Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Russie : "Free Pussy Riot" écrit avec du sang sur le lieu d’un double meurtre

Deux femmes tuées à coups de couteau ont été découvertes dans un appartement au Tatarstan, avec "Free Pussy Riot" écrit apparemment avec du sang sur un mur, a indiqué jeudi la police, une affaire dénoncée comme "une provocation" par un avocat du groupe Pussy Riot.

Les victimes, une mère de 76 ans et sa fille de 38 ans, retrouvées mortes dans leur appartement à Kazan, la capitale du Tatarstan (Volga), portaient "de nombreuses traces de blessures au couteau", a précisé le comité chargé des enquêtes dans un communiqué.

"Sur un mur de l’appartement a été découvert l’inscription ’Free Pussy Riot’, écrite apparemment avec du sang", selon la même source.

Un avocat des Pussy Riot, groupe de punk rock russe dont trois jeunes femmes ont été récemment condamnées à deux ans de camp pour une "prière" contre Vladimir Poutine, a aussitôt dénoncé une "provocation".

Lire la suite de l’article : Liberation.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ah, ah, ah, une provocation ??? Non, sans blague, y’en a marre de ces "provocations" ! Ah, ah, ah ! Enorme.


  • Ca sent un peu la provocation dans l’autre sens cette fois. Enfin bon, le tintamarre médiatique autour de toute cette affaire est sordide quoi qu’il en soit.


  • Ha ! Encore un coup de ce méchant Poutine !


  • ça devient moins drole les "chattes d’emeute" non ?elles en pensent quoi les"chiennes de garde" de deux personnes tuées au couteau ?


  • Libération pourriture de journal financé par le pire des pires sionistes : Rothschild..

     

  • Les commentaires sur le site de Libération sont exceptionnels. Tout les moutons crient au complot de l’ex-KGB qui aurait fait assassiner une mère et sa fille et peint le mur histoire de porter le discrédit sur les Pussy-Riot.

    Il n’y a pas plus parano que ceux qui ne pensent pas l’être. Et même si parfois je me dis que je pousse le bouchon avec mes théories que l’élaborent en expérience de pensée, là c’est tellement bidon que ça en devient pathétique.

    Il n’y a que deux explications raisonnables (qui ne sont peux être pas juste pour autant) :

    1/ Un taré dans un fait divers quelconque marque sa sympathie pour ces dégénérées.
    2/ Un dégénéré assassine des gens froidement en soutient pour d’autres dégénérés.

    L’option service secret est improbable, d’autant que +90% des Russes sont favorables à la peine infligé. Il n’y a que l’axe américano-sioniste qui manipule la crétinerie publique (en opposition à l’opinion publique) pour parler de "prière" anti-poutine.

    Car prière est un mot qui à un sens :

    Sens 1 Fait de prier une divinité ou un dieu [Religion].
    Sens 2 Demande, requête faite à quelqu’un.
    Sens 3 Texte qu’on lit pour prier

    Le sens 3 est à exclure. Le sens 2 n’est pas compatible vu qu’elles ont délibérément blasphémé des gestes religieux. Il ne reste que le sens 3. Étant donné leur anti-religiosité, autant dire qu’elles ne priaient pas, ou alors le Diable.

    Je suis étonné que personne ne prête plus attention aux mots utilisés pour décrire une situation. C’est le premier vecteur de tromperie. Quand on analyse la chose, ce n’est ni une prière, c’est un blasphème, ce n’est pas Punk, car aller avec une cagoule gesticuler comme un possédé et gratter une guitare n’a jamais fait un Punk pour autant, c’est un état d’esprit, là leur état d’esprit est antéchrist. Ce n’est pas contre Poutine, car c’est contre le Christ.

    Donc, quand on continue à répéter ce mot de prière, c’est déjà mettre les gens dans l’erreur. Moi je trouve que deux ans c’est souple, pour moins que ça à une époque elle auraient fini sur le bucher.

     

    • 90% des Russes tu dis ??
      C’est vraiment qu’ils ont due se sentir humilier enfin quelque chose comme ça.
      Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’ils mettent les gens dans l erreur ils font ça tout le temps et c’est carrément enrageant pour ceux qui se rendent compte que c’est de la pur manipulation
      quoi qu’il en soit c’est un meurtre abominable et les média relaient, comme toujours, des informations bidon.


  • Ou alors, il se pourrait que dans le sillage de ces nymphomanes hystériques, il y ait eu des gens aux moeurs encore plus douteuses, probablement toxicomanes au dernier degré, et que sous l’emprise de la drogue, prit d’excitation "révolutionnaire" et "subversive", ils aient massacré ces deux femmes et laissé ce message de liberté, probablement en pillant l’appartement au passage pour se payer de la dope.

    Malgré que les seuls chefs d’inculpation qui aient été retenus contre les Pussy Riot aient été l’acte de hooliganisme dans un lieu sacré, L’aberration continue de prétendre qu’elles, ces militantes de la dignité des femmes (qui sentent un peu la volaille dans leurs parties les plus intimes), ont été jeté en prison par l’arbitraire poutinien. L’embassadeur de Russie en France ne pourrait-il pas les attaquer en justice pour diffamation ?


  • http://rt.com/news/pussy-murder-kaz...

    Avant qu’on ne s’excite trop, le meurtrier a ete trouver.