Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La presse nous prépare-t-elle à un conflit contre la Russie ?

Les titres de la presse mainstream, dépendante de l’État et des grandes puissances économiques françaises, sont-ils en train de nous préparer à un conflit avec la Russie ?

Chaque jour, la pression médiatique se fait plus forte sur le pays de Poutine, accusé de tous les maux. Aujourd’hui, nous ouvrons cette séquence avec L’Indépendant, qui reprend un article de Reuters, l’agence de presse britannique très anti-russe.

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Les États-Unis redoutent une invasion de l’Ukraine par la Russie

 

Les États-Unis craignent que la Russie soit en train de préparer pour bientôt une invasion de l’Ukraine, qui pourrait déboucher sur « des violations des droits humains et des crimes de guerre à grande échelle », si elle n’atteint pas ses objectifs par la voie diplomatique, a déclaré vendredi un responsable américain.

 

Une série de rencontres cette semaine entre les États-Unis, leurs alliés européens et la Russie ont abouti à une impasse, sans même la perspective de nouveaux pourparlers sur la sécurité en Europe et plus particulièrement sur le déploiement de dizaines de milliers de soldats russes, selon Kiev et Washington, à la frontière avec l’Ukraine. La vaste attaque informatique dont a été victime l’Ukraine ce vendredi a nourri les tensions.

Un porte-parole du Conseil à la sécurité nationale de la Maison blanche a dit que les auteurs de cette attaque n’avaient pas encore été clairement identifiés mais que le président américain Joe Biden était tenu informé de la situation. « Nous sommes en contact avec les Ukrainiens et nous avons proposé notre soutien à l’Ukraine dans ses efforts pour enquêter sur l’impact et la nature de ces incidents et s’en relever. Nous ne pouvons pas en attribuer la responsabilité à ce stade », a dit ce porte-parole. Joe Biden a mis en garde son homologue russe Vladimir Poutine contre les graves conséquences économiques d’une éventuelle attaque contre l’Ukraine.

[...]

Vladimir Poutine exige que l’Otan cesse toute expansion vers l’Est et fournisse à la Russie des garanties juridiquement contraignantes en termes de sécurité, des demandes fermement rejetées par les États-Unis et l’Alliance atlantique.

« Dans le cadre de ses projets, la Russie est en train de poser les bases lui permettant de disposer de la possibilité de fabriquer un prétexte à une invasion, y compris via des activités de sabotage et des opérations de communication, en accusant l’Ukraine de préparer une attaque imminente contre les forces russes dans l’est de l’Ukraine", a dit ce responsable. L’armée russe "prévoit de lancer de telles activités plusieurs semaines avant une invasion militaire, qui pourrait débuter entre mi-janvier et mi-février ».

Lire l’article entier sur lindependant.fr

L’inversion accusatoire otaniste

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2885939
    Le 16 janvier à 08:00 par goy pride
    La presse nous prépare-t-elle à un conflit contre la Russie ?

    Depuis un moment je suspecte qu’ils sont tentés d’essayer de se sortir du bourbier covid qui commence à sérieusement puer par une guerre avec la Russie. Comme ils perdent le contrôle du narratif covid et que leur arnaque est sur le point de s’effondrer et d’être révélée à la face du monde ils veulent utiliser la bonne vieille stratégie du contre-feu. Toutefois une guerre contre la Russie serait un contre-feu aux conséquences extrêmement hasardeuses ! Donc en fait je suppose qu’ils veulent plus exactement mettre en scène une fausse guerre où l’on tirera deux ou trois coups de canons pour faire bonne mesure mais sans vraiment aller jusqu’à l’affrontement total. L’objectif sera de prétexter cette fausse guerre afin de justifier d’éventuelles nouvelles mesures liberticides, une répression accrue, organiser l’effondrement et le démantèlement de l’économie (destruction finale de la classe moyenne entrepreneuriale, rupture des chaînes d’approvisionnement...) que l’on mettra sur le dos des Russes. Ainsi la suite des événements ne sera plus à cause d’un méchant virus mais à cause des méchants Russes. Cousu de fil blanc !
    Ils pourraient même sacrifier une partie de l’Ukraine qu’ils offriront à la Russie afin d’inciter Poutine à participer à cette énième imposture. L’urgence vitale pour eux c’est de trouver absolument un contre-feu à la débâcle du covid ! Or vu l’ampleur du carnage qu’ils ont commis il leur faut un contre-feu spectaculaire qui nécessitera de consentir à faire quelques sacrifices. Je les imagines tout à fait offrir tout l’Est de l’Ukraine à la Russie afin que Poutine joue avec eux à la guerre ! Tout indique que c’est leur nouveau plan.

     

    Répondre à ce message

  • #2885991

    L’Ukraine constitue un point de bascule : OTAN ou RUSSIE, il faut choisir. Les deux « empires » constituent une menace pour la paix.

    Comme les occidentaux savent que cette région relève du monde slave orthodoxe, ils feront en sorte de « neutraliser » la situation.

    De là à croire à une guerre, je n’y apporte aucun crédit. Poutine est trop intelligent pour tomber dans le piège !
    _

     

    Répondre à ce message

  • #2886043

    la "meute médiatique" a toujours une dent contre la Russie et ça peut se comprendre ce pays a banni les parasites de la finance.

     

    Répondre à ce message

  • #2886058

    Il n’y aura jamais de guerre.
    Je pense que ce nouvel épisode russo-ukrainien est uniquement crée dans le but de "fédérer " les peuples européens contre la Russie dans un seul but, celui d’arrêter North Stream. Pendant des années je me suis demandé pourquoi les USA laissaient l’Allemagne et la Russie construire tranquillement ce gazoduc alors qu’ils avaient déployé tellement d’énergie à contenir la Russie lors du précédent contentieux avec l’Ukraine. Donc qu’ils baissaient leur froc sans rien faire.
    La réponse est là, uniquement créer un nouveau conflit et des menaces russes sorties de nulle part afin de liguer tous les états européens serviles contre la Russie, et infine, les petits malins de Gazprom.

    Quant à ceux qui font des parallèles avec l’histoire, il faut savoir qu’on est plus en 39-45. Aucun américain n’a envie de se fritter contre les popovs ( l’opinion US est contre et des années de trumpisme n’ont fait qu’accentuer ce sentiment ), les polonais ou les ukrainiens pourraient en l’occurence servir de chair à canon mais leurs armées ne sont pas de taille.
    Poutine est un maître aux échecs, ce qu’il fait actuellement en Afrique en est la preuve.
    Les USA font monter les enchères au maximum, essayent d’installer des sanctions, mais c’est juste du bluff, il n’y aura jamais d’affrontement direct entre les USA et la Russie. Par contre si North Stream est abandonné, ils auront néanmoins gagné leur coup.

     

    Répondre à ce message

    • #2886453

      Les allemands ne vont certainement pas se geler les fesses pour permettre au renifleur d’enfants de la maison blanche et son maître L’AIPAC de punir Poutine d’avoir stoppé la destruction du Moyen-Orient en Syrie et son arrivée en Afrique , arrivée qui chamboule tous les plans des imperialo-sionistes, les obligeant à gesticuler en Ukraine et au sahel , mais sachant très bien que le monde à changé et que désormais les saloperies faites au nom du " droit scélérat d’ingérence "et autres foutaises impérialiste ne marchent plus !
      Que les occidentaux continus d’emmerder leurs peuples lobotomisés , la Russie et la Chine sont désormais intouchables !

       
    • #2886538
      Le 16 janvier à 23:25 par goy pride
      La presse nous prépare-t-elle à un conflit contre la Russie ?

      Si il y a une guerre on pourra être certain qu’il s’agit d’une mise scène avec la complicité des Russes. Comme je l’ai déjà écrit dans des commentaires précédents je suspecte qu’ils vont chercher à se sortir du bourbier covid 19 en allumant un contre-feu. Or vu l’ampleur du désastre du canular covid 19 en terme de pertes et souffrances humaines, il leur faudra quelque chose d’au moins autant spectaculaire que cette fausse pandémie. Quoi de mieux qu’une guerre avec la Russie ? Toutefois ils ne peuvent pas non plus se permettre une guerre authentique à mort avec les Russes car cela mènerait à leur propre destruction. Il faut que cela soit une guerre mais toute en retenue avec des règles bien précises comme celles consistant à épargner certaines infrastructures vitales, de ne pas toucher aux "élites"...enfin bref faire une guerre d’une intensité juste suffisante pour que les gens y croient, mais insuffisante pour que cela mène à une destruction d’un des camps. Il semble qu’ils veulent obtenir la collaboration de Poutine dans cette énième canular. Ils prévoient d’offrir tout l’est de l’Ukraine à la Russie si cette dernière accepte de participer à une fausse guerre mondiale.
      Cette guerre leur permettra de se sortir du catastrophique bourbier du covid 19 dont l’imposture et l’ampleur de l’atrocité de crime monumental qu’ils ont commis est sur le point d’être révélé à la planète entière. Une guerre mondiale accaparera complètement l’attention des gens et fera oublier le covid. Cela permettra aussi de continuer l’agenda du Great Reset mais cette fois ci non plus en blâmant un méchant virus mais à cause des méchants russes. Et entre parenthèse cette guerre sera véritablement mondiale car ils essaient également de pousser la Chine à attaquer militairement.
      La seule chose qui puissent nous épargner cette énième canular c’est le fait que la Russie et la Chine n’ont pas besoin d’un "Great Reset" et que leur priorité est leur propre développement fondé sur des principes économiques traditionnels vertueux. Que cela soit Poutine ou Xi ils n’ont aucun intérêt à jouer à la guerre. Par contre ils ont tout intérêt à voir l’Occident continuer à s’auto-saboter à coup d’imposture sanitaire, d’injection génique ! Parce que pendant que les occidentaux jouent à ce jeu, eux ils continuent leur programme de développement presque comme si de rien n’était !

       
    • #2886751

      @goy pride

      Il serait intéressant qu’un jour Xavier Moreau nous explique en détail le rapport de force interne qu’il y a en Allemagne entre les oligarques économiques clairement pro russes et le gouvernement et les médias à 200% atlantiste, on a souvent du mal à comprendre la realpolitik allemande.
      Quant à une guerre contre la Russie, même asymétrique, je n’y crois guère. Les Américains ( même en utilisant leurs proxys ) n’auraient pas la capacité de mener plusieurs guerres et plusieurs fronts en même temps, car si quelque chose était déclenché sur le front ukrainien, il y a fort à parier que les chinois en profiteraient dans le Pacifique. Les Chinois et les Russes ont déjà prouvé, si l’exemple du Kazakhstan ne suffisait pas, qu’ils étaient prêt à répondre aux guerres asymétriques de l’oncle Sam avec une efficacité et une rapidité déconcertante ( un peu comme la Crimée y a quelques années...)

      Le narratif Covid perd de sa " superbe " en ce moment il est vrai. Mais je ne pense pas qu’il ait besoin d’un contre-feu. La prochaine étape est, je le pense du moins,cette fameuse crise "inflationniste" qui doit lancer l’euro numérique de Schwaby et Lagarde. Ainsi que le revenu universel qui sera vendu par les " gauches " traîtres pour calmer les masses qui seraient un peu trop enclins à l’émeute et au changement de régime suite à leur paupérisation toujours plus exponentielle.

       
  • #2886097
    Le 16 janvier à 13:26 par Fautquecachange
    La presse nous prépare-t-elle à un conflit contre la Russie ?

    Nous n’allons pas tarder à voir Biden à l’ONU brandir une petite fiole, et s’écrier ’ j’ai là une preuve des divers covids que Poutine à répandu ’. Sa routinière amnésie lui aura encore jouer un tour : Moscou n’est pas Bagdad.

     

    Répondre à ce message

  • #2886124

    Non, tout ceci est de l’esbrouffe pour faire oublier (entre autre) que l’empire américain agonisant (ou mort selon le Saker) a échoué à faire de l’Ukraine un avant-poste pour attaquer Moscou.

    La probabilité que les choses se passent mal existe (cf 1914) mais franchement, qui va aller se battre, concrètement ? Il n’y a que deux armées dignes de ce nom en Europe : La France et la GB. Je ne parlerais pas des autres par charité. Quant à l’OTAN... Personne n’a les moyens de repousser l’armée russe (qui s’est modernisée au cours des 15 dernières années). Le seul espoir de l’Empire serait une victoire politique/diplomatique, en poussant à la faute les "méchants Russes", qui reserrerait les rangs en Europe, mais le gouvernement russe sait tout cela....

     

    Répondre à ce message

  • #2886227

    Compter pas sur moi , je les trouve très belles les femmes russes de Saratov.

     

    Répondre à ce message

  • #2886806

    En 39 fallait mourir pour Dantzig et la Pologne, en 2022 faudrait mourir pour l’Ukraine !

     

    Répondre à ce message

  • #2886843
    Le 17 janvier à 12:38 par Mark Markus
    La presse nous prépare-t-elle à un conflit contre la Russie ?

    Du Munich dans l’air ..

    Si l’oligarchie Etasuniène à mille fois les moyens de rayer de la carte la Russie, la Russie pour sa part ne manque pas de moyen pour rayer de la carte les USA le Canada et l’Union Européenne réunis.

    En conséquence L’élargissement de L’OTAN à l’est de l’Europe n’a plus d’autre alternative que celle de s’arrêter aux frontières de L’Ukraine. En clair L’Ukraine n’adhèrera jamais à L’OTAN, L’alliance Etasuniène n’armera plus l’Ukraine, l’Union Européenne, à la demande des Etats Unis, continuera d’assurer le financement à pure perte de L’Ukraine en tant qu’assistante sociale.

    Trahis par les Etats Unis et l’Union Européenne à Genève, il est possible pour ne pas dire certain que Le pouvoir Ukrainien à Kiev ( non invité au sommet alors que la négociation portait sur l’Ukraine ) réponde à cette trahison en attaquant le Donbass et la Crimée.

    La Russie réagira militairement.

    L’Ukraine se transformera pour devenir une zone tampon administrée par l’ONU.

    Il y a un peu plus de 80 ans était signé en Allemagne des accords qui réglaient la crise des Sudètes. L’Europe soufflait, la guerre était évitée.

    A l’instar de ce qui s’est passé à Munich en 1938 ( le sacrifice de la Tchécoslovaquie ), l’histoire retiendra du Sommet Russie / OTAN tenu à Genève la trahison Etasuniène à l’endroit de l’Ukraine ou plutôt du pouvoir à Kiev ).

    Sur le Mémorial aux morts érigé à Kiev ( capitale ) place Maïdan en hommage aux manifestants morts lors de la prétendue révolution de 2014, les Ukrainiens, après ce qui vient de se passer à Genève, pourront rajouter sur le Mémorial l’inscription -Mort et Trahis- à la feuille d’or.

     

    Répondre à ce message

  • #2887038

    la propagande Hollywoodienne bat son plein
    les gentils cow-boys Américains ont décidé
    que les méchants indiens seraient les Russes
    et de facto qu’il fallait les éliminer, les exterminer
    et les spoliés en volant leurs terres
    comme ils l’ont fait avec les Amérindiens
    et tout comme ces nazis de cow-boys mondialistes
    veulent le faire avec les patriotes Russes et leur pays la Russie
    en exterminant les Russes et en annexant la Russie

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents