Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

À l’occasion du lancement de dorcelle.com, le premier site pornographique français destiné aux femmes et réalisé par des femmes, Marc Dorcel a commandé à l’Ifop la première enquête sur les comportements et le goût des Françaises en matière de films X.

Suite à une grande enquête réalisée auprès de l’ensemble des Français (2009), Dorcel a souhaité en effet en savoir plus sur l’évolution de la consommation féminine de films pornos, sachant que les études sur le sujet sont rares, voire inexistantes. Tordant souvent le cou aux idées reçues, les résultats confirment l’attrait de plus en plus fort des femmes, et des couples en général, pour ce genre cinématographique autrefois réservé à un public masculin.

Quelques chiffres clés :
- Plus de huit femmes sur dix (82 %) confirment avoir déjà vu un film X, que ce soit dans son intégralité (38 %) ou seulement quelques extraits (44%).
- Cette consommation féminine de films pornos reste occasionnelle mais devient significative : 18 % des femmes en voient régulièrement ou de temps en temps, contre 63 % des hommes.
- Plus étonnant, si le visionnage de film pour adulte constitue une activité encore souvent pratiquée en couple (62 %), c’est aussi une activité solitaire largement répandue puisque une Française sur deux (50 %) en visionne en solo. La moitié des femmes ont donc une consommation solitaire de X !
- Les femmes visionnant ce genre de films avec leur partenaire ont d’ailleurs une vie sexuelle plus riche que la moyenne : leur proportion est particulièrement élevée chez les femmes ayant plus de 12 rapports sexuels par mois (69 %).
- Le goût des femmes en matière de films pornos se caractérise quant à lui par l’importance qu’elles accordent au réalisme des scènes de sexe (35 %), à la qualité du scénario (37 %) mais aussi et surtout à la beauté (35 %) et à l’aspect naturel du physique des acteurs (40 %).
- Les Françaises souhaitent ainsi voir évoluer un genre cinématographique qui souffre encore, à leurs yeux, d’un manque de professionnalisme (79 %) et d’une vision de la sexualité reflétant des fantasmes trop masculins (71 %) et des pratiques très éloignées de la réalité (79 %).

Au fil des années, le visionnage de films X s’est largement banalisé dans la gent féminine mais il reste pour les femmes une pratique plutôt occasionnelle qui s’effectue aussi bien en couple qu’en solo.

- Si la quasi-totalité des hommes (99 %) admettent avoir déjà visionné un film pour adultes, les femmes ne sont pas en reste : plus de huit sur dix (82 %) reconnaissent en avoir déjà vu un, que ce soit dans son intégralité ou seulement quelques extraits.

Le visionnage de films X n’est donc pas qu’une affaire d’hommes. La majeure partie de la gent féminine en a déjà fait l’expérience même si, contrairement aux hommes, les femmes visionnent davantage de courtes séquences (44 %) que des films complets (38 %).

Signe du rôle souvent initiateur joué par les partenaires masculins en la matière, la proportion de femmes exposées à ce genre cinématographique est deux fois plus élevée chez les femmes ayant eu plusieurs partenaires (92 % chez celles ayant eu plus de 3 amants au cours de leur vie) que chez les femmes n’en ayant eu aucun (42 %).

- La consommation de films pornos par les femmes reste néanmoins une pratique occasionnelle : 18 % des femmes initiées à la pornographie regardent un film X de temps en temps, contre 63 % pour les hommes.

La proportion de consommateurs réguliers – c’est-à-dire qui en voient un au moins une fois par mois – est globalement en hausse dans l’ensemble de la population (+3 points en trois ans, à 19%) mais elle n’en reste pas moins limitée, tout particulièrement dans la gent féminine (5%) où l’on se contente généralement d’en voir quelques fois dans l’année, voire moins souvent.

Le profil de la consommatrice type de films X

La consommation régulière de films pornos est particulièrement répandue dans les rangs :
- des jeunes filles de moins de 25 ans (17 %)
- des femmes n’ayant pas encore eu de partenaires sexuels (36 %)
- des cadres supérieures (11 %)
- des célibataires (7 %)
- des femmes ou affirmant une part d’homo ou de bisexualité (9 %)

- Le visionnage de films pour adultes constitue désormais une pratique solitaire répandue dans la gent féminine : une femme sur deux reconnait en avoir déjà regardé un toute seule. Cependant, les femmes regardent toujours majoritairement ce genre de films en couple (62 %) et (50 %) en solo.

En effet, alors que la consommation de films pornos constitue pour la plupart des hommes (91 %) une pratique solitaire largement associée à l’activité masturbatoire, elle prend plus souvent sens chez les femmes dans un cadre conjugal où elle peut apparaître comme un moyen de pimenter la vie sexuelle au sein du couple.

Les femmes visionnant ce genre de films en couple ont d’ailleurs une activité sexuelle plus riche que la moyenne si l’on se fie à leur surreprésentation dans les rangs des femmes ayant une vie sexuelle intense (69 % chez celles ayant plus de 12 rapports par mois), très satisfaites de leur vie sentimentale actuelle (65 %) ou chez celles ayant eu beaucoup d’amants au cours de leur vie (76 % chez celles en ayant eu au moins 10).

Le goût des femmes en matière de films pornographiques se caractérise quant à lui par l’importance qu’elles accordent au réalisme et à l’esthétisme des scènes et des acteurs.

- Interrogées sur l’importance qu’elles accordent à différents critères dans le choix d’un film porno, les amatrices de films X expriment un penchant pour le réalisme des scènes de sexe (35 %) et l’aspect naturel des acteurs (40 %), pour la qualité du scénario (37 %) mais aussi pour la beauté des décors (27 %), des acteurs (35 %) et de leurs tenues (31 %).

En revanche, les femmes expriment un faible intérêt pour les scènes où figurent des pratiques sexuelles spécifiques comme le cunnilingus (17 %), la fellation (13 %), la sodomie (9 %) ou des relations homosexuelles entre hommes (5 %) ou entre femmes (11 %).

À noter que l’importance accordée à chacun de ces éléments est systématiquement plus forte chez les jeunes, les CSP +, les femmes en couple et celles affirmant une part d’homosexualité. Les jeunes femmes attachent ainsi beaucoup plus d’importance que leurs aînées au réalisme des situations (48 %) et à l’aspect naturel du physique des acteurs (47 %), ainsi qu’à la présence de scènes de cunnilingus (24 %), de fellation (21 %) ou de pratique anale (16 %).

On retrouve la même tendance chez les CSP + qui accordent généralement plus d’importance que la moyenne à ces différents critères, à l’exception notable des scènes de pénétration anale qui suscitent plus d’intérêt dans les catégories populaires (9 %) que dans les catégories supérieures (5 %). Enfin, les lesbiennes et les bisexuelles attachent naturellement plus d’importance aux scènes de cunnilingus (43 %, contre 16 % pour les hétéros) et aux scènes de sexe entre femmes (51 %, contre 10 % pour les hétéros).

L’aspiration des femmes à voir évoluer ce genre cinématographique transparaît à travers leur insatisfaction à l’égard de productions actuelles souffrant, à leurs yeux, d’un manque de professionnalisme et d’une vision masculine de la sexualité trop éloignée de la réalité.

- Si on observe un certain consensus entre hommes et femmes pour critiquer le manque de réalisme et de professionnalisme des films X, la gent féminine adhère plus fortement aux critiques portant sur le caractère violent et misogyne de ce genre cinématographique.

Près des trois quarts des hommes et des femmes interrogés s’accordent pour dire que la plupart des films X souffrent d’un manque de sophistication et de professionnalisme (76 %), présentent des pratiques sexuelles très éloignées de celles des Français (78 %) et des acteurs et des actrices à la plastique « hors norme » (73 %).

En revanche, leurs points de vues divergent sur le caractère trop violent des films pornos – point de vue partagé par 57 % des femmes contre seulement 41 % des hommes – et à propos du fait qu’il sont « très dégradants pour l’image de la femme » – cette opinion étant partagée par trois femmes sur quatre (72 %) et seulement un homme sur deux (50 %). L’idée selon laquelle les films X ne reflètent que des fantasmes masculins est, elle aussi, un peu plus répandue dans la gent féminine (71 %) que masculine (62 %).

- Si les Français et les Françaises maintiennent à peu près la même distance entre le X et la réalité, le rôle de la pornographie dans la découverte de la sexualité et, plus largement, dans la vie sexuelle, paraît plus limité chez les femmes.

Seule une femme sur cinq considère que les films X ont contribué à son apprentissage de la sexualité (22 %), ont participé à son épanouissement sexuel (20 %) ou lui ont permis d’expérimenter de nouvelles pratiques (19 %), soit une proportion à chaque fois deux fois plus faible que ce que l’on observe chez les hommes.

De même, les femmes sont deux fois moins nombreuses (31 %) que les hommes (64 %) à y voir une source de divertissement (31 %). En revanche, la proportion de personnes estimant que ce type de film est un moyen de procurer du plaisir sexuel à leur partenaire est sensiblement plus élevé dans la gent féminine (35 %) que masculine (31 %), signe leur perception du rôle joué par ce type de programme pour leur partenaire masculin.

 

Fiche technique du sondage

Étude réalisée par internet du 7 au 11 septembre 2012 auprès d’un échantillon de 579 femmes, extrait d’un échantillon national représentatif de 1 101 personnes âgées de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Précision sur la méthode d’administration utilisée : en raison du caractère intime du sujet abordé, l’Ifop a fait le choix d’une méthode auto-administrée par ordinateur. Celle-ci permet de lever le biais qu’implique la présence d’un enquêteur et de libérer la parole des personnes qui n’auraient pas souhaité aborder certains sujets devant un enquêteur ou en présence d’une personne du ménage si l’entretien se déroulait devant un tiers.

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #268922

    j’ai dû arriver par erreur sur rue69...

     

    • Surtout que c’est un article qui vient pas d’ici mais d’ifop .....


    • Si cet article peut aider à vendre ce super bouquin... De loin devant tous les autres essais psycho-sexo-fémino-machins actuels...

      Le problème c’est pour l’homme : on cherche à attirer son attention sans arrêt pour faire en sorte qu’il reste au niveau de la braguette car comme dit Soral la tête est au-dessus du reste, donc moins t’auras de mecs qui réfléchissent mieux ils seront manipulables, ces derniers ne seront plus que des consommateurs de sexe, des convertis en femmes ou des demi-hommes fragilisés, dépourvus de virilité. Car les mondialistes le savent bien : le moyen d’avoir une masse hétérogène hommes-femmes à leur service, c’est aussi de les lier par le sexe (en plus d’être enchaînés au salariat et à l’argent par le crédit) de sorte à ce qu’ils ne s’émancipent jamais plus haut que leur entre-jambes, car celui qui ne pense qu’à çà, ne pense pas à autre chose, et surtout pas à s’émanciper !

      Felix Niesche dans Flagrans Feminae p.91 : "l’esprit veut l’allégresse du corps et le corps a besoin de la paix de l’esprit".
      Il y a ce que veut l’esprit, ce que veut le corps... et ce que veulent en faire les mondialistes !
      Restons maîtres de nos membres et de nos femmes !


  • #268933

    Faut-il le rappeler : Marc "Dorcel" Herskovits.
    A regarder d’urgence : http://www.youtube.com/watch?v=xFcv...

     

  • Dans l’émission Touche Pas à Mon Poste, la blonde Enora nous a fait plusieurs fois l’apologie de la pornographie. Nouveau métier "cool, tendance". Inversion des valeurs. Elle nous fait régulièrement aussi l’apologie de la diversité, tout en dénigrant son identité, le petit peuple français (le beauf) et sa couleur de peau, classique de la bobo-gauchiste.


  • #268943

    On peut faire confiance à Dorcel pour avoir bidouiller une enquête , si tant est qu’elle ait réellement existé.


  • "Les femmes visionnant ce genre de films en couple", j’arrive pas à le croire, comment est-ce possible ! Bientôt avec les enfants ? Il n’y a plus de morale, plus de pudeur, plus de frontière dans le couple. Les hommes et les femmes ne sont plus ce qu’ils étaient, complètement détruits par l’idéologie libérale libertaire.



  • L’aspiration des femmes à voir évoluer ce genre cinématographique transparaît à travers leur insatisfaction à l’égard de productions actuelles souffrant, à leurs yeux, d’un manque de professionnalisme et d’une vision masculine de la sexualité trop éloignée de la réalité.




    Mais que fait Caroline Fourée !!!


  • "Étude réalisée par internet du 7 au 11 septembre 2012 auprès d’un échantillon de 579 femmes"

    c’est sûr c’est rigoureux.

    "par internet"
    "choix d’une méthode auto-administrée par ordinateur"

    et derrière le poste (quelle que soit l’étude d’ailleurs) on ne sait pas qui il y a =>la fiabilité de cette méthode est considérée comme limitée.

    ah, il y a aussi 2 ou 3 trucs amusants, par exemple :
    "une Française sur deux (50 %) en visionne en solo"
    MAIS
    "18 % des femmes en voient régulièrement ou de temps en temps"

    Au fait, quelle est, sur la totalité de la population réelle constituée par les dirigeants et cadres de l’industrie du porno, la proportion de coreligionnaires de M. Herskovitz (aka Dorcel...) ? ah bon, y a pas d’étude ?

     

  • C’est magique. Tu commandes un sondage, et pan ! Les résultats tombent pile-poil dans la stratégie marketing que tu avais mise en place.
    Après avec un bon éclairage cinématographique, on peut lui donner un certain relief.
    En vrac :
    - Les français ne peuvent ("pourraient") plus se passer de la pornographie pour avoir une vie sexuelle "normale".
    - La norme ayant été remplacée par la pornographie. Réjouissant pour les uns, inquiétant pour les autres.
    - Au delà d’avoir une vie sexuelle "normale", les Français(es) souhaitent (-raient ?) qu’elle soit riche. Tu m’ étonnes John, tu en trouves beaucoup qui rêvent d’une vie sexuelle pauvre ? - Tout dépend de ce que tu as en bourse (rires). Plus tu consommes plus tu jouis.
    - Aucune analyse sur "le cul", c’est une analyse financière que nous avons là. D’ailleurs, au delà de la seule justification d’avoir demander l’avis de quelques personnes, la présence de l’humain en tant que tel est totalement évacuée et secondaire, seulement caution de la validité des résultats et des intentions mercantiles sous-jacentes. Il suffit de relever les mots et les phrases : consommation, consommation, banalisation, riche, consensus, diversité des publics, vision purement quantitative, teintée d’un pseudo esthétisme qui fait rêver la ménagère et censé convaincre les plus réticents.
    Les précisions en bas d’article viennent confirmer, comme si c’était encore nécessaire, le foutage de gueule que constitue l’existence d’instituts de sondage (comme des "instituts de beauté" ? Ou peut-être des Instituts de prospective politique avec une large assise ou un lourd fondement ???). Cela dit, concernant le sondage en profondeur, ils sont dans leur élément...

     

    • Une bonne analyse que tu fais là... pour moi, une femme qui visualise des films X c’est grave, surtout si elle n’est pas protégée par un mari, c’est "la culture de la pute" qu’on propage dans la société, déjà que les hommes n’arrivent pas à s’en sortir de l’effet de ces films sur leur psychologie et n’arrivent pas facilement à s’en défaire, alors là les femmes qui vont s’y mettre et c’est la cata côté mœurs, ils veulent abâtardir la société ces gens là.


  • Après le marché des jeux-vidéos, c’est au tour du marketing pour le porno de viser la gent féminine, autrement dit, la ménagère de moins de 50 ans. Toujours dans l’idée de faire croire que c’est déjà populaire parmi elles dans le but d’amorcer un effet de moutonnerie "tout le monde le fait alors va s’y toi aussi ! hihi". :(

    Sinon j’ai plus l’impression que par film X ou porno ces sondages désignent en fait les films érotiques qui passent sur la TNT à partir de 22h30 environ... Donc on est pas encore sur le hardcore façon gonzo (un genre qui doit naturellement intéresser peu de femmes).

     

    • J’espere que ca ne va pas finir comme les jeux vidéo...
      Quand j’etais jeune, les JV, c’etait pour les geek ou les hardcore gamers. Les jeux étaient riches, fouillés et j’avais plaisir à y jouer.
      Depuis qu’une grande partie des filles y joue (je ne parle pas des geekettes), je ne joue presque plus aux jeux video et le pire, c’est que je ne paye même plus les jeux.

      Si le porno suit la même voie, on aura un arrière gout de pisse même en se masturbant, nous les hommes !
      Je plains les jeunes.


    • #269269

      Chaque fois qu’un domaine se féminise c’est qu’il est en train de mourir.




      dixit A.Soral (entretien du mois).


    • Euuuh...Je ne pense pas que ce soit la "féminisation" du JV qui a rendu les jeuxvidéo simplistes, mais plus une volonté du public qui a vu naitre cette étude de marché afin de satisfaire une génération largement assistée. Je trouve que le jeuvidéo dans son ensemble reste tout de même très masculin. (guerre, voitures, football etc.)

      De plus, attention de ne pas généraliser et tomber dans les lieux communs du "c’était mieux avant". Certes, cette génération a détruit pas mal de licences qui ont révolutionné les JV à leur époque (je pense à resident evil, un véritable massacre depuis le 4, ou à Sam Fisher métamorphosé en John Stathan), une globalisation à la fois du jeu en ligne au détriment de l’expérience multijoueurs et de la dématérialisation au détriment du support physique, mais il subsiste tout de même de nombreuses perles assez surprenantes.

      Sinon, je suis assez perplexe face à cette "étude". Le désir féminin étant très différent du désir masculin, je me demande comment les femmes demanderaient à consommer du porno, à part pour l’effet de mode.


    • Bah en même temps, combien de mecs passent des soirées à jouer avec leur copines respectives à des jeux FPS, à Fifa ... phénomène qui a vu le jour il y a quelques années. C’est quand même pas de la faute des femmes si leurs mecs féminisés depuis leur naissance pour cause de génération de féminisme, se prêtent au jeu (si j’ose dire). Pour le coup il y a quand même une part de responsabilité des hommes, car à la base la femme ne s’intéresse pas à ces jeux.

      De base une femme aura toujours tendance à jouer à des jeux du genre Tetris, d’enigmes, travailler les méninges, tandisqu’un homme aura toujours tendance à jouer à des jeux bourrins du genre call of duty, crysis ... De ce côté ci je n’ai rencontré aucun changement, simplement que les femmes qui jouent à ce genre de jeux (FPS tout ça) ont tendance à perdre une part non négligeable de leur féminité.

      J’ai déjà eu des contacts Facebook de geekette et je peux vous dire qu’elles n’ont pas grand chose de féminin


  • Le fait d observer les autres en action a une action homosexualisante. En gros l homme va finir par envier le déballage de puissance, la femme risque de s identifier à l homme lors de cunilingus. Conclusion, ce genre nuit au rapprochement homme femme et indirectement, à des taux de natalité élevés, et en effet, l origine d un marc herskovitz dorcel explique pourquoi le porno est corrosif pour les sociétés ( d ailleurs le choix de la lettre "x" correspond de manière cabalistique au crucifix... Ce n est pas pour rien.


  • IFOP :



    L’Ifop a été fondé le 1er décembre 1938 par Jean Stoetzel, sociologue et ancien professeur à la Sorbonne, après sa rencontre avec George Gallup aux États-Unis.



    Jean Stoetzel :



    Né dans un milieu catholique et conservateur d’un père receveur des postes, il est très tôt repéré comme un élève brillant et admis en classe préparatoire littéraire au lycée Louis-le-Grand à Paris.
    Normalien, agrégé de philosophie, professeur détaché aux États-Unis d’Amérique en 1937, il y rencontre George Gallup et revient fonder l’Institut français d’opinion publique (IFOP). Il consacre sa thèse (1943) à la « théorie des opinions ». Pendant l’Occupation, il est consultant au Service national des statistiques (SNS) dirigé par René Carmille et chef du Service de sondages et statistiques de la Fondation Carrel.



    René Carmille :



    Pionnier de l’utilisation administrative en France des machines mécanographiques à cartes perforées1, Carmille avait proposé, dès décembre 1934, pour faciliter la mobilisation militaire des classes d’âges successives, un numéro matricule destiné à être attribué aux garçons dès leur naissance et leur déclaration à l’état civil. Il mena quelques expériences, la principale à Rouen. Carmille traitait aussi avec la Cour des Comptes de la réforme du plan comptable de l’Armée. Il représentait le ministère de la Guerre dans diverses commissions de statistique, et enseignait à l’École libre des sciences politiques. On a de lui un ouvrage intitulé Vues d’économie objective et une conférence de 1938 « sur le Germanisme ».



    Alexis Carrel :



    Alexis Carrel (né Marie Joseph Auguste Carrel-Billiard le 28 juin 1873 à Sainte-Foy-lès-Lyon, France - 5 novembre 1944 à Paris) est un chirurgien etbiologiste français.
    Pionnier de la chirurgie vasculaire, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 19121, il est renommé pour son expérience du cœur de poulet battant in vitro pendant un temps très supérieur à la vie d’un poulet. S’étant fait mondialement connaître par la publication de L’Homme, cet inconnu en 1935, il plaida notamment pour l’eugénisme ainsi que pour une politique nataliste.



    Bref, l’IFOP ou une bande d’illuminés à faire "camisoler" d’urgence.


  • "la gent féminine adhère plus fortement aux critiques portant sur le caractère violent et misogyne de ce genre cinématographique.

    « très dégradants pour l’image de la femme » – cette opinion étant partagée par trois femmes sur quatre (72 %) et seulement un homme sur deux (50 %)"

    C’est une blague !!! Quid des SM où l’on inverse les rôles où l’homme se fait prendre en gang bang par plusieurs femmes (ne me demandez pas comment je sais ce genre de chose ;)) ou toutes autres déviances (fétichisme, facesitting ...)qui dégradent l’image de l’homme pour le simple désir qu’éprouvent les hommes et surtout les concontemporain(e)s à ce qu’un homme se fasse humilier. Par ailleurs il existe aussi des cas où les hommes se font sodomisé par leur femmes (doigt, gode...), donc parler de dégradation de l’image des femmes, de misogynie, de mon c.. sur la commode me fait doucement marrer.
    C’est qu’ils ne disent pas tout les bougres !!
    C’est moi où il est plus préférable d’être une gonzesse qu’un homme à notre époque ?


  • La pornographie est un cancer pour la société. Pas étonnant qu’encore une fois, c’est une certaine communauté qui a organisé tout ça.


  • #269020

    Un épisode de plus dans la prise de contrôle progressive de l’espace marchand sur nos vies.

    Dans le même genre, France Info diffuse en ce moment de savoureux petits reportages sur le cannabis histoire de le banaliser et de préparer sa vente libre...
    http://www.franceinfo.fr/recherche/...

    Derrière, il y a des affairistes aux petites vertus mais aux dents longues qui trépignent d’impatiences.


  • En revanche, les femmes expriment un faible intérêt pour les scènes où figurent des pratiques sexuelles spécifiques comme le cunnilingus (17 %), la fellation (13 %), la sodomie (9 %)

    Oui, donc, elles aiment pas le porno, parce que c’est le contenu objectif de 90% des scènes de X. En gros tu peux remballer ton étude de merde qui nous apprend que les femmes sont plus réceptives à l’érotisme, quelle nouveauté.

    J’aime bien aussi

    les CSP + qui accordent généralement plus d’importance que la moyenne à ces différents critères, à l’exception notable des scènes de pénétration anale qui suscitent plus d’intérêt dans les catégories populaires (9 %)

    Là on sent le gros travail de sociologie, y’en a qui ont vraiment mérité leur salaire. Tout ça pour valider un segment de marché...

    Oh putain toute la journée à trimer à l’usine, j’suis s’coué ! Oh ! Simone ! Espèce de grognasse ! Viens prendre ton coup de bite dans le cul avant de me faire à bouffer !

     

  • La pornographie tue et remplace la sexualité saine et naturelle issue de notre vraie nature (source infini de bonheur, d’équilibre et de plaisir) pour nous égarer et la remplacer par une sexualité marchande et mortifère de substitution qui conduit à l’impuissance ou la frigidité d’ou ce besoin erroné, malheureusement pour beaucoup, de transgresser toujours plus pour retrouver un plaisir qu’il perde après chaque transgression. La meilleur chose que l’on puisse faire pour notre libido (ou la perfomance n’a pas sa place) est de boycotter la pornographie et revenir à des relations plus simples, plus humaines et plus constructives .

     

  • Le plus drôle est de lire que les consommatrices de porno ont une vie sexuelle plus riche. HAHAHA je crois que c’est plutôt le contraire, se servir d’une vidéo pour stimuler son imagination n’a rien à voir avec la richesse des ébats. Encore une fois, ce n’est qu’une piètre tentative d’élargir un marché pour contaminer l’ensemble de la population. Avec des scénarios bidons et des mochetés toutes refaites !

    C’est triste....


  • Marc DORCEL étant son pseudo d artiste...pour abaisser et dégrader du goyim...

    .....RAPPELEZ NOUS SON VERITABLE NOM : Marc Dorcel de son vrai nom Marcel Herskovits

    ha bon...


  • meme si beaucoup des commentaires vont dans le sens d’une remise en cause de l’étude (necessaire comme tout sondage...) je pense que ce qu’il en ressort , c’est a dire l’attrait de plus en plus grand des femmes pour le porno est une verité.

    J’y vois plusieurs raisons : d’une manière générale la masculinisations des mœurs féminins, le porno étant avant tout une pratique renvoyant a une sexualité visant l’acte , la pulsion (caractère masculin) et non le mariage et la procréation (caractere féminin).
    D’autre part, sous l’impulsion des marchands et des libertaires la société entière assimile (de manière exponentielle !) les codes du porno dans la pub, les films, la musique, le mélange des genres (star porno et show biz)...

    Et comme outil l’omniprésence d’Internet, media des jeunes, ou le porno est en accés anonyme, gratuit et illimité avec incitation permanente.
    Tout ça dans un fond de solitude, de frustration et de refuge dans le virtuel pour les hommes comme pour les femmes.

    Dorcel sait bien que les filles de moins de 25 ans aujourd’hui sont des potentiels consommatrices régulière si ce n’est pas déjà le cas. Ce qu’il cherche c’est juste a savoir a quel niveau adapté le contenu de ces films.
    Je pense que la comparaison faite dans certains commentaires avec le marché du jeux video sur ces dernières années est vrai, donc désolé pour les amateurs de porno, ça va devenir vraiment naze pour vous.


  • #269122

    Natacha Polony dans sa "trahison" du féminisme (terme utilisé par les féministes actuelles) soulignait avec justesse (merci Soral) que les Chiennes de garde critiquent le machisme de certaines publicités sans dénoncer l’utilisation abusive du corps de l’homme ou de la femme par l’utralibéralisme, et donc la publicité misandre (terme cher à Patrick Guillot).

    Il ne fait nul doute, avec un minimum de neurones, qu’après avoir jeté un œil sur dorcelle.com, la tendance qui risque de se développer sur ce site sera ce que l’on nomme le FEMDOM, c’est à dire le FEMale DOMination (je pourrai presque bosser chez Dorcel, mais je n’en ai nulle envie, j’ai mon honneur).

    C’est à dire traiter l’homme en tant que sex toy à patte...

    Pour avoir une idée du truc, il y a bien sur les You Porn, mais aussi, pour les plus téméraires d’entre vous, ce que je considère actuellement comme le pire film Femdom : "Baise-moi" de Virginie Despentes et l’ex-hardeuse égérie de Dorcel, Coralie Trinh Thi.

    Perso, pour moi, pas de jouissance sans amour et je partage l’idée de Frigide Bargot que l’incarnation du plus bel orgasme est l’enfant que l’on fait dans le consentement le plus mutuel.

    Les techniques pour faire jouir les femmes (point G, éjaculation féminine...) que nous vendent au prix fort les charlatans du web ne sont que des CONNERIES !!!!

    Mais ne tombons pas dans une ridicule bigoterie.

    Aujourd’hui, la véritable révolution masculine n’est pas pour moi la privation de la masturbation, mais bel et bien savoir et pouvoir discuter entre nous, entre mecs, quelle que soit la nature de nos propres préférences sensuelles qui dirigent nos choix vers tel ou tel film (et cela n’a d’ailleurs aucune importance dans nos débats), de savoir comment dire NON à la pornographie et la JETER si nous en possédons pour enfin laisser notre imagination refleurir dans le jardin secret de notre intimité, et ne pas laisser un connard comme Hervé Bodilis nous l’imposer.

     

    • t’as raison substance, j’aime ton message d’espoir !...putain c’est 22h16...j’ai besoin de beau, j’m’en vais regarder "vacances à venise" de david lean sur TCM !...cordialement et bonne soirée à tout le monde.



    • de savoir comment dire NON à la pornographie et la JETER si nous en possédons pour enfin laisser notre imagination refleurir dans le jardin secret de notre intimité, et ne pas laisser un connard comme Hervé Bodilis nous l’imposer.



      Ah Substance ! c’est tellement vrai et venant d’un homme, cela me touche d’autant plus


  • Le porno c’est vraiment la misère du désir !


  • #269158

    La question que je me pose est :" A-t-on encore le droit de poster ici un avis qui va pas dans le sens moutonnier des réactions pudibondes que je viens de lire" ?
    Bien sûr que la pornographie, comme les fringues, les bagnoles, les loisirs, le tourisme, les bouquins...EN FAIT ABSOLUMENT TOUT ce qui s’achète et se vend (donc TOUT ce qui existe encore de biens de production et de consommation) FONT PARTIE DU BIZNESS de la société capitaliste néolibérale dominée en occident par qui-on-sait !
    Je dis ça pour les p’tits rigolos qui penseraient que je suis un naîf.
    Je pense avoir bien compris L’Empire (Merci, M.Soral) et bien d’autres analyses de tous les résistants au système...
    OK OK OK OK...
    Maintenant, j’ai pas attendu les derniers sondages pour pimenter régulièrement ma vie sexuelle et celle de ma femme qui est très demandeuse et c’est pas mon fantasme d’homme frustré macho !
    On apprécie tout un tas de pratiques entre couples consentants ...Ca va des toys au libertinage en passant par des petites vacances ressourcantes en tenue sexy, sans tenue dessous, ou encore sans tenue du tout au Cap d’Agde :p
    J’espère que les censeurs de la "vieille droite" (qui ne valent pas mieux que ceux de la "nouvelle gauche") n’ont pas encore fondu en masse sur E/R, bien planqués derrière l’alibi de la "droite des valeurs"...
    On va voir !
    PS 1 > J’étais justement en train d’amener et de convaincre mon épouse à la critique radicale antisioniste et antimondialiste quand...elle tombe sur cet article, lit les commentaires et m’appelle :
    _"Alors, pour tes "copains", les grands résistants qui dénoncent les médiamensonges, les guerres impérialistes, La Banque et le reste...faut mettre "le frein à main" sur le sexe ?
    _"on est des "affreux" collabos de l’Empire Marc Dorcel and Co ? S’il n’y avait plus de porno, il trouverait vraimùent rien d’autre ? On va revenir des "pervèrs sexuels persécutés" qui s’ignorent ?
    _Ben, cest à dire...Euh ! En fait, il y a aussi différents courants à E/R, tu sais ?
    (...) (...) (...) :p
    PS >2 j’attends avec impatience d’avoir la réponse (publié ou censuré ?) à ma question du début et (clin d’oeil...) on est plus nombreux que vous ne le pensez dans ce cas-là...Alors : faites gaffe à ne pas vous priver vous-mêmes d’une certaine clientèle potentielle...aussi motivée politiquement que...sexuellement inventive !

     

    • #269274

      Mescalito,

      Je ne vais pas jeter l’opprobre sur ton couple, mais juste dire que les réactions décrites que vous avez eu ta copine et toi ce soit là sont exagérées et disproportionnées.
      L’interprétation de la pensée Soralienne ne devrait pas être comme dit Marine le Pen "du gros rouge qui tâche" : mon boucher (UN VRAI LIBÉRAL) n’est pas cacher, on peut être un vrai homme sans bagnole, et une femme libre en étant mère.

      Ce que je déplore actuellement, c’est l’incapacité des gens à nuancer leurs pensées. C’est pour ça que certains vont dans les extrêmes, quels qu’ils soient et finissent par se traiter l’un et l’autre de fasciste. Quel dommage pour mon pauvre pays !

      Soral pense très certainement que le sexe est aujourd’hui un divertissement comme un autre.

      Or, se divertir, c’est aussi aller au théâtre, au musée, dans des concerts... on se ressource aussi de nourriture saine, d’air iodé, de soleil ou de sommeil...

      Relisez ensemble le merveilleux poème de Baudelaire "Enivrez-vous".

      À en lire l’importance que prend cette pratique dans votre temps libre commun, je me demande plus si l’échangisme n’est pas plutôt la difficulté d’un couple à trouver des goûts communs et des alternatives à ce divertissement rendu banal qu’est le sexe auquel chacun peut participer (même le clébard) et a y trouver autant de jouissance partagée ???

      J’espère du fond du cœur que ta copine et toi saurez faire un jour le vrai bilan du temps passé à le pratiquer, mais aussi à en parler entre vous pour mutuellement vous élever spirituellement à travers d’autres choses et que votre histoire d’amour continue. Car il y a des choses à ne pas louper dans la vie.

      Bonne continuation camarades.


    • La Droite des valeurs, c’est justement ce que tu appelles la "vieille droite". Donc tu n’es pas légitime quand tu viens nous faire ta morale libertaire ici. Va donc passer des petites vacances ressourçantes à la Fistinière et fous nous la paix.


    • Ne prend pas trop au sérieux les messages très moralisateurs sur ce sujet.
      Lis entre les lignes, comme tout comportement "anti" excessif, ça laisse plutôt penser à une attirance cachée mal gérée.
      Certains de ces commentaires qui invoque le diable et compagnie me semble un peu trop renseignés sur le contenu des références qu’il cite (woodman, rocco blablabla).
      Bref le porno choisi entre adulte n’est pas un problème, le problème c’est l’infiltration du porno dans la vie courante (télé, ciné, musique...) qui s’impose à tous et devient la norme.


    • #269479
      le 25/11/2012 par matrix le gaulois
      La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

      C’est triste à dire mais, je crois que beaucoup de gens qui se disent adhérer aux théories & observations de Soral oublient (mais c’est leur droit) que la France c’est avant tout le pays de la paillardise, de culture helleno-chrétienne où la nudité grecque et la satyre sexuelle latine sont depuis toujours parties-intégrantes de la culture du pays.

      Je crois qu’il y a, ici, hélas, beaucoup de vieux, ou plutôt de trop jeunes, catholiques qui ont finis par se conformer à la caricature du catho castrateur et janséniste que les Franc-mac’ ont imposé comme modèle depuis des années pour les jeunes catholiques à qui ils enseignent à l’école.

      De même, il y a aussi beaucoup de musulmans qui, eux aussi, n’ont pas compris que la France (j’entends, celle d’avant l’avènement de la société du sexe) n’a pas la même approche de la sexualité des relations hommes-femmes que dans la culture musulmane.
      Oui, je défends le droit des musulmanes à s’habiller comme elles le veulent, mais je préfèrerai toujours voir des femmes qui bronzent tope-less l’été à la plage, de même que l’on peut être pudique et distinguée sans se couvrir la tête...

      De plus, les hommes, à toutes les époques, ont eu une approche de la sexualité directe et active : la pornographie existait déjà à Rome (on a retrouvé des fresques explicites à Pompéi), les chansons paillardes étaient en quelques sortes des "films porno" avant l’invention du cinéma. Comme le chantait Brassens : des personnes aussi différentes qu’un gardien de phare, une sentinelle, un séminariste ou un jeune garçon esseulé chantonnent tous du "quand je pense à Fernande" en se masturbant...c’est ça qu’il faut entendre.

      Les Français, qui ont un éventail très large de chansons paillardes, ont de ce fait toujours été de grands utilisateurs de ce procédé d’alternative à la sexualité.

      Après, je suis d’accord pour dire que la commercialisation d’une forme de sexualité à la fois aseptisée (entendons plutôt : se conformant à des normes) et encore plus dégueulasse + la consommation industrielle et la fin du tabou (avant c’était uniquement le samedi soir...maintenant tu tombes dessus par inadvertance), je suis d’accord donc pour dire que tout cela est nocif, que cela affecte la sexualité des jeunes...Mais ça serait bien de ne pas tomber dans l’excès inverse.
      Ce n’est pas parce que la représentation de la sexualité est un outil d’abrutissement du peuple qu’il faut forcément la bannir.

      Je suis d’accord pour la limiter, mais pas de l’interdire !


    • Ceux qui ont tout compris pensent que la société n’est pas davantage sexualisée (au contraire) mais que c’est l’image du sexe qui est plus grande.

      Et il n’y a que les croyants pieux sur ce site qui sont pudibonds. Le reste des internautes d’E&R sont plutôt de culture pagano-héllénistes, tout comme Soral.

      J’attends aussi avec impatience votre réponse.



    • de culture helleno-chrétienne où la nudité grecque et la satyre sexuelle latine sont depuis toujours parties-intégrantes de la culture du pays.




      Oui mais la civilisation héllenique a été corrigé par le christianisme. Sodome et Gomhorre a été détruite justement à cause de toute la décadence des civilisations. Ca fait partie de la marche de l’Histoire mon petit gars, faut s’y faire. C’est toujours la même chose vous pensez que la religion n’est qu’accessoire, mais les anciens qui se dénudaient et pratiquaient ouvertement la sexualité, quand ce n’est pas simplement de la déviance, ont sombré justement avant l’arrivée des messagers aws et le dernier d’entre eux le prophète Mohammed sws.



      qui ont finis par se conformer à la caricature du catho castrateur et janséniste que les Franc-mac’ ont imposé comme modèle depuis des années pour les jeunes catholiques à qui ils enseignent à l’école.




      Oulah votre phrase devient quelque peu caricatural là ... les religieux ont toujours caché leur sexualité, en tout cas ceux qui ont réellement la foi, mais de là à être castrer. Le problème est que vous, vous multipliez la sexualité avec plusieurs femmes, quand vous ne forniquez pas ouvertement comme des animaux. On est pourtant censé être plus évolué en temps qu’espèce particulière.



      la France (j’entends, celle d’avant l’avènement de la société du sexe) n’a pas la même approche de la sexualité des relations hommes-femmes que dans la culture musulmane.




      Et pourquoi on devrait transformer la France en bordel généralisé. Vous êtes les premiers à g....r comme des vierges effarouchées quand vous voyez des femmes voilées, et là vous voulez imposer VOTRE vision de la sexualité en France ? Non je suis désolé, mais je ne pourrais jamais vivre en harmonie avec une telle personne qui souhaiterait un état exhibitionniste. Ce sera sans moi !



      Oui, je défends le droit des musulmanes à s’habiller comme elles le veulent, mais je préfèrerai toujours voir des femmes qui bronzent tope-less l’été à la plage, de même que l’on peut être pudique et distinguée sans se couvrir la tête




      En gros t’es contre les fatmas voilées, mais pour les nymphos qui se bronzent habillées en Femen ? Qu’as tu fait de "Egalité" ?



      la pornographie existait déjà à Rome (on a retrouvé des fresques explicites à Pompéi




      Quand on sait comment cette civilisation a fini. Nous sommes censés évoluer ou pas à l’échelle de l’espace et du temps ?


    • @ matrix le gaulois, ce que tu dis est en grande partie faux. Le topless (mot anglo-saxon) et ces saloperies viennent entièrement du "progrès sociétal" post-soixante-huitard, amorcée dans les pays libéraux. Après peut être que la tradition paillarde française a facilité ces changements... Mais de là à dire que ça fait partie de la culture traditionnelle française... Va dire ça à Yvonne De Gaulle.


    • #269800

      La civilisation est bien plus dégradée que je ne le pensais : on peut très bien être épanouis dans la sexualité sans être pour autant complètement décadent.
      De plus ce que tu fais chez toi ne nous regarde pas, mais ne légitime pas ça dans l’espace publique et la société en général.
      Tu vois au Japon ils sont super ouvert sur le sexe (le porno la bas ça y va, c’est presque une culture nationale) mais ne baisent plus, tandis qu’avant ils étaient très conservateur et baisaient comme des phoques^^

      Maintenant tu as du topless et soit c’est la décadence (tout le monde couche avec tout le monde, on se fou ensemble on se quitte on se remets ensemble, on a deux amants ou deux copines en même temps, on a les toys et les dildos, on couche sans être mariés, si il y a un gosse on avorte, etc, etc WTF !?) en plus on a la misère sexuelle (féminisme) —> une partie de la population ne baise plus homme comme femme.

      Il est erroné de croire systématiquement que les sociétés traditionnelles conservatrices sont coincées sexuellement... D’ailleurs dans les religions l’acte sexuel est même parfois sacré puisque porteur de vie, mais doit être pratiqué sainement sans décadence pour pouvoir en profiter pleinement.

      Je m’excuse par avance aux modos des mots crus, mais pour une fois je vais sortir du moule pour ne pas passer pour un "Catho pudibond frustré"...
      NT.


    • #270200
      le 26/11/2012 par matrix le gaulois
      La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

      Ha ! Je suis bien d’accord pour dire que la société traditionnelle n’était pas aussi pudibonde que ça. Au moyen-âge il y avait tellement de prostitution qu’il était possible d’avoir une partie de jambes en l’air pour le prix d’un œuf (les étuves), le droit de cuissage (je laisse ma fille se faire engrosser par un noble et comme ça il me sera redevable), et c’était aussi le temps (en fait, ça a toujours existé) des fêtes de village où l’on se bourrait la gueule, où l’on chantait des chansons paillardes et où l’on pratiquait certaines coutumes campagnardes assez "choquantes" si je me conforme à vos normes : revoyez Martin Guerre avec Depardieu : la fête où un benet est déguisé en ours avec un gros appareil génital et qui essaie symboliquement de violer des paysannes (ou des paysans déguisés en paysannes) (pour avoir connu la marine, je peux vous certifier que ce genre de coutume se pratique encore : le passage de la ligne...) De même j’avais lu un livre écrit par un paysan breton, à l’époque de Napoléon III, qui racontait que dans son village : il y avait deux soeurs célibataires qui, aidées par l’idiot du village, faisaient carrément des cours aux gamins en leur montrant "comment on fait".

      Quand je dis que l’on a utilisé le jansénisme (héritiers du parti de la foi, eux-mêmes héritiers des sympathiques ligués des guerres de religion) pour rendre le catholicisme pudibond : c’est parce que le catholicisme a bien compris en quelque sorte "l’hypocrisie" ou la complexité de l’être humain. On se confesse le dimanche pour rendre compte de ce que l’on a fait de mal dans la semaine (genre : "j’ai trompé ma femme avec une-telle, parce que ça ne va plus entre nous") un discours de moral et c’est reparti, parce que l’être humain sera toujours victime soit de lui-même, soit des évènements.

      Alors, je le répète : que l’on veuille s’opposer à cette société totalitaire qui utilise une forme de sexualité pour abrutir les masses, par plus de décence dans la vie publique, je suis d’accord !
      - Mais, d’une part, on n’a pas à emmerder les individus (comparer mescalito22 et sa femme aux pervers incestueux de la Fistinière, c’est vraiment du grand art !)
      - D’autre part, ça ne sert à rien d’être bêtement hypocrite et de s’ériger en donneurs de leçons qui font chier en premier lieu les petites gens (division qui arrange encore une fois l’élite).
      - Et puis prouvez-moi seulement que vous ne vous servez d’internet QUE pour aller sur E&R et pas sur des sites de cul...


    • matrix,

      Je veux bien te croire quand tu dis qu’au Moyen Äge, la sexualité débridée, la travestisme ... existait. De toute façon c’est la Franc-Maçonnerie qui a fait passer le Moyen-Äge pour une période obscure où le premier à être surpris à ne pas être dans la norme religieuse était jeté au cachot voire pendu. Heureusement il y a des bouquins, des témoignages plus crédibles ...




      Mais, d’une part, on n’a pas à emmerder les individus (comparer mescalito22 et sa femme aux pervers incestueux de la Fistinière, c’est vraiment du grand art !)




      Je suis d’accord, mais notre cher ami ne doit pas confondre vie privée et vie publique, et que la sexualité n’a pas sa place dans la vie publique, c’est une affaire privée. Donc qu’il veuille se foutre le zguegue à l’air et que sa femme soit la foufoune à l’air entre gens consentants, pourvu que celà n’atteigne pas la civilisation qui n’entre pas dans ce cadre de vie. La pudeur ne dérangerait pas les gens impudiques, mais l’inverse est faux. Car pour un religieux, la nudité est honteuse et primaire pour des gens civilisés (ce que nous sommes censés être). Seuls les animaux ne se cachent pas pour forniquer.



      D’autre part, ça ne sert à rien d’être bêtement hypocrite et de s’ériger en donneurs de leçons qui font chier en premier lieu les petites gens (division qui arrange encore une fois l’élite).




      Ce n’est pas parce qu’il faut combattre l’élite, que l’on doit accepter tout et n’importe quoi. Ce n’est certainement pas moi qui vait accepter les revendications qui ne sont pas dans mes valeurs ancrées de droite. Comme pour les homosexuels, et comme ce que l’on nous demande à nous musulmans, leurs délires ne regardent qu’eux et ils n’ont pas à l’imposer à l’ensemble de la population.
      En fait je serais plus pour un juste milieu dans la société, ni trop coincée, ni trop décomplexée.



      Et puis prouvez-moi seulement que vous ne vous servez d’internet QUE pour aller sur E&R et pas sur des sites de cul...




      Pour être franc, il m’est arrivé de me balader dans des sites douteux, celà dit, aujourd’hui je fais la part des choses, et je ne vais donc pas dans ce genre de site. J’ai d’ailleurs honte d’avoir passé par ce genre de site. Mais bon l’important c’est comment nous serons à l’arrivée.



    • La question que je me pose est :" A-t-on encore le droit de poster ici un avis qui va pas dans le sens moutonnier des réactions pudibondes que je viens de lire" ?




      Et je répondrais par votre question remise à l’endroit : "a t-on le droit de poster ici un avis qui va pas dans le sens moutonnier des spécialistes de la Branlette du Paraître" ?
      - Les pudibonds ici, comme vous aimez (ou plutôt vous jouissez) à dire, ont non seulement des couilles mais aussi un cerveau, ce qui semble vous faire défaut.
      - Les branleurs du paraître comme vous sont tellement dépendant du regard et du dénigrement gratuit des autres pour exister sexuellement, qu’ils sont terrorisés à l’idée de remettre en question les graves conséquences des diktats de la pornographie mortifère et qu’ils en deviennent leurs idiots utiles très zélés.


    • #270793
      le 27/11/2012 par matrix le gaulois
      La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

      @ kasiar

      Je préfère ne pas être d’accord avec quelqu’un de posé et raisonnable tel que vous (d’autant que je suis en accord avec ce que vous dites à propos du juste milieu et du retour à une séparation claire entre la vie privée et de la vie publique qui tend à ne pas affirmer haut et fort (faute ou erreur qu’a commis Mescalito22) que l’on va sur des sites ou dans des clubs anormaux (au sens où ça n’est pas dans la norme de la vie publique & quotidienne)) que de débattre avec quelqu’un comme :

      (@) Tulipe

      (et aux autres qui dénonçent le pilpool chez les sionards, mais qui n’hésitent pas à l’utiliser ... contre d’autres partisans de la Réconciliation, en plus !)

      Comment soutenir la paillardise tout en combattant la pornographie ?

      Si je dis ce que je dis, ce n’est pas parce que j’adhère forcément à ce que dit Mescalito22. Mais j’estime qu’un déséquilibre a été crée dans les commentaires qui abondent tous dans un sens.

      Notez que si c’est la pensée de la majorité des avis exprimés : il est normal alors de considérer que sur E&R, la norme est d’être "pudibond" ou du moins d’être contre la pornographie et la sexualité déballée en public.

      Néanmoins j’ai remarqué que ceux qui postaient une opinion semblant aller dans le sens inverse de la majorité, sans pour autant être des crétins d’antifa qui "jouissent" à insulter tout le monde ici, mais se contentant juste de faire part de leur avis, se font assez facilement éreinter par les "guerriers du net" qui insultent courageusement sous pseudo.

      Je veux bien croire que la réconciliation soit un travail difficile qui impose de savoir accepter l’autre tout en ne se laissant pas marcher sur les pieds et dire franchement ce que l’on pense.

      Néanmoins, ça ne justifie pas le fait d’insulter quelqu’un qui n’a fait qu’émettre une opinion.

      Je dis soutenir la paillardise et l’impudeur helleno-latine parce que j’estime que vous agissez en enragés qui se permettent d’insulter le monde parce que vous pensez être pour la bonne cause (bien une réflexion d’adolescent) de faire ça c’est se ravaler au rang des antifa.

      Ce n’est pas la première fois que je vois des insultes pleuvoir contre gens qui émettent une opinion sans être antifa ou insultants. C’est stupide et lâche, ce que vous faites ! C’est le genre de chose qui empêche des gens d’adhérer à la ligne E&R, parce qu’ils ont automatiquement affaire à des enragés sectaires qui postent sous pseudo.

      Vous avez le droit d’insulter, mais j’ai le droit de vous répondre.



    • Notez que si c’est la pensée de la majorité des avis exprimés : il est normal alors de considérer que sur E&R, la norme est d’être "pudibond" ou du moins d’être contre la pornographie et la sexualité déballée en public.




      Que vient faire la pudibonderie là dedans, alors qu’il s’agit uniquement de démontrer les conséquences inquiétantes de la pornographie toujours plus trash et déhumanisée que l’on veut nous imposer comme la
      norme.



      Néanmoins j’ai remarqué que ceux qui postaient une opinion semblant aller dans le sens inverse de la majorité, sans pour autant être des crétins d’antifa qui "jouissent" à insulter tout le monde ici, mais se contentant juste de faire part de leur avis, se font assez facilement éreinter par les "guerriers du net" qui insultent courageusement sous pseudo.



      Si Mescalito s’était contenté de donner son avis sans nous la jouer d’emblée avec arrogance et malhonnêteté tout en insultant les autres de pudibond et de censeurs avant même que l’on connaisse son opinion, je lui aurai répondu gentiment.



      Néanmoins, ça ne justifie pas le fait d’insulter quelqu’un qui n’a fait qu’émettre une opinion.




      ...qu’émettre une opinion ??? Lorsque ce "quelqu’un" commence à insulter il peut s’attendre au retour de monnaie avec les intérêts.



      Je dis soutenir la paillardise et l’impudeur helleno-latine parce que j’estime que vous agissez en enragés qui se permettent d’insulter le monde parce que vous pensez être pour la bonne cause (bien une réflexion d’adolescent) de faire ça c’est se ravaler au rang des antifa. C’est le genre de chose qui empêche des gens d’adhérer à la ligne E&R, parce qu’ils ont automatiquement affaire à des enragés sectaires qui postent sous pseudo.




      Entre l’excès de pudeur et le porno déshumanisé, il y a tout un monde qu’ apparemment vous semblez ignorer. S’il y a bien un enragé sectaire et de plus hystérique qui poste sous pseudo en ce moment, c’est bien vous.



      Vous avez le droit d’insulter, mais j’ai le droit de vous répondre.



      Comme j’ai le droit de ne plus répondre à vos délires disproportionnés :)


    • #270974
      le 27/11/2012 par matrix le gaulois
      La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

      @ Tulipe

      C’est le mot pudibond qui vous dérange, pour ma part je ne savais pas que c’était une insulte. Pudibond est le synonime de prude. Est-ce une insulte de constater ce fait : estimer qu’il y a trop de porno crade ou d’impudeur et qu’il en faudrait moins...bhâ ! C’est de la pudibonderie, moi ça ne m’apparaît pas comme une insulte. Moi aussi, on m’a déjà dit que j’étais pudibond, je ne l’ai pas pris comme une insulte.

      Pour moi, c’est comme de dire que l’on est réactionnaire ou conservateur ! Je suis contre le "progressisme" mortifère hissé bien haut comme un étendard par notre société : je suis réac’ ! Je préfère comme était la société avant par rapport à ce qu’elle devient maintenant : je suis conservateur !

      Pour moi, c’est un fait et ça ne me dérange pas outre-mesure.

      Après vous avez le droit de considérer les mots réac’, pudibond ou conservateurs comme des insultes et vous pouvez y répondre. Mais comprenez juste que ça peut rebuter les gens qui n’emploient pas ces mots dans un sens injurieux.


    • @matrix le gaulois
      Le mot pudibond ne serait pas injurieux, s’il était utilisé de façon approprié. Dès que vous tentez une approche intermédiaire de la sexualité ou tout un large éventail de possibilités hautement plus jouissif et constructif s’offre à vous (sans les effets dévastateurs que l’on connaît aujourd’hui) c’est limite comme si l’on soulevait un tabou. Beaucoup de gens se complaisent à réagir de façon très binaire (d’un côté forcément les pudibonds et de l’autre les libertins) comme s’ils craignaient pour leur image. Je trouve cette façon de réagir très sectaire car cela finit soit par agacer, soit par clore toute discussion.


  • Marc DORCEL né Marcel Herskovits, sondage ifop, rien à ajouter tout est dit le fric avant tout !


  • #269167

    - Etude commandée par un pornographe
    - Statistiques bidonnées à mort, Je cite : Cette consommation féminine de films pornos reste occasionnelle mais devient significative : 18 % des femmes en voient régulièrement ou de temps en temps, contre 63 % des hommes.
    Plus étonnant, si le visionnage de film pour adulte constitue une activité encore souvent pratiquée en couple (62 %), c’est aussi une activité solitaire largement répandue puisque une Française sur deux (50 %) en visionne en solo. La moitié des femmes ont donc une consommation solitaire de X !

    La moitié des femmes n’a pas une consommation solitaire de porno puisque 82% n’en regarde pas. C’est la moitié de 18%, soit 9%.
    De plus, si les formulations sont fallacieuses, ont se doute que les récoltes de données et les calculs le sont probablement aussi.

    Bref, je n’ai pas lu la suite de l’article car je sais que ça va encore tricher sur ces statistiques de fond de culottes.

    Il y a des mécanismes psychologiques tels que l’esprit grégaire chez les humains de base. Ainsi, peu importe la réalité des faits et la pertinence, les gens se plient aux comportements du plus grand nombre. ça a été prouvé scientifiquement.

    Ici, le but est de faire croire qu’il est normal de se gaver de porno pour étendre le marché aux femmes qui y sont naturellement moins réceptives que les hommes. Etendre le marché (pour augmenter ses parts de marché), et corrompre, toujours corrompre, voilà le but.


  • Je me demandais comment ce marché pouvait survivre alors que c’est ce qui se fait pirater le plus sur internet...
    Vous connaissez des gens qui achètent des films de cul pour se branler ?

    Il y a clairement un lobby derrière qui finance tout ça à perte dans le but de dépraver l’humanité.

    La réponse se trouve plus bas : Marcel Herskovits


  • J’interprète les résultats différemment. Les auteurs ne constatent qu’une légère hausse de l’intérêt des femmes pour le porno, qui n’est certainement pas statistiquement significative étant donné la petite taille de l’échantillon (547 femmes) et la méthodologie discutable (sondage sur internet).

    Ceci est rassurant dans le sens ou les femmes ne sont finalement pas si influençables, elles regardent par curiosité, peut-être aussi pour essayer de comprendre pourquoi ça intéresse autant les hommes... Les critiques qu’elles en font (pas assez réaliste etc...) montrent bien que ce sera à l’industrie du X de s’adapter à la psychologie féminine (revenir vers de l’érotisme et du psychologique, avec des scénarios, plutôt que du trash) qui ne peut pas être changée si facilement, même à coup de matraquage médiatique.

    Le problème du porno aujourd’hui est plutôt l’influence qu’il peut avoir sur les enfants, qui peuvent tomber dessus par hasard assez facilement. Ce serait un débat autrement plus sérieux en termes d’enjeux de société que son influence sur les femmes adultes.


  • La pornographie fait partie du plan de dépopulation programmé..Outre la destruction du couple et de la structure familiale ,l’epandage solitaire de semence est un autre moyen de limiter le rapport fecond. De plus la depravation des moeurs est une industrie tres rentable pour ses promoteurs. Producteurs de films pornographiques, prostitution, trafics de drogues, sites internets, et produits derivés encourageant le paraitre au detriment de l’etre : se parer de vetements de marques chers et reconnaissables, condiderer le luxe comme un but au mepris de la pauvreté.C’est le regne de Mamon.


  • #269209

    Bonjour,

    Alors, pour ma part, quand je penses à tous les trafics qui sont liés à cette industrie du sexe, quand je pense à l’ image dégradante qui y est faite de la femme et quand je pense à la vie sordide des acteurs et actrices, de plus en plus exploités, obligés de se plier à des fantasmes de plus en plus gores (genre zoophilie), non, la pornographie ne m’ attire pas.
    Pour un "Rocco", combien de malheureux et malheureuses finissent mal ? A méditer...

     

    • rocco sifreddi est un proc satanique, les fims qu’il produit sont révoltant , je vous passe les détails d’animal trainers etc....
      comme woodman il va débaucher les jeunes filles sans le sou et les exploitent en les transformant en objet répugnants de sex !

      méfiez vous des rocco et woodman, ils sont la main du diable !!!!! et en plus sont persuadés de faire le bien et d’être des défenseurs de la liberté......

      des idiots utiles du diable !

      PS : ceux qui ne pensent pas que l’inversion des valeurs est à l’oeuvre ici et que donc le satanisme tient une grande place n’ont pas à me répondre.
      je ne débat pas ave cles gens j’essaie seulement de les faire réfléchir.


  • Après la peinture et le dessin, la sculpture et la littérature il était normal que le septième art s’empare à son tour de la sexualité et de l’érotisme. Et avec le réalisme des images filmées il est normal aussi qu’il intéresse plus de monde qu’une bande dessinée.

    Et si on ne peut malheureusement empêcher certains de faire du porno triste et sordide pour beaufs, je ne suis pas contre la réalisation de films érotiques même sans cache-sexe avec des scénarios de qualité. La littérature n’en manque pas.


  • porno = satanisme de masse.

     

    • Oui la pornographie est un culte. Un culte rendu à la chaire (pas besoin de faire un dessin), au fric (on montre le pouvoir de l’argent en prostituant des gens) et à la liberté (liberté de montrer ce que la pudeur interdit de montrer à savoir la sexualité humaine). C’est l’exacte inversion des voeux de chasteté, pauvreté et obéissance que prêtent les religieux chrétiens quand ils entrent au couvent.


    • « Aller hop ! tout l’monde au couvent et couvrez ces seins que nous ne saurions voir. »
      Tartuffe.


  • #269218

    12 rapports par mois ?

    Euh , c’est pour rire là ? Hein ? Allez dites moi qu c’est une blague ? Il y a donc des gens qui couchent moins de 12 fois par mois ?

    Mais le matin, quand on se réveillent elle et moi
    on a plein, de rosée sur les draps
    Mais le matin, quand on s’éveille tout les deux
    on a plein, de cernes sous les yeux !

    OOH Yes !

     

    • #269774

      12 rapports par mois ça fait quand même 3 rapports/semaine soit un rapport tout les 7/3=2.333... Soit 2.333... jours. Soit 2.333*24 = 55.992 soit environ un rapport tout les 56 heures...


  • Vrai ou pas ce ne serait pas étonnant, les françaises ne baisent plus :
    Pudibonderie, peur de l’autre, peur de sa propre réputation.

    La France n’est plus une terre de drague, même les cageots font les difficiles et se prennent pour des princesses.

    J’ai abandonné l’idée d’aller parler à ces idiotes qui préfèrent leurs vibromasseurs aux hommes.

     

    • "j’ai abandonné l’idée..." pareil pour moi (je l’ai tellement fait jadis, mais là vu les boudins et l’ambiance...), du moins en France !...et on peut trouver au contraire que 12 fois c’est beaucoup...enfin, si c’est du stakhanovisme (répondant à une injonction libertaire) c’est pas intéressant !.... ;)


  • A titre personnel, je me méfie toujours des pseudos-enquêtes contenant plus d’une trentaine de pourcentages... On ne sait jamais sur quoi ces sondages sont jalonnés, tout est toujours très flou et n’inclue pas toutes les variables quelques fois prépondérantes dans certains résultats..

     

    • Oui, j’avais la même pensée. Ce sondage me rappelle les sondages truqués sur lesquels ont reposé les livres ( Les Rapports Kinsey) révolutionnant la sexualité aux USA puis en Europe depuis les années 60. Notamment la fréquence de certains comportements indésirables (infidélité en particulier) avait été exagérée et causa un grand brouhaha.
      Ici il se pourrait très bien que le sondage soit truqué dans un but de promotion du porno pour femmes, comptant sur un effet de banalisation qui déculpabilise et entraine les réticentes.


  • Il est difficile d’évaluer les effets du porno.
    sa consommation massive s’est faite avec l’arrivée et la décmocratisation de la cassette vidéo, mais celaa exploser avec l’utilisation d’internet.

    Parlons des effets psychologiques : au delà des effets sur l’appréhension de la gente féminine par les jeunes garçons, cela provoque un véritable cataclysme neuro-psychique. Ce sont de véritables jets d’adrénaline qui ont lieu à la vue de pratique tabou et de filles mignones pratiquant des positions et des situations sexuelles extrêmes avec des martenaires multiples.
    Le plus gros problème est à chaque fois vous aurez besoin de toujours plus de déviances pour obtenir une sensation semblable à celle que vous avez ressenti la première fois que vous avez vu un porno.
    Cela vous entraînera dans une recherche de sensation avec des pratiques de plus en plus déviantes.
    au final la simple vue dde belles jambes vous laissera totalement indifférent.....voir impuissant.

    Parlons mainetnant de l’évolution des femmes face à celà : il est étonnant de voir que l’arrivée du porno coïncide avec le divorce de masse, les pratiques débridées des femmes occidentales et de l’avortement généralisé. On voit du sex partou mais plus personne n’en fait réellement. la destruction de la cellule familiale et la recherche constante de nouveaux partenaire est aussi inhérantes aux valers véhiculées dans le porno.
    Les femmes, même les plus moches, se prennennt pour des bombes et ne se laissent plus approcher, elles ont développé leur capacités à se satisfaire seules, ALORS QU4IL FAUT RAPPELER UNE CHOSE / LES FEMMES N’ONT PAS LES MEMES BESOINS QUE LES HOMMES. Un homme a un besoin de sexe continuel inhérent à sa constitution, une femme est normalement plus posée et peut se passer de sexe.

    L’époque actuelle d’inversion totale des valeurs fait que le porno devient LE BIEN ! les gens contre , LE MAL.

    le porno est réellement la main mise de Satan sur les hommes, en y soumettant les femmes il aura complêtement asservi les hommes.

    Il est important de savoir que les plus grands pornographes dans ce monde : hefner, dorcel, le boss dhustler, font partie de la communauté qui n’existe pas....le porno est financé aussi à perte avec lest telechargement illégal et internet il est gratuit !! or rien n’est gratuit dans ce monde !
    rappelez vous d’une chose : QUELLE FILLE SAINE D’ESPRIT IRAIT SE FAIRE SODOMISER DEVANT UNE CAMERA PAR PLUSSIEURS PARTENAIRES SACHANT QUE SES PARENTS VONT LA VOIR ?

     

    • Quelques études ont été menées sur les conséquences de la pornographie chez les jeunes hommes :
      http://www.atlantico.fr/decryptage/...
      http://www.7sur7.be/7s7/fr/1517/Can...
      http://www.20min.ch/ro/life/lifesty...
      C’est terrifiant. A mon avis ça fait intégralement partie du plan de domination mondialiste.


    • je souscris à tout ce que tu dis sur cette drogue dure !...après çà la nature ne nous suffit plus, c’est déjà de l’esclavage...le porno est un opium pour les masses, une aliénation qu’affectionne particulièrement le mondialisme sataniste...et au final sa grande perversité est de réunir (faussement) hommes et femmes pour mieux les mettrent en guerre, en concurrence, puisqu’il n’y a jamais eu autant de misère sexuelle que dans cet océan démentiel de stupre et de foutre !....de l’ancienne croisée des chemins naissent deux droites parallèles où hommes et femmes ne visent à satisfaire qu’un désir égoïste dépourvu de tout affect prolongé, sans jamais réellement se rencontrer...tristes tropiques.

      ps : et comme toutes les merdes que le système promeut, çà vise à créer un esclave consumériste indifféremment satisfait par l’un ou l’autre sexe...pour arriver à une humanité transgenre indifférenciée....le porno : un des plus beaux fleurons du projet mondialiste !


    • Je suis d’accord avec la plupart de ce que vous dites. Il faudrait avertir les jeunes avant qu’ils ne commencent, que le porno est une addiction au même rang que l’héroïne dans la mesure où cette addiction détruit tout sur son passage y compris la santé car à force de se masturber les hommes épuisent leurs réserves vitales. Ce qu’on disait autrefois était juste, cela affaiblit, et les onanistes invétérés -car c’est ce que deviennent les accros du porno- deviennent impuissants avant d’atteindre la trentaine. Quelquefois c’est irréversible et certains tournent au crime pour compenser leur frustration sexuelle et leur dégoût des femmes.
      Les femmes qui ont toujours tendence à se comparer aux autres, pensent que les actrices des films pornos sont la norme et pour plaire à leur homme -ou à celui qu’elle n’ont pas encore- elles veulent imiter les femmes XXX et se soumettent à des traitements chers, nocifs, douloureux et parfois mutilants. Elles deviennent obsédées par ce que pensera leur homme de l’ apparence de leur parties génitales alors si elle deviennent consommatrices régulières de porno cela ne fera qu’empirer, car elles seront réceptives à toute une nouvelle gamme de produits qui leur seront offerts par la publicité.
      Là où je ne suis pas d’accord c’est quand vous dites que les hommes ont toujours besoin de sexe et les femmes peuvent s’en passer plus facilement. Les femmes en âge de procréer connaissent des périodes d’intense besoin d’accouplement, c’est d’ailleurs pourquoi elles s’habillent, se coiffent etc. et dansent de manière à séduire. Croyez moi, l’expression "avoir le feu au cul" est tout-à-fait juste. Toutes les femelles mammifères ont ces périodes de chaleur quand leur fécondité est à son comble, afin d’assurer la propagation de l’espèce. Les femelles humaines ont des conventions sociales à respecter et au lieu d’être en chaleur deux fois par an elles le sont une fois par mois.
      Quant aux hommes ils peuvent se passer de sexe sans devenir fous. Beaucoup de yogis, de religieux, d’ermites considèrent l’activité sexuelle comme nocive à leur constitution car elle épuise leurs forces vitales. L’abstinence est le secret de la longévité.


  • #269318

    internet a sauver la Pornographie , en la banalisant et la propageant partout , dans chaque recoin de nos vie , au coeur de chaque famille , disponible pour tous , sans limite , dans une démarche évidement totalement immorale et satanique .
    internet est devenu le coeur , l’âme , la maison , de l’industrie pornographique ! .
    la première raison d’être d’internet , c’est la diffusion de la Pornographie et du Satanisme sous toute ses formes ! ( la pérennisation de l’idéologie Capitaliste et la Publicité ne sont finalement que la cerise sur le gâteau . un bonus que se sont offert les Banksters ).


  • Dorcel c’est du pipi de chat comparé à Peter Acworth et son Kink.com par contre pas sûr qu’il soit juif mais son site présente toutes les déviances les plus perverses du sexe...


  • #269408
    le 25/11/2012 par Moutruche Le Veau
    La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

    Pour ceux de ma generation cela a commence avec Azoulay Bedar production .

     

    • Ouais la grande époque !! "Le collège des culs cassés", "Premières baisées", "Les années fuck"... De grands titres tout ça :)) Et plus sérieusement :"Les Musclés", des mecs de 45 balais qui à chaque épisode entourent une petite nana de 18/20 sur un canapé pour savoir lequel se la fairait cette semaine, hmm... comment dire ?

      Maintenant j’hésitais à poster ce qui va suivre, mais ça m’a vraiment marqué, et faut que j’exorcise je pense. Je devrais faire un commentaire qui n’est pas une réponse, comme ici à Moutruche, mais la transition avec les Musclés va être très claire finalement.

      Tout d’abord ce qui va suivre va être très explicite, donc je conseillerais aux personnes qui n’iraient pas visionner du porno, d’arrêter la lecture dès maintenant. Je précise que si je poste qqchose qui devrait a priori rester privé, c’est que d’une part c’est un peu le sujet du fil, mais surtout que cela aborde un thème souvent traité sur E&R : la pédocriminalité.
      Il y qques jours, après avoir vu cet article, je me suis dit "tiens si j’allais faire un tour sur uporn !" Dont acte !
      En fait j’ai aterri sur Absoluporn (je précise pas pour la pub, mais pour la référence). Alors maintenant, j’sais pas... n’étant pas coutumier du fait, ce sur quoi je suis tombé n’a peut-être rien d’extraordinaire, m’enfin qd même, franchement... c’est pas possible !!!
      Je clique sur une rubrique intitulée ’bukkake’ (?), parcours qqs pages, et sélectionne une courte vidéo pour voir.
      Et là l’horreur commence. Super gore.
      Le principe : des messieurs (cadrés sans la tête) défilent devant 4 petites gonzesses à genoux et leur font des faciales et des buccales à tirelarigot. OR ces filles n’avaient pas 18 ans !! Impossible !.. Allez peut-être 1 ou 2 mais pas plus. Il y en avait une en particulier qui ne pouvait avoir plus de 14/15 ans. Ce n’était pas des actrices. De plus elles sont visiblement dans un état second (comment pourrait-il en être autrement ?). Peut-être la drogue du violeur, sinon je ne comprends pas ! En outre, également au sol, se tient derrières elles une adulte(pourquoi pas la mère de l’une d’elles tant qu’on y est) , elle est également nue, et elle les cornaque, en les entourant de ses bras et les guide, c’est ahurissant !!
      Nous avons donc auj’hui des vidéos sur un site X où des mineures (très vraisemblablement), droguées (idem), sont dressées par des adultes à servir d’esclaves sexuels. Jusqu’à preuve du contraire tout ça est censé être interdit, nan ?


  • #269460
    le 25/11/2012 par chez Afflelou, Himmler aurait eu 3 paires pour le prix d’une
    La pornographie séduit de plus en plus les Françaises

    Parler, donc dires des choses, sur le "porno" "en général" à vous de juger.

    La très réelle pornographie est par contre devant vous, tous les jours.


  • #269592

    La Pornographie rallonge le "nez" des utilisateurs pas pas leur QI.


  • Je ne vois pas pourquoi le porno serait le domaine préservé des hommes ?


  • Soljénitsyne, qui s’y connaissait en camps et déportations diverses, remarquait :
    "On asservit les peuples plus facilement avec la pornographie que par des miradors."

    L’observation était on ne peut plus juste...


  • Marcel Herkovits, encore un qui a changer son nom pour passer pour un Français....La grand mère du réalisateur du documentaire "défamation" résume très bien cela, au début de ce docu....http://www.youtube.com/watch?v=G2t4...


Afficher les commentaires suivants