Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Les États-Unis négocient avec les élites russes pour évincer Poutine"

Entretien avec Eugène Fedorov

Eugène Fedorov est député à la Douma d’État et coordinateur du Mouvement de libération nationale pour la restauration de la souveraineté en Russie. Il démonte ici les mécanismes permettant de faire pression sur les hommes d’affaires et les hommes d’État en Russie. Il explique aussi la possibilité d’une industrialisation rapide et d’une croissance (en Russie, en Grèce ou ailleurs) grâce à des taux d’intérêt faibles et une extension des crédits d’investissement, dans un contexte de lutte pour une autodétermination et une souveraineté nationale.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour les russophones : le lien vers la fine équipe de Russie (le ER russe....) http://poznavatelnoe.tv/

     

  • C’est pas du Cyril Hanouna, là ...


  • Cet homme a compris beaucoup de chose. mais Pour lutter il lui faudra avoir les mêmes moyens qu’en Occident : "démocratie de façade", sociétés secrètes qui manipulent les idiots utiles, achètent les puissants, et éliminent les récalcitrants.

    A moins que la Russie décident de tout remettre dans les mains du vrai Dieu.


  • On en apprend de belles ! Poutine a vraiment du mérite, vu qu’il est à peu près seul et que les milieux d’affaires sont vendus à l’Empire...au fond, c’est toujours la même technique : infiltrer l’appareil d’état d’en face, le retourner en douceur de sorte que le président élu, même populaire au sein des masses, se retrouve à peu près à poil sur le plan législatif...
    En tout cas, les Américains sont très malins, il faut le reconnaître...

     

  • Il est intéressant et malheureux aussi d’apprendre que ça ne se passe pas si bien que ça en Russie.
    Comme il le dit, tout le problème se résume à la perte de la souveraineté. Le modèle-type de "gouvernement démocratique" issu de la révolution de 1789 avec la distribution des pouvoirs à plusieurs personnes est à remplacer par une nouvelle constitution écrite par le peuple. L’argent est à remplacer par la contribution au bien commun.

     

    • Notre constitution interdit expressément les transferts de souveraineté par l’article III de la DDHC qui stipule que la souveraineté appartient au peuple dans son ensemble à travers la nation et définit comme le rôle du président de surveiller que cela n’arrive jamais dans l’article VI (il est le garant la constitution et de l’indépendance nationale). Mais les traitres se sont assis dessus en endormant le peuple par des belles paroles et de la démagogie. Avant que Sarko fasse retirer fasse la notion retirer de la constitution, le président était passible de haute trahison en manquant à son devoir de dénoncer des traités inconstitutionnels qui spolient leur souveraineté aux Français.


    • Le rôle de Poutine comme ex agent de la KGB en ex RDA est un plus pour lui. Il faut d’abord comprendre l’histoire de Poutine, qui très jeune alla demander au KGB qu’il veut être agent pour aider son pays (l’amour de son pays des sa jeunesse). Le coeur de l’UE ou son histoire c’est l’Allemagne et comme Poutine parle très bien l’allemand et dispose des documents secrets (en allemand), il est bénéfique pour lui, car il comprend bien les enjeux et la géopolitique. En 15 au pouvoir il a transformé le système et en est devenu le pillier, le peuple ne fait pas confiance au système mais lui(Poutine) fait confiance. Cela veut dire : Ce que veut Poutine c’est exactement c’est que le peuple veut. Poutine est un big player et décide quand il le faut. Il lui manque la souveraineté de battre la monnaie et le contrat de la banque centrale russe avec la FED termine en 2016. La FED sent que Poutine ne va peut-être pas prolonger ce contrat et nationalisera la banque centrale russe, c’est pourquoi l’Otan imagine en autre des menaces de la Russie pour transférer ses matériels de guerre en Europe sous couvert de protéger ses alliés. Au cas ou Poutine nationalisera la banque centrale russe l’Otan va l’attaquer et Poutine sait tout ça, c’est pourquoi il s’est bien préparé tactiquement comme militaire. Ce qui est bien les USA ne peuvent pas gagner, et sans la guerre les 50 états(USA) vont se séparés comme l’ancien URSS. Dissolution de l’ONU et toutes ses organisations affiliées.On voit a peu pres la situation dans laquelle les USA se trouvent. Une question de vie ou de mort. Les USA veulent disparaitre avec l’UE. Il est temps que les politiciens européens se tournent vers la Russie, car l’avenir c’est avec la Russie + la Chine. L’actuel président chinois Xi Jinping est l’un des plus intelligents et instruits des présidents. Pour cela il faut aussi comprendre son histoire. Si on comprend son histoire on comprendra aussi les derniers explosions en chine qui selon les insiders serait un acte de pouvoir et de sabotage de l’ancien président chinois(+80 ans) avec des réseaux influents et allie aux USA. Vive Poutine, vive vive la Russie, vive Xi Jinping, vive la Chine et vive les peuples opprimés.


    • @Cristoph
      En voila une analyse pleine de bon sens... la clé de voute c’est bien sur la souverainté de la banque centrale russe.

      Les forces en jeu sont colossales... la cinquième collone tisse sa toile...


  • merde, toutes les raisons sont réunies pour pouvoir virer l’ambassadeur. Pourquoi est il toujours en poste à Moscou ?


  • Une souveraine intelligence, la patte manœuvrière puis cette dialectique d’anciens supérieurs de l’ex-KGB, énorme !


  • Je pensais que la russie était moins infiltré que ça. Personellement je ne pense plus qu’on puisse faire quelques chose tant le camp américain (ou israelien, rothschild, ou peu importe le nom qu’on lui donne) est supérieur. Tout s’achète, l’être humain pour son propre intérêt manipulera toujours son prochain. Quoi qu’on fasse et peu importe les batailles que la dissidence gagnera, le camp en face sera toujours supérieur tant par leur patience que par leur force.
    J’ai l’impression que le seul combat qu’on puisse gagner c’est celui de ne pas se soumettre. Donc mourir en martyr.
    J’en arrive à penser que le destin choisi par les élites est irréversible. Vaudrait peut-être mieux que mon analyse soit fausse mais je la pense assez réaliste.