Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le médiateur de l’ONU au Yémen annonce sa démission

Le médiateur de l’ONU au Yémen, Jamal Benomar (photo ci-contre), a présenté sa démission, a annoncé mercredi l’ONU, alors qu’une coalition bombarde des positions des rebelles chiites depuis plus de trois semaines.

Selon un communiqué de l’ONU, Jamal Benomar, envoyé spécial pour le Yémen du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, "a manifesté son souhait de changer d’affectation".

Pour remplacer le diplomate marocain de 58 ans, l’actuel chef de la mission de l’ONU pour la lutte contre Ebola, le Mauritanien Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, serait pressenti.

Critiqué par l’Arabie saoudite et ses alliés

Jamal Benomar était vivement critiqué depuis quelques semaines par les partisans du président yéménite en exil Abd Rabbo Mansour Hadi et par leurs alliés du Conseil de coopération du Golfe (CCG), notamment l’Arabie saoudite.

Ceux-ci ont lancé il y a trois semaines une opération militaire marquée par de nombreux raids aériens contre les positions des rebelles Houthis.

Les pays du Golfe accusent le médiateur d’avoir été dupé par les Houthis, qui se sont engagés dans des pourparlers de paix tout en poursuivant leur offensive sur le terrain.

Nouvel appel à la trêve du CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a une nouvelle fois appelé jeudi à une trêve humanitaire au Yémen. De nombreuses personnes ont d’urgence besoin d’aide médicale dans la ville de Maareb, dans le centre du pays, a affirmé l’organisation qui n’a cependant pas pu avoir accès mercredi à la ville.

Déjà plus de 700 morts

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué mardi que le bilan des violences "depuis le début de l’escalade du conflit" au Yémen s’élevait à 736 morts et 2 719 blessés.

Mais le bilan réel est plus élevé, car de nombreux corps ne sont pas envoyés dans les centres médicaux, a souligné un porte-parole de l’OMS.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.