Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le traité transatlantique risque de faire baisser les salaires en Europe

En uniformisant les normes entre les deux continents, le futur traité transatlantique rendra la dévaluation du dollar encore plus efficace pour l’économie américaine, au détriment de l’Europe.

Les négociations transatlantiques en cours négligent une question centrale : celle des rapports entre le dollar et l’euro. Alors que l’Europe reste obsédée par le lien entre politique monétaire et inflation, les États-Unis utilisent le dollar comme une arme pour subventionner leurs exportations. Face aux fluctuations du dollar, la BCE a plus réagi qu’agi. L’appréciation de plus de 50 % de l’euro de 2001 à 2008, a entraîné peu de réactions de sa part, et cette progression a été l’un des éléments de la mise à mal des industries européennes et particulièrement françaises. Le traité transatlantique risque d’amplifier les effets des dévaluations monétaires. En uniformisant les normes entre les deux continents, la dévaluation du dollar sera encore plus efficace pour l’économie américaine au détriment de l’Europe. Le risque est que les États européens, pour rester compétitifs, pratiquent des dévaluations internes.

 

États-Unis vs Europe : pragmatisme contre dogme

Alors que l’Europe a imposé des dogmes rigides (équilibre budgétaire, lutte contre l’inflation) qui la privent de leviers de politique économique dont tout le monde se sert, les États-Unis ont un recours bien plus pragmatique à la politique monétaire et budgétaire quand il s’agit de dynamiser leur croissance économique. Concernant la politique monétaire, les Américains ont bien compris qu’une dévaluation de leur monnaie améliore d’une part la compétitivité de leurs exportations mais rend également les importations venues d’Europe plus chères ce qui, inversement, augmente la compétitivité de leurs produits intérieurs. Ce mécanisme fonctionne d’autant plus que les États-Unis et l’Europe font du commerce intra-branche c’est-à-dire du commerce de biens identiques donc substituables.

Lire la suite de l’article sur latribune.fr

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils veulent la chine pour nous et je crains que nous ne pourrons jamais sortir de l’ union européenne,si marine le décide ,la bastille sa sera maidan et on pourra compter sur Bhl pour faire rugir le diable.

    sachant en plus de cela qu’ on sera lié avec les intérêts américain donc ils auront tout intérêts à ce que cela saute si marine le Pen décide de sortir de l’ Union européenne. Voila pourquoi ils feront tout pour que le traité soit signer le plus rapidement possible.

     

  • Outre le fait avéré de nous refourguer toute leur came , avec obligation de leur acheter ; nous evidemment on ne pourra rien leur vendre ( ce sera trop cher , et les normes bizarrement , dans ce sens là , ne seront pas conformes ...à quoi ? On ne sait pas , mais c’est pas grave ! )
    Leur code du travail étant inexistant , le chômage et son indemnisation indigente révélant une précarité accrue , font que leurs salaires et donc les coût de leurs produits provoqueront une concurrence déloyale avec la France , dont il est inutile de lister les parapluies et avantages dus aux salariés qui augmentent notamment les salaires influant directement sur les prix de revient des produits . Donc on va " harmoniser " tout cela !... Cela sonne le glas du systeme spécifique francais mis en place apres la guerre / ..Et les manifs des syndicats moribonds appelant à stopper la casse n’auront plus d’audience : les " classes laborieuses" n’ayant plus confiance en leurs pseudo défenseurs , achetés par les états successifs depuis 30ans , donc corvéables à merci . D’autre part aucun parti politique , sauf quelques rouges / noirs en marge , ne représentant ...plus personne , les autres mangeant dans la main des maîtres ne feront certainement aucune vague .
    La braderie pourra commencer ! ...et on finira par payer les gens du peuple à la tâche !
    De toutes façons , ils s’arrangeront pour étendre le RSA / CMU / CAF / aides sociales en tout genre/ publiques et privées . Afin de maintenir la paix sociale . Et preleveront toujours plus sur ceux qui se débattront dans le monde devenu anarchique du travail .


  • Il serait également souhaitable de s’intéresser au TISA... tout le monde commence à connaître le TAFTA mais le TISA reste un inconnu, alors qu’il concerne la privatisation des services publics pour ouvrir le marché aux multinationales (américaines).

     

  • Les négociateurs européens du traité transatlantique sont ou vont etre tout simplement ACHETES par l’honnete (oh combien !) Amérique . Ca ne lui coutera que quelques millions de dollars , c’est à dire juste le prix du papier .


  • Ce traité doit rendre totalement inefficaces notamment les luttes de certains pays contre la fraude fiscale puisque le traité tend à uniformiser par le même temps les normes comptables. Ecouter impérativement pou le comprendre ce qu’en dit Susan Georges présidente d’honneur d’Attac-France. Emission de Ruth Stégassy : "Les pouvoirs usurpateurs - les pouvoirs de entreprises transnationales" ce matin samedi 20/12/14 à 7 h sur France Culture. Cela donne véritablement froid dans le dos. C’est pire que tout ce qu’on peut imaginer.

    Les choses sont telles qu’on doit de poser la question suivante :ne sont-ce pas les Etat-Unis d’Amérique qui sont menacés dans leur existence par ces entreprises transnationales hors de tout contrôle d’état se jouant littéralement des droits nationaux et échappant à l’impôt ? Car les état-Unis se savent depuis toujours menacés par le phénomène des "trusts", à savoir de ce qu’on appelle en Europe "les Grands Compagnies", à savoir l’économie dérégulée par la colonisation. Et la dérégulation justement est le triomphe final des trusts. Ne sont-ce donc pas en premier lieu les Etats-Unis d’Amérique qui sont menacés ? Car la symbiose opérée entre économie et état est telle outre atlantique que cet état peut ne pas survivre à la prochaine crise.


  • Bonjour les salaires de 2$ de l’heure pour les métiers de la restauration, style serveur ? J’ai appris il y a quelque temps que c’était le tarif horaire et que le reste du salaire devait se faire sur les pourboires...

    Vous serez corvéable...Mais je doute que le système durera...Donc on s’en tamponne à la limite.


  • "Risque" seulement ? Quel optimisme ! Pardi cela va inévitablement faire baisser les salaires !


  • L’Union Européenne a commencé avec des traités visant l’économie. Ils veulent accélérer la mise en œuvre du NOM.
    Pour moi la mise en application du TAFTA sera le déclencheur des véritables révoltes, le début du soulèvement des forces citoyennes. Ce sera la guerre pour ou contre la gouvernance mondiale.


  • Ça me fait clairement penser à une info relayée par Pierre Jovanovic, il y a à peu près deux ans. Il avait expliqué que Goldman Sachs recommandait à la France de baisser les salaires de 30%. D’ailleurs, j’ai retrouvé un article du Parisien qui en a traité, quelques semaines après...

    http://www.leparisien.fr/economie/g...