Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les États-Unis encouragent le trafic de drogue en Afghanistan

Pour la troisième année consécutive, l’Afghanistan occupé par l’OTAN a battu tous les records en matière de culture de pavot à opium. Selon un rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime [rapport de décembre 2013, ndlr], sa production a augmenté à un point tel qu’on peut désormais voir des cultures se répandre dans des zones jusque-là vierges.

En dépit de conditions météorologiques défavorables, en particulier dans les parties occidentale et méridionale du pays, les plantations d’opium ont occupé une surface de plus de 209 000 hectares, dépassant de près de 36 % les chiffres de l’année précédente.

Officiellement la culture du pavot, bien connu pour les vertus psychotropes de ses sucs (principales composantes de l’héroïne), est interdite en Afghanistan, bien que le nombre de provinces où il est cultivé soit en constante augmentation. La production d’opium a ainsi atteint 5 500 tonnes, soit une hausse de 49 % par rapport à 2012. La propagande occidentale fait incomber les responsabilités aux talibans et aux membres du régime impliqués dans le commerce de la drogue, mais ces accusations ne coïncident pas vraiment avec la réalité du terrain.

Le commandement de l’OTAN prétend que « les talibans s’opposaient initialement à la drogue, mais ils favorisent désormais sa culture et imposent une taxe aux paysans sur les produits récoltés ». Les leaders des talibans affirment quant à eux que les moudjahidines mènent le djihad contre les occupants et que l’islam interdit strictement les drogues et l’alcool. Les fondamentalistes musulmans suivent cette règle à la lettre.

Lire la suite de l’article sur resistance-politique.fr

Sur Kontre Kulture, découvrir le rôle crucial de la drogue
dans la politique étrangère des États-Unis :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Vendre du nike, acheter du philip morris.


  • Ben voyons, ça fait longtemps que ça dure... Les Talibans avait plus ou moins arrêter cettee culture, depuis que l’occident est là-bas ça bat son plein...

    Ce qui est rare est chère et l’inverse aussi !

    Nous sommes tous gouvernés et le seront toujours par des voyous !

    CQFD : Le pouvoir rend fou...


  • En 2001 les Talibans avaient pratiquement éradiqué la culture de l’opium, et les US ont sauté sur l’Afghanistan pour relancer sa culture, en prétextant une chasse aux Talibans et une traque à Ben Laden ; au milieu du 19ème, les trafiquants Juifs , comme Sassoon, qui contrôlaient le commerce de l’opium en Inde, voulaient le vendre aux Chinois : ils ont demandé aux Anglais d’abord puis également aux Français de livrer deux "Guerres de l’Opium" pour forcer l’empereur de Chine à accepter l’entrée de l’opium sur son territoire, ce qui allait accélérer la décadence du pays, un quart des chinois se droguant en 1900 . Les opérations en Afghanistan sont la 3ème guerre de l’opium, il y en a eu sans doute d’autres mais l’histoire ne les a pas retenue ou les a passé sous silence . Ce sont peut-être meme les descendants des Juifs à l’origine des deux premières guerres de l’opium (dont un grand-père de Roosevelt-Rosenfeld) qui sont à l’origine de cette troisième guerre . Et elle leur a déjà rapporté des dizaines de milliards de dollars . "Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire" il faut que les Juifs deviennent de plus en plus riches et donc puissants, et par TOUS les moyens .

     

  • C’est pas un secret lol, ça fait des décennies que la CIA facilite l’entrée de la drogue aux États-Unis que ce soit la cocaïne en Amérique du Sud ou bien le pavot(opium-héroïne) en Afghanistan et en Asie en générale...Il y a deux avantages pour les mondialiste de faire cela, de un la drogue aide a maintenir les populations endormis et incultes, et de deux les gouvernements corrompus aux mondialistes, touchent leurs parts du gâteau financier de la drogue de manière subtile et dans les plus haute sphère du trafique... Bref un monde basée sur le mensonge et la manipulation de A à Z !


  • Je serais pas étonné d’ apprendre un jour que les Ricains balançaient cette dope dans l’ eau du robinet ou autre standard de consommation pour asservir un peu plus le peuple.

     

  • Une des premières raison à cela est de supplanter le cannabis

    La THC du cannabis permet de rendre la cellule cancéreuse mortel

    Puisque le Maroc est un grand consommateur de cannabis ,comparez les statistiques sur le cancer du MAROC avec celle des autre pays vous n’allez pas être déçu

    L’acharnement des pouvoirs publics contre le cannabis est proportionnellement égal a son bénéfice thérapeutique


  • L’armement et la drogue sont les deux flux financiers les plus importants sur la planète. Ces deux commerces étant liés, la prohibition de la drogue est la clef de voûte des trafics illégaux les plus rentables.

    Dépénaliser toutes les drogues stopperait immédiatement de nombreuses organisations criminelles, des plus grosses aux plus petites, ainsi que les trafics qui mélangent le légal et l’illégal. Car c’est bien la drogue qui maintient en vie les économies parallèles qui pourrissent la société.

    Cela permettrait aussi de prendre en charge efficacement toutes les victimes d’addiction qui meurent socialement avant même de mourir physiquement ! Des études de l’INSERM ont montré que 15% de la population est concernée par les addictions. Nous ne sommes pas tous égaux face aux addictions. Certains parmi nous souffrent d’un défaut de plasticité synaptique et ne bénéficient pas de cette faculté naturelle à récréer de nouvelles connexions pour "oublier" l’expérience addictive.

    Pour la plupart d’entre nous "ne pas prendre de stupéfiants, ne pas boire, ne pas fumer" ne demande pas d’effort particulier ! Et il ne viendrait à l’idée de personne de demander à un diabétique ou à quelqu’un qui manque de défenses immunitaires de "faire un effort" pour se passer de soins ! Alors pourquoi stigmatiser les victimes d’addiction ?

    Tant que l’addiction sera considérée comme un vice ou un manque de volonté, alors les trafiquants trouveront là leur meilleur allié et pourront compter sur la prohibition pour dévaster des immeubles, des quartiers, des villes...


  • Depuis que la drogue est autorisé dans le calcul du PIB, les USA en faillite vont en avoir bigrement besoin pour se renflouer un peu au détriment de la santé mondiale et continuer financer leurs guerres pourries partout où ils mettent leurs sales pattes !
    Les USA finalement révélés comme "Le Grand Satan" ?


  • Ouais, trop coool !
    Continuez le jardinage comme çà on pourra se fumer une tite pipe d’opium et ainsi ne plus penser ni réagir aux manipulations de votre oligar-chie.


  • Il faut bien qu’ils fournissent la came à leur armée de drogués pour partir en guerre ! Il fut un temps, c’était du vin que l’on donnait aux guerriers ! Mais allez donc donner du pinard aux adeptes de Caca-Colé ?


  • Talibans -> Opium -> Musulmans -> Drogués

    C’est sans doute pour ça que Goasguen faisait référence aux jeunes musulmans drogués dans les mosquée ?

    Qu’est-ce qu’on se mare quand on regarde la matrice de l’extérieur !


  • Partout où les USA mènent une guerre on voit apparaitre une plaque tournante de la drogue pour financer ses soldats auxiliaires, les para-militaires de la région à coloniser (ouvrir les marchés au monde, tout libéraliser, et le fait de tout détruire facilite cela, comme en Irak).


  • #754991

    Longue tradition états-unienne depuis les trafics de drogue de la CIA pour financer ses opérations non officielles.


  • Ce n’est plus un secret, les Talibans s’étaient mis à combattre le trafic d’opium entre 1998 et 2001 dans le cadre de l’entente qu’ils ont passé avec les Chinois et les Iraniens.
    Opium qui était totalement inconnu dans la zone avec 1979 et qui a été utilisé pour affaiblir l’armée soviétique par la dépendance et financer la contre-insurection Afghane par l’achat d’arme en héro auprès de la CIA, technique qui a permis aux Américains d’empêcher les soviétiques de prendre le contrôle du verrou d’Asie centrale et de ruiner l’URSS.
    Il y a toujours 4 avantages à relancer la production :
    - corrompre les autorités Afghane avec l’argent de la drogue pour qu’elles restent bien obéissantes
    - déstabiliser l’Iran, la Russie et le Pakistan par le bas de la société et la consommation massive
    - financer les black-ops de la CIA en se chargeant directement de l’importation dans les marchés à forte valeur ajouté aux USA et en Europe (Kosovo)
    - engraisser des mafias "amies" le long de la route de la drogue qui pourront aider les intérêts américains plus tard (Iran, Azerbaïjan, Géorgie, Turquie, Roumanie, Albanie)
    La méthode est dégeulasse, c’est une méthode judéo-saxonne mais elle marche.
    Le pavot est venimeux mais c’est une jolie fleur exactement comme la belladone...


Afficher les commentaires suivants