Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les banques spéculent aussi sur les récoltes

Alors que la famine fait rage en Afrique, le G20 s’est réuni le 23 juin dernier pour tenter d’organiser la spéculation sur les marchés agricoles, c’est-à-dire pour y permettre des profits, juge Jean-Pierre Alliot.

Douze millions de personnes touchées par la sécheresse et la famine en Afrique, dans les pays de la Corne, Somalie, Kenya, Djibouti, Ouganda et Soudan. La FAO, l’organisation de l’ONU chargée de l’alimentation et de l’agriculture a réclamé, le 20 juin, cent vingt millions de dollars supplémentaires pour leur venir en aide.

L’urgence est indéniable et la tragédie est d’autant plus révoltante qu’une question se pose : combien de ces millions alimenteront la spéculation ? Car nous n’avons plus seulement affaire aux circuits locaux de corruption par lesquels les autorités et mafias locales détournent une partie de l’aide internationale. Depuis quelques années, la spéculation sur les produits agricoles a atteint des proportions qui provoquent la panique dans les sommets des États les plus puissants de la planète.

Pour favoriser le commerce international, les institutions de la finance et de l’assurance ont créé des instruments financiers, les dérivés de matières premières. À l’origine ce n’étaient que des instruments de couverture contre le risque. Ils sont devenus progressivement des instruments de placement financier, qui s’achètent et se vendent.

Les volumes de transactions qu’ils provoquent ont pris une importance qui dépasse sans doute bien des prévisions. Et le plus grave, c’est qu’ils sont de plus en plus souvent déconnectés des échanges réels de matières premières. À la bourse de Chicago, il s’échange chaque année sur les marchés dérivés l’équivalent de quarante six fois la production annuelle mondiale de blé.

Lire la suite de l’article : Marianne2.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ils veulent "moraliser la finance" ? Et bien c’est simple, qu’ils commencent donc par interdire les produits dérivés qui ne seraient pas adossés à un produit physique. Et la spéculation s’arrêterait net ou en serait très, très fortement diminuée...


  • #34303

    Qui poursuivra les banques spéculatives pour crimes contre l’humanité ? Nous savons tous que ces banques d’affaires qui programment et organisent la famine sur terre appartiennent tous à ces terroristes d’ islamistes... n’est-ce pas ?


  • Comme dit Jovanovic (même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit) : "vous avez là les causes de la prochaine révolution"

     

    • #34399
      le 31/07/2011 par Raphaël Kaliyuga
      Les banques spéculent aussi sur les récoltes

      Exactement, et ces révolutions qui couvent, puisqu’une grande partie de la population ne pourra pas suivre l’augmentation perpétuelle du niveau de vie, n’annonce rien de bon en réalité. Je vois déjà d’ici les hypocrites (type Copé : je ne sais pas pourquoi, c’est peut-être celui que je hais le plus) nous sortir leur petite rhétorique :
      "Mes chers concitoyens, vous êtes mécontents, et nous le comprenons. La révolution est en marche. Face à des problèmes globaux il faut des solutions globales... blablabla... régulation... blablabla... nouvel ordre mondial... blablabla...fmi... blablabla... l’égalité la laïcité... blabla... mon cul sur la commode"... Et étant donné le niveau absolument médiocre de nos écolos, nos gauchos, nos drauchos, nos indignés décérébrés, je sens que la mayonnaise risque de prendre assez vite.
      Quelque chose me dit que les mondialistes vont gagner de précieux points les mois prochains.
      Oui, quelque chose me dit que l’opinion est fin prête à donner les clés du poulailler aux renards.
      Quelque chose me dit enfin, qu’on risque de se prendre une belle quenelle de 880.


    • #34434
      le 31/07/2011 par Le Recours à la Terre
      Les banques spéculent aussi sur les récoltes

      Entendu ce soir sur France (dés)Info :
      .
      Il y a eu ce samedi des manifestations monstres en Israël pour réclamer une hausse du pouvoir d’achat et un système social plus juste.
      .
      Outre le fait qu’il soit dégueulasse que des gens qui vivent sur des terres qu’ils ont volé et sur lesquelles ils ont arraché les vergers palestiniens, ça montre bien que partout on rencontre les mêmes problèmes à plus ou moins grande échelle ... même chez les élus.