Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#SuperTrump n°16 – "Nous sommes ici pour créer les emplois et l’avenir que vous méritez"

L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis

Chaque semaine, le pôle Traduction d’E&R vous propose de retrouver en exclusivité les prises de parole de Donald Trump à l’intention des Américains. L’occasion régulière de mesurer le décalage entre les propos réels du Président et les recensions malhonnêtes des médias alignés sur les intérêts de l’atlanto-sionisme.

Allocution hebdomadaire numéro 16 du 12 mai 2017 :

 

 

Voir aussi :

20 juillet
#SuperTrump n°25 – "Les élus qui ont instauré l’Obamacare ont menti"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
11
12 juillet
#SuperTrump n°24 – "Trois mots essentiels : fabriqué aux États-Unis"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
5 juillet
#SuperTrump n°23 – "Nous renforçons notre politique migratoire"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
29 juin
#SuperTrump n°22 – "L’Obamacare a été un désastre total"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
26 juin
#SuperTrump n°21 – "Il y a de la dignité dans chaque emploi honnête"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
13 juin
#SuperTrump n°20 – "Il faut une vision courageuse et ambitieuse"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
5
9 juin
#SuperTrump n°19 – "Nous avons pavé la voie d’une nouvelle ère de coopération"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
1er juin
#SuperTrump n°18 – "Notre premier budget sera un socle pour la sécurité"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
2
24 mai
#SuperTrump n°17 – "Il faut en finir avec le terrorisme"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
22
11 mai
#SuperTrump n°15 – "Je propose la plus grande baisse d’impôt de toute l’histoire du pays"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
15
4 mai
#SuperTrump n°14 – "La seule chose qui m’anime est mon allégeance au peuple américain"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
7
26 avril
#SuperTrump n°13 – "En matière d’emploi, nous tenons nos promesses"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
4
20 avril
#SuperTrump n°12 – "L’Amérique chérit depuis toujours la liberté de culte"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
18
13 avril
#SuperTrump n°11 – "La sécurité commence aux frontières"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
43
5 avril
#SuperTrump n°10 – "Je nomme le juge Gorsuch à la tête de la Cour suprême"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
9
29 mars
#SuperTrump n°9 – "Nous renouvelons nos engagements envers la NASA"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
1
21 mars
#SuperTrump n°8 – "La capitulation économique de l’Amérique est terminée"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
19
15 mars
#SuperTrump n°7 – "Nous devons abroger et remplacer l’Obamacare"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
6
7 mars
#SuperTrump n°6 – "Ceux qui servent le pays en uniforme sont les meilleurs d’entre nous"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
23
1er mars
#SuperTrump n°5 – "Les héros afro-américains ont marqué l’histoire de notre nation"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28
25 février
#SuperTrump n°4 – "Nous allons nous battre pour une baisse du prix de l’énergie"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
20
23 février
#SuperTrump n°3 – "Nous rendrons bien plus difficiles les délocalisations"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
8
22 février
#SuperTrump n°2 – "Ceux qui entrent dans notre pays doivent aimer notre peuple"
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
16
16 février
#SuperTrump n°1
L’allocution hebdomadaire du président des États-Unis
28

Trump face à l’Empire ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Wow, that was such a nice speech. He is the best : )


  • Si Trump se range du côté des dépopulationistes, l’ironie s’entend aussi dans : "Nous sommes ici pour créer les emplois et l’avenir que vous méritez !"


  • J’avoue que les raisons de la promotion que vous faîtes de ce personnage m’échappent complètement...

     

  • Bon c’est bien beau tout ça (et au passage, nous on ne peut que rêver de pareils succès sur le front de l’emploi vu que les moutons français ont élu Micron...), mais on aurait quand même bien aimé l’entendre sur le cas Comey...


  • Sur l’intention, rien à dire.
    Sur la connaissance de la macro-économie par Trump, c’est autre chose : dans le bâtiment il ne s’inquiétait que des cours du ciment et de l’acier, et bien entendu de l’immobilier, mais il est très nul sur les matières premières qui sous-tendent tout le reste.
    Heureusement qu’il a Tillerson au secrétariat d’Etat, or les néo-cons se rapprochent ("the wolves are closing in", comme dirait Hunter S. Thompson)


  • Pour bien comprendre ce que dit Donald Trump, traduire ses mots ne suffit pas. Il nous faut traduire, ou plutôt essayer de comprendre la culture nord américaine.

    Guess what ?

    Aux États Unis s’enrichir n’est pas une chose honteuse comme au pays des Charlie. Aux États Unis, si vous réussissez de chez réussir financièrement et que vous croisez un ami d’enfance aux food stamps dans votre grosse bagnole à $ 100 000 ce dernier vous applaudira et sera content pour vous. Au pays des Charlie votre ancien pote dira de vous, dans votre dos, « Il ne peut pas conduire une poubelle comme tout le monde ? »

    Je n’ai pas le Bac, j’ai tout appris sur le tas. Il s’est trouvé que dans les années 80 / 90 il y avait moyen de « Gratter un p’tit billet » (Merci Dieudo) avec l’informatique et je me suis retrouvé cadre, chef de projet informaticien puis chef de département blindé de chez blindé (de mon point de vue en tous les cas). Et là j’ai fait le grand écart entre ma femme nord américaine pour qui je pouvais encore mieux faire
    et les français à qui je devais cacher mon bulletin de paye, mes primes et mes notes de frais.

    Donald Trump tire les américains vers le haut.

    Emmanuel Macron va vous plomber vers le bas.

     

    • Tout est dit.

      Après, si une société doit être considérée dans son ensemble et pas simplement à l’aune de son rapport à l’argent, force est néanmoins de constater que les français ont un rapport à l’argent aussi stupide que malsain.


    • @ Henri

      Le pognon étant là et bien là, tenons en compte dans l’équation. La meilleure façon de le mépriser est de savoir en faire. Le gauchiste qui le condamne à tour de bras ne rêve (ces gens là pensent, parlent et agissent toujours à l’envers) que d’en avoir tout plein.

      En attendant l’immanence de la radicalité barricadière en mouvement qui mettra fin à la poursuite du taux de profit par le fétichisme de la marchandise (1), enrichissons-nous comme des porcs, créons des banques et des fonds de pensions, allons hacker les algorithmes du tradding haute fréquence, faisons de l’entrisme chez Macron, comme ça on rachète tous leur média et on leur applique, à eux cette fois, ce qu’on a compris de l’Empire. Cessons de leur fournir les moyens de compréhension du monde dans lequel nous vivons, jouons la École de Shaolin.

      Les gens riches ? If you can’t beat them, join them (Si tu ne peux pas les vaincre fais comme eux).

      (1) I can speak Francis Cousin fluently !


    • Cher Rémi O Lobry,

      Pas mal, mais si je puis me permettre, vous êtes un petit joueur.
      Parti de mon bidonville, je suis aujourd’hui, alors que je n’ai pas 40 ans, à la tête d’une société ayant des succursales dans 7 (sept) pays et réalise un chiffre d’affaires mensuel de quarante douze trilliards de judenfetzen.
      Je suis le rêve macronnien à moi tout seul.
      N’êtes-vous pas admiratif et envieux ?


  • Il est beaucoup question dans les médias de l’écroulement du monde anglo saxon en tant qu’empire (du fait des "errements" politiques supposés de Theresa et de Donald).
    Le petit coq doit se frotter les pattes en attendant le transfert du pouvoir vers la maison mère.