Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les soignants vont-ils résister à la menace de vaccination obligatoire décrétée par le pouvoir ?

Ils ont fait le boulot pour la chaîne de commandement Lévy-Buzyn-Véran-Delfraissy, ils ont réclamé du personnel, du budget, des lits, ils ont touché une petite prime pour avoir été au front, 24 heures sur 24 ou presque, et un an et demi plus tard, voici que le pouvoir politico-médical les oblige à se faire vacciner, le taux de vaccination parmi les soignants n’excédant pas 40 %.

 

On voit alors les relais habituels de la parole dominante mettre la pression sur les professionnels et sur le grand public, comme le montre cette page stupéfiante du Figaro :

On rappelle, à toutes fins utiles, qu’un sondage est en général réalisé sur 1 000 personnes, grand maximum, censées représenter, par âge, sexe et catégorie professionnelle, la France entière. Autant dire que la marge d’erreur est immense et que les questions peuvent être orientées, sans oublier le traitement final de la data brute.

Bref, le moyen par lequel nos amis oligarques tentent de nous piquer de force, après la promesse bidon de lendemains qui chantent, l’amadouement démagogique et la menace de brutalités, c’est de passer par les soignants, qui ne sont pas tous macrono-compatibles, ou néolibéralo-compatibles, loin de là. En effet, les soignants, ceux d’en bas, ne sont pas idiots, ils savent très bien à qui ils doivent la dégradation continue, programmée, de leur outil de travail (l’hôpital) : à la collusion entre le pouvoir politique et les grands acteurs économiques de la santé privée, soit les multinationales pharmaceutiques et les grands groupes d’assurances qui tiennent entre autres le parc des cliniques privées.

Sans même parler de corruption, puisqu’il s’agit d’une communauté naturelle d’intérêts – briser l’hôpital public pour ouvrir le marché de la santé aux grands prédateurs privés –, on voit aujourd’hui, de manière évidente, là où le Système veut en venir : au diable les soins, vive le vaccin et les profits gigantesques qu’il draine. Bancel & Bourla sont devenus milliardaires sur le dos de populations apeurées qui n’ont pas choisi leur mode de défense, puisque le soin initial a été interdit, à dessein, par les responsables politiques. Les Pr Raoult et McCullough l’ont démontré.

 

 

 

Et pendant que les pires larbins de l’oligarchie menacent les Français des pires violences s’ils ne vont pas se faire piquer par la paire Bancel & Bourla, Macron reçoit le PDG de JP Morgan, Jamie Dimon, dit « le roi de Wall Street ». Un Jamie attiré par la chair fraîche d’une France fraîchement équarrie !

 

 

Il s’agit de faire de Paris une place financière d’envergure, et de profiter de l’afflux de financiers dégagés de la City. Financiariser l’économie, on sait ce que ça signifie : vendre la France par morceaux (les meilleurs, les autres restant à la charge de l’État) aux plus offrants, avec une grosse commission pour les banques d’affaires qui règlent les deals (Rothschild, Lazard), sans oublier la rétrocommission politique, évidemment. Le dossier Alstom en est la preuve.

Pour ceux qui seraient choqués, le pauvre Emmanuel Lechypre n’est qu’un sous-fifre, qui sera dégagé lors du prochain remaniement médiatico-politique. Il aura fait le sale boulot, puis il sera balancé aux oubliettes, sauf que les réseaux sociaux, la nouvelle opinion, n’oubliera pas. Et on peut être sûrs que le Système, une fois que Lechypre sera à poil dans la rue, ne se jettera pas à son secours.

 

De gré ou de force ? À l’approche des vacances d’été, et alors que le gouvernement scrute la progression du variant Delta, les Français penchent de plus en plus pour une vaccination obligatoire. C’est ce que montre un sondage Odoxa-Backbone Consulting, réalisé pour Le Figaro et France Info. Concernant le personnel soignant, l’opinion est largement majoritaire : 72 % des Français demandent une vaccination obligatoire. Au plus proche des malades, les soignants non vaccinés sont perçus comme un risque majeur de contamination. Le ministre de la Santé Olivier Véran, mardi 29 juin sur France Info, a fixé une limite d’ici la fin de l’été : si la vaccination des soignants était insuffisante, « nous irons vers une vaccination obligatoire » en septembre. (Le Figaro)

La Haute Autorité de santé, un des nombreux machins complètement bidon de la gouvernance politico-médicale, où le pouvoir profond case ses incompétents, sauf en matière de servilité, vient donc de décider que les soignants se feront vacciner. C’est le moment, pour les infirmiers et infirmières, de descendre dans la rue ou d’avertir la population, par tous les moyens, de ce que les dirigeants du Système trament. S’ils ne le font pas, il ne leur restera rien.

On compte sur les soignants rebelles, car comme d’habitude, les journalistes ne feront pas leur travail d’examen critique des politiques : pour preuve ce petit jeu entre Attal & Martichoux :

 

 

Le mignon bien en cour compte évidemment sur la fracture vaccinés/non-vaccinés pour que les premiers fassent pression sur les seconds, histoire de transformer les vaccinés en policiers de la pensée, et de la santé. Manipuler les flippés pour faire flipper les non-flippés, bien vu, les oligarques !

La dictature en marche, sur E&R :

 






Alerter

208 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il faudra fourbir les armes ou soit tomber le froc avec une prime initiation à la fistinière..
    - Au choix camarades !!! ...

     

    Répondre à ce message

  • Zombies de tous pays allez vite vous faire inoculer pour la futur festive Walking Dead !

     

    Répondre à ce message

  • Je pense que ça faisait, de toutes façons, partie de leur plan dés le départ : vaccination obligatoire pour le personnel des hôpitaux par exemple signifie de trés nombreux soignants qui partiront totalement en vrille niveau santé dans les 3 ans qui viennent et en parallèle de nombreux soignants qui démissionneront pour ne pas être vaccinés. Donc au final un système hospitalier encore plus affaibli niveau personnel ce qui mettra encore plus la panique générale au prochain mutant virulent et donc, par là, motivera une pseudo-nécessité absolue d’encore plus de mesures coercitives pour tous. Et en plus offrira une place de plus en plus grande aux prédateurs de la santé-business qui arrivent

     

    Répondre à ce message

  • #2757282

    Nous vivons un remake de la fin du XIXe et début du XXe siècle avec la "brigade des empoisonnés volontaires" (documentaire qui vient de passer sur arte). Raoult pourrait être le nouveau Dr Harvey Wiley.
    La corruption à l’époque est la même qu’aujourd’hui chez nous.
    La soumission des élus aux industriels interpelle.

     

    Répondre à ce message

  • Où sont les féministes avec leur slogan : " notre corps nous appartient" ?

    Une spécificité à prendre en compte : dans le milieu hospitalier, il y a une sur-représentation féminine et les femmes en générale n’aiment pas s’opposer à l’autorité et à se mettre en dehors du groupe. Une sociabilité, une prudence et un instinct grégaire de préservation plus fort que chez les mâles. En revanche, touchez à leur progéniture et elles deviennent très méchantes. Mesdames, dans ce délire vaccinatoire, n’oubliez pas qu’après les soignants, viendra le tour de vos enfants ! N’oubliez pas que même vos enfants depuis plusieurs mois doivent désormais porter la "muselière" !

     

    Répondre à ce message

  • Pourrait-on faire un dossier béton avec tous les articles de presses, infos, études, arguments, etc… sur l’inutilité, l’inefficacité et la nocivité des vaccins en générale et celui du covid en particulier ?
    il faudrait vite penser à s’organiser en réseau avec des médecins de la résistance pour se procurer de vrai laisser passer sans avoir eu la dose. La seringue pourrait se vider dans l’évier par exemple. Et hop un joli tampon !

     

    Répondre à ce message

  • quittez votre poste et travaillez en interim .
    Vous ne travaillerez plus que deux jours par semaines mais vous pourrez leur demander troie fois plus de paye , ne vous gener pas , traiter les comme ils vous traites eux et enfoutez vous du reste c’est leurs problemes .
    Je l’ai vu cela marche car j’etait 4 mois a l’hopital .

     

    Répondre à ce message

  • Des rats de laboratoires, voila ce que l’on est si on se fait vacciner avec des vaccins expérimentaux !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2757734

    Je viens de lire tous les postes. Souvent c’est intéressant avec de bons témoignages.

    Je tenais à souligner auprès des " soignants" fréquentant le site que personne ne les accable personnellement.

    Ma théorie est que la conclusion du Ségur avec + 180 €/mois février 2020 soit 1 mois avant le confinement...

    Et que votre rejet de certains collègues se comportant en petit garde-rouge il faut aussi l’accepter de la part des non soignants.

    Et vous ne pouvez pas nier que les personnels soignants du plus modeste au plus médiatisé vous avez participé à l’emballement en vous disant " fatigué - débordé - épuisé - au bord du burn out " etc etc.

    A chaque fois que cela était dit il aurait fallu préciser que cette fatigue accumulée venait de rythme de travail fatiguant ( 12 h ) , + temps de transport , et charge de travail en augmentation...
    Mais qui a entendu une présentation intelligente de vos problèmes ? Pb qui sont partagés par 3/4 des salariés des métropoles qui cherchent à minimiser le nombres d’heures de transports en faisant des journées à rallonge...

    Je n’ai pas beaucoup entendu les soignants dénoncer le comportement des OS non plus...

    Donc ceux qui ne sont pas au courant de tout ces petits détails il ne faut pas leur en vouloir quand ils écrivent " bien fait pour eux " . Le "eux" c’est pas vous.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis Aide soignant en Ephad, j’ai travaillé pendant la première vague ainsi que la deuxième.
    Et je peux vous dire qu’il faut absolument vous faire vacciner....
    Contre le mensonge.
    La majorité des 90 Résidents étaient asymptomatiques ou peu sympotmatiques, l’ambiance instaurée était bien évidement très anxiogène et tout le monde pensait avoir le covid.
    Vous ajouté a ça les test PCR mal utilisé avec des CT a plus de 35 et voila la pandémie.
    On a du avoir environ 10 morts , tous attribuable a des causes normales ou les effets du confinement en chambre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents