Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Yémen rejoindra-t-il "le croissant chiite" ?

Les forces Houthis sont arrivées aux portes de Sanaa. Pourront-elles modifier l’équilibre des forces dans la région géostratégique du Moyen-Orient, en renforçant la position de l’axe chiite ?

La semaine dernière, les sources d’informations ont fait état de l’arrivée des forces Houthis aux portes de Sanaa, la capitale du Yémen. Dans une bataille importante, les Houthis semblent avoir vaincu la tribu al-Ahmar, l’une des forces les plus importantes du pays.

Les dépêches faisaient également état du contrôle de la plupart des routes menant à Sanaa par les Houthis. Ces événements peuvent avoir des conséquences considérables dans la région névralgique du Moyen-Orient, d’autant plus que simultanément à l’avancée des Houthis vers la capitale, les groupes politiques et les tribus yéménites sont en train de négocier, dans le cadre du dialogue de la réconciliation nationale, pour se partager le pouvoir.

Dans ce processus, les Houthis ont été largement ignorés et les autres groupes n’ont pas voulu donner une part importante du pouvoir politique aux Houthis. Certains analystes croient que l’avancée des forces Houthis vers Sanaa pourrait leur donner la chance enfin d’être invités au processus de réconciliation nationale et discuter à la table de ces négociations avec les autres groupes politiques et tribales du pays.

Le Yémen est le plus grand voisin de l’Arabie saoudite dans la péninsule arabique. C’est pourquoi Riyad semble être particulièrement sensible aux évolutions actuelles de son voisin du sud. Le renforcement de la position des Houthis au Yémen affaiblirait naturellement la position de l’Arabie saoudite à l’intérieur du Yémen. En outre, cet échec saoudien au Yémen pourrait aussi affaiblir la position des partis et les courants politiques pro-saoudiens dans les autres pays arabes du Moyen-Orient, notamment dans les pays membres du Conseil de coopération du golfe Persique.

Ces derniers jours, les médias des pays arabes ont couvert les événements du Yémen. La presse saoudienne exprime les inquiétudes de Riyad qui craint le basculement de l’équilibre des forces dans la région du Moyen-Orient en faveur de l’axe chiite. Par ailleurs, le quotidien al-Hayat, publié à Beyrouth, proche des milieux politiques saoudiens, a estimé que le renforcement de la position des Houthis au Yémen, serait un point important pour l’axe chiite formé autour de la République islamique d’Iran.

Al-Hayat estime que le Yémen dominé par les Houthis rejoindrait l’axe chiite du Moyen-Orient et donnerait plus de force aux Iraniens. L’auteur écrit que le gouvernement de Nouri al-Maliki en Irak, le gouvernement de Bachar al-Assad en Syrie, et le Hezbollah libanais, ont déjà rejoint l’axe chiite du Moyen-Orient formé autour de la République islamique d’Iran, et que le basculement du pouvoir au Yémen du côté des Houthis pourrait compléter le cercle chiite qui se dessine peu à peu autour de l’Arabie saoudite.

Al-Hayat a ajouté qu’il faut ne pas oublier non plus la popularité du Front al-Wefaq à Bahreïn dont la victoire sur le régime des Ale Khalifa, pourrait changer de nouveau l’équilibre des forces dans la région du golfe Persique en faveur de la République islamique d’Iran. L’auteur a estimé qu’il est impossible de comparer le développement de l’influence des courants chiites au Moyen-Orient, avec les activités des groupes sunnites radicaux comme le Front al-Nosra et l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) liés à al-Qaïda, car ces courants ne dépendent d’aucune puissance étatique.

Or, les courants politiques chiites en Irak, en Syrie, au Liban, au Yémen et à Bahreïn, sont tous soutenus, selon l’auteur, par Téhéran. L’article du quotidien al-Hayat, propose qu’au lieu de se servir des instruments armés ou des milices, les pays arabes du Moyen-Orient doivent essayer une approche idéologique et politique à l’égard du pouvoir iranien, afin de rétablir l’équilibre des forces dans la région en faveur des États arabes rétrogrades.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le chargeur de la kalachnikov c’est comme la virgule d’une phrase qui n’en finirait jamais...Ils semblent être, une fois pour toutes, dégoutés par les dattes et avides de pruneaux. Leur seule ambition est-elle de servir encore et toujours de cible ? On s’ennuie tant que cela dans le désert, pour qu’on ne cesse, en tournant en rond dans le sable , de chercher un moyen d’abréger son existence ? Elles sont donc si entouthiasmantes ’les approches idéologiques et politiques’ pour qu’il faille absolument y laisser sa peau à tous prix ? S’ils dispersaient autant d’énergie a planter des arbres qu’a semer des cadavres, ils seraient assis à l’ombre depuis longtemps...


  • #726042
    le 14/02/2014 par matrix le gaulois
    Le Yémen rejoindra-t-il "le croissant chiite" ?

    L’auteur écrit que le gouvernement de Nouri al-Maliki en Irak, le gouvernement de Bachar al-Assad en Syrie, et le Hezbollah libanais, ont déjà rejoint l’axe chiite du Moyen-Orient formé autour de la République islamique d’Iran



    L’auteur oublie de mentionner le Pakistan qui a déclaré qu’il se rangerait aux côtés de l’Iran si les USA attaquait ce dernier & l’Égypte qui a proclamé vouloir bloquer le canal de Suez pour tous les bateaux de guerre devant servir à un bombardement de la Syrie.

     

    • #726519
      le 14/02/2014 par Révolutionnaire khoméiniste
      Le Yémen rejoindra-t-il "le croissant chiite" ?

      Malheureusement, le régime pakistanais n’est pas souverain, et l’influence américaine et saoudite sur l’oligarchie du régime et ses forces de sécurité trop importante. D’ou la présence massive d’écoles religeuses déobandies (équivalent du wahabisme dans le sous-continent indien) et de milices takfristes telles que Sepahi Sahaba ou Jayshe Muhammad qui massacrent les musulmans chiites, soufis et autres au quotidien. Le Pakistan tolère aussi sur son sol la présence de groupuscules terroristes anti-iraniens particulièrement violents tels que Jundullah (qui fut heureusement écrasé par l’Iran) et son succésseur Jaysh ul-Adl, directement appuyés par la CIA. L’arrivée au pouvoir de Nawaz Sharif, particulièrement proche des Saouds, n’arrange pas les choses.

      Quant à l’Egypte, la junte militaire a certes condamné verbalement les terroristes en Syrie, mais ses rapports avec Ryadh (qui a soutenu le coup d’Etat contre Mursi et les Frères Musulmans), et la dépendance économique de l’Egypte aux aides financières états-uniennes et européennes sont encore une fois trop étroits pour permettre un alignement du Caire sur l’Axe de la Résistance. En tout cas dans l’état actuel des choses...


  • #726059

    Qui dit croissant chiite dit croissant de la résistance islamique authentique farouchement opposé au triangle de la collaboration Arabie-Saoudite-Qatar-Turquie qui appuie les groupes terroristes.

     

    • Bien sûr la "résistance authentique" on a vu ce que ça a donné avec Maliki en Iraq et l’Iran en Afghanistan...


    • #726576

      "Qui dit croissant chiite dit croissant de la résistance islamique"

      L’Iraq chiite pro usa incarne aussi peut etre la résistance authentique ?

      Faut arretez de raconter n’importe quoi, il n’y’a PAS de résistance au NWO ou que sais-je, chacun a ses propres intérets et c’est seulement parce que les USA sont opposé a l’iran, que l’iran lui est opposé...autrement dit le jour ou les relations se normaliseront l’Iran deviendra un pays parfaitement coopérant et le jour ou les USA se retournera contre l’AS, l’as se mettra en mode resistance....


    • #726623
      le 14/02/2014 par Révolutionnaire khoméiniste
      Le Yémen rejoindra-t-il "le croissant chiite" ?

      Maliki a viré les forces états-uniennes d’Irak en refusant de signer un accord d’extension de la présence militaire US.


  • J’aime pas beaucoup parler de l’expression "croissant chiite", ça fait trop théocratique.
    Or laissons la théocratie à l’Empire, c’est l’Empire les théocraties, comme la Maçonnerie en Occident et bien sur les Islamistes dans le monde arabo-musulman.
    Pourtant dans ce croissant il y’a des Laïcs,des sunnites et des chrétiens.
    N’oublions pas la Russie,la Biélorussie, la Chine et la Corée Du Nord.

     

    • #730542

      c’est surement pour cette raison que l’ Iran nomme les usa comme le grand satan, je vois pas commment l’Iran pourrai normalisé avec le grand satan.
      Tu te fait des film ou tes dans une illusion considérable.


  • #726333
    le 14/02/2014 par Révolutionnaire khoméiniste
    Le Yémen rejoindra-t-il "le croissant chiite" ?

    Le terme "croissant chiite" est lui-même inexact et tendancieux, car il tend à présenter comme purement "confessionnels" des conflits et dynamiques de nature avant tout politiques. On préférera donc à "croissant chiite", l’expression largement plus adéquate d’Axe de la Résistance multi-confessionnelle à l’empire.

    Car l’Iran révolutionnaire ne suit pas une vision sectaire, au contraire : la République islamique cherche à s’unir avec les véritables résistants sunnites, et même non-musulmans, comme en témoignent le soutien inconditionnel de Téhéran au peuple sunnite de Palestine (malgré sanctions, menaces d’agressions quotidiennes et l’opposition d’une partie de l’opinion iranienne intoxiquée par l’ennemi) et l’alliance de Téhéran avec les révolutionnaires bolivariens d’Amérique latine (Vénézuela, Bolivie, etc) ou encore avec les rabbins antisionistes de Netureï Karta.

    Seul problème : le wahabisme / salafisme takfiriste, financé par l’Arabie saoudite (le plus grand allié régional de l’empire siono-américain), qui cherche avant tout à faire la guerre aux chiites sous prétexte de différences théologiques, afin de diviser puis d’affaiblir la Résistance, et de réduire l’influence de l’idéologie anti-impériale de l’Iran islamique au sein du monde musulman, majoritairement sunnite.

    Quant aux Houthis du Yémen, après avoir infligé de lourdes défaites à l’armée saoudienne, aux forces gouvernementales yéménites et plus récemment aux salafistes "jihadistes" venant s’installer à Dammaj, ils se retrouvent aux portes de Sanaa. C’est une force profondément anti-impériale et antisioniste. Le conflit au Yémen est plus politique et tribal que confessionnel (certaines tribus chiites continuent à se battre aux côtés du gouvernement et du parti al-Islah contre les Houthis, par exemple).

     

    • Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez au Yémen et plus particulièrement à Dammaj... Je suis bien placé pour vous en parlez ayant moi même vécu à Dammaj et ayant perdu de nombreux frères qui je peux vous le garantir n’étaient mais alors vraiment pas venus faire le djihad... Les houtis ne sont que des pervers fornicateurs alcooliques sous contrôle américano-irano-sionniste qui leur a fourni leurs armes, la logistique et qui a fait pression sur le président Hadi pour qu’il intervienne pour faire sortir les habitants de dammaj. 2 mois de blocus avec bombardements intenses quotidiens, sans avancer le moindre centimètre !!! Il aura fallu que le président demande personnellement aux étudiants de faire leurs valises !!! De quels résistants me parlez-vous ???


  • C’est atroce. A-t-on une idée du nombre de victimes directes et collatérale qu’ont fait tous ces conflits dans le monde Musulman depuis ces 50 dernières années ? En millions... ? Les latitudes du massacre perpétuel.


  • L’iran n’est que l’allié caché des Etats-Unis. C’est une grosse comédie qui enrhume tous les crétins que nous sommes ! US ont renforcé la position de l’Iran sans qu’elle ne tire un pétard. US a encerclé l’arabie des ses vassaux judéos-chiites qui vont l’attaquer d’ici peu...