Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les grands patrons rejoignent Hamon sur le revenu universel

Si les tauliers sont d’accord, il va falloir se méfier

Défendu par Benoit Hamon, le revenu universel, idée la plus novatrice (et destructrice pour son initiateur) de la campagne électorale en cours, l’est aussi par Richard Bielle, patron de CFAO, qui réalise 3,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en Afrique et Bernard Bourigeaud, le fondateur d’Atos (12 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

 

Sans être candidats à rien, ces deux personnalités du business dans un petit livre décapant (Le projet qu’aucun candidat ne proposera, éd. France Up !) défendent un « revenu de base de 500 euros par mois pour tous » qu’ils chiffrent à 295 milliards d’euros, alors que la nouvelle copie édulcorée de Benoit Hamon a ramené le coût du dispositif à 35 milliards. Le désastre de la campagne du candidat PS et la façon dont il a dévitalisé son idée ont décrédibilisé le revenu universel.

 

« Pas idiot » selon Henri de Castries

Et ce au moment même où cette proposition, sur lequel les économistes débattent depuis des siècles, est en train de faire une percée dans le « cercle de la raison », celui des grands patrons. Henri de Castries, ex-patron d’Axa et soutien du candidat François Fillon a basculé fin janvier dernier lors d’une conférence Coface en déclarant :

« Beaucoup de gens ricanent devant l’idée du revenu universel. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Cette idée n’est pas idiote d’instaurer des systèmes où les droits vont avec les individus et pas avec les statuts des personnes elles-mêmes. Dans cette société qui se transforme, il faut diminuer l’inquiétude des concitoyens, et imaginer de nouveaux systèmes de protection pour l’individu et pas pour leurs statuts. »

Lire la suite de l’article sur challenges.fr

Le Système veut-il détruire la valeur travail
comme il a détruit les valeurs de droite ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Revenu universel, armée de pauvres subventionnée ou coup de pouce social ? Lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui bah les mecs ça les arranges bien, car si le revenu universel touche tout le monde, le gars qui aurait du etre embauché a 1800€ brut le sera par l’employeur a 1200€

    Oui vous comprenez monsieur, avec le revenu universel de 500€ en + de votre salaire vous gagnerez en tout 1800€
    Alors c’est qui l’patron ?


  • Le revenu universel est très cohérent avec la vision des grands patrons, grands groupes et lobbys..tirer les salaires toujours plus vers le bas, se débarrasser des contraintes de licenciement et enfin remplacer l’humain par le robot en toute bonne conscience puisque les "nouveaux assistés" seront assurés d’une poignée de grains pour survivre avec la possibilité de mendier quelques heures de travail au prix du marché revu sans cesse à la baisse.. L’offre et la demande fixant chaque jour un cours inversement proportionnel à l’afflux de chômeurs concurrencés par une main d’oeuvre d’importation au coût le plus bas.

     

    • S’agit-il de tirer les salaires vers le bas ou de rendre tous les citoyens dépendants de l’Etat ? Je penche pour la deuxième solution, mais la connivence entre l’Etat et les grands patrons n’est plus à démontrer...


  • Aujourd’hui dans les faits, le RSA est de 470€, 220€ d’alloc logement et cmu.
    Bouffe gratos, restos du coeur+secours pop&cathos... etc

    C’est le socle minimal en dehors de toute autre aide.
    Donc dire qu’un revenu universel est irréaliste alors qu’il est déjà là où dire qu’il coutera tant alors qu’il est déjà là ou dire que c’est de l’idéologie populiste alors qu’il est déjà là....

    Bref encore un beau déni du réel.

    Pascal
    Ancien artisan en demande du RSA depuis deux mois.

     

    • #1693141

      Aujourd’hui des gens refusent des boulots parce qu’ils gagnent pareil plus avec les allocations chômage.
      L’idée du revenu de base, c’est qu’on gagnerait forcément plus en bossant qu’en chômant.

      Par exemple, moi étudiant + cumulant un boulot à temps partiel je gagnerais plus que vous.


    • Entierement d’accord avec vous...


    • attention a priori y aurait plus de salaire minimum garanti...t’aurai ru 500 euros plus un salaire aligne sur le bengladesh genre 200 euros soit 700 euros par mois en etant salarie bas echelle. apres faudra voir si le patronat continuera a faire venir des immigres pour peser sur les salaires a la baisse ou acceptera d’augmenter les salaires pour retenir des "bons " salaries ,des salaries comeptents efficaces.


  • #1693067

    Du pain = revenu universel.

    Des jeux = Télé.

    Du Pain et des Jeux. Rien n’a changé en 2000 ans.

    Renseignez vous pour savoir ce que sont devenus les gens qui avaient du pain et des jeux dans l’histoire.

     

  • Cela me donne l’occasion d’en remettre une couche :
    Le "revenu universel" est tout à fait compatible avec le capitalisme international car il créé une catégorie de personne incapable de revendiquer quoi que ce soit car "subventionnée" et donc inconsciemment consciente (il n’y a pas de contradiction) d’être "rémunérée" pour un "travail" non effectué et donc psychologiquement dans une position "d’esclave"...
    Créant, parmi les personnes travaillant véritablement, une frustration légitime pouvant les amener soit à se tourner volontairement vers le "R.U." (quitte à gagner peu, autant ne rien foutre) soit à créer une division encore plus radicale dans la société (alimentant le chaos) !
    Je persiste et signe "Arbeit macht frei" veut dire prolétairement parlant : je ne doit rien à personne et je vous emmerde (le salaire étant un dû et non une faveur) !
    Le revenu universel est une mesure d’enculés...

     

    • #1693153

      Je suis en accord avec votre vision du RU, mais il y a un truc qui me fait quand même sacrément tiqué dans votre commentaire : que faites-vous du lien de subordination ?

      Le salariat n’est certainement pas une liberté. Un salarié est non seulement légalement soumis aux ordres de son employeur dans l’entreprise, mais dépend également de lui pour subvenir à ses besoins en dehors, avec la menace du chômage notamment. En clair, le salarié doit (au moins en théorie) obéissance et soumission à son patron pour l’emploi qu’il lui fournit.


    • #1693233

      @Robert... Exact ! Et c’est pour ça que le système met tout en oeuvre depuis des années pour détruire les indépendants.


    • En bref : ouvrier, 55 ans, 35 ans de boulot dans les entreprises de 5 à 25 salariés...
      Le salarié soumis à son patron, c’est votre vision du salariat.
      Le patron dépendant de ses employés, c’est ma vision.
      En réalité, c’est un peu des deux... seulement, il faut porter ses couilles !
      Quand je parle de patronat, je désigne le propriétaire de son outil de production donc responsable devant les banques de la santé de son entreprise et généralement sur ses biens propres.
      Comme dirait Soral : le petit patron et l’employé sont liés par des intérêts communs...


    • #1693308

      @Ursus
      Vous pensez être le seul à bosser ici ?
      J’ai bossé pour plusieurs petits patrons dans ma vie professionnelle, et mes conclusions personnelles sont :
      1/ bien se garder de faire des généralités sur les petits patrons, en bien ou en mal
      2/ le petit patron reste un patron malgré tout

      Quoi qu’en dise Soral, salariés et petits patrons peuvent certes avoir des intérêts communs, mais ils ont aussi des intérêts divergents. Le lien de subordination est inscrit dans la loi, le chômage de masse est une réalité, et la taille des couilles n’y change pas grand chose.


  • Big brother n’est plus très loin....

    Avec le RU, on pourra contrôler ce que le bon peuple devra consommer. Tu ajoutes le puçage ( cher à Attali ) et la fin de la monnaie fiduciaire espérée par les banques.
    Et voilà, nous sommes dans la pire dictature de l’histoire...A faire passer Hitler et Staline pour des enfants de coeur ...

    Question subsidiaire:Qui sera ( ou seront) le plus grand bénéficiaire de tout ça ?...

     

    • #1693158

      Si ce peuple se dit " élu " ...c’est tout de même pas pour rien , nan ! ( rappel : 1à 2% de la population , pour remettre les choses en face !) .


    • Ce qui contrôle tes dépenses c’est le moyen de paiement, pas le mode de revenu.

      Actuellement l’obtention de la moindre aide sociale nécessite un contrôle total des ressources et avoirs.
      Si le RU est un droit inconditionnel, il ne doit pas être utile de contrôler les situations financières des individus pour son attribution.


  • #1693134

    500 euros ou le prix d’un loyer moyen en province.
    500 euros ou le prix d’une couronne dentaire s’il reste une forme de sécurité sociale.
    500 euros ou le prix d’une semaine de vacances à Dunkerque.
    On va aller loin avec çà !

     

    • ca depend. y a deja des formes de "colocation" ou des etangers se regroupent pour mettre ne commun leurs ressources et se payer un logement. 4*500 euros ca fait 1000 euros pour le logement et 1000 euros pour nourrir 4 personnes pendant 1 mois : en province ca peut le faire. 500 euros d’assure et tu te mets a ton compte pour gagner plus,ca peut le faire aussi. apres fo voir la secu toussa... pour moi je suis pour mais faut au minimum etre vigilant parce que le grand patronat on le connait. apres fo vraiment tout liberaliser, exemple de numerus clausus,genre jeanne calment qui avec ses 500 euros par moi,hebergee par ses enfants commence sa medecine a 70 ans,la termine a 80 et exerce dans son village jusqu’a 103 ans...


  • #1693140

    Ce n’est pas sur des baisses de salaires que lorgnent les grands patrons qui ont déjà délocalisé leur fabrication dans des pays ou la mains d’oeuvre est bon marché mais plutôt sur une cagnotte que les consommateurs vont pouvoir dépenser en achetant leurs produits.
    Le RU est le moyen de relancer une consommation déclinante.


  • Du pain et des jeux, la décadence atteint bientôt des sommets...Les grands patrons eux-mêmes n’ont plus rien à faire du travail(qui est un coût pour eux, facile à se débarrasser), tout ce qui compte c’est le profit et donc la consommation... c’est dire à quelle point de dégénérescence est arrivée la société marchande...
    Les petits patrons et les travailleurs tiennent un tout autre discours, car eux connaissent le travail...


  • Ces fumiers disent "universel" pour ne pas dire "mondialiste" alors que ce revenu devrait s’appeler "du nivellement". Mais un jour ou l’autre ça leur reviendra en pleine gueule, quand les piques ressortiront. Dieu nous prête vie pour voir ça. Je souhaite faire partie de 2 groupes de nettoyage, politico-bancaire si possible mais surtout médias.


  • Les loups qui se déguisent en berger . "C’est moi qui suis Guillot berger de ce troupeau" .


  • Harmon n’a jamais cessé d’être le jeune scout en culottes courtes à qui les autres piquent les billes et qui dit "c’est pas du jeu".
    Il a rêvé qu’il serait roi alors qu’on lui file au mieux un strapontin s’il reste sage.


  • #1693261

    Le RU est une arnaque, ou plutôt de la vaseline. Peu ou prou ce sera les minima sociaux déjà existant et surtout cela servira à faire balancier (médiatiquement parlant, car dans les faits...) avec la vraie dérégulation et les licenciements facilités.
    Ce sera brodé sur le thème du donnant-donnant... piège à cons comme le primes au mérite, à l’intéressement, etc...


  • Le revenu universel ou "comment donner les moyens à l’état de vous mettre à la rue en 2 secondes le jour où vous regardez un DVD de Dieudonné de trop" (la Marque de la Bête, la monnaie virtuelle, tout ça, tout ça.)


  • #1693291

    De toute façon, il faudra bien changer les mentalités et notre système de vie. Ce revenu universel n’est pas la solution, mais il y aura de moins en moins de travail à cause de l’automatisation et de la robotisation, et à cause de la démographie galopante sur la planète. C’est un fait...Certains n’en ont pas encore conscience mais c’est inéluctable... et il faudra bien nous en sortir d’une manière ou d’une autre. La socialisation des bénéfices ? Le partage du travail ? Je suis ouvert à toutes les idées.


  • #1693295

    C est surement loin d être la vision de tous les grands patrons. Votre généralisation est décevante. Le système actuel ne fait que surproduire. C’est écologiquement une aberration. Le plein-emploi est une utopie et n’est pas souhaitable. Protéger la nature et continuer de produire autant ne vont pas ensemble. Le revenu universel est une bonne mesure.


  • Les détracteurs du revenu universel méconnaissent la nature humaine car leur principal objection consiste à dire que ce revenu universel va rémunérer des fainéants. Rien n’est plus faux : des millions de Français souhaitent travailler mais ne le peuvent pas car les activités qu’ils souhaitent exercer ne sont actuellement pas rémunérées. Le RU les rémunéreraient. En revanche, le montant d’un revenu universel digne de ce nom ne doit pas être inférieur à 800 €.


  • #1693318

    Et le droit universel au travail ?


  • Revenu Universel = Revenu pour chacun.

    Pourquoi est-ce que l’on nous gonfle sans arrêt avec les chômeurs qui percevraient le RU alors qu’ils ne sont que 10 % de ceux qui percevraient le RU.

    Le RU des chômeurs remplacerait les autres formes d’aides.
    Le RU des travailleurs et rentiers va-t-il remplacer les exonérations de cotisations sociales et les niches fiscales ou la prime pour l’emploi ?
    Le RU verra-t-il la fin de l’assurance chômage obligatoire ?
    Etc.. etc..
    Tant que l’on ne sortira pas du conflit entre "couillus/travailleurs" et "chômeurs/branleurs", le système nous maintiendra esclaves.


  • J’ai pas lu mais j’ai mon avis.
    Évidemment chez ces gens-là rien n’est gratuit il y a une idée derrière la tête.
    Mais ne croyait pas que leur intention est l’habituel la routine de la rapine de l’extorsion de la plus-value.
    Il est possible que le système soit si rapace qu’il soit menacé et menaçant pour les tenneurs et que cela exige des miettes plus conséquentes pour les autres. Afin que le système soit soutenu et ne pète pas en n’importe quoi mais en truc plus oligarchiquement plaisant.


  • Programme des mondialistes. D’ailleurs, Brzezinski prévoit dans le futur 20% de la population active et le reste 80% dans l’assistanat.


  • #1693750

    Le RU n’est pas une mesure de gauche. C’est d’abord une réforme fiscale simplificatrice fondée sur l’individualisation du système socialo-fiscal (on traite un individu de zéro à 150 ans vivant légalement en France indépendamment de son appartenance à une famille et indépendamment de sa situation vis à vis du travail) et sur la continuité entre allocation et impôt (l’allocation est un impôt négatif, toucher moins d’allocation est identique à payer plus d’impôt, quand le revenu croît l’impôt de croît pas plus vite que l’allocation ne décroît). Cette modalité est donc compatible avec un système libéral.


Commentaires suivants