Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le déshonneur et la guerre : le Conseil constitutionnel valide le pass vaccinal

Le côté positif de la crise dite du covid c’est qu’elle aura révélé la corruption totale du système politique, et mis au jour son pourrissement.

 

 
 

Pour beaucoup de Français qui y croyaient, c’est fini. Et ça, c’est bon pour les années futures. Et c’est tout sauf de l’ironie.

Ceux qui pensaient que le CC constituerait un rempart contre l’ignominie et l’injustice en seront pour leurs frais. Les Fabiusiens ont même validé la vérification d’identité par les cafetiers. Les Français n’oublieront pas, pour un nez qui coule, cette scélératesse.

 

 
– La Rédaction d’E&R –

 


 

Le Conseil constitutionnel a validé ce 21 janvier l’essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal, selon l’AFP. Ce nouveau dispositif, remplaçant le pass sanitaire, doit entrer en vigueur lundi 24 janvier.

 

Le 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex annonçait que le très controversé pass vaccinal remplacerait le 24 janvier le pass sanitaire, sauf décision contraire du Conseil constitutionnel, qui avait été saisi par des députés et sénateurs de l’opposition. Le Conseil constitutionnel a finalement validé la plupart des dispositions du projet de loi, rapporte l’AFP ce 21 janvier, y compris les possibles vérifications d’identité par les cafetiers ou restaurateurs, au nom de l’objectif de « protection de la santé » face à l’épidémie de Covid-19.

Les Sages ont toutefois censuré la possibilité, pour les organisateurs de meetings politiques, de demander un pass sanitaire aux participants.

[...]

Dès l’entrée en vigueur du pass vaccinal le 24 janvier, il faudra pouvoir justifier pour les plus de 16 ans d’un statut vaccinal afin d’accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

 

Le Conseil constitutionnel souligne que le pass vaccinal ne constitue pas une obligation de vaccination

Les Sages de la rue Montpensier notent que les dispositions sur le pass vaccinal « ne sauraient être regardées, eu égard à la nature des lieux et des activités qui y sont exercées, comme instaurant une obligation de vaccination ». Les mesures concernant le pass doivent être « strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus » et il y sera « mis fin sans délai lorsqu’elles ne sont plus nécessaires », ajoutent-ils, le projet de loi prévoyant une application possible jusqu’au 31 juillet.

Concernant les vérifications d’identité par les cafetiers, restaurateurs, dans les cinémas ou encore les théâtres en cas de doute sur le détenteur d’un pass, le Conseil estime qu’il ne s’agit pas d’un contrôle de police administrative. « Le refus de la personne de produire » un document officiel comportant sa photo « ne peut avoir pour autre conséquence que l’impossibilité pour elle d’accéder à ce lieu », appuie-t-il.

Lire l’article entier sur francais.rt.com

 


 

Pour mémoire

Laurent Fabius a été le deuxième Premier ministre de François Mitterrand, en 1984, lors du tournant dit de la rigueur, qui n’est qu’un alignement sur l’économie de marché, et donc la fin du socialisme à la française. C’est aussi la date de naissance de SOS Racisme, cette obédience sioniste.

Fabius est aussi à l’origine de la loi Gayssot qui réprime la contestation de crimes contre l’humanité, mais qui concerne surtout la persécution des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Gayssot n’a été qu’un prête-nom, d’où l’autre appellation, loi Fabius-Gayssot. Cette loi perverse a permis de brider la liberté d’expression en France, puisque le pouvoir sioniste s’en sert comme bouclier absolu.

 

 

Fabius, qui n’a pas pu devenir président de la République, à cause de la terrible affaire du sang contaminé, se consolera avec des postes ministériels, dont le Quai d’Orsay sous Hollande, où il s’illustrera de manière incroyable en soutenant les djihadistes, certes opposés à Bachar al-Assad, mais qui organiseront des attentats sur le sol français.

 

 

Fabius, désormais, malgré ces faits d’armes révoltants, c’est la présidence du Conseil constitutionnel, qui valide donc la loi intolérable, indéfendable, même d’un point de vue juridique – on ne parle même pas du point de vue sanitaire, totalement disproportionné –, imposant le pass vaccinal, qui crée de fait une ségrégation parmi les Français. Soit l’effondrement moral de cette cour suprême à la française, et de tout notre système politique attenant. Il n’y a plus d’égalité entre les citoyens, donc plus de République. Les conséquences de ce vote contre toute une nation pour les intérêts de quelques-uns – l’oligarchie – sont incalculables, politiquement s’entend. Les Français mettront peut-être du temps à le comprendre, mais il s’en apercevront un jour.

 

– La Rédaction d’E&R –

Ce pass de la honte

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La place de fabius est en prison. En lieu et place, il a le dernier mot sur les ’’ lois’’ de la république. En somme, un escroc qui contrôle le législateur (lui-même corrompu jusqu’ à la moëlle)... Est-il possible de faire plus dans l’escroquerie ?

     

    Répondre à ce message

  • #2890325
    Le 22 janvier à 11:42 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le déshonneur et la guerre : le Conseil constitutionnel valide le pass (...)

    "Le côté positif de la crise dite du covid c’est qu’elle aura révélé la corruption totale du système politique, et mis au jour son pourrissement. " :

    encore faudrait-il que le peuple de France le comprenne...

     

    Répondre à ce message

  • Le Conseil Constitutionnel du sang contaminé. On a confiance.

     

    Répondre à ce message

  • Qu’une telle daube soit garante des lois de la république donne une idée de la destruction de ce régime opérée depuis la mort de de GAULLE ....une honte pour la France

     

    Répondre à ce message

  • J’ai lu que le vrai nom de cette famille était YEHUDA....Et lorsque Napoléon a intégré les israelites , il leur a enjoint de prendre un nom "gaulois" pour faciliter leur entrée en citoyenneté .Les YEHUDA, provocateurs , pour faire gaulois ont pris un nom romain !

     

    Répondre à ce message

  • #2890610

    La constitution de 1958 est présentement en lambeaux, parce que le conseil constitutionnel a plusieurs fois failli. Ses "conseils" n’ont aujourd’hui plus aucune valeur.
    Ces gens coûtent fort cher pour rien.

     

    Répondre à ce message

  • #2890633

    Des sages, avec des salaires de fous !

     

    Répondre à ce message

  • Peut-être que depuis 1789 la France est devenue une terre de bêtise, de non-sens, abandonnée de Dieu.

    Surprenant, par exemple, de penser que seulement 28 ans après une défaite majeure, une humiliation terrible, les Français s’engouffraient dans mai 68.

    1940, l’occupation, cette preuve d’erreur qui aurait dû renvoyer tout le monde à de profondes méditations, toutes tournées vers un seul but : tirer les complètes leçons de cette expérience catastrophique, renforcer la France, et laver cette humiliation ... mais non ... : mai 68.

    Surprenant encore, de constater que tous les ennemis millénaires de la France sont accueillis à bras ouverts et pris pour exemple par les Français.

    S’agissant par exemple des Anglo-saxons - qui sont aujourd’hui les Anglo-américains et les Allemands -, les Français ne défendent plus leur langue contre l’anglais, et prennent sur tout sujet les États-Unis et l’Allemagne pour exemple.

    Quel est ce peuple, qui ne défend plus rien ?
    Qui n’a plus ni intelligence, ni discernement, ni bon sens ?

    Aujourd’hui des menteurs et/ou des incompétents avérés tordent le bras de ce peuple, et il cède : il obéit et va se faire piquer.

    Si demain on lui disait que la langue anglaise est une autre langue nationale, à l’égal du français, il ne dirait rien.

    Si demain on lui disait que la France est directement dirigée par l’Union Européenne, il ne dirait rien.

    Et même si on lui disait que la France est directement dirigée par l’Allemagne, ou les États-Unis, il ne dirait rien. Il trouverait ça peut-être un peu étonnant, tout au plus.

    On le sait, l’Histoire n’est pas écrire par la majorité.

    À la lumière des derniers événements, la minorité qui fera peut-être renaître la France de ses cendres sait plusieurs choses :
    - toutes les institutions sont contre elle ;
    - la majorité du peuple français est contre elle.

    À quoi on peut ajouter sans grand risque d’erreur que :
    - les forces de l’ordre sont contre elle ;
    - l’armée, au mieux, ne bougera pas, mais rien ne garantit qu’elle n’agisse pas en faveur de l’ennemi, notamment lors de moments décisifs.

     

    Répondre à ce message

  • On s’en doutait un peu ici.... Mais au moins nous en sommes certains de la trahison du CC.

     

    Répondre à ce message

  • Je viens de regarder la série "La Purge". Concept magnifique. Ca fait rêver.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents