hier, mais de bien plus longtemps en afrique du nord.
      Un coup les romains, un coup les carthaginois. Un coup les byzantins, un coup les arabes. Un coup les chrétiens, un coup les turcs, etc . . .


    • #1035566

      Très juste Sam. C’est hallucinant comment la manipulation de la junte algérienne réussi son coup marketing. Les plus grands terroristes ce sont les membres de l’armée algérienne. Je suis moi même à moitié algérien et je trouve tellement lamentable les types qui tombe dans le piège avec cette propagande. L’Algérie est un pays riche de part ces richesses naturelle et pourrait être le phare de l’Afrique si il n’y avait pas ces pourritures au pouvoir. Chaque algériens dès le berceau rêve de fuir ce magnifique pays. A cause de qui ? de quoi ? Cette junte de salopards qui s’approprie toute la richesse de ce pays, de nôtre pays. Réveillez-vous au lieu de bêtement croire à ces connerie. Même si il faut remonter à la guerre civile des années 90, on trouve encore les causes à cette junte. L’Algérie était le seul pays arabo-musulman à avoir connu la première et unique démocratie avec les fameux élections qui ont vu le FIS gagner . Et le rêve est tombé à l’eau à cause de cette junte soutenue par la France et les USA.


    • à "lasieste",

      Merci de citer tes sources mon garçon quant à un pays qui fournirait du gaz à un autre pays qu’il ne reconnaît pas !
      Pour qu’il y ai commerce, il faut des contrats, avec des noms de sociétés avec adresse, des signatures en bas des pages etc... enfin le B.A.BA de l’économie quoi.

      Faut arrêter de prendre pour argent comptant tout ce que tu lis sur le Net, un minimum de réflexion est de mise.
      Si toute ta réflexion n’était que la manifestation d’un anti-Algérianisme primaire, j’en serais désolé.


  • "Ils soutiennent qu’ils sont prêts également à investir et même à procéder à des transferts de technologies. " ?!?!
    J’ignorais que les"Kebaberies" faisaient intervenir de la haute technologie !!!

     

    • Les Turcs ont une industrie militaire : ils produisent char, navire, munitions de derniers cris avec leur propre technologie.
      Les Turcs avant d’etre musulmans sont Turcs et privilégient leur propre intérêt. Mais en 2014 on a encore des gars chez nous qui pensent qu’Erdogan est un gars qui veut le bien du monde musulman alors qu’il sert l’intérêt de son peuple qu’il souhaite préserver de la mondialisation.


    • Effectivement la turquie maitrise la haute technologie, elle produit aujourd’ hui elle meme ses char d ’ assault troisieme generation , leurs helicopters de combats et aussi leurs propre drones .


    • "Les Turcs ont une industrie militaire : ils produisent char, navire, munitions de derniers cris avec leur propre technologie"

      C’est une blague ou quoi ? Depuis quand acheter du materiel à l’étranger et le repeindre façon "pimp my ride" serait de la haute technologie ? Veuillez garder les pieds sur terre voyons.


    • Bah du coté de la Turquie y a les Usa.
      Et L’Algérie finance beaucoup la recherche étant donné qu’elle excédentaire.


    • @ Staracakamanda.
      Trève d’idioties !
      "qu’il souhaite préserver de la mondialisation..."...c’est pour cette raison que avant meme l’idée du lancement de L’UE,qui voit on au portail quémandant une adhésion ?...la puissante technologie turque !...toi qui n’est pas en odeur de saintété avec le monde musulman,je ne comprends pas pourquoi tu portes aux nues un Erdogan Tayyip(Taieb ?) qui dit que ce dernier a découvert L’Amérique et qui entre temps par ses frontières ouvertes fait découvrir la Syrie à des barbares,ceci en concert avec son copain Bibi.
      A propos de technologie,il a été mis sur le marché un chiche Kébab biodégradable,grace à une ajonction bactérienne nouvelle,l’éxpérience est à son stade In Vivo...en éspérant que ton copain Erdogan te faira gouter le prototype.


    • @ par ferco
      "char d ’ assault troisieme generation"...tout à fait d’accord,ces chars c’est sèrge qui les a conçus(celui des rafales),mais pas Tayyip.


  • La Turquie dirigée par des Marranes, comme la France est dirigée par des Juifs, est un allié militaire d’Israel, elle facilite le transit sur son sol des mercenaires, musulmans dévoyés, qui sont payés par les sionistes pour tuer d’autres musulmans syriens fidèles à Bachar . Et ces ignobles traitres - parmi lesquels il doit tout de meme y avoir pas mal de cons - se proclament "jihadistes" ! Le peuple turc doit etre aussi impatient du joug de ses marranes que le peuple français l’est du joug de ses israélites . Quant à l’Algérie, elle est trop éloignée d’Israel pour agir de meme, et elle a d’autres soucis .

     

    • L’ Algérie est dirigée par une junte militaire qui pour préserver ses intérêts sait qu’elle doit préserver son prestige de pays libre à l’international. Son intransigeance face à Israël est un facteur de paix civile, dans un pays où la fierté passe beaucoup par l’ image et l’illusion d’ être quelque part plus courageux que les autres.


    • Il n’y a aucun Marrane au sein du gouvernement turc, non plus que dans les grandes instances de décisions du pays. Prétendre qu’ils le dirigeraient montre une ignorance terrible de la réalité turque. Les Marranes n’existent plus que sous forme de résidu depuis près d’un siècle, et n’ont de ce fait aucun pouvoir en Turquie.


  • Diplomatiquement l’Algérie entretient des rapports bilatéraux de coopération avec toutes les nations , cela nous conforte dans la doctrine d’état qui régit la position internationale de l’Algérie selon les 4 principes directeurs et constants qui fonde cette doctrine issue d’un consensus national du temps de l’Indépendance : non -intervention dans les affaires internes des nations , non adhésion aux axes idéologiques dans les conflits régionaux et mondiaux , non alignement dans les politiques des blocs et soutien actif et diplomatique des peuples dans leur aspiration à l’autodétermination et à la décolonisation ... seulement l’état algérien subit les pressions et résiste au désirata des courants politiques qui traversent la société algérienne .. par exemple les frères musulmans soutiennent activement les relations avec le Qatar et la Turquie d’Erdogan et dénoncent nos relations avec l’Egypte nassarienne et la Syrie laïque ... il y a un courant anti-francais et pro-anglo-saxon et il y a un courant qui souhaite une relation très intense et même exclusive avec la France ... Il y a un courant pro-francais dans le sens de l’UMPS et un courant qui souhaite la réémergence d’une France nationaliste gaulliste ou même pétainiste avec laquelle on conclut une réconciliation historique et une coopération , il y a un courant pro-saoudien et un autre farouchement anti-wahabiste , il y a un courant pro-américain et un autre radicalement anti-impérialiste et tiers-mondiste ... il y a un courant berbériste tourné vers l’Europe , un autre pro -israélien et un autre tourné vers le monde arabe et anti-occidental .. le nationalisme algérien lui-même contient des sensibilités , du plus radical au plus réaliste , du plus chauvin au plus ouvert ... l’Algérie est une nation vivante et plurielle ...Mais ce que peuvent retenir en général les algériens dans le modèle turc ce sont les deux points suivants : l’armée turque a su réaliser la permanence de la république "civile" au sens que la Turquie est définitivement à l’abri des dangers de l’alternance démocratique islamiste de type wahabiste révolutionnaire et impériale comme dans le monde arabe et maghrébin ... les "islamistes " turcs sont dix mille fois moins arriérés culturellement et socialement et plus politiques que les islamistes arabes en général et les islamistes algériens en particulier ... et cela grâce au travail historique de l’armée turque et aux élites civiles qu’elle a formées pendant 8Oans

     

  • Erdogan rêve du retour du Califat Ottoman et on aura toujours des islamistes apatrides traitre à leur nation pour se vendre aux étrangers.
    Depuis 5 siècles on s’est faut dominer par des étrangers en Algérie. Et en 2014 on trouve encore des idiots qui mangent dans la main d’étranger au nom de la religion ...
    L’histoire se suit et se répète.

     

    • Il faut arrêter de dire n’importe quoi, ce qui intéresse les turcs c’est le business c’est tout , l’Algérie devient peu à peu un pays avec une classe moyenne qui émerge et un programme d’infrastructures et industrielle important de plusieurs milliards de dollars,Les turcs veulent juste préserver leurs intérêts en Algérie , d’ailleurs avec la venue de erdogan ils ont prolongés de 10 ans la livraison de GNL à la turquie et scellés des partenariats notamment dans le textile ( investissement de 5 milliards USD dans un complexe textile avec 25 000 emplois à la clé)


    • @ bob
      Entre autre mais pas que. Je fais surtout allusion à leur rôle global que la Turquie tient dans le Moyen Orient.


  • L’Algérie ne lutte pas contre le terrorisme ; ce sont les généraux qui lutent pour conserver leurs privilèges ... Contre quiconque voudrait les en délester ! A 100 dinars le kg de pommes de terre, soit l’équivalent de 7 euros/kg si l’on considère le smic horaire, le peuple algérien n’a qu’un seul souci : comment survivre. Seuls les "intellectuels" nantis osent encore essayer de réfléchir sur le monde. Et ils ne sont guère légion !!!!

     

    • #1035270

      je comprend pas ce que tout le monde reproche aux généraux ?

      aux Etats-Unis ce ne sont pas des généraux peut-être ?

      difficile de faire plus militaire pourtant que les Etats-Unis et c’est la première puissance mondial ,tout le fric part dans l’armée et la défense .

      les dirigeants algériens on compris que le salut et la paix passe par les armes c’est pour cette raison qu’ils s’arment davantage et je pense que le modèle algérien est le modèle à suivre pour tous les pays africains afin qu’ils arrêtent de ce faire piller et qu’ils protègent par conséquence leurs biens .

      il faut ce mettre dans la tête de ces petits états qui observent continuellement les autres états dans leur même situation se faire bombarder par les impérialiste ,sans oublié les terroristes mobiles en provenance des milliardaires et manipulateurs sionistes .

      sa doit certainement être dur de lutter ..

      tu crois que notre situation est plus confortable ?

      le smic à 1250 euros dans les environ ,le loyer a 650,gaz,eléctricté , téléphone 750,nourriture minimum 100 balle ,850,soin ,vêtement 1000 ,transport et autre 1100 .

      il te reste 200 euros ou un peu plus si t’es économe ,la vie aussi est cher chez nous !


    • 100 dinars les 7 kilos ?...100 dinars=1 euro le kilo de pomme de terre bio.


    • 1 litre de gasoil = 0,13€, ,1 café =0,05€


    • @ awrassi et Kalioud.
      "100 dinars=1 euro"
      Cest quelle Banque qui propose ce taux ?


  • Les Turcs n’ont fait qu’une chose dans les pays musulmans qu’ils ont occupé : remplir les coffres de leurs pachas ! Ils y ont créé des impôts, jugés pourtant "haram" par Allah !!!


  • La Turquie est le cheval de troie d’Israel et des Usa pour détruire le moyen orient et le Maghreb , l’intégriste Erdogan est le principal responsable de l’infiltration des égorgeurs amis de Fabius et de hollande en Syrie !!

     

    • La preuve la plus récente, c’est l’attaque massive, criminelle, insupportable de Gaza cet été, du 8 juillet au 26 août.
      Les élections présidentielles en Turquie se sont déroulées le 10 août.
      Tout le monde était à cran devant cette horreur, l’impudence d’israel et sa propagande mensongère, en particulier les musulmans qui assistaient sans pouvoir rien faire au massacre de leurs frères. Il a suffi à Erdogan de faire semblant de gesticuler et de dire que ce qui se passait là était inacceptable et devait cesser tout de suite, pour se faire élire dès le premier tour.
      Depuis on ne l’entend plus sur ce sujet.
      Mais qui peut encore douter de la manip ?

      Voilà Erdogan "éternellement" lié aux massacreurs.


  • Les Algériens qui connaissent leur histoire font peu de différence entre l empire Ottoman et la colonisation Française, et les relations des deux pays est tout sauf chaleureuse : Erdogan avait été violemment repris de volée par le premier ministre Ouyahia quand il a tenté un parallèle entre la colonisation et le Génocide des Arméniens.
    Le business n’est qu’une excuse, sur le fond ces deux pays s’opposent sur tous les sujets chauds, Syrie, Libye, Égypte....
    http://www.lexpressiondz.com/actual....
    http://www.lesoirdalgerie.com/artic...


  • Expliquez-moi car je ne comprends pas.
    Pourquoi la Turquie et l’Algerie ne font pas des accords communs pour aider les Palestiniens :
    il semble calir qu’une fois les Palestiniens s’en sortiront, toute la region du moyen orient va retrouver la paix et la prosperite. Si je vois bien, tous ces troubles ont commence avec les souffrances en Palestine, non ?

    Aussi, est-ce vrai que le les dirigeants de l’Arbie Saoudite, du Qatar, et de la Turquie sont en fait Juifs ? Je veux savoiresi c’est vrai ou pas. Comment peut-on verifier ?

     

    • La Turquie est dirigée par les Donmeh, des marranes forcément alliés d’Israel . La Turquie a été de premier pays "musulman" a avoir reconnu Israel en 1949 , c’est le meilleur partenaire d’Israel an proche-Orient - et pour cause . Leur alliance MILITAIRE a été renforcée en 1996... On attend toujours la visite promise par le traitre Erdogan, à Gaza...


    • Dans cette région y aura jamais la paix, il faut que les USA et CIE vendent des armes quand même


    • Il n’y a aucun "dönmeh" au sein du gouvernement turc, pas plus que dans les instances de décision du pays. Cette population n’existe plus en Turquie depuis près d’un siècle. Quant aux dirigeants qataris et séoudiens, ils ne sont pas juifs mais arabes et musulmans, en tout cas de leur point de vue - considérant que leur islam est le seul véritable.

      Voir des juifs partout, dès qu’un Etat mène une politique critiquable, c’est non seulement simpliste, mais c’est en plus avoir une vision très racialiste des choses. Comme si un musulman ou un chrétien ne pouvait pas être un salopard !


    • #1039900
      le 25/11/2014 par Chroniques de Genç Osman
      La lutte contre le terrorisme divise l’Algérie et la Turquie

      Aurelien ou comment nier l’évidence désespérément... C’est assez drôle en fait.


    • Si c’était une évidence, Genç Osman, tu pourrais en apporter des preuves. Tu en as été incapable jusque là.


  • #1035251

    L’algerie a tout interet a defendre avant toute autre chose sa stabilite actuelle que lui envient ses adversaires ( pour ne pas dire ses ennemis ). Pour le reste tout est possible grace a une gestion transparente et serieuse a imposer s’il le faut mais calmement.


  • Si l’Algérie est vraiment contre le terrorisme, alors elle a parfaitement raison, c’est humain et normal d’être contre la barbarie de ces animaux que sont les terroristes, ceux qui vont en tant que djihadistes, devraient ne plus pouvoir revenir en Algérie, qu’ils y restent et qu’ils y meurent, de toute façon même si ils reviennent en Algérie, l’Algérie saura comment les recevoir et s’en occuper avec la plus grande fermeté, par expérience durant les années 1990, années noires, je préfère les généraux au pouvoir que les islamistes, c’est moins pire, même si dans l’idéal ce serait la démocratie qui serait le mieux pour le pays, ainsi que pour le peuple, les vrais traîtres, les vrais vendus sont les terroristes.


Afficher les commentaires suivants