Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les services secrets allemands espionnaient pour le compte des États-Unis

Selon Spiegel Online, les services de renseignement allemands ont espionné des entreprises, des responsables politiques et des hauts fonctionnaires européens pour le compte de la NSA américaine.

L’agence de renseignement américaine NSA a surveillé des hommes politiques, d’affaires et fonctionnaires européens pendant plus de dix ans en utilisant les moyens techniques des services secrets allemands à leur insu, a annoncé vendredi le magazine Spiegel Online.

Selon le magazine, le Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND) a répondu favorablement à près de 40.000 demandes de la NSA de vérifier des numéros de portables et des adresses IP des personnes qu’elle surveillait. La National Security Agency a notamment collecté des données sur le groupe aérospatial EADS (Airbus), l’hélicoptériste franco-allemand Eurocopter et plusieurs fonctionnaires français.

Les responsables du BND ont remarqué vers 2008 que certaines demandes de la NSA ne correspondaient pas aux missions du BND ni à l’accord américano-allemand de lutte conjointe contre le terrorisme. Toutefois, une enquête n’a été lancée qu’en 2013. Les enquêteurs ont établi que la surveillance américaine d’environ 2.000 personnes et entreprises portait atteinte aux intérêts européens et allemands. Mais ces données n’ont pas été communiquées à la chancellerie allemande. La NSA s’est vu prier de s’abstenir à de telles actions à l’avenir.

La chancellerie a eu connaissance des faits le mois dernier, suite au lancement d’une nouvelle enquête sur les activités de la NSA sur l’initiative de plusieurs groupes parlementaires allemands.

« La chancellerie a découvert des problèmes techniques et administratifs chez le BND. Elle a ordonné de les régler sans tarder », a indiqué le porte-parole du gouvernement allemande Steffen Seibert, cité par l’agence Reuters.

Plusieurs scandales d’espionnage impliquant les États-Unis ont éclaté en Allemagne en 2013 et 2014. Il s’est avéré à l’automne 2013, suite aux révélations de l’ex-agent de la CIA Edward Snowden, que les États-Unis surveillaient la chancelière allemande Angela Merkel depuis 2002. En été 2014, deux espions américains — un agent des services de renseignement allemands (BND) et un collaborateur du ministère allemand de la Défense – ont été arrêtés en Allemagne. La chancelière fédérale Angela Merkel a douté que les Etats-Unis renoncent à espionner l’Allemagne.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qui pouvait en douter ? Voilà 70 ans que ce pays est une colonie.


  • #1170238

    Je rigole doucement ... ^^


  • L’Allemagne est à l’Europe ce que le Japon est à l’Asie et l’Arabie Saoudite au moyen orient...un pied à terre étasunien pour piloter les conflits dans ces régions.

     

  • Quand je lis ce genre d’article je me rends compte à quel point l’expression "vaincre ou mourir" prend tout son sens. A voir ce que sont devenus le Japon et l’Allemagne (pour ne citer que ces deux pays) sous la tutelle de ceux qui les ont vaincus - et à leur tête le grand gendarme du monde - je me dis qu’ils auraient mieux fait de continuer la guerre malgré sa fin tragique.
    Manger dans la main de son bourreau et faire ses quatre volontés est une humiliation pire que la mort.



  • La NSA s’est vu prier de s’abstenir à de telles actions à l’avenir.




    On est prié de ne pas rigoler


  • Ah ! et la "tata" Merkel qui n’est au courant de rien !!!! Qui pour le croire ? Il faut dire qu’elle est arrivée facilement au pouvoir en Duitsland : sans coup de pouce !


  • Depuis leur défaite militaire, les Allemands et les Japonais sont des esclaves des Américains.


  • On peut toujours critiquer les allemands pour leur obséquiosité désespérante envers les américains. Rappelons ceci : le plan Morgenthau conçu par le secrétaire au Trésor (ministre des Finances) des États-Unis Henry Morgenthau (juif), avait pour but de les empêcher de déclencher une nouvelle guerre, en divisant le territoire.

    Il se composait de trois points principaux : Allemagne divisée en deux État indépendants, un au nord et un au sud ; la Rhénanie du Nord transformée en zone internationale, protégée par l’armée britannique, et territoires cédés aux voisins de l’Allemagne : la Sarre à la France, la Silésie à la Pologne et la Prusse-Orientale partagée entre la Pologne et l’Union soviétique ; toutes les industries lourdes devaient être démantelées et détruites. Il prévoyait par ailleurs un paiement par l’Allemagne de réparations aux pays vainqueurs.

    Une version allégée de ce plan, qui se limitait à transformer l’Allemagne en une nation agricole et pastorale, sans industrie, fut adoptée par le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt et le Premier ministre britannique Winston Churchill à la seconde conférence de Québec, en septembre 1944. Ce plan prévoyait notamment la stérilisation forcée et de masse des allemands Ce dernier fut d’abord réticent, mais finit par l’accepter malgré les protestations de son cabinet. Roosevelt a peu à peu révisé son opinion à propos de ce plan, qui finit par être abandonné en septembre 1946. Il fut très critiqué, en particulier par le cabinet britannique, compte tenu des effets désastreux qu’avait eu la neutralisation de l’Allemagne par le traité de Versailles de 1919. En 1947, Herbert Hoover écrit : « There is the illusion that the New Germany left after the annexations can be reduced to a ’pastoral state’. It cannot be done unless we exterminate or move 25,000,000 people out of it ».

    En 1951 les démontages d’usines et les strictes limitations de la production sont abandonnés. Franklin D. Roosevelt : « L’Allemagne n’est pas occupée dans le but d’être libérée, mais en tant que nation ennemie. Elle devra être désarmée, dénazifiée et décentralisée".

    C’est donc la survenue de la guerre froide qui a rendu nécessaire l’existence d’un état allemand vassal de l’Amérique, vitrine de la civilisation du chewing-gum et matrice de "l’Europe" actuelle, mais contre exemple des bureaucraties communistes. Les allemand ont ainsi échappés fortuitement au génocide décidé aux US.

    Donc soyons indulgents envers eux.


  • Cela confirme de plus en plus l’idée selon laquelle ABSOLUMENT TOUS les services secrets occidentaux sont des officines de la CIA.



  • les services de renseignement allemands ont espionné des entreprises, des responsables politiques et des hauts fonctionnaires européens pour le compte de la NSA américaine.



    Pour tous les abrutis qui chaque fois font endosser les problèmes de l’Europe à l’Allemagne

    Depuis 45 L’Allemagne est occupée et vassalisée entièrement par les yankees...


  • Mais puiqu’on vous dit que c’est pour lutter contre le terrorisme !!! lol


  • Parceque vous croyez qu’il etait independant depuis 39 / 45 ? L’allemagne n’est plus depuis 45 , ces une collonie americaine depuis cette date.


  • Ne jamais oublier qu’à l’instar des médias français, leurs confrères allemands roulent pour le système ...Si cette information sort maintenant, c’est pour nuire à l’Allemagne et l’isoler en Europe.


  • Peuple asservi à l’étranger, "services" à sa botte .


  • l’Allemagne est doucement priée de collaborer pour le compte des us......cela fait 70 ans qu’on culpabilise cette nation pour mieux l’étouffer ; si il y a un jour un réveil teuton, cela risque de faire mal au cul des amerloques !


Afficher les commentaires suivants