Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Lorànt Deutsch et la bataille de l’histoire dans les médias

Si l’Histoire a toujours été un enjeu politique majeur, l’« affaire Lorànt Deutsch » ravive les lignes de front au sein de la sphère médiatique.

Après l’incroyable succès de Métronome (Michel Lafon), qui s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires et a été adapté sur Arte pour atteindre un record d’audience, Lorànt Deutsch a récidivé avec Hexagone (Michel Lafon), sorti le 26 septembre dernier. Réutilisant le même procédé ludique, sur un ton toujours aussi passionné, c’est cette fois-ci l’histoire de France, après celle de Paris, que le comédien évoque en suivant les routes et les fleuves du pays, comme il avait eu recours aux stations de métro pour raconter la capitale. Tiré à 220 000 exemplaires, le livre est déjà en réimpression et s’annonce comme un nouveau best-seller historique.

Mais ce succès, qui donnerait lieu de se féliciter d’un tel regain d’intérêt pour l’histoire chez nos concitoyens, a surtout accouché d’une polémique. En effet, trois universitaires, William Blanc, Aurore Chéry et Christophe Naudin, qui avaient déjà attaqué Métronome dans la presse et publié en mars dernier un livre pamphlétaire : Les Historiens de garde (Inculte), remontent à l’assaut pour dénoncer les méthodes et, essentiellement, l’idéologie que Lorànt Deutsch véhiculerait à travers ses livres. Les historiens étendent leur critique à la diffusion médiatique de l’histoire. Leur thèse : bénéficiant de postes, de relais ou de complicité dans les médias, un groupe d’historiens divulguerait une version tronquée de l’histoire afin de gaver les masses d’idées chauvines, réactionnaires et étriquées… En un mot : « nauséabondes ». Quelle est donc la véritable nature de cette polémique ?

Le facho nouveau est arrivé !

Tout d’abord, il est évident que la désignation d’un ennemi mal-pensant illico « fascisé » est une maladie chronique dont souffre le débat national depuis au moins une décennie. L’année dernière, à la même époque, c’est l’écrivain Richard Millet qui déclenchait l’ « affaire » de septembre et se trouvait qualifié de « réac », de « néo-facho », d’« islamophobe », sa prose étant jugée « nauséabonde ». La polémique Deutsch semble donc, au premier abord, relever simplement du procès d’inquisition annuel.

« Chasse aux sorcières nous rétorquera-t-on », conviennent d’ailleurs les auteurs des Historiens de garde dans un article du Huffington Post. Mais ces derniers nous assurent cependant que cette chasse n’est pas gratuite et qu’il y a un véritable crime : « Son Métronome scande l’histoire aux rythmes des grands hommes, monarques et saints, construisant depuis l’aube des temps une nation quasi-éternelle et figée où Paris serait depuis toujours capitale de la France, de l’Empire romain quand il ne s’agit pas carrément de la chrétienté. »

Or pour William Blanc, Aurore Chéry et Christophe Naudin, on est là face à une « vision quasi-maurassienne de l’Histoire ».

Lire la suite de l’article sur ojim.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Donc pour ces trois historiens qui n’ont pas fini leur thèses, être français, c’est être facho. Donc aimer son pays, c’est être collabo, aimer son pays et le défendre, c’est être à la droite de Pétain, donc être patriote, pour eux, c’est cracher sur son drapeau... alors, là, comme pil-poul, je crois que c’est de l’art.


  • Ce qui est bien c’est qu’à force de crier au loup quand des gens viendront pour eux personne ne s’en souciera.


  • On essaie de nous détourner de l’histoire, afin de restreindre notre conscience collective.
    Je me demande sir Lorànt Deutsch comprend à quel point, et pourquoi ce qu’il fait dérange.

     

    • La camisole pour AKABAMOFOU, vite ! Idiot absolu qui visiblement n’a rien comprit de ce que dit Alain Soral pour le citer dans ce pavé d’allumé.


    • @ AKABAMOFOU, je trouve ton propos bien haineux. Je pense que l’on peut être juif sans être un sioniste, colons, esclavagiste. De la même façon, on peut être musulman sans être un fou sanguinaire poseur de bombes. Etre d’une obédience religieuse quel qu’elle soit n’est ni gage de haine, ni gage d’amour. C’est l’acte qui fait l’homme, pas sa croyance.


    • Au contraire je trouve le commentaire de AKABAMOFOU très pertinent, et celui de Pseudonyme terriblement bête sinon trollesque pour tenter de rattraper le coup. Il ne s’agit pas de préjuger qui que ce soit par rapport à son nom. Simplement de rappeler que les maranes et infiltrés sont une réalité :

      Lorànt Deutsch - ou Laszlo Matekovic - est à la fois tant critiqué, par une gauche agonisante, certes, mais également reçu, promu etc. Cherchez l’erreur à côté de Alain Soral qui lui au mieux est calomnié sans droit de réponse...

      Il a un peu le rôle du Eric Zemmour, en moins républicain et plus royaliste. Ainsi les patriotes ou amoureux du patrimoine français (en fait c’est synonymes) - car il vend et passé à la télé - se retrouvent d’autant plus dans ses narrations et son positionnement qui tranchent avec les bobos gays friendly mondialistes.

      Bref, Lorànt est un vrai réac’... Le discours moins reprochant sur le présent, jusque montrant à quel point le passé était mieux mais, lorsque Elie Semoun et Pirre Moscovisci déblatèrent sur Dieudonné et Alain Soral chez Thierry Ardisson, je vois un garçon s’enfonçant dans sa chaise....

      Derrière quoi, celui-ci jure ne pas cautionner l’Action Française quand on le lui reproche de lui avoir dédicacé un ouvrage. Ainsi le mystère est entretenu, dès fois que quelques uns de ses auteurs seraient tentés, et surtout permet de placer le curseur pour savoir si Lorànt Deutsch, à l’avenir sera plus utile au Système à la marge de la marge ou pour mieux ramener les brebis...

      Bref, c’est du frankisme pur, un déguisement sur-mesure mais qui pour est attentif, peut voir les trous.


    • Lorant Deutch est catholique pratiquant et se revendique fièrement en tant que tel.
      Et quand bien même il serait vraiment juif, il est un patriote amoureux de son pays et de son histoire. Je trouve vos propos délirant.


    • "Délirants", mais surtout dangereux : vous ne laissez pas la place à une possibilité de réconciliation, en mettant tous les juifs d’un côté - car c’est ce que vous faites : vous mettez Lorànt Deutsch d’un côté parce qu’il est juif.
      En plus d’être injuste, vous faites le jeu des sionistes, qui souhaitent que tous les juifs les rejoignent. Vous leur facilitez le boulot ! Le comble...
      J’espère que cela vous fait vous remettre en question un tant soit peu.


  • #572579

    L’article est un peu "anti-islam" et soutient l’idée que c’est la religion musulmane le problème...or, dans le cas présent, le problème ne vient pas d’un imam, d’une association confessionnelle islamique ou d’une personnalité d’origine Maghrébine. Les seuls fautifs sont trio d’historiens de confession socialiste (religion dans laquelle on vénèrent en priorité la sainte shounia, saint Barack Obama, le grand architecte de l’univers, etc. ...) et c’est un combat vital pour la gôsh ! Montrer qu’elle prend toujours parti pour les musulmans contre "l’extrême-droite" (sauf lorsque celle-ci est sioniste) car, jusqu’à maintenant, la go-gôsh apparaissait une bouffeuse de musulmans (méchants barbus terroristes qui font porter la burqa à leurs femmes, méchant dictateur arabe qui génocide la première catégorie...) là où "l’extrême-droite" avait plutôt tendance ces derniers temps à défendre les musulmans de la seconde catégorie (opposition du FN à la politique socialiste d’extermination du peuple Syrien) voir à défendre (ou en tout cas à tenter un dialogue avec) la 1ère catégorie (le discours réconciliateur de Soral).

    Là, on est en face d’une tentative de retrouver une virginité antiraciste vaguement islamophile de la gogôsh, tout en tapant sur l’ekstrêmhedrouate raciste et en caressant un électorat musulman tout en montrant au peuple français qu’on le défend et que ceux qui veulent taper sur le gouvernement devront taper sur les musulmans (logique de guerre civile)...une pierre 4 couprs, donc...et c’est Deutsch qui en fait les frais.


  • Ce sont sans doute les mêmes "historiens de garde" qui défendent la méthode d’enseignement actuelle, basée sur des regroupements thématiques et qui est un échec ; les élèves, ne sachant plus placer les évènements les uns par rapport aux autres, se désintéressent de l’étude de l’histoire. Aujourd’hui, de grands historiens réclament le retour de l’enseignement de l’Histoire selon une approche chronologique avec comme points d’appui quelques grands personnages et surtout, une présentation objective des rapports sociaux et des luttes qui en découlent .
    La "faute" de Laurant Deutsch, dont les livres se vendent très bien (trop bien pour certains envieux) et sont toujours très bien documentés, c’est de ne pas faire partie du sérail. Ce petit acteur qui veut se mêler d’Histoire, pour qui se prend t-il ?


  • Le jour où les bobos de gauche et élus PS seront capable de dire "Mitterand a collaboré avec l’occupant Nazi , a reçu la Francisque , à fait le serment de fidélité au Maréchal Pétain qui allait avec la médaille , puis 6 mois après Stalingrad , quelques jours après Koursk est devenu résistant ... alors qu’il était toujours au Govt de Vichy "

    ce jour là , je croirai que l’Histoire de France ne passe plus à la moulinette des convenances !


  • C’est pitoyable de voir des universitaires s’attaquer aussi violemment à une oeuvre de ce genre qui ne se veut pas être un récit encyclopédique. Ca me fait penser à la levée de boucliers de ces quelques dinosaures du CNRS contre les frères Bogdanov. Dans les deux cas on est certainement à la limite entre vérité et fiction, mais quand bien même quel intérêt d’aller attaquer ces gens-là si ce n’est la jalousie ou la défense d’une idéologie mise à mal par ces braves gens qui nous transmettent leur passion et qui ont au moins le mérite de nous faire un petit peu rêver.

     

    • Les universitaires sont formatées pour répandre (et défendre) l’Histoire que la république, qui les paye (c’est à dire les cons de contribuables que nous sommes), décide qu’elle est la réalité. Ils sont dressés, comme les chiens de chasse, de garde ou de guerre, il font ce pour quoi ils sont payés.
      Depuis la Révolution presque tout n’est que mensonge (la victoire de Valmy par exemple, achetée avec les bijoux de la couronne de France, etc...), et encore on ne sait pas tout. On n’a pas accès aux archives des loges par exemple. Revisionnez les vidéos de Peillon, vous serez édifié.


    • Les Bogdanov sont des imposteurs à prétention scientifique, ce n’est pas le cas de Lorant Deutsch.


    • @ pseudonyme

      Les Bogdanov ont une thèse de physique passée en bonne et due forme et ont publié leurs résultats dans des revues internationales à comité de lecture (évalués par leurs pairs). On y trouvera sûrement des imprécisions, des théories discutables, voire des erreurs comme dans toutes les thèses de sciences. Dire qu’ils sont des imposteurs revient à dire que l’ensemble de la recherche française est une imposture car leurs travaux ont été réalisés dans un laboratoire de recherche français, encadré par des professionnels de la recherche (labo CNRS), validé par au moins deux experts externes à ce labo désignés comme rapporteurs de thèse, validé par l’université et par l’école doctorale qui leur ont délivré leur titre de docteur en sciences. Moi je vois surtout des raisons idéologiques derrière tout ça. Les maçons anti-cléricaux n’ont pas dû apprécier les idées parfois loufoques des Bogdanov concernant leur interprétation de la "particule dieu", surtout quand on voit le talent pédagogique des frangins et la passion qu’ils arrivaient à transmettre via leurs émissions.


  • Ce qu’ils sont en train de dire c’est que les musulmans sont des abrutis et qu’il faut les traiter comme tel en fait ? bizarre pour des anti-racistes...

    "C’est pour répondre aux nécessités de sa propre fiction que le « roman communiste » se doit de dépasser la forme nationale pour établir ses visées internationalistes. Il est donc dans sa logique narrative de dévaloriser par tous les moyens ce qui a trait à la nation et d’attaquer tous ceux qui la défendent."

    Le communiste, encore une idée juive, on peut se poser la question sur la oumma, c’est un projet internationaliste aussi non ??!!!

     

    • Les musulmans n’ont rien demander !! En plus ce que ne dit pas lorant deutsch c’est que ce sont les musulmans berbère accompagner par des juifs qui sont arriver jusqu’à poitier et non les Arabes tout comme les razias mener en Afrique ont étaient faites par les berbères !! Vivant moi même avec des musulmans berbère je peux vous dire qu’ils connaissent très bien leur histoire et qu’ils en ont fier et assument parfaitement ,d’ailleurs quand ces historiens évoquent la conquête musulmane ils n’évoquent que les arabes qui en réalité ont jouer un rôle pas aussi important qu’on le dit ,On n’oublie sciemment d’évoquer les berbères,les turcs,les perses,les mongoles,les mameloucks ect ... tous ces peuples ont jouer un rôle imminent dans l’expantion de l’islam,c’est comme si on disait que seul les francs ont étaient à l’origine de la conquête chrétienne en oubliant le rôle des espagnoles en Amérique du sud ,des Anglais,des hollandais ect...


  • ces trois "universitaires" ne font que leur travail de chiens de garde du Nouvel Ordre Mondial en faisant triompher une lecture de l’histoire au service du libéralisme . IL faut que le lecteur n’adhère plus à une continuité historique, un enracinement... pour préparer et rendre docile au Marché consumériste nos concitoyens,il faut une histoire éclatée hors sol et qui dégoute du passé : l’horrible moyen age les horribles guerres de religion la répression sexuelle et le despotisme ... Est ce que Lorant Deutsch a compris la stratégie des historiens officiels ??? pas sûr.. Car ce n’est pas à lui de se justifier c’est la stratégie mondialiste de ces historiens qu’il faut démasquer : l’historiographie libérale de nos censeurs


  • Eu égard les origines de Lorànt Deutsch, je suis étonné qu’il soit montré du doigt par sa communauté.
    Serait-il amoureux de la France, et par ricoché nationaliste ?
    Si tel est le cas, alors Lorànt, rejoins-nous sur EetR, ou pourquoi pas le FN ;)
    Un peu de naïveté ne fait pas de mal par les temps qui cour ;)

     

  • Afin de rendre hommage à cette fine équipe, je leur dirai simplement : "Les chiens aboient et la caravane passe". Proverbe pas trop français à leur goût j’espère.


  • #572684

    Les historiens étendent leur critique à la diffusion médiatique de l’histoire. Leur thèse : bénéficiant de postes, de relais ou de complicité dans les médias, un groupe d’historiens divulguerait une version tronquée de l’histoire afin de gaver les masses d’idées chauvines, réactionnaires et étriquées… En un mot : « nauséabondes ».



    Ils seraient pas un peu complotistes sur les bords, ces historiens ? Ils feraient mieux de faire gaffe, ça commence comme ça, et ça finit par remettre en question la vérité sur le 11 septembre, voire pire...


  • Excellent article, je dis bravo.


  • Le bouquin de Deutsch est écrit à la truelle ... le mec est seulement passionné par son propos.
    Le faire passer pour un facho est juste dégueulasse.

    L’Histoire ne vous appartient pas, gauchistes/révisionnistes/négationnistes !!!


  • on le dit pas souvent mais il n’y a que la vérité qui blaisse quand le dogme de la pensée unique commence a se fissurer petit a petit une pierre qui tombe par ci une autre par la ça fais trés trés mal aux systeme les journaloppe montent a l’assault soutient a laurent deutch peut etre bientot sur E&R ca serait une sacré quenelle carabiné on verra si il va se faire interdir deq media ou traité d’antisemite ;) il sera le bienvenue chez nous ! un membre de plus dans l’armée de spartacus !


  • Même si je hais les gauchistes laïco-républicains qui s’attaquent à Lorant Deutsch pour ses écrits, je dois avouer que ces derniers comportent beaucoup de débilités. Par exemple le coup de plusieurs centaines de milliers d’hommes dans les armées de la bataille de Poitiers... C’est absolument ridicule. Même à la Renaissance les armées dépassaient rarement quelques dizaines de milliers de combattants. Parfois je me demande vraiment où il va chercher tout ça. Il avale sûrement les chiffres données par les délirants chroniqueurs médiévaux.

     

    • Euh.. je suis de gauche (enfin pas celle qui nous gouverne, non la gauche), je suis athée, donc plutôt laïc, et républicain. Pourtant, j’adhère à bon nombres de propos sur E&R et c’est également ici que nous échangeons toi et moi.
      J’apprécie Lorànt Deutsh pour son amour de la patrie et je partage son point de vue sur la décadence politique provenant d’une professionnalisation de la politique. Je ne vois donc aucune raison pour toi de me haïr.


    • #572930

      oui !!! cet acteur, sympathique par ailleurs, porte une chemise trop grande pour lui : il n’ a pas le niveau pour écrire un livre d’histoire ; la passion seule ne suffit pas...et c’est lui faire trop d’honneur que de polémiquer avec lui..amoureux de l’histoire de France autant que lui, je constate quand même qu’il se trompe- ou se fourvoie, c’est selon- selon les thèmes q’il aborde !!!


    • @ Wiwisan
      "je hais les gauchistes laïco-républicains qui s’attaquent à Lorant Deutsch pour ses écrits"

      Donc tu n’en fais pas partie.


  • Deutsch est forcement facho avec un nom pareil achhhh yahaha !!!


  • On est là face à une « vision quasi-maurassienne de l’Histoire ». Bah oui ça s’appelle le "Roman national" cher amis...

     

  • L’histoire c’est passionnant , mais bien trop manipulable et à partir du moment ou un pays occulte volontairement une époque historique en l’encadrant par des lois c’est terminé .

    Je pense à la lois GAYSSOT qui lui ne sait pas que pour étudier l’histoire il faut faire du révisionniste de tout les instants .

    L’histoire ne peut vivre que de révision , de recherche , de documentations nouvelles qui étaient cachées dans d’autre pays moins démocratique .

    Le meilleur exemple , est l’histoire de la Russie à l’époque de STALINE ; si KROUTCHEV n’avait pas révisé l’époque du petit père du peuple , document à l’appui ou pire si il y avait eu une lois GAYSSOT pour interdire toute révision de l’époque du dictateur .

    Le peuple Russe ainsi que tous les communistes du monde seraient restés dans l’ignorance .

    Grâce à cette révision de l’histoire Russe il ne peut plus y avoir de contestation sur l’époque stalinienne .

    La lois GAYSSOT ne fait que semer le doute sur une période de l’histoire Française peut être estimé encore trop proche de nous dont le pouvoir préfère taire les réalités .

    La France n’étant pas une vrai démocratie , mais plutôt une république , monarchique , laïc , mélangeant tout les régimes politiques ; il ne faut pas s’étonner que parfois elle penche vers la dictature.

    La lois GAYSSOT entre tout a fait dans une ligne dictatorial des plus dures .

    La révision de l’histoire est salvatrice pour les peuples et les pays et ne peut en aucun cas être bâillonné .

    Quant à Deutsh il a le mérite de faire partager sa passion pour l’histoire mais face à elle il reste plus petit qu’insignifiant .

    Posons lui la question , que pense-t-il de la lois GAYSSOT ?


  • #572917
    le 31/10/2013 par Philippe de Macédoine
    Lorànt Deutsch et la bataille de l’histoire dans les médias

    Cette situation est logique et sans nouveauté. A chaque fois qu’une personne médiatique signe un ouvrage de transmission de connaissance, les universitaires se déchaînent. Il y a des précédents récents : De Closets en économie, Rika Zaraï en médecine, les Bogdanoff en astrophysique... Quoi ? Mes exemples ne sont pas bons ? Ha bon ! Je croyais moi.

    Plus sérieusement, les Universitaires sont normalement les gardiens du temple de la connaissance. Leur vie est dédiée à le recherche et à la transmission du fruit de leur travail. Mais ils sont confrontés à un triple problème.
    - leur salaire est associé au nombre de leurs publications dans les revues spécialisées. Et pour publier dans les revues et les annales, il faut qu’ils parlent de travaux très pointus. Ils font des colloques entre eux, se félicitant entre deux coquetèles de leurs formidaaâbles découvertes.
    - se tenant à l’écart des ouvrages plus généraux, trop vulgaires pour leur ouvrir les portes de ces fameux colloques à coquetèles ; ils ont laissé le champ libre. Avant, c’étaient Bainville, Decaux, Castellot, Guillemin, Miquel qui occupaient le terrain et ils avaient une légitimité "d’historien". Maintenant c’est Lorant Deutch. Ca frustre les universitaires.
    - Finalement, ils sont trop nombreux. On ne peut plus les faire entrer tous dans les colloques à coquetèles, donc c’est jambon beurre café instantané sur le parvis de Jussieu. Leur travail s’apparente de plus en plus à de la dissection d’étrons antédiluviens. Cela ajoute à leur frustration.

    Reste que si on veut parler de l’histoire de France sur la longue durée, il faut parler du Moyen-Âge. Et pour parler du Moyen-Âge en France, il faut 1 - sentir la grandeur politique de la France et de ses fiefs ; 2 - se convaincre que "France fille ainée de l’Eglise" est un concept historique qui a tout déterminé, sans cela, la France aurait eu un destin à l’Espagnole ou à l’Italienne ; 3 - éprouver une vive passion pour Jeanne La Pucelle qui deviendra Sainte Jeanne d’Arc (*) ; 4 - s’extasier devant les personnes du Roi du Pape et de très Saint Docteurs de l’Eglise (exemple St Bernard de Clairvaux).

    Ce n’est pas possible pour un gauchiste bobo.

    (*) Note :
    Notez à ce sujet qu’il y a une superbe continuité féminine en France de Sainte Geneviève à Louise Michel en passant par Jeanne. Notez aussi que le Moyen Âge a compté plus de femmes importantes que notre monde actuel. C’est la IIIe République qui a détruit la femme.


  • Soyons honnête, je confesse que je ne connais Mr Deutsch que par son interprétation de Nicolas Fouquet dans "Le roi, l’écureuil et la couleuvre". Cette interprétation d’un Nicolas Fouquet présenté comme un personnage naïf et de la même génération que Louis XIV alors qu’en réalité Fouquet était l’ainé de 25 ans de Louis XIV, me fit très mauvaise impression et m’ a suffi... Mr Deutsch apprécie sans doute l’histoire de France, mais il n’est pas historien. Jean Tulard, Jean-Christian Petitfils, Laurent Theis, Jean Deviosse, Georges Minois, Françoise Autrant, Michel Antoine sont des historiens... Mr Deutsch est dans le domaine de la vulgarisation historique au même titre que Max Gallo... Son activité est peut-être utile, sûrement distrayante, mais sans plus me semble-t-il.


  • #573113
    le 31/10/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Lorànt Deutsch et la bataille de l’histoire dans les médias

    Honnête ou pas, il faut au moins admettre que cet acteur nous montre un visage de notre histoire qui n’est pas toujours conforme aux exigences de l’Empire. Sa série télévisée est divertissante et présente le mérite de traîter de sujets souvent ignorés par d’autres.
    Ce n’est pas la haine de la France authentique qui le submerge, même si ses analyses sont parfois légères. Franchement, et en toute objectivité, si les manuels scolaires n’étaient pas plus nocifs que la prestation de Lorànt DEUTSCH au regard de la vérité historique, nous aurions de bonnes raisons d’espérer.
    La polémique facile le concernant n’est peut-être pas utile, on est tout de même loin de l’hystérie tribale chez lui.


  • Pourquoi faire une telle affaire avec ce livre. Ce n’est certainement pas l’oeuvre historique du siècle mais il a selon moi le mérite de permettre à la majeure partie des français, ceux qui ne se cultivent pas par manque de temps ou d’interet, ceux qui ne regardent que le JT, de se pencher de nouveau sur l’histoire de notre France. Notre pays, notre patrie. Si ce livre peut permettre à un plus grand nombre de retrouver un interet pour notre pays et qui sais par finir par se poser des questions, alors je vote oui pour celui ci !
    Après tout, peut être qu’en faisant des recherches sur le net, ils pourront au hasard tomber sur E&R et avoir une vraie révélation !!!


Afficher les commentaires suivants