Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La primaire de gauche est-elle un gag ?

Apparemment non

Après le succès populaire de la primaire de la droite et du centre des 20 et 27 novembre 2016, qui a vu le succès imprévu de François Fillon, la gauche enfile son bleu de travail (expression anachronique) pour se lancer dans sa propre sélection démocratique.

 

En fait de démocratie, deux candidats ont déjà été éliminés d’office, faute de signatures suffisantes, et ils ne sont pas contents : Gérard Filoche, déjà pas mal en colère en temps normal, et Fabien Verdier. Ils arguent que les candidats socialistes n’ont pas eu besoin, eux, de signatures !

Au-dessus d’eux, les admissibles sont quatre socialistes, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Manuel Valls, et trois non socialistes, les écologistes Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy, ainsi que la radicale Sylvia Pinel. Qui n’a de radicale que le nom, évidemment. Depuis la primaire de gauche en 2011 (victoire de Hollande d’une courte tête sur Aubry), on sait tous que la primaire sert à constituer une force pour prendre un maroquin, une fois le gagnant devenu président.

Les deux tours auront lieu les 22 et 29 janvier 2017, et les optimistes attendent de de 1,5 à 2 millions d’électeurs. On ne connaît pas encore le tarif du vote (2€ à droite). C’est à la Mutualité, salle historique de la gauche, que le PS a officialisé son choix « démocratique » sans Filoche, sa part sociale dérangeante. La Belle Alliance Populaire, elle repassera. Une expression comique pour un parti et une gauche en capilotade.

Les candidats sérieux, ceux qui feront un score à deux chiffres, n’ont pas voulu passer par cette mascarade, sachant qu’ils auraient été éliminés par le candidat du Système, soit Manuel Valls. Les primaires servent avant tout à dégager les emmerdeurs, pour parler plus franchement. C’est une machine à lisser les extrêmes. Mélenchon et Macron (les députés PS qui le soutiennent perdront leur investiture) ne participeront pas, ce qui retire pas mal de voix et de légitimité aux votes de janvier.

 

 

Un mois de janvier où auront lieu les trois débats télévisés (sans Elkabbach on l’espère) qui désigneront Manuel Valls. Le manque absolu de suspense – quoique, on sait jamais ! – fatigue les observateurs à l’avance. Seul Montebourg pourrait passer devant Valls, un Montebourg soigné par le PS pour ne pas trop se faire tailler de croupières par Mélenchon. Qui lui, va complètement se lâcher, et tirer à boulets rouges sur la primaire du Système.

L’objectif de tout ce dispositif étant bien évidemment, pour l’oligarchie en place, de réduire au maximum les chances de Marine Le Pen au premier tour de la vraie présidentielle. C’est pour cela que Mélenchon prend un tour très gauche du travail (socialiste et national) et que Fillon s’occupe de la droite des valeurs (malheureusement mâtinée de libéralisme européiste). Il reste que ces deux candidats sont quand même moins cons que les bouffons en poste, quant à la politique internationale.

De ce côté-ci, il faudra remettre la France sur des rails de l’indépendance (dans la mesure du possible) et de la cohérence. Les prises de positions catastrophiques du couple Hollande-Fabius en politique étrangère frisant la dinguerie pure. Ou alors l’alignement trop voyant sur l’axe américano-israélo-saoudien. Le petit point positif à retenir, c’est que les trois ou quatre candidats sérieux à cette présidentielle, d’après leurs déclarations et leurs programmes, prônent une ouverture nouvelle à la Russie, à la Chine, voire à l’Iran, c’est-à-dire les alliés historiques non-alignés de la France.

Sous les pavés, la réalité du pouvoir politique français
lire sur Kontre Kulture

 

La candidature de Valls, nanti d’une popularité affligeante, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1625683
    le 17/12/2016 par Ifuckcharlie
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Merde elle bouge encore ! Les italiens a la langue fleurie appelle la gauche " La sinistra "
    on peut pas faire mieux .

     

  • #1625690

    Personnellement, je participerai à ces primaires et je voterai Montebourg, c’est-à-dire, je voterai contre Valls, même si je ne crois pas (trop) à la victoire du premier cité.Mais après tout, on a le droit :
    - de rêver
    - de se faire plaisir
    - de foutre la merde
    Bon week-end à tous ( et toutes, ça va sans dire..)

     

  • #1625703
    le 17/12/2016 par Durandin
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Les "primaires" serviraient à relégitimer des politiciens discrédités, comme si 1/10ème du corps électoral pouvait "légitimer" ces candidats ! Mais gageons que Pépère et Bobonne n’y regarderont pas de si près .


  • #1625709
    le 17/12/2016 par frankenvalls
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    je ne suis pas sondeur, il m’est donc difficile de connaître l’avis de la population. Mais je ne rencontre personne disant du bien de Valls à gauche.

    Le système médiatique, qui fonctionne de moins en moins bien, va t il réussir à le qualifier pour l élection ?

    J ai des doutes.


  • #1625716
    le 17/12/2016 par Tucroisvraimentnimportequoi
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Évidemment que c’est un grand guignol ces primaires ! Les autres aussi. Et ça leur permet surtout de monopoliser les tv et journaux sans que ça soit décompté.


  • #1625717

    Dites moi ,qui peut voter pour ces baltringues ,qui n’ont ,pas plus de présidentiable que la guenon du zoo de la Palmire ,pour qui d’ailleurs j’aurais une petite préférence tant qu’à faire . C’est pour dire toute l’importance de ses candidats de cette primaire de zozos .


  • #1625762
    le 17/12/2016 par The médiavengers
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Il faut laisser passer Valls. Il mérite une bonne "claque". Electorale évidemment. Quoique...

     

  • #1625767

    La première primaire de la Gauche a créé par sa nouveauté un hold-up démocratique qui a permis au PS et à Hollande d’occuper la scène pendant des mois et de réellement voler l’espace et l’opinion publique.

    Mais ce coup ci la formule est éventée, il n’y a plus aucun effet de surprise puisque tout les partis s’y mettent, et puis tout le monde s’en tape de ces primaires et des escrocs qui en sortiront ...


  • #1625773

    Gérard Filoche, le seul véritable candidat socialiste, a donc été écarté par cette bande d’imposteurs !


  • #1625815

    un bulletin "Soral a raison, vive Dieudo ", çà comptera nul ou blanc ?


  • #1625823

    C’est ce que les sondeurs appellent un échantillon représentatif.

    Reste à savoir de quoi.


  • #1625846

    De gauche, de droite, à "hue" ou à "dia" parler de ces primaires, des "programmes", des analyses, des promesses qui n’engagent que ceux(celles) qui les écoutent, ça change quoi à part entretenir ce "système" ? À part piquer deux balles à ceux qui se déplacent, en utilisant les structures "gratuites", je vous laisse faire les comptes. Si seulement on pouvait casquer si vite pour de nobles causes, les SDF, la faim...
    Quant à ces candidats hue ou dia, dont on sait depuis longtemps qu’on peut tous les mettre dans le même sac de la fausse alternance UMPS, d’où ne sortira QUE celui choisi d’avance par l’oligarchie, -le vote des citoyens n’étant qu’une farce- ; si on retire les repris de justice, les fraudeurs et les menteurs, aucun de ceux qui ne sont pas encore condamné (si tant est que ça change quelque chose) ne dénonce les vrais problèmes, les vraies soumissions, les vraies stratégies. Ils sont interchangeables. le système est intangible. Reste que l’être humain a besoin de suivre un meneur, un chef quitte, si aucun ne convient, à voter tel pour contrer untel. Les mythes de la démocratie et du droit de vote ont la peau dure.
    N’en déplaise aux marchands d’encre et de salive.

    Ne comptez sur aucun homme, aucune femme. Que sur vous même : Alain Escada.

    Je sais que je suis hors ligne éditoriale, mais que votre ouverture d’esprit me publiera.


  • #1625904
    le 17/12/2016 par LaKanaye
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Et toujours personne pour évoquer la sortie de l’UE par l’article 50 !
    C’est pourtant le préalable indispensable à toute politique vraiment française.
    De l’extrême gauche à l’extrême droite, tous ont l’air épanouis de se faire dicter la loi par un aréopage non français, non élu et sans aucun contrôle.
    Ah oui j’oubliais : la "renégociation" des traités ! Tout le monde sait depuis le début que c’est complètement impossible (unanimité requise). Ça reste la tarte-à-la-crème des pseudo-opposants. Une des mille façons de faire semblant de vouloir changer de politique.
    Faut dire que la soupe de Bruxelles est bonne : une paye de député ou de fonctionnaire "européen" ça ne se refuse pas !

     

    • #1625915
      le 17/12/2016 par Le Pen, vite !
      La primaire de gauche est-elle un gag ?

      Même les journalistes parlent aujourd’hui de l’article 50 ! C’est la tarte à la crème préférée de certains dissidents un peu naïfs aux raisonnements de fonctionnaires, mais en réalité, on n’en a pas besoin pour sortir de l’UE. Que feraient ces fonctionnaires si cet article n’existait pas ? Ils ne militeraient pas pour la sortie de l’UE ? Soyons sérieux.


  • #1625917
    le 17/12/2016 par Rateloup
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Une seule attitude :

    boycotter ce théâtre de guignols, faussement socialistes, mais vendus au grand capital mondialiste !


  • #1625922
    le 17/12/2016 par anonyme
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    c’est dommage que filoche ne soit pas présent, il était le seul à défendre la Sécurité sociale.

    Et il était le seul à reprendre le problème à la racine et à dire que l’existence de mutuelles complémentaires n’est pas normale, ça a été le début de la privatisation de la santé et du démantèlement de la Sécu, en 1967 les ordonnances Jeanneney, qui ont obligé les gens à prendre une mutuelle en plus de la Sécu, ce qui, il faut bien y penser, est absurde et anormal. La Sécu devrait remplir son rôle, tout bonnement, et c’est d’ailleurs ce qu’elle faisait jusqu’en 1967.


  • #1625926
    le 17/12/2016 par anonyme
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    quand à Montebourg (de ce non-personnage politique il ne restera pour la postérité que l’expression par laquelle François Asselineau se moque de son impuissance : "Montebourg fait des moulinets"), la seule proposition intéressante dans son programme c’est celle de nomer la moitié des sénateurs en les tirant au sort. Voilà une excellente idée qui permettrai d’expérimenter les idées d’Etienne Chouard, et d’y habituer les gens et de voir ce que ça peut apporter de positif et de libérateur, il y a là une piste à explorer absolument.


  • #1625960
    le 18/12/2016 par Bruce marine
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    C’est surtout que Filoche aurait massacré Valls, Peillon et Montebourg en direct au debat TV. Et comme Vall’s à décidé de sourire, là ça aurait crispé grave sa mâchoire. Il faut une primaire digne, comprenez-vous ? Oh !! C’est beau la bap !


  • #1625980
    le 18/12/2016 par la peau des couilles
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Une réflexion cruciale que je me suis fais c’est que les gens qui ont voté à la primaire de droite on du payer pour le faire. Il ne s’agit donc pas d’un "droit de vote" mais d’un service dans lequel tu es actionnaire en quelques sortes.

    Donc à tout ceux qui ont été voté à la primaire et qui on dit après au autres que c’est une honte de ne pas avoir été voter puisqu’en France on à le droit de vote, etc... Ce n’est pas un droit de vote, c’est faux. Le vote tu le paye. Celui qui ne paye pas n’as pas le droit de voter. Ces deux euros symbolique démontrent qu’il y à 10% de la population en age de voter qui est assez perdue dans sa compréhension pour payer sont droit de vote.

    Payer pour voter c’est choquant. Surtout que les deux candidats, Fillon et Juppé se sont tout deux dit Gauliste alors que de Gaulle avait interdit les partis et était contre les primaire. Les primaires c’est antit démocratique, c’est concentré les division sur une seule personne pour éviter que le candidat majoritaire l’emporte.


  • #1626060
    le 18/12/2016 par anonyme
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    "La primaire de gauche est-elle un gag ?"
    La réponse est oui, un triste gag de clowns tristes et dans ce cas précis une inflation de candidats dans une déflation de partisans sans parler de la dimension grotesque et limite malhonnête de ce genre de gesticulation. Ces ’élections’ ouvertes à tous vents privent tout simplement les membres d’un parti de désigner eux-mêmes, en interne, leur représentant. Mais on a bien compris qu’il en va de la survie de partis complètement discrédités et aux effectifs en peau de chagrin. Le plus fascinant c’est le nombre de gens qui participent de ces mascarades et qui la cautionnent.


  • #1626152
    le 18/12/2016 par CHADI
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Que ces individus,se réclamant de la"gauche",qui sont sur la ligne de touche de l’Histoire,nous expliquent,en quoi ils sont différents du clan opposé situé,comme eux,sur cette ligne marquant le bord du néant ?
    Qu’ils ne viennent pas nous casser les pieds avec leurs délires,genre :"le monde bouge,et nous avec", pour nous inoculer un de leurs"projets innovants" : "Mariage" de tout ce qui bouge,ou mieux,de tout ce qui bouse.


  • #1626224
    le 18/12/2016 par primevère
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    J’attends un ou deux commentaires qui conseilleront "pour qui voter et les emmerder". Parce que pour l’instant... En tous les cas, pour ce qui me concerne, pas pour ce nauséabond Peillon, car je lui trouve un drôle de genre.


  • #1626282
    le 18/12/2016 par Michel Mouchart
    La primaire de gauche est-elle un gag ?

    Gérard Filoche , le seul réel socialiste sur la liste des prétendants , il a donc été éliminé dés le départ !...
    C’est bien la preuve qu’il n’y a pas de socialiste dans le parti socialiste ! Alors pourquoi les salariés ; ouvriers et ingénieurs confondus ; voteraient pour eux ?

     

    • #1626318

      S’il était vraiment socialiste il ne serait pas au PS déjà. Encore un qui veut "changer les choses de l’intérieur"... Au final il se retrouve dans une coquille vide dans laquelle il ne représente rien !


    • #1627321
      le 20/12/2016 par Patriote syndiqué
      La primaire de gauche est-elle un gag ?

      Moi aussi la position de Filoche m’étonne... en tous cas le seul non-libéral ne sera pas là.

      Je pense que Montebourg a toutes ses chances. Creux mais il présente bien. Ça suffit largement pour être élu aujourd’hui.


  • #1626491

    5 sur 7 n’ont aucune chance...


Commentaires suivants