Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Parlement estonien bloque les unions civiles et l’adoption pour les homosexuels

C’était la cinquième fois depuis 2005 que le lobby gay appuyé par l’internationale LGBT financée entre autres par l’ONU, l’Union européenne et George Soros tentait de passer en force au parlement estonien.

En mai, le gouvernement estonien a adopté un projet de loi « relatif à la vie commune des couples de même sexe ». Ce projet prévoyait la possibilité pour deux représentants du même sexe de signer un contrat d’union civile devant notaire et d’adopter des enfants qui, comme en France avec la loi Taubira, auraient eu « deux papas » ou « deux mamans ». Cette loi devait entrer en vigueur le 15 janvier 2015 et l’adoption du projet a été saluée par les ambassades des États-Unis, du Canada, de Grande-Bretagne et d’Autriche à Tallinn, capitale de l’Estonie, qui ont à cette occasion fait flotter le drapeau arc-en-ciel du lobby gay.

Mais c’était sans compter avec l’intervention de la Fondation estonienne pour la défense de la famille et des traditions, qui a lancé le 19 mai une pétition sur Internet contre le projet de loi et qui avait déjà réussi à récolter plus de 44 000 signatures de citoyens au bout de 24 heures. La pétition a aussi été envoyée à des centaines de milliers de foyers dans tout le pays et la réaction des « Estoniens du bas » a été très positive. Outre le succès de la pétition, près de deux cent mille courriers de protestation ont été envoyés aux 101 députés estoniens, ce qui n’est pas mal du tout dans un petit pays de 1,2 million d’habitants. Les membres du parlement de Tallinn se sont rappelé que des élections allaient avoir lieu l’année prochaine et ils ont donc préféré abandonner le projet, du moins pour le moment.

Lire la suite de l’article sur ndf.fr

Autour du sujet, sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.