Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La très inquiétante remontée du chômage en juillet

Le nombre d’inscrits à Pôle emploi le mois dernier a progressé de 36100 en catégorie A, la plus forte progression enregistrée depuis plus deux ans.

Un bond de plus de deux ans en arrière. Il faut remonter à avril 2009, soit en plein cœur de la crise, pour retrouver des chiffres mensuels du chômage aussi catastrophiques. En juillet, le nombre d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A a progressé de 36.100, à plus de 2,75 millions.

Conséquence, la baisse qu’affichait sur les six premiers de l’année la catégorie « de référence » a de nouveau basculé dans le rouge avec, au compteur, 34 000 chômeurs de plus. La douche est un peu moins glacée pour les entrants en catégorie ABC (inclus les demandeurs d’emploi en activité réduite) dont le nombre a augmenté de 24.300, à près de 4,13 millions. Une maigre consolation puisque cette catégorie compte depuis le début de l’année 82.500 chômeurs supplémentaires.

Lire la suite de l’article : lefigaro.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chômage : 4 986 500 inscrits à Pôle Emploi.
    Catégories A, B, C, D, E :
    Chômage en juillet 2010 : 4 833 800 inscrits à Pôle Emploi.
    Chômage en juin 2011 : 4 979 800 inscrits à Pôle Emploi.
    Chômage en juillet 2011 : 4 986 500 inscrits à Pôle Emploi.
    Variation sur un mois : augmentation de 6700 chômeurs.
    Variation sur un an : augmentation de 152 700 chômeurs.

    Comme on commence à le sentir et ce n’est qu’un début, le train a quitté la voie et le déraillement est total. Tout d’abord, le niveau élevé de l’activité du début 2011 s’est évanoui. Les répercussions de la forte hausse des prix du pétrole et des matières premières jouent à présent à plein conjuguées à la spéculation des marchés à terme qui s’est emballée. Les effets de l’austérité sévère dans laquelle tous les pays européens se sont engagés en même temps commencent à produire ses effets criminels à l’égard du plus grand nombre. Tandis que les entreprises, dont les marges sont encore très dégradées, tentent vainement de les rétablir en limitant les embauches.
    Parallèlement, les mesures prises pour retarder le départ en retraite des seniors, encore accentuées par la réforme adoptée à l’automne dernier, entraînent une hausse significative du nombre de ceux qui sont présents sur le marché du travail. Le coup d’arrêt à la baisse du chômage de mai 2011 (+ 0,7 % du nombre de chômeurs de catégorie A) était donc le vrai signal du redémarrage du chômage de masse, chômage dont la nature en plus est d’être particulièrement long. Le nombre de ceux qui, sans être considérés comme chômeurs, n’effectuent que quelques heures de travail par mois ne cesse d’augmenter, traduisant une précarisation croissante de l’emploi. Le chômage des jeunes repart à la hausse traduisant leur découragement grandissant. Parallèlement, le chômage de longue durée et celui des seniors poursuivent leur montée ininterrompue, préfigurant des problèmes majeurs au cours des prochaines années. Enfin, pour les emplois aidés, qui restent le dernier outil de lutte contre l’exclusion des chômeurs de longue durée, on constate, malgré les discours mensongers du Gouvernement, un recul de leur nombre. L’instabilité des dispositifs et le stop and go auquel sont soumis les acteurs de l’insertion ruinent leurs efforts.
    Déclaration de Christine Lagarde le 13 mai 2011 :
    "Tous les clignotants sont au vert."

     

    • son bilan économique est catastrophique, faillite des finances publique, chômage en forte hausse, guerre à outrance, baisse du pouvoirs d’achat, si en 2012 les français élisent sarkozy c’est qu’ils sont cons !



    • Variation sur un an : augmentation de 152 700 chômeurs.




      Avec à peu près 200 000 immigrés régularisés chaque année (flux en hausse), ça fait autant de demandeurs d’emploi de plus.
      Y a pas de mystère, mais juste du non-sens et des mensonges.


  • Petite perle de communication politico-économique, retransmis hier soir par nos merdias :
    "la tendance pourrait ne pas s’inverser" ouch !! C’est beau, c’est beau comme du Baudelaire !


  • La lecture des chiffres du chômage est une douce berceuse lobotomisante. Il est évidemment impossible de faire disparaître ou de réduire le chômage dans un système ultra-libéral puisqu’il est un des piliers de son fonctionnement. De plus, une société aussi technicisée fera toujours passer l’être humain après la machine.
    A quand une taxe sur le travail...des machines ?


  • #40933

    slogan de sarkozy pour 2012 : réalisation thierry saussez, et l’autre sangsue tourne-veste séguéla

    "AVEC MOI TOUT DEVIENT POISSEUX"


  • Avez Asselineau qui nous rabache qu’en temps record la France perd 800 1000 emplois industriels, ben on est revenu dans les mauvais clous.

    Et dire qu’avec ca se sont des foyers entier qui tombent.


  • au lieu qu’il essaie de s’innissier dans les affaires interne d’un pays souverain je veux parler de la Libye qui s’occupe déjà de balayer devant sa porte avec tous ces miséreux en France qui font la queue dans les resto du coeur fais du bien a ton peuple avant et après on en reparleras !!!