Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le vice-amiral Michael Rogers nommé à la tête de la NSA

En pleine tempête médiatique suite aux révélation d’un de ses anciens consultants, Edward Snowden, aujourd’hui réfugié en Russie, la National Security Agency, l’agence américaine chargée du renseignement électronique et des écoutes, va prochainement changer de patron, l’amiral Keith Alexander, qui la dirige depuis 2005, devant partir en retraite.

Son successeur est connu. Le président Obama a en effet désigné le vice-amiral Michael Rogers (photo ci-dessus), 53 ans, pour le remplacer à partir de mars prochain. Cette nomination devra toutefois être confirmée par le Congrès.

Actuellement, le vice-amiral Rogers dirige l’US Fleet Cyber Command/US Tenth Fleet, c’est à dire le commandement de la marine américaine spécialisé dans les opérations dans le cyberespace.

“Il s’agit d’un moment capital pour la NSA et le vice-amiral Rogers apporte des compétences exceptionnelles et uniques à ce poste, alors que l’agence poursuit sa mission essentielle et met en oeuvre les réformes du président Obama”, a commenté Chuck Hagel, le secrétaire américain à la Défense.

Le patron du Pentagone s’est en outre dit “confiant dans le fait que l’amiral Rogers a la sagesse nécessaire pour aider à trouver un équilibre entre les demandes en termes de sécurité, de protection de la vie privée et de liberté à l’ère du numérique”.

Comme son prédécesseur, le vice-amiral Rogers sera à la fois le directeur de la NSA et celui de l’US Cyber Command. Ce dernier, actif depuis 2010, planifie et conduit les opérations du Pentagone dans le cyberespace.

A la tête de la NSA, le vice-amiral Rogers aura à mettre en oeuvre les réformes annoncées le 17 janvier dernier par le président Obama, lesquelles viseront à mettre en place un nouveau cadre pour la collecte des "méta-données". Et peut-être aussi à gérer de possibles nouvelles révélations d’Edward Snowden, ce dernier n’ayant divulgué qu’un millier sur les 58 000 qu’il a en sa possession.

Lors d’une audition devant une commission du Sénat, le le directeur du renseignement militaire américain, le général Michael Flynn, n’a pas mâché ses mots à l’égard de l’ex-consultant de la NSA, en affirmant que ses agissements posent "une menace grave pour notre sécurité nationale".

Egalement auditionné par le même comité, James Clapper, le directeur du renseignement américain a fait valoir que les révélations de Snowden vont "bien au-delà de son inquiétude affirmée à l’égard des prétendus programmes de surveillance intérieure".

A cause de lui, les États-Unis ont "perdu des sources essentielles de collecte du renseignement à l’étranger", a-t-il expliqué. Et d’ajouter, en précisant avoir constaté des changements dans les modes de communication des groupes extrémistes : Les "terroristes et les autres adversaires de notre pays vont à l’école des méthodes du renseignement américain et ce qu’ils en retirent rend notre travail beaucoup, beaucoup plus difficile".

"Snowden affirme qu’il a gagné et que sa mission est accomplie. Si c’est le cas, je lui demande, ainsi qu’à ses complices, de rendre les documents volés qui n’ont pas encore été rendus publics afin d’empêcher tout dommage supplémentaire à la sécurité des États-Unis", a aussi lancé James Clapper.

À lire aussi, sur E&R :
- « La NSA intercepte 200 millions de SMS quotidiennement »

 

Sur les services secrets états-uniens, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qu’elle ressemblance avec Soral !!!
    Il l’on cloné pour mieux le combattre ?


  • Toujours les "Terroristes", hein ? Ben voyons ! Ecoeurant !


  • 200 millions de SMS interceptés chaque jour, soit 73 milliards par an...2300 à la seconde...C’est vraiment un boulot à temps plein. Il n’y a que ’l’amérique’ (mais qu’est-ce ’qu’amérique’ désormais... ?) pour faire des choses pareilles. Voilà qui sent l’asile d’aliénés ou l’arnaque. On comprend mieux qu’en face de ça (et de tous le reste du même tonneau...) il faille faire tourner la planche à billet à plein gaz, dans le vide. Américain ; ça commence a tacher sérieusement. Ils doivent commencer a fatiguer aussi, chez les vrais gens dans la vraie vie aux USA. Les ’terroristes’ communiqueraient en clair via leurs SMS... ? Ils ne codent rien, ils n’ont pas de moyens de communications radio ? Le postulat c’est : "allo, bonjour x c’est moi y, rendez-vous le x à x heure dans l’endroit x pour lancer des roquettes sur l’ambassade de x, surtout ne le répète à personne, tu me reconnaîtras facilement, j’aurais un ours mort sous le bras...."Et à l’écoute, x personnes du service de contre-espionnage US interceptent le SMS des débiles profonds, et se lancent dans la contre-attaque...C’est ça le scénario.. ? A moins que.......tous ’terroristes’...


  • #709388

    CLES : SIGINT - TELEPHONE PORTABLE - ROEM - ESPIONNAGE - SIG

    Bonjour,

    Je voudrais juste vous donner quelques petits conseils.

    En premier lieu, sachez que vos téléphones portables fonctionnent CONSTAMMENT en écoute de fond. Cela signifie qu’ils recueillent, exactement comme un micro, non seulement toutes vos communications, qui sont enregistrées et conservées, mais aussi et surtout TOUT ce qui se passe dans votre entourage, et cela, HORS communication.

    Il en va de même pour les mini-caméras qui les équipent et qui filment en continu votre environnement.

    C’est pour cette "tâche" que ces appareils vous ont été habilement fournis... ou plutôt vendus (parfois à très bas prix, pour que tout le monde soit ainsi en leur possession).

    Cette écoute de fond est active même lorsque votre téléphone est (en apparence) éteint.

    Il s’agit d’un appareil qui a certes une interface utilisateur, mais qui est seulement là pour vous donner l’illusion que vous le maitrisez, que vous l’allumez ou l’éteignez, et pour vous induire en erreur. En réalité, il s’agit d’un appareil à DOUBLE utilisateur, c’est à dire qui est commandable à distance et à votre insu, et qui fonctionne même lorsque le clavier est éteint (d’autres circuits sont actifs).

    Il s’agit de simples mouchards.

    L’écoute de fond n’est pas suspendue lorsque la batterie est enlevée, elle fonctionne sur la base de circuits de secours alimentés (le plus souvent, mais pas exclusivement) par la pile interne de la mémoire.

    De même, la (ou les) caméra(s) fonctionne(nt) TOUJOURS en acquisition continue d’image. La caméra intérieure (face clavier) permet de vous identifier et de voir quel est votre aspect physique (habillement, état de santé, apparence, etc.), la caméra extérieure, de visualiser votre environnement (il est fréquent que vous tourniez à 360° en parlant debout au téléphone, ce qui est bien utile dans votre espace "privé").

    Le contenu de l’écoute de fond et de l’imagerie qui l’accompagne sont ensuite stockés A VIE sur les serveurs des services de renseignement.

    CE N’EST PAS VOUS QUI DOMINEZ LA TECHNOLOGIE, C’EST LA TECHNOLOGIE QUI VOUS DOMINE.

    TOUTE VOTRE VIE PRIVEE A ETE VIOLEE.

     

    • Je ne sais pas ce qui se passe mes posts sont SYSTEMATIQUEMENT SUPPRIMES DEPUIS UN MOMENT J’AI DONNE LE LIEN DE CE QUE TU AS POSTE CAMARADE hUGUE DE BRASSY, il y a une dizaine de jours ! pour prévenir les dissidents que nous sommes tous surveillés, je le suis depuis des années, et je constate que c’est encore pire qu’avant, c’est quoi la suite ? une caméra dans le fion ?