Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le scandale des tarifs de l’électricité

C’est la dernière bombe que le gouvernement tente de désamorcer. La Commission pour la régulation de l’énergie recommande une augmentation de 9,6 % du tarif de l’électricité pour les ménages alors même que le pouvoir d’achat a connu sa plus mauvaise année depuis des décennies en 2012.

Ubu libéralise l’électricité

Dire que les libéraux osent affirmer que la libéralisation fait baisser les prix. Ce que nous comprenons de plus en plus, c’est que c’est le contraire qui est vrai. Les raisons sont simples : il y a des secteurs économiques où la libéralisation ne peut pas marcher : ce sont ce que l’on appelle les monopoles naturels. Dans ces secteurs, des investissements considérables doivent être réalisés, les économies d’échelle sont également très importantes, au point qu’il serait absurde d’avoir deux opérateurs totalement différents : imagine-t-on deux réseaux de train ou deux réseaux électriques ?

Pourtant, la religion du tout-marché a même emporté le Parti socialiste, qui, contrairement à Nicolas Dupont-Aignan, a accepté les traités européens qui imposent la libéralisation de nos services publics. Et nous arrivons à la situation absurde où l’on sépare EDF de GDF, puis on en extrait ERDF pour gérer le réseau de manière « impartiale » en vue de la libéralisation. Et l’on créé une Commission pour la régulation de l’énergie pour organiser le tout. Déjà, il n’est pas difficile de comprendre que le nouveau schéma ne sera pas plus efficace que le précédent, tant il complexifie les choses.

En outre, comme il est bien évident que les acteurs privés ne vont pas forcément construire des centrales ou un réseau de transports de l’électricité, il faut imposer aux anciens monopoles de le faire à un prix suffisant pour permettre la concurrence. Mais pourquoi libéraliser un secteur si c’est pour organiser une concurrence totalement fictive ? 80 % des coûts ne sont pas concurrentiels. Les groupes ne s’affrontent que sur le terrain de la communication, où les dépenses explosent. Au final, on perd des économies d’échelle, on complexifie le système et on augmente les coûts de tous les côtés !

Un gouvernement qui navigue à vue

Le gouvernement actuel se retrouve pris au même piège que l’équipe précédente. Il faut rappeler ici qu’en 2009, Pierre Gadoneix avait demandé une augmentation de 20 % du tarif de l’électricité sur trois à quatre ans, alors qu’il venait de payer 15 milliards pour acheter British Energy. Après bien des hésitations, Nicolas Sarkozy avait cédé et accordé une hausse de 7 % en 2010. Depuis trois ans, les prix augmentent bien plus vite que l’inflation et pénalisent le pouvoir d’achat des Français. Certes, une part de la responsabilité vient du surcoût des énergies renouvelables, mais ce n’est pas tout.

En effet, tout le monde oublie de rappeler qu’EDF a réalisé un résultat net courant de 4,2 milliards d’euros en 2012, en progression de 16,9 %, ce qui lui permet de verser des dividendes importants à l’État. On se demande bien pourquoi l’entreprise a donc besoin d’une nouvelle hausse importante des prix, après déjà cinq années au moins de progression plus forte que l’inflation ? Certes, il semble que tous les coûts du nucléaire ne sont pas bien pris en compte, mais tout de même, il y a déjà eu cinq années de rattrapage et l’entreprise dégage des résultats somme toute plantureux…

En outre, il est particulièrement malsain de voir, comme pour le gaz, qu’une commission extérieure soit chargée d’évaluer le tarif de l’électricité. Voilà encore un moyen commode pour les politiques de se dédouaner des décisions difficiles : ce n’est pas ma faute, c’est celle de la Commission ! Pourtant, ce sont eux qui ont accepté qu’il y ait une commission ! Leur faudra-t-il bientôt une commission d’arbitrage pour trancher le différend entre le gouvernement et la CRE ? Mais faut-il attendre quelque chose d’une équipe qui avait conçu une réforme délirante des tarifs de l’électricité ?

Bref, comment ne pas regretter le temps où EDF était le seul fournisseur d’électricité du pays ? Tout n’était pas parfait loin de là, mais c’était beaucoup plus simple, moins opaque et moins cher. La libéralisation du secteur de l’électricité est une absurdité de plus où PS et UMP suivent le même chemin.

Se prémunir contre la hausse du tarif électrique avec Instinct de survie :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #428830

    L’électricité augmente à cause des éoliennes, qui appartiennent à des investisseurs privés, et qui leur rapportent du 20% par an , un énorme scandale dont personne ne parle .

     

    • #429670

      EDF a l’obligation d’acheter l’éléctricité des éoliennes trois fois plus cher que l’électricité nucléaire ! La rentabilité des éoliennes serait en fait de 20 à 40% par an, GARANTIE par l’Etat ! meme s’il n’y a pas de vent ! Hallucinant . Celui qui paie c’est l’abonné à EDF c’est à dire tout le monde . De plus ces moulins à la con défigurent le paysage, ils l’industrialisent ! Nous payons chaque année une rente aux investisseures PRIVES qui possèdent les éoliennes, qui ne servent à RIEN ! Les centrales nucléaires produisent TROP d’électricité pour la France, qui exporte le surplus . A l’origine de ce scandale qui va encore durer des années, il y a le voyou Yves Cochet : c’est ce soi-disant "écolo" qui a fait voter en 2002 la loi obligeant EDF à racheter l’électricité des éoliennes un prix garanti et exorbitant, qui seul a motivé leurs constructions .


    • #429676

      pour habiter en Bretagne quand je suis en France , il y a un "truc" à hurler de rire (jaune) à propos des Éoliennes :

      BEAUCOUP ne tournent PAS même quand il y a du vent ...

      la raison = beaucoup de ces machins ont étés vendus à des particuliers en leurs faisant miroiter le progrès écologique et/ou le rapport financier du à l’obligation pour EDF d’acheter l’électricité produite ...

      là où le bât blesse : les vendeurs ont "oubliés" de parler statistiques et rendement RÉEL , et ainsi de dire qu’une éolienne est "productive" , en moyenne , 80 (quatre-vingts , ce n’est PAS une erreur de frappe) jours par an ... mais que la maintenance et l’entretien (on parle d’un truc à plusieurs dizaines de mètres de haut = obligation d’utilisation de spécialistes dûment formés donc chers ...) ELLE , c’est TOUTE L’ ANNÉE !

      pour en avoir discuter avec un spécialiste de l’implantation , il est très probable que celles qui tournent le plus souvent (donc celles vraiment entretenues) soient celles que l’opérateur nationale REFUSE de vendre car ce sont celles là qui sont les plus productives ...

      les autres étant cédées avec parfois (? ;-)) ) le léger oubli cité plus haut ! ayant pour conséquences que les heureux propriétaires , quand ils font le calcul et la comparaison entre ce que cela coûte et ce que cela rapporte refusent simplement d’assumer le coût de la maintenance , d’où les "arrêts" cités un peu plus haut ! (pour des raisons de sécurité , les éoliennes sont conçues pour adopter un profil "neutre" sans prise au vent en cas de problème , ce qui provoque leurs arrêt)

      donc voila bien une résultante du délire "Ecolo" de certains de nos élus , qui semble être à ranger dans la même boite que par ex : le "Vélib’" (qui est une catastrophe financière pour le contribuable local , mais une bonne image pour les élus ) et autres véritables-fausses-bonnes-idées du genre ... ;-))

      donc de hausse du prix de l’énergie ... ce n’est QUE le début !
      car il va bien falloir "tordre" la réalité jusqu’au point où elle correspondra aux dires des dits élus

      pour ma part , j’ai une solution (qui m’est personnelle) COURAGE , FUYONS ! (ailleurs ce n’est pas mieux NI moins bien ... mais il n’y a pas pas le baratin des donneurs de leçons en tout genre = c’est déjà un grand PLUS en soit ! )


    • #429994

      Quand chacun pourrait s’équiper en photovoltaïque et devenir autonome en électricité, si on ne prend pas en compte la loi qui oblige à etre connecte au réseau évidement^^
      Même escroquerie pour l’eau évidement, même si vous possédez un puits et que vous êtes autonome en eau, la loi française vous oblige à être connecte au réseau d’eau.
      En résumé, en France occupé, il est formellement interdit de s’affranchir de toute facture mensuelle, logique me direz-vous, sinon qu’est ce qui pourrait pousser les esclaves à aller docilement au charbon ???


  • #428901

    Non seulement les tarifs du prix de l’électricité sont de plus en plus élevés, mais ce qui me scandalise aussi, ce sont les tarifs d’abonnements à toutes ces compagnies, que ce soit pour l’électricité, l’eau, les ordures ménagères ou le téléphone. Taxe de mise en service, taxe sur l’environnement, taxe pour l’abonnement, taxe sur la taxe...
    Je viens de recevoir ma facture d’eau de ma maison, sur les 151,62 euros réclamés 74,35 euros sont pour l’eau consommée (conso de 3 personnes) et 77,27 pour l’abonnement, pour l’électricité c’est pareil. Vivre en France devient un luxe.


  • #428971
    le 07/06/2013 par Le portos
    Le scandale des tarifs de l’électricité

    Avec mon amie nous sommes arrivés tant bien que mal à absorber les découverts et finir le mois juste à zéro, moyennant des étalements de paiements. Alors que nous allions fêter notre 1er mois de redressement nous avons reçu hier un avis de prélèvement d’EDF de 150€ supplémentaire...


  • #429138

    faut bien payer la remise à jour perpétuelle de la dissuasion militaire d’où vient le combustible des missiles balistiques intercontinentaux et des machineries de sous marin et de portes avions nucléaires si ce n’est des centrales les plus actives dans le monde !
    on a beau stocker l’uranium dégradé en ogive et pénétrateur d’obus ou de missiles anti bunker on n’a pas fini de payer la note pour la défense sous facturé sur le compte de l’énergie civile !
    faites une petite recherche si vous installez chez vous des panneaux solaires vous n’avez pas droit de produire plus de 3KW/H et pire vous devez être connecté au réseau et un compteur calcule ce que vous produisez pour un jour plus proche que l’on croit vous facturez des taxes car vous êtes producteur d’énergie essayez donc de monter une installation éolienne solaire ou hydraulique(même si un ruisseau traverse votre champs) à votre convenance les mecs de l’énergie vont tout mettre sous scellé vous allez payez bonbon et des poursuites judiciaires avec car l’énergie est un monopole d’état que l’état peut céder à conditions et en partie à des entreprises privées sous contrats et redevances !
    bref le racket de la gabelle n’est pas aussi loin qu’on voudrait le croire !

     

    • #436852

      ll’etat est une mafia qui vit sur le dos du peuple le saigne à blanc le pompe et le fait crever ces gouvernements se prennent tout les droits et pense que tout leur appartient mais il faut qu’il sache que sans le peuple l’etat n’est rien


  • #429166
    le 07/06/2013 par Fromage ET dessert
    Le scandale des tarifs de l’électricité

    Alors là... permettez moi de dire que cet article est du grand n’importe quoi.

    Gaulliste libre a un réflexe skinerien de c’était mieux avant et de vieille gloire française, la réalité du marché de l’énergie est toute autre, les syndicats arrosés (CE EDF) de cette filière en sont un des très symboliques exemples.

    Oui, la libéralisation est une fiction, mais NON ce n’était pas mieux avant.

    EDF et ses cohortes de frères (...) maintien la France dans un schéma de pensée unique que les prochaines générations paieront. Je ne parle ni de risque ni d’écologie mais bien de prix.

    Nous avons l’électricité la plus chère du monde, c’est juste nos enfants qui paieront la facture en plus de celles qu’EDF ne paie pas et qu’elle ne transfère donc pas sur ce qu’elle facture aux abonnés qui les payent en impôts (CEA, services incendie, sécurité, armée, R&D, etc.).

    Triste de voir que la France vit dans la nostalgie de l’après-guerre et d’un Gaullisme qui était à l’époque une solution adaptée mais qui a perduré alors que les problématiques changeaient complètement, au bénéfices des syndicats, de l’immobilisme et au final comme en politique extérieure des grandes multinationales, seules à pouvoir travailler en France.

    La fierté de qq grands groupes ne doit pas faire oublier le mépris des PME dans ce pays.


  • #429191

    Si les tarifs vont augmenter, c’est qu’il faut payer le prix de l’électricité des éoliennes beaucoup plus cher que celui des centrales nucléaires, les éoliennes ne sont rentables pour les investisseurs que parce qu’ils peuvent vendre à EDF leur électricité un prix exorbitant : en définitive, c’est l’abonné à EDF qui paye ! Les éoliennes sont inutiles, les centrales nucléaires produisent trop d’électricité pour la France qui en exporte . Si encore c’était l’Etat qui plantait les éoliennes, on n’aurait rien à dire, mais ce sont des investisseurs privés qui les possèdent et ça change tout . C’est une gigantesque escroquerie qui va sans doute durer des dizaines d’années, à moins que les Français finissent par se réveiller .


  • #429313

    Le problème n’a rien à voir avec une quelconque libéralisation.
    Le monopole, il est du fait de l’Etat. Quand vous fixez un prix de l’électricité totalement fictif, ya un moment, le réel reprend le dessus.


  • #429522

    J’ai bossé un temps chez xxx pour les comptes de copropriété et j’ai pu constater les effets totalement absurdes et délétères de la séparation fournisseur/distributeur en deux entités soi disant indépendantes (mais restant par exemple dans le cas de xxx filiales de la même multinationale, vous voyez l’insanité du système...)

    Des opérations techniques qui demandaient auparavant un coup de fil pour envoyer parfois le jour même un technicien passent à présent par des interfaces 100% logiciel qui démultiplient les délais d’intervention. Même pour les urgences, c’est incroyablement complexe, les clients étant totalement paumés et ne comprenant pas pour la plupart la différence entre EDF/ErDF et GDF/GrDF.
    Et évidemment, côté distributeur, on passe désormais par de la sous-traitance au rabais pour réduire les coûts au détriment de la qualité du travail...

    Quant à la fameuse "concurrence", c’est juste une blague, en réalité chez xxx on se félicitait que des petits opérateurs viennent concurrencer "agressivement" le fournisseur historique pour inciter progressivement les clients à sortir de la tarification régulée par l’Etat... En effet, certains clients institutionnels, industriels ou collectifs sont en offre historique depuis des dizaines d’années. Or, une fois partis en offre de marché, il est pratiquement impossible de revenir en arrière (attention, c’est différent pour les particuliers même si à terme la tarification réglementée risque d’être supprimée...)

    En gros les types partent à la concurrence attirés par des jolis contrats de deux ans à tarif fixe 5 ou 10% moins cher que le tarif réglementé... et deux ans plus tard, ils se mangent 10% d’augmentation et ainsi de suite à chaque révision du contrat. Résultat, le client rappelle le fournisseur historique et pleure pour revenir en tarif réglementé et là on lui dit "pas possible monsieur, en revanche on peut nous aussi vous proposer un beau contrat de deux ans en offre de marché".

    Putain c’est pas le pied la concurrence libre et non faussée ?!

    Donc conseil, si vous êtes en copro, restez en offre réglementée (tant que c’est possible) : les tarifs vont augmenter, mais cela reste beaucoup plus lisible à moyen terme qu’un contrat en offre de marché, dans un contexte de forte hausse...

    Et pour les particuliers, il y a encore le crédit d’impôt pendant un an sur les travaux de rénovation énergétique :

    http://www.quelleenergie.fr/magazin...


  • #429623
    le 08/06/2013 par Larry Golade
    Le scandale des tarifs de l’électricité

    Cela rappelle fortement la conférence de Marion SIGAUT où elle nous expliquait comment la famine a été instaurée dès lors que les marchands accédaient au blé avant le peuple alors qu’auparavant le peuple accédait au blé sur les marchés avant les marchands (sur ordre du Roi). Si il restait du blé alors, les marchands pouvaient l’acheter et spéculer dessus mais, seulement si le peuple était servi.

    Là, ça me semble être exactement la même chose avec ce qui se passe aujourd’hui. La seule différence est : qui est (ou sont) le(s) Roi(s) actuel(s) ?
    Il se trouve que les (gros) marchands et les "Rois" d’aujourd’hui mangent dans la même gamelle, il va falloir que cela cesse, c’est devenu insupportable tant le conflit d’intérêt est flagrant !

    Tout ce qui touche au fonctionnement vital d’un pays doit rester propriété de l’Etat : l’énergie (EDF, GDF, pétrole), le transport (SNCF, routes, autoroutes), la communication (La Poste et le toutim), l’eau, l’éducation, la santé, la protection de la vieillesse et un droit de regard concernant la non spéculation sur la nourriture.

    On peut remarquer comment on se paye notre tête avec la vente et privatisation de certains de ces piliers du fonctionnement d’un pays (certaines branches de la Poste, les autoroutes, l’énergie, l’eau).
    Tout ça a été très chèrement financé par les français et, comme par hasard, toutes les branches hautement rentables sont privatisées (exemple récent : les autoroutes vendues sous Sarkozy sont déjà pleinement bénéficiaires deux ou trois ans après le rachat par les nouveaux proprios).
    Quel manque à gagner pour notre Etat qui compte ses sous et nous allons encore mettre la main au porte-monnaie et baisser aussi notre culotte pour renflouer. C’est un scandale !

    Franchement, j’aimerai beaucoup voir la gueule des actionnaires de ces rachats...
    Je ne serai pas étonné que nous y retrouvions du "beau monde" qui nous explique savamment comment il faut vivre mieux en "travaillant plus" ou en étant "normal"...
    Mon pied au derche sans billet retour oui !


  • #429669

    Merci qui ? ...Merci l’Union Européenne !


  • #430729
    le 09/06/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Le scandale des tarifs de l’électricité

    L’énergie est LE sujet parmi tous les autres et il faudrait que la population soit imprégnée de culture scientifique pour commencer à entrevoir le début de ce que cela implique dans la mécanique du vivant...
    En revanche et pour faire simple, les énergies renouvelables telles qu’elles nous sont vendues aujourd’hui ne fonctionnent pas et c’est voulu.
    On pourrait éventuellement considérer une autonomie pour un particulier avec le photovoltaïque actuel, mais à un coût prohibitif et un "impact écologique" important. Le seul photovoltaïque admis est celui qui vous impose de vendre votre énergie à EDF et pour 20 ans... Le seul qui fonctionnerait serait celui non raccordé avec régulation et stockage de l’électricité dans des accumulateurs et c’est celui dont l’Etat ne veut pas...
    Pour l’éolien aussi, parlons "du retour du concret", une éolienne d’une puissance de 2 400 KW fonctionne 25 % du temps, un réacteur nucléaire de 1 200 MW fonctionne 24 heures par jour, il faudrait donc, sans prendre en considération le lissage impossible de la production éolienne, 2 000 éoliennes pour un réacteur et nous avons 58 réacteurs en France...
    Ne comptons pas sur Iter pour boulverser la production d’électricité, cela ne fonctionnera pas et c’est simplement un gouffre financier (faire prospérer des entreprises amies de l’Empire sur le dos des moutons) pour amuser la galerie et auquel les Américains ont participé à contre coeur pour donner l’illusion de leur implication.
    Mais revenons à EDF, je puis vous assurer avoir eu au téléphone un broker US ravi de voir son capital s’ouvrir et d’y faire souscrire des fonds de pension. Pensez donc, un outil en bon état à l’époque, une situation de monopole et aucun investissement structurel à envisager ! Cela ne vous rappelle rien ?
    Pivatisation de l’eau, des autoroutes, du train en séparant l’activité commerciale des infrastructures... En clair, le contribuable paye la maintenance (RFF/SNCF) et les actionnaires encaissent les profits. Vous constaterez que dans quelques années, l’entretien n’ayant pas été effectué, des sociétés très profitables aujourd’hui choisiront de ne pas demander la prolongation de leur concession et les moutons paieront la facture d’une remise en état obligatoire des réseaux. Elle n’est pas belle la vie ?


  • #433560

    Jetez un coup d’oeil hors de l’Hexagon et vous constaterez alors qu’il y a 3 ans les allemands nous ont plus que devancé dans ces augmentations faramineuses de l’électricité ! Je vous propose donc d’aller voir du côté de la "Commission" à BRUXELLES plutôt que de vous empoigner dans le "Territoire".....


  • #433574

    .....Et donc vous ne voyez donc pas que tout est bidon dans les tarifs ? Que votre argent donné pour vos factures d’électricité ne paye pas en fait l’électricité mais tout autre chose au niveau européen.....DEVINEZ QUOI ? Ahahahahahaha !!


Afficher les commentaires suivants