Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les « oligarques » américains pèsent sur la campagne

Depuis l’apparition des comités d’action politique (PAC) en 2010, la présidentielle américaine peut être financée sans limite par des citoyens ou des entreprises.

Avec qui Paul Ryan, le colistier du candidat républicain Mitt Romney, avait-il rendez-vous le 14 août dans une chambre de l’hôtel-casino Venetian de Las Vegas ? Le secret de Polichinelle fut rapidement éventé : il s’agissait de Sheldon Adelson, propriétaire des casinos Las Vegas Sands et très généreux donateur pro-républicain dans la course à la Maison-Blanche.

Ayant promis au total 100 millions de dollars pour installer Romney à la magistrature suprême, Adelson pouvait se permettre de convoquer Ryan séance tenante, afin de jauger sur pièce le jeune parlementaire du Wisconsin. « Il y a fort à parier qu’Israël a été mis sur la table », assure un proche du magnat, Adelson exigeant des candidats auxquels il apporte son aide qu’ils se muent en farouches défenseurs de l’État hébreu. Ryan se devait d’aller prêter allégeance au roi des machines à sous dans le Nevada.

Annoncé comme particulièrement « sale » à cause du volume sans précédent de negative ads (« publicités négatives ») que depuis des mois les deux camps déversent à l’égard de leurs adversaires respectifs, le cru 2012 des présidentielles outre-Atlantique brille surtout pour l’invasion de la sphère électorale par les oligarques américains, dont les ressources illimitées pourraient bien faire basculer le scrutin en alimentant la course aux extrêmes de ce matraquage médiatique.

Lire la suite de l’article : LeFigaro.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.