Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°34 – La réindustrialisation de la France (avec Loïk Le Floch-Prigent)

Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet est l’une des nombreuses émissions d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

La présentation de cette émission :

Jean-Michel Vernochet reçoit Loïk Le Floch-Prigent, industriel français et ancien patron de Rhône-Poulenc, Elf Aquitaine, Gaz de France et de la SNCF pour parler de la « réindustrialisation ».

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Retrouvez Jean-Michel Vernochet
avec les formations E&R (saison 2020-2021) :

 

Voir aussi :

18 juillet
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°33 – Avec Jérôme Bourbon
8
1er juillet
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°32 – Avec l’amiral Claude Gaucherrand
6
23 juin
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°31 – Du Covid-19 à George Floyd (avec Jérôme Bourbon)
12
23 février
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°30 – Émission spéciale Mairie de Paris
Invité : Serge Federbusch
7
14 février
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°29
Invité : Christian Combaz
5
9 février
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°28
Invité : Richard Labévière
4
30 janvier
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°27
Invité : Bruno Gollnisch
4
Décembre 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°26
Invités : Jérôme Bourbon et Bernard Lugan
11
Octobre 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°25
Invité : le député José Evrard
8
Octobre 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°24
Invité : Jérôme Bourbon
7
Septembre 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°23
Invité : Félix Niesche
7
Juillet 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°22
Invité : Thierry Bouzard
4
Juin 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°21
Invité : Jérôme Bourbon
9
Mai 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°20
Invité : Jérôme Bourbon
5
Mai 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°19
Invitée : Anne Brassié
16
Février 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°18
Invité : Jérôme Bourbon
6
Février 2019
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°17 – 31 janvier 2019
Invité : Christian Combaz
9
Novembre 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°16 – 29 novembre 2018
Invité : Bernard Gantois
10
Novembre 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°15 – 20 novembre 2018
Invité : Youssef Hindi
15
Juillet 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°14 – 11 juillet 2018
Invité : Robert Steuckers
17
Juin 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°13 – 17 juin 2018
Invité : Jérôme Bourbon
19
Mai 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°12 – 2 mai 2018
6
Avril 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°11 – 12 avril 2018
6
Mars 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°10 – 8 mars 2018
10
Mars 2018
Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°9 – 22 février 2018
9
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Merci pour cette échange très intéressant. La communication du gouvernement autour d’un coté la reindustrialisation et de l’autre l’écologie est parfaitement contradictoire comme le démontre tres bien LLFP. Encore un magnifique exemple du "en même temps" macronien synonyme d’immobilisme.

     

    Répondre à ce message

  • Question :
    Sous Macron qui est Ministre de l’Industrie ?
    La question elle est vite répondue.

     

    Répondre à ce message

  • les industriels... oui oui, mais lesquels ? les francs macs du medef ? du siècle ? parce que c’est bien de faire du Trump, mais elles sont ou nos "élites" patriotes ?

     

    Répondre à ce message


    • les industriels... oui oui, mais lesquels ? les francs macs du medef ? du siècle ?




      ...oui oui, mais il en manque au moins un à cette panoplie : l’UIMM, émanation du comité des forges, de triste renommée.
      pour doc (et ce n’est que l’arbre qui cache la forêt) :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Affai...
      ce sont les mêmes acabits qui ont vendu l’industrie Française dans les années 30/40, d’ailleurs ça continue encore aujourd’hui avec alsthom, les chantiers de l’atlantique, SACM, SULZER pour la Suisse(comme quoi les votations n’empêchent rien et ne servent pas à grand-choses à part se gargariser de démocratie, tout comme avec les votes du parlement européen,d’ailleurs)et,c...et,c...et pour les autres qui restent, les usines sont délocalisées hors de France, ça a commencé par le textile décennie 70 et l’automobile, j’en passe et des meilleures* comme la liquidation de "l’empire Boussac" par bernard arnault, 3e fortune du monde.

      accessoirement (mais c’est peut-être hors sujet) : c’est cette engeance là qui veut absolument nous vacciner contre le covid19

      *par exemple, vente des brevets et licences de la précision mécanique labinal à Bosch, de même pour rotodiesel vente à lucas...et,c..et,c...à pleurer !

       
  • d’accord sur l’écologie hypocrite et débile et le non sens des éoliennes mais l’argument de sensiblerie sur le sacré du cap Fréhel, mon cul !
    en quoi des grands moulins à vent au large gênent ils la vision romantique du mec de passage et ses clichés folkloriques ?
    laissons les arguments pseudoaffectifs aux écolos.

     

    Répondre à ce message

  • #2517684
    Le 3 août à 04:14 par Scientifique Révolutionnaire
    Le Libre Journal de Jean-Michel Vernochet n°34 – La réindustrialisation de la (...)

    un industriel est un mélange de banquier/politicien raté qui se repose sur l’exploitation du scientisme maitrisé par leurs chiens de sous-fifre scientifique qui ne proposent que les solutions autorisées par la propagande scientiste.

    Il régurgite comme la vache à lait qu’il est, les raisons qui justifient les limites et les chemins balisés que l’on peut prendre.
    De sa position d’autorité, usant d’arguments d’autorité scientiste pour nous faire croire que le bon vieux capitalisme entrepreunarial de papy peut sauver la France...

    Hé papy arrete de dire que c’est absurde quand tu comprends pas ce qu’il se passe...

    en quoi les industriels ne sont pas des collabos ?

    vous pouvez essayer de vous blanchir autant que vous voulez, en vous cachant derriere la "personne moral" entreprise ( qui est en fait amoral et psychopathe, voir le docu the corporation), mais son but est de faire de l’argent (pire en fait : soutenir le concept satanique de l’argent-dette des bankster) grace à un systeme qui empeche + de 80 % de l’innovation humaine (Les Brevets).
    tout ça pour controller la majorité des ressources sur terre tout en rendant l’Homme complice en l’embauchant et en le soudoyant avec les "biens" produits et le transformant à son tour en terminator de l’humanité ou consommator.

    paysans libres, ouvriers esclaves, salarié lobotomisé, chaque pays doit "évoluer" suivant ces 3 étapes en passant successivement par une majorité de secteur primaire puis secondaire et enfin tertiaire.

    il faut partager Loïc... chacun son tour, il y a d’autre pays qui attendent avec impatience de pouvoir enfin etre à leur tour transformé en consommator par vos bon soins d’industriels...
    c’est aussi la rotation des postes dans l’usine Terrienne, tu connais pas le principe ?

     

    Répondre à ce message

  • Très bonne émission comme d’habitude. Merci

     

    Répondre à ce message

  • Quand on y réfléchit deux secondes c’est vraiment terrible ce que dit Le Floch-Prigent. En réalité c’est pire que ce qu’il dit, car comme tous les gens dans la production le gars est positif et ne voit pas la nature du mal auquel il est confronté tous les jours : l’état et l’ensemble des services publics est un immense système de prédation, c’est sa pure essence, toute la réalité sert uniquement à augmenter la surface de prédation, sert uniquement à créer de nouveaux organismes, commissions, structures, méta-structures etc. La prédation atteint maintenant 60% du PIB qui est de la dépense publique ce qui est absolument démentiel, imagine-t-on Renault avec 60% du chiffre d’affaire consommé dans l’administratif ? Ca tient uniquement grâce au progrès technique, à l’énorme productivité dont la source est l’industrie, mais dès qu’il y a un problème qui demanderait un minimum de réactivité et d’intelligence, les prédateurs sociaux du pays sont tellement nuls que tout s’écroule comme on l’a vu avec la coronerie : alors qu’il suffisait de faire un travail médical banal diagnostic-isolement-traitement, ces nullités on paniqué et sorti du chapeau cette hallucination épidémiologique du confinement de la population saine, qui n’existe pas en médecine et le résultat c’est que quand la Corée ou Taiwan ont perdu 1 vieux, Macron et son confinement psychotique en a tué 49 de plus.

     

    Répondre à ce message

  • arrêtez de vous tapez le cul par terre devant ce drôle de coco !

    « Dans le cadre du procès Roland Dumas/Christine Deviers-Joncour (Affaire Dumas), Loïk Le Floch-Prigent a été condamné en appel le 29 janvier 2003 à 30 mois de prison ferme et deux millions de francs d’amende. Il est incarcéré à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) le 31 janvier 2003.

    Dans le cadre de l’affaire Elf5, l’ancien président du groupe est condamné par trois fois notamment pour abus de biens sociaux. Il est écroué le 4 juillet 1996 et se trouve soumis à six mois de prison préventive jusqu’au 23 décembre 1996, date de sa libération sous caution de 500 000 F, soit environ 76 225 euros. Le 12 novembre 2003, il est condamné à cinq ans de prison ferme et 375 000 euros d’amende. Il n’a pas fait appel de cette condamnation. Il est remis en liberté le 8 avril 2004 pour raisons de santé. Lors de son procès, Loïk Le Floch-Prigent niera avoir aidé Bidermann pour des raisons d’« amitié », mais « à la demande des pouvoirs publics ». Il désigne plus particulièrement Pierre Bérégovoy et Jean-Yves Haberer, l’ancien président du Crédit lyonnais, enfin des courriers de Dominique Strauss-Kahn, alors ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur, en faveur « de l’emploi »6,7.

    En mai 2007, il est condamné à 15 mois avec sursis dans le dernier volet judiciaire de l’affaire Elf : un système d’emploi fictifs mis en place en Suisse au début des années 19908. Parmi les bénéficiaires de ces emplois de complaisance présumés se trouvaient des proches de François Mitterrand, de Charles Pasqua ou de l’homme d’affaires corse et ami d’Alfred Sirven, Mathieu Valentini9.

    Roger Quignot, juge d’application des peines (JAP) de Paris, ordonne le 12 juin 2007 son retour en détention. Libéré en 2005, il n’aurait pas respecté les obligations de son contrôle judiciaire. En particulier, le JAP lui a reproché en effet de s’être rendu à l’étranger sans autorisation. Il appartient maintenant au parquet de Paris de faire exécuter la décision10,11. Le 16 juin 2009, la cour d’appel de Versailles révoque partiellement sa libération conditionnelle pour avoir « manqué à l’obligation d’indemniser la partie civile en proportion de ses facultés contributivesEn juin 2011, le Togo a émis un mandat d’arrêt international à son encontre, à la suite d’une plainte d’Abbas Yousef, un »12. Le 21 janvier 2010, la Cour de cassation ordonne son incarcération pour six mois. Il est placé en détention à la prison de Fresnes le 7 septembre 2010...... »

     

    Répondre à ce message

  • Les dividendes, les dividendes, les dividendes...
    Les dividendes c’est rémunérer le capital, c’est faire de l’argent avec de l’argent, c’est filer du fric à un mec, pas pour son travail, mais au motif qu’il en a déjà beaucoup. C’est donc une forme d’usure.

     

    Répondre à ce message

  • Le Floch n’est pas un capitaine d’industrie, il a été parachuté a la tete d’Elf, racheté par Total apres l’ere Le Floch. C’était l’ami des socialistes, il avait bien choisi son camp a cette époque.
    Il n’avait pas la carrure pour être un PDG de groupe de pétrole et je pense qu’il a servit de lampiste. Le scandal Elf, avec le système de rétro-commissions et d’argent non déclaré aurait du remonter jusqu’au sommet de l’Etat.
    Les enjeux géopolitiques a l’époque était considérables pour la France avec P.Lissouba, Président fantoche mis en place par la France. Puis dégagé par l’Etat Francais pour avoir fait du pied aux US. Et la France a fait revenir le sanguinaire, Sassou Nguesso. A la meme époque Savimbi, finance par l’Afrique du Sud et les US, menaçaient les installations pétrolières en Angola. J.Attali conseillait le marchand d’armes Falcone. Et l’Etat Angolais a fait appel a des mercenaires Sud-Africains pour éliminer Savimbi qui a du être laché par ses Sponsors. Le président ’communiste’ Dos Santos, puis sa fille aujourd’hui, est devenu un des hommes les plus riches d’Afrique.
    Tout ca pour dire que Le Floch Prigent, mis en prison, a permis de détourner l’attention sur les ’affaires africaines’ françaises deja bien teinté de sionisme.

    Cependant le Le Floch Prigent d’aujourd’hui a surement évolué et j’ai trouvé l’échange intéressant. Cela montre qu’il n’y a plus aucune politique industrielle cohérente en France et que seul compte la Doxa pseudo-écologique, communautariste, homosexueliste et Talmudique

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents