Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

Si l’on s’informe uniquement sur Le Monde et le New York Times, on peut croire qu’une révolution populaire est en cours. Que le pouvoir de Maduro, le successeur de Chávez, est une dictature qui lance son armée contre son propre peuple. La liberté tend les bras à un peuple écrasé par un totalitarisme bolivarien...

 

Et puis, il y a une vision moins manichéenne, moins simpliste, moins américanophile des événements. Dans cette interprétation, le gouvernement populaire de Maduro subit depuis la mort (ou l’exécution) de Chávez une pression intense du renseignement américain, qui voit la possibilité de récupérer dans son giron le premier producteur de pétrole et d’idées anti-impérialistes du continent sud-américain.

Parce que le Venezuela de Chavez, à l’instar de la Libye du colonel Kadhafi, a grandement participé à s’émanciper de la domination américaine tout en créant un club des non-alignés dans sa région. Une gifle pour l’empire, qui est considérée comme impardonnable. Les Américains n’ont jamais lâché le désir de récupérer le Venezuela, comme ils n’ont jamais renoncé à l’idée de récupérer Cuba dans leur sphère d’influence.

C’est l’avantage de la politique longue, et profonde. La révolution « orange » en cours ressemble à s’y méprendre à ces révolutions (les « printemps » arabes) qui étaient destinées dans les années 2010 à déstabiliser les pays qui étaient jugés encore trop indépendants vis-à-vis de l’Amérique.

Pour info, après l’élimination du bourreau de la Tunisie (ben Ali), ce sont les Américains qui ont ouvert au nouveau gouvernement tunisien une ligne de crédits militaires pour assurer sa sécurité, enfin, celle des Tunisiens. La Tunisie qui fournira – simple coïncidence – de gros bataillons de djihadistes en partance pour la Syrie à partir de 2011 : 6 000 rien que pour la Syrie, le plus gros bataillon !

Une bonne vieille technique mafieuse qui consiste à déstabiliser (tout casser dans le restaurant qui refuse de payer le pizzo) puis de proposer ses services en matière de sécurité... Si les événements empirent à Caracas, il est à craindre une intervention directe ou indirecte des Américains pour voler au secours des droits de l’homme... vénézuélien.

 

 

 

Sur le Venezuela, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1775761

    Quand on regarde les images du Président Maduro on remarque que ces soutiens les plus fidèles se trouvent dans la population colorée (métissée indien, blanc, noir), et ses plus durs opposants sont blancs. Est-ce qu’il n’y a pas aussi en arrière plan une lutte raciale ?
    Il y a je crois quelque chose qui ne passe pas dans la population blanche du Venezuela, le président n’est pas assez à leur image ?
    Illustration : Je suis allé en voyage au Venezuela avant l’arrivée de Chávez au pouvoir, un des souvenirs qui me reste c’est la télé vénézuélienne qui montrait systématiquement (pubs, journal, films) de fausses blondes pulpeuses et blanches comme du fromage blanc, à des années lumières de ce que je pouvais voir dans la rue. Caracas déjà à l’époque était la ville la plus dangereuse du monde..

     

    • #1775789

      "de fausses blondes pulpeuses et blanches comme du fromage blanc, à des années lumières de ce que je pouvais voir dans la rue"

      Tu mérites une palme d’or pour ton sens de l’observation. Dans toute l’Amérique latine c’est comme ça. Au Brésil où j’ai passé quelques temps, des noirs à la télé on n’en voyait presque pas seulement peut-être comme chanteur. Pourtant les télénovelas y jouissent d’un véritable culte dont les producteurs français ne peuvent que rêver. "Plus belle la vie" et autres séries débiles ne sont rien par rapport à ce que j’ai vue.


    • À 100%, et c’est comme ça partout dans le monde !

      Sans parler de la très obscure "Green Cross" de Gorbatchev et de la position de Trump.

      Hélas, je sais aussi que Chavez était un pion comme les autres (Kaddhafi, Hussein, al-Assad, Jong-un, Ahmadinejad) et qu’il a fait le job qu’on attendait de lui.... pas son peuple, les croisés de l’OTAN.


    • #1775816

      l’histoire explique cette situation .Les blancs, sont les descendants des colons espagnols ou portugais ( au Brésil).Depuis cins siècles, les colons blancs sont la classe dirigeante,celle des propriétaires terriens .Les noirs descendants d’esclaves importés et les indiens la classe pauvre . Les métis sont le résultat d’échanges entre, esclaves et "petits blancs", employés dans les domaines, fonctionnaires, soldats, marins, commerçants .La graduation des couleurs dans toute l’amérique latine a une grande importance et doit etre finement observée pour savoir qui commande qui .Pour les métis , il y a meme une différence entre métis et mulatres . Les USA au Venezuela, comme ailleurs soutiennent la classe dirigeante- celle qui détient le pouvoir réel : les blancs !


    • #1775901
      le 30/07/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute.....
      La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

      @ed
      A par cracher sur la France ,l’Europe, l’Occident ,le Catholicisme, l’homme blanc tu fais quoi dans la vie d’autres !
      Tu as essayé les injections de cornichons en sous cutané, et les masques au gouano de pigeons tu devrais essayer ça te ferait du bien !
      C’est triste cet ethnomasochisme qui te touche !
      Tant que tu y es ,mange des carottes ça rend joyeux & aimable !
      De tout cœur avec toi je compatis


    • #1775955

      Et tu remarqueras que les protestataires violents sont des "basanés" membres de gangs criminels.
      Une minorité de riches qui pour diverses raisons historiques sont Blancs (avec un nombre significatif issu d’une certaine minorité ethnico-religieuse qu’il ne vaut mieux pas citer ouvertement), une majorité bigarrée plus ou moins pauvre, et un lumpen prolétariat noir ou métissé qu’il est facile de manipuler en leur balançant quelques cacahuètes...
      Je ne pense pas qu’il s’agisse une lutte raciale, c’est avant tout une lutte sociale. Il y a aussi quelques riches familles métissées qui ne se sentent pas proches de leur "frères" basanés des classes populaires. Un riche saoudien se sent plus proche d’un membre de la famille Bush que d’un ouvrier arabo-musulman...
      Je ne dis pas que la lecture ethno-raciale est erronée, mais je pense qu’elle est souvent surestimée par rapport à celle économico-sociale...


    • #1776039

      @la pute en burqa

      Je crache pas, c’est simplement que TOUT vient de là.

      Je sais que c’est plus facile et lâche de taper sur des individus et des minorités, mais quand on sait pas et qu’on a rien à dire, on la ferme.


    • #1776061

      Ce que vous dites tous est vrai en fait. Hey oui Ahmed, il n’y a pas qu’au Venezuela mais toute l’Amérique latine, Mexique aussi, à la télé, que des blancs, Brésil, en politique, que des blancs, Costa Rica pareil, je l’ai vu et je pense que beaucoup ici ont pu le voir durant leur voyage. C’est pas normal dans le sens où ces pays ont une histoire, en France c’est tout à fait normal que plus on monte plus c’est blanc, c’est un pays blanc et catholique depuis 2000 ans (et c’est moi le fils d’immigré qui le dit).
      Goy pride : "Un riche saoudien se sent plus proche d’un membre de la famille Bush que d’un ouvrier arabo-musulman..." exact, j’avais travaillé dans un grand cinéma à Londres et quand ces riches du moyen orient débarquaient, impossible de taper l’amitié avec eux, pourtant ils savaient que j’étais muslim, en revanche quand le grand patron du cinéma (blanc, anglais), venaient les accueillir, la c’était l’entente cordiale, tu parles d’une solidarité de la ouma, ca existe pas ! Mais si on va plus loin, ces riches Saoud par exemple se sentent plus proches de riches arabes (comme eux) que de riches blancs ou indiens ou chinois... Donc y a une hiérarchie même chez eux, les riches. Un riche black américain préfère traîner avec un riche black us comme lui. Enfin bref, moi en attendant je suis pauvre, je redescends sur terre, sors de ma pause et me cultive chez ER.


  • #1775771

    Hahaha, la référence au pizzo est plus que pertinente !


  • #1775778
    le 30/07/2017 par réGénération
    La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

    Dommage de faire le travail mais de choisir des sous-titres gris foncés !... c’est balo !


  • #1775779

    Le gouvernement de Maduro n’est pas exempte de tout reproche non plus. Certes, il est vrai que les infos dans les médias mainstream sont très manichéennes mais c’est un constat que l’on pourrait faire aussi des médias alternatifs. A croire que sans les manigances des ricains, il n’y aurait jamais eu la moindre grogne populaire est mensonger. Il est un fait que Chavez a bcp fait pour son peuple mais ce "bcp" est à évaluer à l’aune de la culture sud-américaine ce qui remet un peu les choses dans leur contexte. La vie y est réduit au sens darwiniste le plus stricte. Je crois pouvoir en témoigner : j’ai passé quelques temps au Brésil. Dans ces pays là, on peut s’assurer une place dans les livres d’histoire et une statue en son nom rien qu’ en organisant une soupe populaire.


  • #1775872

    Ces dirigeants vénézuéliens sont vraiment doués, encore plus que nos énarques, ils parviennent à mettre en faillite un pays qui regorge de pétrole. Ils devraient prendre modèle sur la Norvège.

     

    • #1775946

      Au contraire, ils ont poussé à bout une classe de profiteurs qui attaque les dépôts de bouffe en se plaignant des pénuries de nourriture.
      Tout ça me rappelle notre extrême-gauche à papa qui lutte dans la rue pour la préservation de ses acquis bourgeoisement sociaux.

      Enfin bref, certains commentateurs feraient mieux de lire l’article et d’écouter les vidéos jointes avant de s’essayer à l’humour.


    • #1775951

      C’est possible d’avoir des commentaires pareils ici ?
      Vincent Lapierre, vous connaissez ? Achetez donc le coffret Chavez, tout est expliqué.


    • #1776539

      Eh oui mais la Norvège n’a pas les Amerlocs qui finances le terrorismes et l’ insurrection chez eux comme c’est le cas au Venezuela , en Ukraine ou encore en Syrie.


  • #1775935

    Supposez Marine Lepen au pouvoir avec une vraie majorité au parlement. Pour le Franxit,contre Euro,... Les rues de Paris seraient exactement comme celles du Venezuela. Des credits accordés par le congret Americain pour l’opposition Francaise,...
    Ne pensez pas que ceci ne vous atteindra pas. Pour eviter que cela ne soit une realité en France prochainement, soutenez Maduro


  • #1775965

    « Une bonne vieille technique mafieuse qui consiste à déstabiliser (tout casser dans le restaurant qui refuse de payer le pizzo) puis de proposer ses services en matière de sécurité » . La rédaction de E&R ont bien fait de prendre cette exemple , il est a lui seul la synthèse parfaite des techniques utilisés pour imposer en final le nouvel ordre mondial .


  • #1775968

    On aimerait bien entendre Mélanchon et ses lieutenants s’embourber sur le sujet ;)


  • #1775971

    Croire que les vénézuéliens qui manifestent sont juste manipulés par les USA est grossier.

    Avoir créé une économie ultra sociale dépendant d’un baril à 120 dollars, c’est ça le problème. Du coup dès que celui-ci a été divisé par 3, ben tout s’effondre vu qu’aucune économie industrielle n’a jamais été créée. Donc les gens gueulent et veulent de l’air.

    Je trouve d’ailleurs extraordinaire qu’on refuse des élections à un peuple qui en demande, ce que certains ici soutiennent. Refus démocratique pure et simple.

    Pourquoi l’opposition ne pourrait-elle pas accéder au pouvoir ? Un peu de libéralisme en économie, c’est satanique ? Je ne pense pas.

     

    • #1775974
      le 31/07/2017 par La bête immonde
      La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

      Pourquoi l’opposition ne pourrait-elle pas accéder au pouvoir ?




      Parce que dans une démocratie, c’est la majorité qui décide et que l’opposition représente une minorité.



      Un peu de libéralisme en économie, c’est satanique ? Je ne pense pas.




      Il y a déjà un peu de libéralisme dans l’économie vénézuélienne puisqu’il y a des entreprises privées.


    • #1776047
      le 31/07/2017 par The Médiavengers
      La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

      Le libéralisme économique existe : c’est l’Etat qui a défend la libre-entreprise des citoyens face aux conglomérat vendus à l’étranger.
      J’en profite une fois de plus pour enfoncer les Identitaires et FDesouche qui pensent avec leurs deux neurones, en dénonçant un régime "socialiste" qui s’occupe du peuple, pas des migrants ou je ne sais quoi, et met en avant le Christ et la Patrie.
      Je ne me suis jamais senti "de gauche" mais quand je vois toute la crétinerie de la "droite auto-proclamée libérale" attaquer tous ce qui représente la défense et l’autonomie d’un peuple, effectivement, je préfère être un vrai "socialiste" qu’un vrai con de "libéral" (qui redonne tout de même la majorité de ces gains à l’Etat depuis des décennies sans faire bouger quoi que se soit).


    • #1776052
      le 31/07/2017 par Docteur Prolo
      La vérité sur "l’opposition" vénézuélienne

      Oui, une élection vite !

      Comme au Brésil : on aura un président agent de la CIA, qui nommera au poste de gouverneur de la Banque Centrale un économiste Israélien "reconnu pour ses compétences".

      La démocratie quoi !


    • #1776091

      Hahaha, dis donc @Alex : les expropriations / nationalisations et ces avancées sociales qui ont l’air de te démanger ont juste servi à sortir de la misère, instruire et soigner tout un peuple qui était (pour le coup) vraiment traité comme RIEN. Ça n’empêche pas les erreurs, mais il faudrait peut-être garder en tête que les écarts de richesse au Venezuela étaient d’un tout autre niveau que chez nous. Alors il est clair que l’opposition (à Caracas où à Miami ?) n’a pas apprécié de devoir partager avec les sans-chicots...


    • #1776110

      @labeteimmonde

      Si ils sont si majoritaires que ça, pourquoi évitent-ils les élections et mettent en taule les opposants ? Quand t’as des millions de personnes dans la rue, parler "de minorité" me paraît osé.

      Je pense que les gens en ont juste ras-le-bol.


    • #1776361

      Je rejoins Alex

      Faites gaffe les gens, vous appliquez un peu trop vite l’adage "les ennemis de mes ennemis sont mes amis".
      L’héritage du Chavisme n’est vraiment pas tout rose et celui de Maduro couleur merde.
      Imaginez un pays gouverné par les syndicalistes de la CGT et les caciques du PCF... Corruption, clientélisme et incurie.
      L’échec est là.
      Les gens qui manifestent contre Maduro ont pour beaucoup de bonnes raisons de le faire. Que les US y trouvent leur compte, ça ne fait pas de doute mais ça ne me rend pas les rentiers du Chavisme sympathiques pour autant : ces gens ne savent pas faire bouillir la marmite de leur peuple.
      La seule manière avec laquelle Maduro gère cette affaire, avec sa constituante "entre soi" devrait vous éclairer.


    • #1776387

      Hahaha, @Mate : à part ceux qui ont oublié leur cerveaux en cours de route, personne ne dit que tout est parfait... Par contre comparer le Venezuela et la France, en nous sortant des PCF et CGT (Godwin inversés huhu) ce n’est certainement pas un signe de clairvoyance xD


  • #1776007

    Le simple fait que nos médias en fassent actuellement leur "une", c’est un signe ... de l’influence "impérialiste" - par ailleurs les mêmes mots sont employés pour désigner Maduro, "impopulaire", entendu sur Europe 1 et France-Info...


  • #1776060

    C’est encore un cheval de troie pour déstabiliser ce pays riche en pétrol.


  • #1776171

    De toute façon, les ’’yankees de mierda’’ n’arriveront à rien avec le Vénézuela. Beaucoup surestime leur ’’puissance’’ quand bien même leur capacité de nuisance demeure importante. Le peuple Vénézuélien sait de longue date à quoi s’en tenir avec ces ’’yankees de mierda’’ et Maduro est un Homme d’Etat de grande valeur, Hugo Chavez ne s’est pas trompé.

    Il ne faut plus avoir peur de ces ’’yankees de mierda’’. Hugo Chavez a su les remettre à leur juste place ;) et Bachar El Assad a su cristalliser autour de lui une Alliance qui les fera retourner à leurs propres problèmes. Voilà nos Héros !!!


  • #1776239

    Certes les Etats-Unis voudraient bien "récupérer" le Vénézuela. Mais n’oublions surtout pas la haute bourgeoisie de Caracas !

    Merci au passage à E&R, parce qu’en effet si on se contente de nos media, on n’y comprend rien ! Ou pire, selon le Figaro par exemple, Maduro n’est qu’un dangereux dictateur d’extrême gauche qu’il est légitime de faire tomber blablabla


  • Les gars vous être trop binaires, vous ne comprenez rien au monde, rien de rien !!

    Aucun peuple, aucune nation n’est souveraine depuis 1919, la Société des Nations a décolonisé son Empire, mais a tracé les territoires et écrit les lois pour chaque pays, de plus elle a le monopole TOTAL, des services, des ressources, des moyens de production et des technologies militaires (ong, onu, omc, oms, otan, unesco etc)

    De plus plus.... absolument toutes les idéologies politiques et les réformes religieuses sont de son fait.

    Le fascisme, c’est pas un vieux parti politique italien, ni même juste le nazisme, c’est uniquement l’opposé de la nature, c’est la civilisation, ce qui est écrit, la politique, la religion, la science, le travail, la patrie, le progrès, l’école, la conso, les impôts, vos bagnoles, et cette saloperie d’internet qui nous la fout bien profond en nous faisans croire que c’est alternatif et que nous en avons le contrôle, Que dalle !. Internet, c’est l’armée, rien d’autre.

    Y a pas d’Israël, d’USA, de Russie, d’Iran, de Japon ou de Venezuela... toi comprendre ca ??


Commentaires suivants