Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

Le gauchisme ne fonctionne pas, et pour une raison bien simple : il a un faux ennemi, le pseudo-fascisme, et un ami bien caché, la Banque. La Banque veut détruire la gauche et pour ça, elle soutient le gauchisme, qui fait le sale boulot en toute inconscience. Si la base ignore le projet, l’élite gauchiste est dans la duplicité.

 

La Banque, à travers les médias mainstream et l’école franc-maçonne, monte les têtes vides gauchistes contre les pseudo-fascistes et ainsi interdit tout renversement d’alliance favorable au peuple entier, qui est populiste, de droite ou de gauche, de droite et de gauche.

Le positionnement du boss de Julie – l’oratrice nationale de La France insoumise –, Jean-Luc Mélenchon, est à l’image de cette tromperie : incarnant le populisme de gauche (ce que les socialistes lui reprochent), il refuse la main (ou le bras) tendu de Marine Le Pen qui incarne le populisme de droite, et laisse la Banque (surnommée Macron) filer tranquillement sur la ligne d’arrivée.

Comme Mélenchon n’est pas un naïf, il sait très bien pour qui il joue dans le spectacle truqué de la politique politicienne. Il fait gagner la Banque contre le peuple, et si on avait été en 1870, il aurait été avec Thiers, les Rothschild et les bourgeois contre les ouvriers en armes de Paris.

 

Appel à voter pour le Diable contre le nationalisme

Naturellement, dans les étages intellectuels du dessous de La France insoumise, on évacue cette trahison flagrante pour concentrer les tirs sur le Front national (RN), cet « ennemi de la démocratie », en réalité de la République bananière franc-maçonne et sioniste. On notera que Julie ne dit pas que le RN est l’ennemi du peuple, car les ouvriers ne votent quasiment plus pour LFI : plus de 50 % d’entre eux votent RN. LFI est un parti de classes intermédiaires et d’employés.

Les observateurs apprécieront la voix de la pimbêche qui descend de trois tons lorsque le jeune frisé lui remémore, sans le vouloir, le douloureux appel de LFI de 2017 à voter Macron, c’est-à-dire la Banque. Macron qui redevient l’ennemi (provisoire, bien sûr) de LFI entre deux élections, après avoir été son ami entre les deux tours...

N’importe quel enfant de 12 ans comprendrait l’arnaque, mais l’intoxication est telle, à base de grand soir, de révolution et autres rêves de singe, que les troupes du traître Mélenchon pensent lutter contre le Diable alors qu’elles luttent pour lui.

À ce niveau de manipulation mentale, c’est de l’art, on ne peut qu’applaudir. Après ça, on peut élever la voix, dire qu’on va dans les entreprises (les travailleurs n’ont rien à faire des discoureurs creux) pour semer la bonne parole de la gauche sociétale qui sert de vigile devant la Banque, rien ne change cette donne fondamentale : la gauche française actuelle est la putain de service de la Banque, et ça s’arrête là. La Banque utilise la gauche sociétale contre le nationalisme – sa vraie bête noire –, la viole, et s’essuie sur elle.

On est simplement déçus pour les électeurs, ces éternels croyants cocus, qui tombent dans le panneau d’un paradis terrestre qu’ils ne verront jamais et de cette fausse opposition qui dure exactement cinq ans moins un jour, le temps d’appeler à voter pour le Diable, et ensuite reprendre le bâton de l’opposition creuse en dénonçant les méfaits du Diable.

 

 

Verbatim

Nous sommes à 5’40, Julie parle pour ne rien dire. Ou alors elle ne voit pas que l’écrasante majorité des médias mainstream est d’obédience socialo-sioniste, ce qui ne l’arrange pas puisqu’elle devrait alors admettre qu’elle fait partie du Média Unique, ou de la dictature...

Julie  : « On peut pas céder à ce fatalisme-là, et aujourd’hui, ces choix éditorialistes [On préférera « éditoriaux », NDLR], ils sont de plus en plus flagrants. Quand on a CNews qui invite tout le temps les mêmes personnes, les mêmes idées, ça saute aux yeux parce que là c’est de plus en plus gros, et les gens ont besoin d’entendre d’autres sujets, ils ont besoin d’entendre leur quotidien, parce que leur quotidien... »

Jeune  : « Alors le problème c’est les médias, selon toi ? »

Julie  : « Ben honnêtement aujourd’hui quand on voit que la démocratie, elle est confinée, parce que c’est ça le problème, aujourd’hui on ne peut plus faire de meetings, on ne peut plus aller faire facilement du porte-à-porte, aller vers les gens, aujourd’hui, les liens, ils sont en partie détruits. Donc aujourd’hui qu’est-ce qui reste ? Il reste les réseaux sociaux et il reste les médias. Eh oui, bien sûr, que la bataille, elle se mène là-dessus. »

Après cet échange un peu bateau, Jeune pose à 6’55 une question innocente qui met Julie dans l’embarras. Pour cacher sa détresse conceptuelle, elle hausse le ton et agite son bras, qui prend des airs menaçants.

Jeune : « Julie, est-ce que toi tu fais encore une différence entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin et plus largement, est-ce que, au deuxième tour, s’il y a à nouveau Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, La France insoumise réitérera son non-appel à faire barrage à Marine Le Pen et à voter Macron ? Y a pas eu d’appel à faire barrage. »

Julie, décontenancée : « Y a eu un appel très clair. C’est-à-dire pas une voix pour Marine Le Pen, ça, ça a été très clair. D’ailleurs, dans le sondage qui a été envoyé aux Insoumis, c’était même pas une possibilité, c’était même pas une possibilité. C’était soit vous votez blanc, soit vous votez euh, pour, euh, Macron, soit vous allez pas voter. Mais c’était même pas une option envisageable, et ça n’est jamais une option envisageable : l’extrême droite est l’ennemie de la République, c’est l’ennemie de la démocratie, ces gens-là sont antirépublicains et il faut le marteler ! »

Quand Julie rappelle le lyrique et solennel « pas une voix pour Marine Le Pen », les études qualitatives révèlent que 7 % des partisans de Mélenchon ont quand même voté contre Macron en mettant un bulletin « Marine » dans l’urne. Comme quoi, un électeur de Mélenchon sur quinze s’est montré moins borné que ses cadres.

Au second tour toujours, Macron a récupéré seulement 52 % des voix qui se sont portées sur Mélenchon au premier tour. Les autres se sont éparpillées en votes blancs, nuls ou abstentions. Comme quoi le peuple de gauche est largement moins bête – ou corrompu – que ses dirigeants et représentants.

 

Bonus : le documentaire de l’agent sioniste (et ex-commissaire politique de Laurent Ruquier) Gérard Miller, diffusé le 30 janvier 2017 sur France 3

 

Comme prévu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2667243

    De plus en plus de précieuses ridicules à la différence que celles de notre époque ne savent même plus s’exprimer.
    Il faut tout de même admettre qu’il n’y a pas besoin d’une manipulation sophistiquée ces braves jeunes ne pensent pas, ils se contentent de faire le perroquet.
    Aucun intérêt.


  • #2667262

    Le meilleur agent qui soit... celui qui ne sait pas qu’il est un agent

     

  • #2667316
    le 15/02/2021 par jean guillot1
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    « l’extrême droite est l’ennemie de la République [...] ces gens-là sont antirépublicains et il faut le marteler ! »



    Le terme "antirépublicain" revient à la surface ces derniers temps... Elle a raison, mais alors qu’est-ce que cette République antinationale, antiFrance, faut-il la soutenir ?

    "République" n’est qu’un mot tiré du régime romain, qu’on a orné de valeurs toutes faites, mystifiantes, mais si on regarde son contenu, ça pue ! et en fait pour ce régime de franc-macs, ce nom leur sert à détruire le pays légalement à l’aide de ces valeurs, en couvrant l’usure de la Banque (les Marchands du Temple) CONTRE la France, sa culture, sa vitalité...

    Tant qu’il y aura l’"Éducation nationale" qui est surtout l’école de la République servant à former des esprits républicains à la chaîne, c’est-à-dire des gauchistes, ceux-là auront beaucoup de mal à faire permuter leur vision des choses en restant dans leur carcan mental !
    C’est ça le drame, et certains y restent toute leur vie d’ailleurs, ça les détruit de l’intérieur.
    Me concernant, ça été à la fois une rencontre (avec Dieudonné puis Soral) et l’envie de comprendre, donc une certaine curiosité et ouverture d’esprit, suivies d’un effort pour me mettre à lire.

    Mais avant ça, j’avais discuté pas mal avec les miens - des gauchistes mais je l’étais aussi puisque j’avais été à l’école ! -, un jour j’ai proposé au moment de l’élection 2002 : "Et si on votait tous pour Le Pen, comme ça une fois qu’il serait au Pouvoir, tout le monde verrait que c’est un gros facho et la droite comme le peuple voudront s’en défaire, il finirait pas son mandat et on se débarrasserait ainsi de l’extrême-droite ?!"
    De là je me suis pris un torrent d’insultes, sans comprendre pourquoi. Quelle histoire.

    Quand je vois encore le nombre de soutiens de Mélenchon c’est déprimant, mais logique dans la mesure où la République est le seul régime connu et indépassable de toute cette génération post-z, normal que le mythe LFI perdure... "La France Insoumise" tout est dans le titre, ça serait plutôt "La République Insoumise soutenue par des Français bien soumis". Et elle aussi en marche ! La boucle est bouclée.

     

    • #2667637

      C’est drôle car j’avais proposé la même chose à des amis lors du second tour Chirac/Lepen avec les même réaction que vous avez reçu. Cela n’évolue pas bien vite quand même !


    • #2670110

      Ni de gauche, ni de droite, ni du centre ou royaliste, je suis pour qu’on se refasse des épisodes gilets jaunes afin qu’on purge ce système par la racine. Reprendre le pouvoir et remettre des lois et des fonctionnements démocratiques au service du peuple, sans démagogie. J’attends juste un appel à reprendre les ronds points pour commencer et les lieux de pouvoir pour finir, autrement on peut toujours et encore blablater.


  • #2667337
    le 15/02/2021 par tartelette
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    Dominion a décidé, pouquoi voter ?
    Le salut viendra d’ailleurs, espérons que rapidement.
    Et pourquoi s’affirmer "républicain" ?
    Surtout pas répu !
    Jamais répu !
    Honte à répu !
    Il faut le marteler.
    Les porte-parole de LFI sont particulièrement tartes, surtout les filles.

     

  • #2667374
    le 15/02/2021 par Jérômeproudhon
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    Eh oui ! Têtes vides, mais c’est aussi un problème avec la droite national sionisme, " le problème, c’est les médias " ,ok, alors qui contrôle pratiquement l’entièreté des médias ( directeur de l’information, patron, ligne éditoriale, sondages etcetc ) en gros ce que l’on implante dans le cerveau des gens ? Que les moutons se fassent manipuler par le zemmourisme ( qui n’a rien inventé, il concentre ),ou par le Mélenchonisme ( fric coupable ), a la fin celui qui a gagné, c’est le programmateur, la véritable liberté ne peut absolument pas être la masse ,de plus, si vous êtes sur E.R, comment vous pouvez donner du crédit a France 2,cnews zemmour ? Ou Mélenchon c8 ( je rigole, Mélenchon est détruit systématiquement ) ,je ne peux pas continuer sur soros, bhl, rothshild, Gates, et Laurent ( pour la parité, éviter quand je pense, d’être antisémite ), mais nommer l’ennemi en France, draghi, Serge nedjar, sybile Veil, Bolloré, etc etc...ils sont donc bien les pourvoyeurs de têtes vides ,ou ils sont vraiment cons et le font exprès ?


  • #2667434

    je me trompe ou les gauchistes ont des tetes de gauchistes ?

     

  • #2667450
    le 15/02/2021 par De Roville
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    La seule gauche que je respecte c’est celle du Grand Jacques Doriot.
    Plein le cul de leur laïcité de leur brevet de "républicanisme".
    Regarde cette endive qui se plein du confinement mais qui le respecte à la lettre et tu veux faire la révolution avec ça, comme dirait le patron retourne dans ta cuisine.


  • #2667469

    J’ai pris d’agréables claques de réalité tranchantes dans la plupart des commentaires de cet article !
    Même si les sujets abordés sont inévitablement répétitifs, on peut toujours les préciser et trouver des idées supplémentaires pour les décrire de mieux en mieux dans une véridique noblesse


  • #2667498

    Pourquoi ceci ? Pourquoi cela ? La question elle est vite répondue ....... sur E&R .
    La Julie, elle cause comme une vendeuse d’aspirateurs ou de telephones . En plus elle aime bien s’écouter parler et elle est sûrement prête à tout pour un peu de lumière . Mais elle semble avoir au moins une bonne qualité que je tairai par égard aux oreilles chastes .


  • #2667569
    le 15/02/2021 par Pastounak
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    "ces gens-là sont antirépublicains". Il y a les anti, et ceux qui ne sont rien.


  • #2667618

    Les femmes sont comme les mirroirs elles réfléchissent mais ne pensent pas.


  • #2667767

    Ah toujours ça, toujours mais il ne faut pas leur dire, ça leur fait péter les plombs.


  • #2667768

    Le vote blanc n’est pas reconnu donc il n’existe pas, merde à la fin !!!


  • #2667783
    le 15/02/2021 par Alain Bispol
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    Malgré lui ?! Quand on sait ce qu’ils deviennent avec l’âge.


  • #2667802

    LFI est le parti des fonctionnaires. Il ny’ a que des fonctionnaires et des immigrés qui votent pour ce parti.


  • #2667927

    Elle offre une gestuelle des mains qui m’ont incité au petit montage Gimp, avec bulles à la clef. Surtout entre 8’28" et 8’29".
    “France 2 s’étant déshonoré en organisant un débat entre des nuances de...” (Grey ?) la Mid’anale semble dire d’un geste à ses interlocuteurs interloqués : « Oratrice, vous voyez ce que c’est ou je vous fais un dessin ? »
    Ce à quoi le plus ancien répond en pensée : « You... Tube... J’ai comme un doute » , cependant que son jeune congénère se demanderait en son for intérieur : « Moi ?! »


  • #2668030

    dégauchissez-vous ! Enfin pour ceux qui seraient encore gauchistes sur ce site internet . Il y en a probablement mais ils doivent être rares .


  • #2668871
    le 17/02/2021 par Alain Bispol
    Le gauchiste, vigile de la Banque malgré lui

    France3 s’est déshonoré.
    Ah bon. Il avait de l’honneur ?


Commentaires suivants