Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Conseil scientifique du zombie Delfraissy se dit favorable à un pass sanitaire "temporaire et exceptionnel"

Créé de toutes pièces et en urgence par le « Kouchner boy » Jérôme Salomon, le Conseil scientifique Covid-19 n’a jamais eu que deux objectifs : empêcher l’IHU de Marseille du professeur Raoult de gérer la « pandémie » puis favoriser le pourrissement de la situation pour vendre la « sortie de crise » à la sauce oligarchique (vaccination de masse et pass sanitaire). Confirmation est faite sans surprise avec cette nouvelle déclaration officielle : « Le Conseil scientifique estime que le pass sanitaire, utilisé de manière temporaire et exceptionnelle, peut permettre à la population une forme de retour à la vie normale ».

 

 

Petit rappel avant de rentrer dans les détails du « retour à la vie normale » :

- le fantomatique immunologue qui s’improvise depuis un an spécialiste des coronavirus Jean-François Delfraissy n’est rien d’autre qu’un homme de main d’Yves Lévy via les réseaux de l’INSERM et ceux de l’Agence nationale de recherche sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS) ;

- l’autre homme fort du fumeux Conseil scientifique Covid-19 est le Franco-Iranien Yazdan Yazdanpanah, un gastro-entérologue et chercheur passé par Harvard, lié à l’INSERM, à Gilead Sciences et à AbbVie, membre du CARE de Barré-Sinoussi (réseaux Pierre Bergé, ANRS, institut Pasteur) et directeur de REACTing (le consortium scientifique qui a piloté l’essai clinique Discovery dans l’unique but de plébisciter les médicaments de Gilead) ;

- au sein du Conseil scientifique de l’Élysée, on retrouve encore Simon Cauchemez, directeur de l’unité de modélisation de l’institut Pasteur et ancien bras droit du statisticien britannique Neil Ferguson (grand prêtre de la gestion libérale des hôpitaux, annonciateur de millions de morts en 2020 et promulgateur du confinement généralisé) ;

- parmi les autres membres de cet artificiel Conseil scientifique, on retrouve notamment Daniel Benamouzig (sociologue, directeur de recherche au CNRS et à Sciences-Po, président du groupe santé de la « progressiste » Fondation Terra Nova), Laëtitia Atlani-Duault (anthropologue téléguidée par l’inévitable Michel Wieviorka) et Bruno Lina (virologue associé à l’institut Pasteur et étroitement lié à Sanofi et Seegene)...

 

Bref le Conseil scientifique pourrait être renommé le « Conseil scientiFink » tant les intérêts de Larry Fink, le boss de BlackRock (la plus grosse société de gestion d’actifs du monde, qu’on retrouve actionnaire de la plupart des géants pharmaceutiques et des grands médias...), sont favorisés par les avis (ou consignes) rendus par cet organe de lobbying oligarchique.

Toujours très bon élève de l’Union européenne et de la finance internationale, Emmanuel Macron a donc logiquement considéré, suite aux recommandations du toutou Delfraissy, qu’il serait « absurde de ne pas utiliser un système de pass sanitaire dans les lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions ».

Bien sûr, dans le même temps, le Conseil scientifique annonce se laver les mains des « nombreuses questions d’ordre technique, pratique, éthique et de santé publique » soulevées par l’usage de ce pass de citoyenneté qui utilisera des « données personnelles relatives à l’état de santé » pour la première fois.

Quant à son application, il convient pour le moment de « limiter les effets en termes de durée et d’ampleur, c’est-à-dire d’éviter son usage pour les actes de la vie quotidienne (se rendre sur son lieu de travail, aller dans un commerce, un établissement de formation, un café, un restaurant) »... Prudence oligarchique vis-à-vis de l’opinion publique ? Peut-être. Volonté de coller au planning de l’Union européenne (comme rappelé par Xavier Poussard dans la vidéo ci-dessous) dans le but d’instaurer une société de surveillance généralisée ? Assurément.

 

 

Cliquez sur l’image
pour découvrir le plan officiel de la Commission européenne :

 

Conclusion : comme explicité ci-dessous, le « retour à la vie normale » représente vraiment une belle carotte !

 

 

À lire, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Y’a du temporaire qui est fait pour durer ! On le sait maintenant : Vignette automobile ; CSG-RDS ; Chômage (sous Giscard aussi) ; État d’urgence... liste non exhaustive...

     

    Répondre à ce message

  • #2719467

    Y’a t’il encore du monde qui se fait avoir avec ce qui doit être "temporel", "exceptionnel", "provisoire" ?

     

    Répondre à ce message

  • Bah en fait c’est compréhensible, il ne faudrait pas que les non vaccinés contaminent les vaccinés... Moi qui ai toujours cru que le vaccin était un outil de libre arbitre pour se protéger soi-même, quel idiot j’ai été, vive le pass soleil vert, vive la dictature ! Amen

     

    Répondre à ce message

  • #2719578

    Quand le traître ira pour ses vacances s’installer à Bormes les Mimosas, protégé, il donnera le feu vert pour lancer la contre révolution (à travers le pass sanitaire) aux autochtones réfractaires, qui le malmenent depuis le début de son mandat.

     

    Répondre à ce message

  • comment dire ? je crois que l’on a des conceptions de la science différentes avec ces gens.
    devoir présenter un passeport vaccinal pour accéder à divers lieux publics ne ressemble pas vraiment à une vie normale.
    surtout quand a on du accepter une thérapie génique qui devrait tôt ou tard (soit avec l’injection de ce vaccin ou avec l’un des nombreux à venir) modifier l’ADN du porteur.
    Une mémoire génétique qui comprend tout une lignée d’ancêtres humains et toute une lignée de non-humains !
    si vous amenez un bébé de moins de six mois à la piscine il montre plusieurs instincts de nageur : il est à l’aise dans l’eau, il a un réflexe d’apnée, il se tourne sur le dos pour respirer. si dans sa première année, le nouveau né n’a pas été amené dans l’eau, il va perdre ses aptitudes de nage instinctives.
    D’où lui vient donc cette mémoire génétique ?

    Le blog réalités biomédical du Monde révèle aussi que nous avons bien une immunité naturelle face à ce virus Sars-cov2 qui stupéfait
    les chercheurs car il semble que des ancêtres de l’humanité aient du y être confronter. ou tout au moins à un virus similaire...

    En attendant ce serait bien que ces messieurs nous disent ce qu’ils pensent de la flambée des cas de covid aux Seychelles, le pays le plus
    avancé dans sa campagne vaccinale au monde avec plus de 60% de sa population vaccinée (astrazénéca et sinopharm).

     

    Répondre à ce message

  • Faisons un parallèle entre "crise économique" de la période Giscard et la"crise sanitaire" actuelle. Pour la première née,prétendument du "premier choc pétrolier",puis exacerbée par le second,le système,à l’époque,faisait naître des espoirs fantômes,du genre :
    "on va bientôt sortir du tunnel". Lorsque le peuple a compris que le régime se moquait d’eux,et qu’il était,en fait,aux abois,il a fini par le balayer lors des élections de 1981 pour " donner sa chance" aux "socialistes". Précisons d’emblée qu’il ne s’agit guère,dans ces propos,de faire le point sur les"socialistes". Leurs trois mandats : deux de Mitterand et une de Holland se passent de tout commentaire.
    Ce qui est intéressant,dans cette récente histoire des français,c’est que le régime politique,tente,désespérément,de refaire au peuple français le coup de "sortie du tunnel". La solution,et surtout l’enseignement tiré des douloureuses leçons infligées aux français, se situe à deux niveaux :
    - la première leçon s’est étalée sur une pénible et trop longue période ; avec Giscard en 1974,et jusqu’à Holland,s’évaporant en 2017 ;soit près d’un demi-siècle de fuite en avant camouflée par un système diabolique,combinant ruses,diversions,"reformes sociétales",séries de guerres interminables,sous des prétextes obéissant à des théories se dénonçant par leurs évidentes grossièretés,etc...Mais la réalité,elle,est la même :
    la souffrance insoutenable du peuple.
    - la seconde leçon est tirée du terrible choc,dit "crise sanitaire",produit sous le régime actuel,en fin du "plein de carburant de mandat électoral". Le moteur du pouvoir du régime affiche le voyant rouge. D’où,la pauvre et méprisable manœuvre du coup de "sortie du tunnel". Et toujours,la même souffrance insoutenable du peuple...
    La solution s’impose à la nation par ces leçons de l’histoire récente et du siècle dernier. Quand De Gaulle a accédé au pouvoir,avec sa stature historique de libérateur de la patrie,le pays a découvert le sens de son destin,mais pas pour longtemps. Les forces du mal,elles sont là,à étouffer toute tentative de la nation d’échapper aux crocs de la bête.
    Aujourd’hui,et forte de ces tragédies,le peuple français choisira-t-il,en son âme et conscience,son destin,ou se laissera-t-il vider de ses dernières ressources vitales en écoutant les hurlements de la peur poussés par la bête sanguinaire.
    L’histoire accorde une chance aux personnes comme aux Etats,rarement deux,mais jamais trois.

     

    Répondre à ce message

  • #2719945
    Le 7 mai à 05:04 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le Conseil scientifique du zombie Delfraissy se dit favorable à un pass (...)

    quand j’étais jeune, j’étais étudiant en "Histoire de l’Art"

    je n’allais pas aux cours, parce qu’ils n’avaient rien à m’apprendre

    j’avais la gratuité d’entrée
    au musée du Louvre, au musée d’Orsay
    voir Degas, Cézanne, Courbet, et tous les autres
    purée, la banane
    tu rentres dans ton p’tit bled du 93 la tête pleine de rêves

    Cézanne, des paysages, en réalité, tu ne t’arrêtes pas devant
    mais lui, ce qu’il en a fait

    mon peintre préféré, c’est Nicolas Poussin
    on ne peut pas aller plus haut

    tout ça pour dire quoi ?
    je souhaite retourner au Petit Palais, au Louvre,

    des enfants de putes nous interdisent ça
    c’est la France qu’ils nous volent

     

    Répondre à ce message

  • Sous direction centralisée, toujours internationalement synchrones et alignés entre eux, et sans aucun glissement de la ’’résistance/dissidence’’ vers des moyens plus radicaux que la parlotte dans le déni ; les Enculés déroulent imperturbablement leur ignoble agenda tyrannique. Il faut croire que les choses ne sont pas encore allées assez loin. Qui vivra verra.

     

    Répondre à ce message

  • #2720388
    Le 7 mai à 18:15 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le Conseil scientifique du zombie Delfraissy se dit favorable à un pass (...)

    simplement respirer, ça va être interdit, aussi

    on va tous faire une George Floyd, sans même passer par la case Fentanyl !

    elle est pas belle, la vie en démocratie ?
    en raie publique ?

    p’tite rondelle, c’est sa fête permanente

     

    Répondre à ce message

  • #2720413
    Le 7 mai à 18:55 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le Conseil scientifique du zombie Delfraissy se dit favorable à un pass (...)

    "retour à la vie normale" :

    j’ai plus de 40 ans, donc, je peux témoigner du passé, du vécu
    les années 90, par exemple
    dans mon 93, c’était gris, avec plein de nuances
    la plupart des gens étaient cons comme aujourd’hui,
    mais ils n’avaient pas de portable, d’écran à regarder
    on n’avait pas Internet, ni rien
    c’était moins virtuel

    y’avait encore du vrai rap, et Stéphane Bourgoin esquissait sa mythomanie
    y’avait Saddam Hussein
    Mouammar Kadhafi

    c’était mieux, la vie, dans les années 90 :
    on croyait encore à des trucs
    c’était déjà sombre, mais on s’accrochait

    maintenant, "tout de suite", sans fournir aucun effort,
    c’est foutu, mal tronché

    je ne suis probablement qu’un vieux raclo qui se désespère,
    et les générations futures vont nous montrer la Lumière
    du haut de leur inculture crasseuse

    Paix à tous
    vous en aurez besoin

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents