Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les alimenteurs

Le sujet vous intéresse ? Visitez le site de notre partenaire :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #291476
    le 26/12/2012 par jacqueline
    Les alimenteurs

    Après avoir ramené trois fois dans l’année à ma supérette de la viande avariée au fond de la barquette, bien que la date limite de consommation ne soit pas dépassée, alors qu ’en plus de quarante ans , ça ne m’était arrivé que deux fois, j’ai renoncé à acheter de la viande en supermarché.

    J ’avais déjà commencé à préférer les produits régionaux : du fromage et de la charcuterie ( saucisses, saucisson, jambon cuit cru ) retrouvant le goûts de mon enfance quand mon grand père tuait le cochon.

    Mais le choix est un peu limité.

    Habituée à commander sur Internet, et désirant faire un stock de conserves de plats cuisinés en cas de problèmes d’approvisionnement ( réflexe survivaliste ) il était hors de question de stocker les boites qu’on trouve en supermarché, c’est immangeable, un vraie punition.. Impensable de se nourrir avec ça pendant deux ou trois semaines.

    Aussi j’ai cherché dans les produits gastronomiques régionaux de diverses régions : Alsace, Auvergne, Sud Ouest, Pays basque. J ’ai trouvé de la bonne choucroute et d’excellents cassoulets et tripes ( j’adore, c’est un plat très fin à condition de ne pas y mettre des déchets ). Mais aussi du bourguignon, des civets de sanglier, du salers aux girolles. Il faut tester et choisir.

    Ne pouvant manger uniquement des conserves, restait la viande. Les supérettes et markets en ville offrant peu de choix, la viande est mal coupée, le débit est insuffisant aussi les barquettes trainent une semaine en rayon, et ne connaissant pas de circuit court dans la région, j’ai tenté de chercher de la vente directe de viande sur Internet.

    Cette idée paru bizarre aux gens à qui j’en ai parlé.

    J ’ai trouvé un éleveur de la Creuse, qui fait abattre et fait découper sa viande et propose des packs d’agneau, de veau, de porc, de boeuf en packs de 3 , 5 et 10 kg, du poulet fermier , avec une alimentation traditionnelle, à des prix inférieurs à ceux des mes supérettes.

    Sauf pour le poulet, les prix de l’industrie sont imbattables, mais leur poulet à l’air malade, je n’en donnerais même pas à mon chien. Et le porc 8 €, sauf qu ’il n’a pas le goût de porc et qu’il est très sec.

    Entre la commande et la livraison il y a un délai de huit jours, pour planifier l’abattage et la découpe. Puis expédié en 24 h, dans un pack réfrigéré, la viande étant emballée par pièces sous vide. Un circuit plus court que la grande distribution.

    ( voir suite )


  • #291504
    le 26/12/2012 par jacqueline
    Les alimenteurs

    (suite)

    En manipulant mes sachets de viande, j’avais les doigts gelés, c’est loin d’être le cas lorsqu’on touche les barquettes au supermarché. Donc pas de souci de fraicheur.

    L ’emballage sous vide permet de prolonger la durée de conservation au congélateur, le faire à la maison avec une machine et des sacs adaptés revient assez cher. Et celà évite des manipulations de la viande avant de la congeler. La viande rend aussi moins de sang lors de la décongélation et de la cuisson.

    Puis j’ai trouvé un autre site qui n’est pas un éleveur, mais une "boucherie en gros " propose de la viande de qualité, à la pièce, avec un plus grand choix ( Salers, Angus, magrets de canard, filets de poulets, etc... ) . Le délai entre la commande et le transport est de deux jours. Leur emballage est plus technique, un domaine qui a beaucoup évolué. On est sur que la chaine du froid est respectée et c’est plus court que le système d’appro de ces supérettes. Pas de remballage non plus ! Livrée à domicile.

    Depuis deux mois, je ne mange que de la bonne viande avec une économie de 3 à 10 € par kg, selon les morceaux. Pas que des steaks, de la viande à cuisiner de quoi redécouvrir de bonnes recettes et retrouver le plaisir de cuisiner et de manger.

    Il faut juste penser à sortir sa viande 24 h avant, pour la décongélation au frigo.

    Mon stock n’est pas terminé, début janvier je vais passer de nouvelles commandes, l’expérience étant très positive, sur le plan qualité et sur le plan économique, j’ai réduit mes notes de supermarché de façon significative.

    Puis j’ai trouvé des sources locales d’approvisionnement en fruits et légumes bio.

    Voilà une façon d’échapper à la malbouffe et faire face à une rupture d’approvisionnement momentanée.

     

    • #291803
      le 26/12/2012 par sulayman
      Les alimenteurs

      perso j’ai pas plus confiance en internet,du coup je vais régulièrement chez les paysans du coin (qui entre nous sont ravis de vendre directement au consommateur vu que c’est du net d’impôts et charges)
      De plus,étant musulman et n’ayant une confiance que très limitée dans les divers labels "halal" ,j’ai toujours préféré égorger ma viande moi même.
      Pour te donner une idée de la différence de prix,je paye,pour ce qui est de l’agneau/mouton 2.5 euro le kilo de viande sur patte,soit 100 E pour un agneau de 40 kg qui une fois vidé et dépecé et vidé donne environ 25 kg de viande,donc 4 euro le kilo environ....pour une viande qu’on trouve dans le commerce halal entre 8 et 10 E le kilo (selon les morceaux choisis),à savoir que tuer la bête,la dépecer,la vider et la débiter en quartier me prend une bonne demi heure,maxi 3/4 d’heure.....donc économique,saint et peu de temps à y consacrer.
      Pour le poulet,mon "paysan attitré" les vends à la pièce mais l’économie est aussi du même ordre...environ du simple au double avec le commerce.
      Pour le veau c’est un peu plus compliquer,là,pas le choix,je passe par un abattoir et on s’y met à 4/5 personnes (foyers) parce que sinon il faut vraiment un méga congel pour stocker toute la viande mais là aussi,le kilo nous reviens à 5/6 euros.
      Donc manger sain ne revient pas vraiment + cher,au contraire,à condition d’avoir une relation de confiance avec les paysans au niveau de l’alimentation de ces animaux,mais bon,faut quand même savoir que tuer le mouton ou le poulet chez le paysan comme je le fait est considéré comme illégal,à savoir que se faire chopper avec une carcasse de mouton qui n’est pas estampillé des abattoirs vous vaut une amende de 800 E,mais je me suis encore jamais fait gauler^^
      une demi journée par mois me suffit pour tout ça et ça me fait un budget "viande" mensuel entre 120 et 180 Euros pour une famille de 6 personnes,à savoir qu’en je file toujours aussi un peu à mes parents donc on peut presque compter 8 personnes.
      j’ai la chance aussi d’habiter en Alsace où l’herbe verte et le maïs bio ne manquent pas donc on trouve des cheptels encore relativement sains.....pour combien de temps encore....Dieu seul sait ^^


    • #291867
      le 26/12/2012 par Hugo
      Les alimenteurs

      Hello,

      merci pour ce post trés intéressant, depuis deux ou trois ans je ne mange plus du tout dans les fast-food et j’essaie de ne plus prendre que de la viande bio ou d’aller au marché mais meme avec ca je me suis rendu compte qu’on pouvait toujours manger de la merde (les companies arrivent toujours a tricher avec les labels, surtout en Angleterre ou je vis...).

      Je vais essayer de suivre votre exemple mais j’ai un a priori negatif avec la congelation.... a tort ou a raison ??


    • #292379
      le 27/12/2012 par sulayman
      Les alimenteurs

      Pour répondre à Hugo sur la congélation,bien que ce n’est que mon avis et que cela n’a rien de "scientifique",je dirait que la congélation n’a rien de particulièrement mauvais,par contre il faut savoir une chose très importante,la viande qui est vendu comme "fraiche" dans les super marchés voir même sur des étals de marché ne sortent pas directement des abattoirs mais sort de congélateurs,donc quand tu l’achète "fraiche" et que tu la congèle après,elle en est déjà à sa 2° congélation et ça s’est déjà beaucoup moins bon.Comme dit dans le reportage,la traçabilité dans le domaine de la viande est plutôt opaque,mais je sais de sources sures que les carcasses,quand elles sortent de l’abattoir sont pour ce qui est des bœuf/vache coupé en 2 et directement congelé avant même d’arriver en boucherie où elle sera dégelée et débité en morceaux,donc la congeler après l’avoir ramené chez toi sera au moins sa 2° congélation.


  • #291513
    le 26/12/2012 par Mimi
    Les alimenteurs

    USDA, FDA, EPA ... n’en n’ont que faire de la santé et de la sécurité des consommateurs, c’est le dernier de leur soucis et tous ce qui les intéresse c’est les millions de pq dol qu’ils peuvent se mettre dans les poches. Ils bossent directement avec l’industrie de la viande et valident des recherches sur les risques sur la santé complètement trafiquées. En plus de leur ignoble cruauté envers les animaux et la nature, l’industrie de la viande, des produits laitiers, oeuf est la plus pollueuse au monde, plus n’oublions pas toutes les tonnes d’hormones et antibiotics et autres poisons synthétiques qu’ils injectent délibérément et en toute conscience dans leur produits, qui sont la cause de nombreux cancers et diverses maladies. Le mieux est de jamais rien manger de toutes leur merdes.


  • #291583
    le 26/12/2012 par rmoreau@laposte.net
    Les alimenteurs

    Au fond je sais déjà tout ça, mais la piqûre de rappel reste cinglante. Ces fous furieux de l’agro-alimentaire sont des criminels. J’aimerais attirer l’attention des camarades sur un détail qui m’a frappé : lorsque le reportage s’attarde sur le fermier traditionnel, on voit celui-ci préparer des poulets. On assiste donc à l’abbatage... Le poulet est EGORGÉ. Donc les commentaires sur le halal qui serait soi-disant barbare, c’est et ça restera éternellement de la manipulation (pour ne pas dire de la merde), on voit très bien de quel côté se trouve la folie. Je tiens à ajouter que les méthodes modernes et pseudo-"humaniste" (j’adore ce mot absurde) "d’etourdissement" ont un coût qui doit être supporté par l’éleveur et qui nécessite un matériel qui contribue à l’étrangler financièrement tout à fait inutilement. Sur ce, bonne fête à tous.


  • #291736
    le 26/12/2012 par joelameche
    Les alimenteurs

    Pour info ce documentaire s’appelle Food. INC


  • #291770
    le 26/12/2012 par sulayman
    Les alimenteurs

    Ça fait froid dans le dos !!!!
    De quoi motiver les indécis à se lancer dans les projets de BAD ou des villages musulmans (qu’ils soit adepte de Pietro ou du scheick Imran Hossein) avant de finir à l’hôpital voir à la morgue suite à cette alimentation suicidaire car croire que ce phénomène n’a lieu qu’aux états unis serais vraiment se bercer de douces illusions,on est,en Europe,juste derrière,pour ne pas dire au même stade qu’eux....n’a t on jamais entendu parler nous aussi d’intoxications alimentaire dans les fast-food,d’engrais et pesticides utilisés à outrance....etc
    Il est vraiment plus que temps de reprendre en main notre alimentation,tout comme notre mode de vie en général d’ailleurs !!!


  • #291774
    le 26/12/2012 par VERITE
    Les alimenteurs

    La viande c’est dégueu, mais là à voir le reportage on en ait encore plus dégouté, on a l’impression que c’est plus pour remplir des poubelles que des estomacs...Je préfère manger du bon pain bio des oeufs bio et des fruits et légumes.


  • #291865
    le 26/12/2012 par laflippe
    Les alimenteurs

    Mmmmmmmmm !!!


  • #291930
    le 27/12/2012 par pierre
    Les alimenteurs

    c’est bien dit dans le film : comme on traite les animeaux, on traite les hommes
    Einstein était végétarien, estimant que l’avenir de l’humanité passerait par l’abandon du carnivorisme
    j’ai invité Einstein dans mon commentaire pour qu’on ne m’en veuille pas trop de jeter un froid dans les foyers, à l’heure où l’on vient de faire payer, au nom de Jésus, un lourd tribu à nos compagnons sur la terre, pour satisfaire au mythe de l’opulence

    en outre, on voit bien que cette viande arrive désormais jusqu’à nous sous une forme lamentable ; preuve que la terre ne peut plus satisfaire nos exigences irrationnelles


  • #291968
    le 27/12/2012 par Montréalais
    Les alimenteurs

    J’aimerais bien demander à ces patrons de multinationale si ils mangent ce qu’ils produisent ??????


  • #292003
    le 27/12/2012 par DJL 93VIDEO
    Les alimenteurs

    Naturel contre Artificiel ... Artisanat contre Industriel ... notre guerre.

    On est en train de perdre les connaissances liés aux métiers anciens humains : agriculteur, cuisinier, ébéniste, chaudronnier, boulanger, patissier, couturier, etc ... regardez les meubles très anciens ou les vielles locomotives à vapeur, elles avaient de la gueule, non ? ... normal, il y avait des artisans avec un vrai métier ... un métier C une voie ... un métier C un chemin vers la liberté, la vérité et Dieu ... aujourd’hui on a plus de métier, on a des fonctions, on fonctionnent ... normal que l’on hait "le travail" où l’on fonctionne comme une machine ...

    Je rêve d’un monde où l’on cultive nous même nos fruits et légumes ... un ferme où on élèvent (vers le haut) des animaux pour nous donner des oeufs, du lait et parfois, un peu de viande quand les dieux de la chasse sont contre toi ...

    Je rêve d’un monde où chacun fabrique sa propre maison avec l’aide des autres humains.

    Je rêve d’un monde où l’on fabrique soi-même des vetements qui durent une vie.

    Je rêve d’un monde où l’on vit où les animaux sauvages viennent à nous au lieu de nous fuire comme aujourd’hui ... je rêve où l’on vit en commune-union avec la faune, la flore et les éléments ...

    Je rêve oui, je rêve car je sais que la vie est un rêve dont le réveil se fait à la mort.


  • #292022
    le 27/12/2012 par Laurent
    Les alimenteurs

    Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra dans les lieux inaccessibles de l’industrie agro-alimentaire - dans son documentaire, nous voyons les process industriels qui ont cours. Une industrie deshumanisée, y compris pour ceux qui y bossent, dans lequel le principe de vie est totalement nié, tant du point de vue animal que du point du vue humain. C’est une industrie qui ne vend plus de viande ou de légume mais seulement des produits. Seul le mensonge de la publicité sauve cette industrie qui ne mérite pas de vivre.
    Ce documentaire ne comporte aucun dialogue mais ceux-ci ne sont pas nécessaires tant les images parent d’elles-même.

    http://www.youtube.com/watch?v=8TOu...


  • #292545
    le 28/12/2012 par Marie59
    Les alimenteurs

    Ceux qui n’habitent pas une trop grande ville, peuvent se renseigner auprès d’agriculteurs et fermiers dans leur proche campagne, souvent ceux-ci fournissent directement leurs produits régulièrement si on en fait la demande. Il faut encourager ce genre de marché et éviter les supermarchés. C’est ce que nous faisons, nous recevons chaque semaine un panier bio de l’agriculteur du coin. C’est quand même autre chose ! Les produits sont peut-être moins beaux mais quelle qualité et quel goût !

     

    • #295705
      le 02/01/2013 par dawadji
      Les alimenteurs

      Quand je pense que certains politiques ont fait tout un plat sur la viande hallal (mais pas sur la cacher comme par hasard..) et ont fait les scandalisés sur le Quick halal, ils ont vu dans le Quick Halal le mot Halal au lieu de voir dans le Quick l’origine de la viande... ils is’intéressent au contenant au lieu de intéresser au contenu Comme souvent d’ailleurs.... Alain Soral avait raison..(En citant Otto Wininger) les femmes quand elles font de la politique finissent toujours pas faire de l’épicerie..
      Pour ma part, je mange au maximum 3 fois par mois de la viande (ovin,bovin, volaille) et ce depuis que j’ai vu un documentaire comme celui-ci il y a 3 ans


    • #295876
      le 03/01/2013 par Lindia-song
      Les alimenteurs

      Bonjour Dawadji, je suis très touché par ta dernière remarque : je ne suis pas végétarien non plus mais en approche beaucoup, par la simple considération de la souffrance des animaux, et les dernières recherches comportementales nous apprennent déjà à quel point ils sont doués de sensibilité, voire d’une certaine intelligence.

      A part quelques tranches de jambon (on reste Gaulois hein !), je crois que ça fait un paquet de temps que je n’ai pas mangé un morceau de nos amis à quatre (ou à deux) pattes. Pour l’instant, je n’ai pas rayé les poissons de la carte mais ne désespère pas d’y parvenir, dans une certaine mesure. Evidemment plus question déjà d’ingurgiter des sushis, et faut pas me causer de foie gras, ça me rend presque hystérique....Désolé pour les amateurs de la cuisine frran-çaise !

      J’espère que les gens auront de moins en moins envie d’être responsables de ce massacre inouï ! Pour l’instant, hélas ! c’est plutôt dans le sens inverse, la consommation de viande étant un prétendu facteur de l’élévation du nîveau de vie.
      Il y a aussi le poids des habitudes et des traditions. A cet égard, faut pas oublier quand même, le changement d’échelle.
      D’accord nos aïeux n’étaient pas végétariens mais la répugnante boucherie industrielle, n’a strictement rien à voir avec les quelques veaux, vaches, cochons qui finissaient à la marmîte, et je ne parle même pas de tous les déséquilibres agricoles, engendrés à l’échelle mondiale, parce que presque tout le monde veut bouffer son bifteck à midi !

      Il y a aussi toutes les questions de carences alimentaires à régler, tout ne se fera en quelques années mais chacun peut y réfléchir, et tenter l’expérience. Bravo à toi, en tout cas, continuons le combat ! C’est très sympa. de pouvoir échanger à ce sujet, sur E&R.


  • #308358
    le 20/01/2013 par damien
    Les alimenteurs

    Bah dite donc, si on doit faire un marché commun avec eux :
    http://www.lalibre.be/economie/actu...

    La situation est moins pire ici, mais bon nos élites n’hésiterons pas à pousser dans cette direction.

    L’européen est plus rétif mais il a pas le choix de se casser au fin fond du Montana, les situations se valent presque en fait


Afficher les commentaires suivants