Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Sunday Times évoque les liens étranges entre l’administration britannique et Al-Qaïda

Selon le Sunday Times [1], les administrations britanniques ont laissé un réseau criminel détourner 8 milliards de livres pour financer le jihad, sans intervenir.

 

Le Sunday Times assure que le MI5 n’a pas été informé de ces activités, mais ne dit pas qui a protégé les financiers du jihad.

Cette information confirme l’enquête de Thierry Meyssan sur le soutien apporté depuis un demi-siècle par la Couronne à la Confrérie des Frères musulmans et au terrorisme islamique [2].

L’hebdomadaire évoque des transferts de fonds observés par l’administration des douanes vers Al-Qaïda, ainsi que des liens avec les auteurs des attentats de Londres du 7 juillet 2005. Un fonctionnaire assure même avoir vu un des responsables du réseau en conversation avec le Premier ministre Tony Blair lors de la guerre contre l’Iraq.

Notes

[1] “Taxman kept quiet while £8bn fraud helped fund Osama bin Laden”, Tom Harper, The Sunday Times, March 30, 2019.

[2] Sous nos yeux. Du 11-Septembre à Donald Trump, Thierry Meyssan, éditions Demi-Lune, 2017.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • "Laisser..",Pour quels raisons ?
    Enfin...voilà un aveu de taille...Celui de la complicité (passive ?) avec les nervis terroristes !

    On le savait mais on était des complotistes,n’est ce pas ?

     

    Répondre à ce message

  • Ben Laden était probablement un vrai révolutionnaire, qui s’est départi du reste de sa famille portée sur le business, restée aux USA. Mais comme le Che, il s’imaginait pouvoir changer les choses par la guérilla... Cette hypothèse me semble plausible.
    Il a certes, été formé par Brzezinski fin des années 70, mais se rebellant, l’Empire judéo-sioniste a décidé qu’il serait le bouc émissaire, le prétexte à la "refondation" du Moyen-Orient et emblème du terrorisme, à partir de 2001.

     

    Répondre à ce message

    • Un vrai idiot útile le ben Laden comme d’autres ( saddam, ou Adolphe...) pourquoi ne pas se rendre au américains et éviter la destruction totale d’un pays entier ?? L’Afganistán.

       
    • #2175830

      Votre hypothèse est révolutionnaire pour un occidental et vraisemblablement plausible.
      Attention, dans "le Meilleur des monde", vous frisez l’apologie du terrorisme.

       
    • Un vrai révolutionnaire porte un projet de société et Ben Laden n’avait pas de projet de société mais un retour à un ordre féodal à travers les interprétations données à l’islam par les royaumes et les empires musulmans qui n’avaient jamais dépassé cet ordre féodal. C’est tout une aubaine pour l’Empire anglo-saxon qui a toujours encouragé les peuples qu’il avait dominés à rester attacher à leur propre système ancien pour les maintenir sous sa domination. Aucune société inégalitaire ne peut respecter une morale, est-elle la meilleure. Et les religions et leur prêchi-prêcha reposent sur la morale.

       
    • Sauf que Robin Cook a balancé l’affaire... Il a dit que « Al -Quaida » est une allusion à un terme informatique en langue arabe... Alors oui ça signifie « La Base » comme tout le monde le sais mais c’est l’équivalent en anglais de DATABASE... une base de données qui permet de stocker et de retrouver l’intégralité de données brutes ou d’informations en rapport avec un thème ou une activité... ça c’est l’explication en informatique..

      Dans le concret c’est un « honey-pot » : attirer tous les jihadists sous un leadership et groupuscule pour connaitre et référencer les principaux activistes.

      Aprés sa révélation, même pas un mois plus tard (!) il meurt dans des circonstances suspects.

      Ils lui diagnostiquent un problème cardiaque... alors que cet homme très sportif escaladait une montagne lors de sa mort et personne ne suspectait ce problème... Il serait mort dans l’hélicoptère alors que les services d’urgences avaient laissés sa femme redescendre seule de la montagne.. L’examen post-mortem révéla qu’il était mort d’une hypertension cardiaque, bien que les ambulanciers sur place estimaient qu’il s’était rompu le cou.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rob...)

      Comment Ben Laden aurait fait la promotion d’une organisation dont le nom a été suggéré par les services secrets ?

      D’ailleurs ces services ont un certains sens de l’humour.. puisque le réseau « Gladio » signifie un glaive à double tranchant... dont le sens figurer n’échappera à personne : Qui peut se retourner contre celui qui l’emploie. LOL...

      Ça résume la doctrine de la stratégie de la tension : instrumentaliser des groupuscules afin de susciter délibérément un climat de violence politique, dans le but de favoriser l’émergence d’un État autoritaire... Toujours les mêmes ficelles... Ça c’est la base...

       
  • MI-5 MI-6 CIA et tutti quanti, l’OTAN donne le La. Demain l’émancipation ? Un changement radical de paradigmes, pour l’instant le "peuple" petit à petit s’éveille, comme un processus naturel. Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations ? Quantité de forces antagonistes se prêtent au jeu pour ainsi dire, et une philosophie ou idéologie doit l’emporter, la liberté ou l’esclavage. Vu ainsi le choix est vite fait, aussi en pratique c’est loin d’être trivial, déloger à la louche l’infinitésimal 1% qui dirige le théâtre sur cette planète. Zeitgeist ou comme un changement dans l’air qui sait, et qui sait de quoi demain sera fait.

     

    Répondre à ce message

  • Cela fait près de deux décennies que l’on affirme que le djihadisme est un mercenariat au service des intérêts géo-stratégiques de l’Occident. Si j’ai cru un temps à la fable du 11 septembre j’ai très rapidement fini par comprendre l’inexistence du terrorisme islamiste en tant que mouvement spontanée et autonome. On comprend cela quand on réalise l’omniprésence des "indics" dans les cités...la surveillance généralisée...et l’absence complète de capacité d’organisation et de motivation des populations "musulmanes" sensées représenter un vivier pour le djihadisme. Ces populations sont soit bien trop occupées à bosser pour gagner leur vie et élever leur enfants, soit à vivoter confortablement selon le modèle culturel libéral libertaire de la petite frappe de quartier.

    Nos compatriotes d’origine maghrébines ont vu de leurs propre yeux l’arrivée subite sur le territoire français au début des années 90 d’imams algériens, certains anciens combattants d’Al Qaida en Afganistan recyclés en religieux, venir tenir des discours politico-religieux sur le modèle wahhabite/ frère musulmans. Or il faut être stupide pour ne pouvoir dans l’arrivée en masse ces imams la conséquence d’une politique délibérée. Il faut aussi être dans le déni pour ne pas voir la complicité de l’état français ! Ce sont les services diplomatiques français qui délivraient les visas et les préfectures qui distribuaient comme des petits pains des cartes de résidence ! Ensuite ces imams tenaient des discours extrêmement hostiles à la France et à l’Occident dans la plus parfaite impunité alors que toutes les mosquées de France (hors petites "mosquées" de village dans une cave...) sont sur écoute, alors que tous les prédicateurs sont étroitement liés aux services, sont sur surveillance... !
    C’est bien simple : le terrorisme islamiste n’existe pas ! Point barre ! Si vous retirez les financements occidentaux, qatari, saoudiens...si vous retirez les réseaux de recrutement émanant directement des services anglais, français, israélien...ce phénomène disparaîtrait du jour au lendemain. Mohamed Merah et consorts...seraient encore en vie à passer leur vie à fumer du shit, à se branler sur youporn... ! Et nous pouvons dire exactement la même chose en ce qui concerne le prétendu terrorisme d’ultra-droite ! Vous retirez l’influence des loges maçonniques et les réseaux du mossad/CIA il n’y aurait pas de Timothy McVeigh, ni de Breivik ni de Brenton Brabant...

     

    Répondre à ce message

  • On demande quand ces gouvernements occidentaux et leurs responsables seront jugés pour complicité et aide au terrorisme !

     

    Répondre à ce message

  • Mon Dieu ! nous ne connaissons que légèrement le haut de l’iceberg, je serais curieux et surement effrayé de connaitre les profondeurs, mais pas moindrement étonné .Je suis à peu près certain qu’on ne peut y aller sans une implosion avec une odeur de merde irrespirable .Pour cela il faut être équipé, et ,comme toujours, c’est le peuple qui paye l’équipement .

     

    Répondre à ce message

  • Une fake news ? Transmise par les russes ou des complotistes ?

     

    Répondre à ce message

  • DAESH fût créer pour contrôler toutes les autres organisations terroristes.

     

    Répondre à ce message



  • Mais comme le Che, il s’imaginait pouvoir changer les choses par la guérilla... Cette hypothèse me semble plausible.




    Vous prenez le problème par le mauvais bout... À l’époque des grands discours intellectuels parlant de révolution marxiste les universités du monde musulman ont quasiment les mêmes étudiants que dans les universités occidentales de La Sorbonne à Washington...

    À cette époque il y a parallèlement une renaissance islamique multifactoriellle lié à un contexte post coloniale. Entre autres, au niveau académique la multiplication de travaux de recherche et publication sur l’héritage islamique (plus ou moins en sommeil) et l’accesibilité de plus en plus importante de l’imprimerie.

    Il y a une collusion entre le mouvement ascendant de l’islamisme politique et la pensée anti impérialiste marxiste révolutionnaire... Du jour au lendemain les islamistes opèrent un copié-collé du vocabulaire révolutionnaire marxiste : le peuple, la défense des opprimês. Ceux qui passent à l’action créer le néo-djihadisme... soit disant tier-mondiste et anti-impérialiste... L’Histoire (moderne) est un « éternel » recommencement ?

    Le Che est le porte-parole des pays du tiers-monde et de l’anti-impérialisme comme chef de la délégation cubaine à l’ONU... Le commandant Massoud aurait pu être le nouveau Che et l’Affhanistan le nouveau Cuba ?... Ben Laden est un autre modèle, une variation, sponsorisé par les USA et le pétrodollar.

    En Amérique Latine peut être par rapport à la géographie (!) des révolutionnaires ont pris le maquis et sont devenus des guérieros... bien cachés dans la jungle. Mais les révolutionnaires de La Sorbonne aux cols maoïstes n’ont jamais pris les armes, mise à part Action Direct et quelques autres exceptions... L’ideologie c’est une sorte de fond de commerce.... ensuite il y a les financements qui permettent une monté en puissance de tel ou tel groupe.

    Ps : Said Qutb quasiment le seul idéologue du djihadisme est un universitaire spécialiste de la littérature. Un franc-maçon déclaré passé dans les universités américaines... Il n’a aucune éducation islamique... dans l’ordre des choses dans sa société musulmane d’Égypte il n’est pas censé avoir une autorité religieuse et encore moins émettre des fatwas.... En Iran les étudiants laïques copié-collés des étudiants de La Sorbonne... ont permis l’accession au pouvoir de l’ayatollah kohmeni... Les laïques iraniens avaient théorisé l’adhésion à la religion du peuple...

     

    Répondre à ce message

  • le MI5 n’était pas informé : bravo les gars...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents