Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Libye : assassinat du vice-ministre de l’Industrie

Le vice-ministre libyen de l’Industrie, Hassan Al-Droui, a été tué par balle par des inconnus, samedi soir dans sa ville de Syrte, à 500 km à l’est de Tripoli, selon des sources sécuritaires et hospitalières.

Hassan Al-Droui, vice-ministre de l’Industrie, a été tué par des inconnus dans la nuit de samedi à dimanche, au cours d’une visite qu’il effectuait dans sa ville natale de Syrte, a indiqué à l’AFP une source des services de sécurité.

Selon cette source qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat, des inconnus armés ont tiré des rafales de balles sur M. Droui, dans le centre de la ville de Syrte.

Une source de l’hôpital Ibn Sina de Syrte a confirmé à l’AFP la mort de M. Droui, affirmant que le responsable libyen a reçu plusieurs balles dans différentes parties du corps.

Il s’agit du premier assassinat d’un membre du gouvernement de transition, depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

M. Droui était un ancien membre du Conseil national de transition, bras politique de la rébellion qui a renversé le régime du dictateur déchu.

Il avait été nommé vice-ministre de l’Industrie par le premier chef de gouvernement de transition, Abdelrahim al-Kib. Il a été maintenu à son poste par le Premier ministre actuel, Ali Zeidan.

M. Droui était originaire de la ville de Syrte, dernier bastion du régime de Mouammar Kadhafi à tomber aux mains des rebelles en 2011.

Depuis la chute du régime kadhafiste, la Libye a été le théâtre de violences et d’assassinats visant notamment des militaires et responsables des services de sécurité.

À lire, également sur E&R : « Blocage pétrolier et instabilité politique : la Libye s’enfonce dans la crise »

 

Aller plus loin, avec Kontre Kulture :

Sur la Libye d’avant le chaos, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.