Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Japon tourne le dos à sa constitution pacifiste et promeut son industrie de l’armement

Il y a encore peu, et Constitution pacifiste oblige, le Japon s’interdisait d’exporter du matériel militaire. Seulement, ces restrictions ont eu deux conséquences : elles empêchaient les industriels nippons de la Défense de participer à des programmes internationaux d’armements (à l’exception de ceux menés par les États-Unis) et rendaient plus coûteuses les productions nationales, le char T-90, par exemple, étant le plus chers au monde.

En 2014, soucieux de permettre à son pays de jouer un rôle plus important dans la sécurité internationale, le Premier ministre Shinzo Abe, a fait lever ces restrictions qui pesaient sur les industriels japonais. Et ces derniers peuvent désormais faire la promotion de leurs productions.

D’où l’ouverture du salon international de l’armement « Asia 2015 », organisé par la société britannique MAST à Yokohama, avec le soutien des ministères japonais de la Défense et du Commerce. Il s’agit du premier événement du genre qui se tient au Japon.

« Notre visibilité est encore faible, donc nous sommes ravis de promouvoir nos produits à des militaires du monde entier », a commenté, dans les colonnes du Japan Times, Ryo Motosako, le responsable de la division « Défense » de Shinmaywa Industries Ltd, qui construit notamment l’avion amphibie quadrimoteur US-2, lequel pourrait être vendu à l’Inde.

Le salon Asia 2015 concerne plus particulièrement la sécurité maritime. « Un domaine cruciale pour le Japon qui est entouré de mer », a fait valoir un responsable du ministère japonais de la Défense.

« Je suppose que la plupart des participants ici partagent le point de vue que la région Asie-Pacifique est le centre de la croissance mondiale », a affirmé, lors de l’ouverture de ce salon, Satoshi Morimoto, un ancien ministre de la Défense. « La sécurité maritime et la liberté de la navigation fondée sur la primauté du droit international sont les points les plus cruciaux pour cette région », a-t-il ajouté, alors que la Chine affirme ses prétentions territoriales sur l’archipel Senkaku ainsi que sur les îles Spratleys et Paracel.

Alors que le salon Asia 2015 bat son plein, Shinzo Abe s’apprête à approuver de nouvelles dispositions visant à renforcer le rôle militaire du Japon, conformément, d’ailleurs, à ce qu’il avait annoncé il y a plusieurs mois. Il s’agirait ainsi de permettre aux forces japonaises d’intervenir au profit d’un allié qui serait menacé, voire attaqué, dans le cadre du concept « d’autodéfense collective ».

« La situation sécuritaire autour de notre pays est extrêmement tendue. Afin d’assurer la paix et la stabilité, il faut donc renforcer l’alliance nippo-américaine et promouvoir la confiance et la coopération avec nos partenaires dans la région », a expliqué Yoshihide Suga, le porte-parole du gouvernement nippon. « Il est important d’être prêt à toute éventualité. Le but de ces lois est de renforcer la dissuasion et d’éviter tout conflit », a-t-il ajouté.

Voir aussi, sur E&R :

Sur les bruits de bottes qui se font entendre en Asie
et partout sur le globe, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.