Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le patrimoine alimentaire mondial en voie de privatisation

 

 

Extrait du documentaire Main basse sur les semences diffusé sur la RTS le 2 septembre 2014 :

 

 

Pour visionner le documentaire en entier : rts.ch

Autour du sujet, sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les aliments vendus dans le commerce sont de plus en plus insipides, si vous voulez retrouver le gout authentique d’un poulet ou d’une tomate, faites vous inviter par un petit paysan possédant un potager et une basse-cour, vous serez épatés .


  • #959367

    L’Homme est la seule espèce qui s’auto-empoisonne.
    Comme quoi, la connerie est exclusivement humaine.
    Bien sûr, en faisant la part des choses, d’aucun reconnaîtra que ce n’est seulement qu’une minorité d’hommes qui empoisonne l’ensemble de leurs congénères.
    Dans un système biologique, les lois naturelles divines œuvrent pour que les entités dominatrices néfastes soient automatiquement phagocytées.
    J’espère que mes propos ne seront pas taxés d’antisémitisme.
    Enfin, j’me comprends...

     

    • #959500

      La civilisation, l’esprit, la manipulation des mots et des langues sont aussi exclusivement humaines.
      Le probleme est que c’est impossible de construire une civilisation sans detruire la nature, Tchadaiev parle tres bien de cela. Ce messianiste, philosophe ideologue du panrussisme explique que la civilisation est necessairement barbare. C’est vrai que maintenant nous touchons les tenebres : notre desir inassouvi de construire la civilisation finit par detruire cette meme civilisation.

      Je suis habituee a l’idee que tout est fini. La misere du capitalisme tue un monde et donnera naissance a un autre monde encore plus horrible. Alors profitons, il reste peu de temps. Prenez donc le temps de deguster un verre de vin Francais exquis, un bon vieux fromage et un morceau de pain veritable car bientot cela existera plus. Le Monstre gagne. Nous perdons. Il faut etre lucide, c’est fini, nous ne pouvons rien contre ce monstre. Le seul mince espoir est le nationalisme. En effet, le nationalisme respecte la nature, aime sa terre, son industrie et son histoire. Mais tant que la fausse alternance gagne, nous avons aucune chance de gagner, la destruction de la nature par le lobbies continuera


    • #959649

      @ Louve de France

      "c’est impossible de construire une civilisation sans détruire la nature"

      C’est faux.
      La civilisation védique en est le parfait contre-exemple.


    • #959799

      Si nous pouvons parler de la civilisation Vedique c’est parce que cette civilisation allait au dela des autres peuplades, dominant necessairement la nature. Il ya 3 elements importants : Ecriture, Guerre, domination. Depuis le debut de l’Humanitee, les hommes construisent et detruisent, cherchant une protection face a la nature cruelle et assassine. Oui la nature tue, et la civilisation est une protection. Je pense que la civilisation est un eloignement de la nature.
      Voici la definition du mot " civilisation" :

      " A civilization most broadly is any complex state society characterized by a social hierarchy, symbolic communication forms (typically, writing systems), and a perceived separation from and domination over the natural environment."

      Voila, je crois malheureusement que la grandeur des peuples et des civilisations ne peut etre realisee sans cette domination de la nature . Il est la le probleme. Faut il alors refuser la civilisation ? That is the question. Je pense que non, mais le prix est lourd, et aujourdhui nous arrivons a la fin de ce processus autodestructive. Car a la fin , la civilisation detruit la civilisation...Oui, cela sonne un peu stupide et idiot mais c’est vrai.


    • Le principe de "destruction" n’a en lui-même aucun sens propre, puisqu’il n’existe qu’en opposition à un "ordre" forcément subjectif.

      Exemple : ceux qui disent que nous "détruisons la planète" me font doucement rire. Nous ne détruisons rien. Nous transformons simplement l’environnement pour en faire quelque chose de moins vivable pour l’espèce humaine. En bref, la planète pourrait être luxuriante ou vitrifiée par des bombes atomiques, peu importe : elle n’en a rien à carrer de nous ou de nos actions.

      Le défi de l’homme est donc d’apprendre à maîtriser les transformations qu’il apporte à son environnement. Il peut échouer, certes, mais il peut aussi réussir, notamment grâce à ces (pas si) hypothétiques nouvelles énergies situées au-delà des conneries solaires ou éoliennes, qui permettraient de manipuler la matière au niveau atomique : plus de pollution, plus de limitation d’énergie, ce qui entraînera un changement total de société (puisque pour l’instant, TOUS nos besoins physiques peuvent être ramenés à la quantité de Watts disponibles par habitant).

      Les force de "destruction" actuellement à l’oeuvre n’ont donc pas pour but de détruire la Nature. Elles veulent simplement détruire l’Homme.


    • t’inquiète, camarade marseillais, nous aussi on t’comprend !



    • Le probleme est que c’est impossible de construire une civilisation sans detruire la nature, Tchadaiev parle tres bien de cela. Ce messianiste, philosophe ideologue du panrussisme explique que la civilisation est necessairement barbare.



      C’est ce que la "civilisation" a été jusqu’à présent et c’est pourquoi toutes celles qui sont nées dans l’histoire ont disparues et pourquoi la notre disparaîtra, à moins qu’elle ne change. il est faux de dire qu’on ne peut construire une civilisation sans détruire la nature. Il n’y a d’ailleurs qu’un seul moyen de construire une civilisation durable, c’est en la basant sur les lois de la nature, et donc en respectant cette nature. « Une civilisation est nécessairement barbare » ! Ce n’est pas parce que l’humanité n’a suivi que cette voie depuis fort longtemps que c’est la seule qui existe. Mais en essayer une autre demande du courage, de la volonté, de la constance et de ne vouloir que le nécessaire.
      C’est parce que l’humain a abandonné son humanité qu’il en est arrivé là. Libre à lui de la retrouver. C’est son devoir ou alors il signe lui-même sa fin.


    • Tout dépend de quelle civilisation nos maîtres désir.

      une civilisation industrielle,moderne,technologique,biologique ,bactériologique ou bien une civilisation naturelle,humaine,végétale,oxygéné,paysanne cultivant fruits et légumes tout en respectant l’ environnement naturelle qui l’ entoure ?

      nous détruisons la nature dans le but de créer une civilisation industrielle car celle-ci est plus rentable et permet par la suite de s’ acheter nôtre défense donc les armes.


  • Ca fait froid dans le dos de penser que ces multinationales sataniques puissent avoir 95% dans 20 ans. Comme le sionisme dans le monde, c’est aussi un sujet de préoccupation majeur.

     

    • @torcos.........les deux saloperies étant indissociablement liées .


    • #960253

      À Torcos92 :

      Renseigne-toi, c’est la même chose.

      Les sabbataïstes prétendent que les lois de Dieu doivent être dépassées, que c’est à l’homme de "parfaire" la création et, accessoirement, que la rédemption s’obtient par le péché.

      En toute logique, les Monsanto, famille juive passée de la Traite transatlantique à l’esclavage alimentaire, s’orientent vers les "biotechnologies" à l’heure où d’autres rêvent de "l’Homme augmenté".

      Que nous dit Attali, aujourd’hui ? Que le changement est une valeur en soi, que la nature est en soi mauvaise et qu’il appartient à l’Homme de la transformer.

      Et Hollywood met en scène le péché.

      Tous sont des acteurs de premier plan du sionisme.

      Caïn, veau d’or, pharisianisme, talmudisme déviant, cabalisme, sabbataïsme, alliance vétéro-testamentaire (protestantisme anglo-saxon avec talmudo-cabalisme), franc-maçonneries, "Lumières", positivisme scientiste, libéralisme (techno-science au service du capitalisme, primauté de la quantité sur la qualité), sionisme messianique, libertarisme (destruction des valeurs traditionnelles mondiales - y compris religieuses), financiarisation de l’économie, et demain transhumanisme, tous ne sont, consciemment ou non, que les avatars de la même bête satanique destructrice du genre humain et de la Terre.

      À nous d’en prendre conscience, d’en porter témoignage, et de nous défendre contre cet ennemi.


    • @Louve de France j’ai le même ressenti, j’ai accepté désormais le fait que nous sommes arrivés à la fin de ce voyage, j’en ressens un peu de chagrin mais étrangement, je le ressens sereinement, ayant l’intime conviction, que nous sommes du bon côté, du côté de la lumière. C’est la fin, bon, on continue le combat, la motivation est plus que jamais grandissante, c’est vrai que le bon pain a le goût du papier mâché, pas grave, mon coeur et mon âme est à Dieu.


  • Le monde de "Soleil Vert" est plus que jamais l’avenir qui nous attend...


  • #959444

    J’ai de la chance d’avoir un petit potager de 100 m2 dans lequel je culture quasiment tous les légumes que nous consommons à la maison (2 adultes et trois enfants). C’est facile de s’occuper d’un petit potager, il ne faut pas voir trop grand, on peut aisément apporter tous les nutriments nécessaire à la terre et en appliquant une gestion simple (rotation, compost, paillage et engrais vert).


  • Faites une recherche sur le "codex alimentarius" et monsanto ....
    Vous verrez que nous ne sommes pas au bout de nos surprises


  • Le pire c’est que la plupart de ces semences sont stériles ( F1 ) on ne peut pas se servir de la récolte pour resemer ; je parle des légumes mais cela risque de se généraliser . L ’étau pourra alors se resserrer , nous n’aurons alors pas d’autre choix que ( particuliers et professionnel inclut ) de leur acheté des variétés gourmandes en engrais et pesticides !
    Mis à part kokopelli , et les ong énoncés dans le reportage , peu d’organisations s’insurgent contre cela !
    Pour tous les jardiniers en herbes un lien vers kokopelli


  • #959548

    http://kokopelli-suisse.com/wordpress/

    Il reste encore quelques irréductibles...et heureusement !

     

  • Le premier semencier devrait être le paysan lui même ! La meilleure variété possible est celle sélectionnée in situ après des années de culture.


  • #960535

    La prise de conscience s’élargit petit a petit !
    Quand semences rime avec bonheur , joie de vivre ,amitié , rencontres ,partage et ... délices du terroir ! Rare et beau !

    http://www.lelotenaction.org/pages/...