Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La nouvelle Miss USA blasphème sur la Sécurité sociale et le féminisme

Peu avant son élection, la nouvelle Miss USA, Kara McCullough, a choqué les tenants de la bien-pensance. Ses propos, pourtant bien peu radicaux, ont été jugés politiquement incorrects en raison d’accents « trumpiens ».

 

Plongée au cœur du projet présidentiel américain, sur E&R :

Sur le féminisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A savoir que ces "miss" victorieuses ne le sont que par rapport aux miss présentées sur la scène....
    Les plus belles ont la pudeur qui les empêche de se présenter à un concours et je pense qu’elle n’y pensent même pas.
    Pudeur, qui manque à toutes ces nunuches, et qui par son défaut ôte bien de l’éclat à ces beautés "faciles" faites pour le spectacle du peuple.

     

  • Et bien, elle dit vrai sur le féminisme : ce n’est plus vraiment un égalitarisme, sinon, il ne ferait pas controverse ainsi ; c’est bien trop souvent une stigmatisation des hommes.

    Demandez aux mâles suédois ce qu’ils en pensent....


  • Toujours les même bien-pensants à sortir les fusils... autant je trouve que l’histoire de la Sécu, c’est limite, mais c’est son avis, autant je trouve que ses propos sur l’égalitarisme est tellement de bon sens que j’aimerai bien voir tous ces trous du c... fermer leur claque-m... sans déconner.


  • Je comprends pas. On donne la parole à des Miss sur des sujets aussi importants aux States ?

     

    • Non mais c’est de la poudre aux yeux hein... C’est la deuxième fois qu’une miss l’ouvre (celle d’avant c’était la française miss univers) : elles disent simplement ce qu’on leur dit de dire.

      1) - on revalorise des élections de miss dont tout le monde se fout, çà fait parler
      2) - et on réoriente le politiquement incorrect sur le spectacle médiatisé, pour neutraliser un tant soit peu la colère.

      D’une pierre deux coups, la marque de la franc-maçonnerie, avec une pointe d’ingénierie sociale.

      Moi j’y vois surtout une digne représentante de la "race arc-en-ciel" chère aux Soros et Rockfeller, tous café au lait c’est le projet.


    • En France, on donne bien la parole à des footballeurs !


  • Et ben dis donc, ça y va chez les miss après notre Iris nationale qui soutenait les frontières.
    Finalement le féminisme a du bon. Elles voulaient des femmes intelligentes en plus d’être belles pour les concours de Miss. Le problème, c’est que maintenant elles sont trop intelligentes...

     

  • Merci Déesse d’avoir, en plus, du bon sens .

     

  • C’est quand même suspect toutes ces miss qui se dévoilent anti-système en suivant le même schéma à chaque fois. Ça sent le phénomène d’opposition contrôlé. Reste à trouver leur rôle exact et en quoi ça sert le Système.

     

    • Si vous faites un sondage sur le QI perçu des miss, le résultat est sans appel.
      Vous avez donc votre réponse.
      Cette miss est sans doute sincère, mais elle est automatiquement disqualifiée par son statut dans la société du spectacle.
      Donc ce qu’elle raconte est majoritairement mal perçu, catalogué comme fruit de la réflexion d’une idiote.

      Nous sommes en droite ligne du projet Kalergi, il suffit de remplacer sa vision du métissage négroïdo-eurasien par une palette plus chocolat au lait et en l’espèce, mais l’idée reste la même et concernant l’utilisation du métissage afin d’accélérer le processus de domination des élites au pouvoir sur le peuple.


  • d’abord les miss, choses étonnante, sont rarement plus jolies que les femmes qu’on croise chaque jour dans les rues...ensuite, les propos tenus sont tout ce qu’il y a de plus convenus ( on a entendu plus subversif...). Parler de féminisme ou d’égalitarisme revient au même, non ? et puis, je crois savoir qu’elle est fonctionnaire, donc payée avec les impôts de ses concitoyens. Je comprends donc qu’elle parle de privilège plutôt que de droit : elle est, elle-même, de par sa situation professionnelle, une privilégiée !!!


  • Après le film "get out" ou on donne un sacré coup au moral des africains-américain, le système fait mine de se rattraper en choisissant une Miss USA black !? Mais comme les blancs wasp ne font jamais de cadeaux, c donc un cadeau empoisonné. La black de service, une nième house negro dit de manière tout à fait banale que la sécurité sociale n’est pas un droit mais un privilège ! Bref dans tous les cas de figure, l’homme noir aux USA est utilisé et manipulé : soit dans les champs de coton, soit en NFL ou en NBA, soit pour faire l’esclave sexuel et c’est toujours la même technique, on choisit (comme le montre si bien le film get out) un noir suggestionnable et manipulable, on lui promet monts et merveilles, la célébrité, le fric etc., et son rôle est de diffuser l’idéologie dominante ou juste rassurer les blancs !!

     

  • Magnifique ! Comme quoi ont peut s’en sortir sans lécher le cul du politiquement correct.


  • Le tweet c’est vraiment l’art de ne rien dire. Pas une idée, même banale, mais une sorte d’onomatopée interminable (une centaine de signes c’est beaucoup pour brasser du vent) accouplée à des illustrations insignifiantes et puériles, de type grimace ou haussement de sourcils. Voilà la "gueule" que prend la parole, 2000 ans après le passage du Christ.
    C’était donc ça l’ère de la communication ? "tiens, vlan, prend mon haussement de sourcil dans ta gueule" ???

    Le plus sidérant étant que ce déchaînement de singeries prétentieuses intervienne à propos d’affirmations tout aussi lénifiantes (la Miss est quand même ultra neutre dans ses réponses, du pur discours plastifié).

    Lautréamont plaisantait sur la rencontre d’un parapluie avec une machine à coudre. Je ne sais pas si la rencontre d’une Miss USA avec la tweetosphère sonne plus "plein" dans mon esprit.


  • Miss USA a appartenu à Trump qui doit avoir encore de bons contacts.
    Autant en profiter pour faire passer des messages.


  • #1729501

    Elle est d’une telle beauté (exterieur comme interieur visiblement).


  • Le pouvoir du système repose sur la peur qu’il suscite. Prêter de façon systématique des intentions machiavéliques au système le renforce.

    Comme cette femme l’a dit, c’est une scientifique et elle s’exprime avec assurance. Elle n’a rien d’une gourde qui récite un texte appris mais au contraire elle s’exprime avec conviction. Elle joue peut-être aussi avec intelligence de l’immunité que lui confère son appartenance à une minorité mais elle n’a rien d’une marionnette...


  • Elle a l’air très bien cette femme, souhaitons lui une longue carrière


  • Elle peut pas étre féministe c’est un trans Afro/ Bresilien d ’un mètre 95 qui fait concurrence à Mannig ;


Commentaires suivants