Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Macédoine : la révolution de couleur est en marche

Le plan diabolique visant à déstabiliser la Macédoine, ourdi par la secrétaire d’État assistante, Victoria Nuland, l’ambassadeur des États-Unis en Macédoine, Jess Baily, et les leaders de l’opposition sociale-démocrate Zoran Zaev et Branko Crvenkovski – en quelque sorte les Arseny Iatseniouk et Petro Porochenko de Macédoine – est entré dans une phase critique. Des membres de la soi-disant dissoute Armée de libération du Kosovo (ALK [ou UÇK, NDLR]) multiplient en effet leurs incursions terroristes sur le territoire macédonien à partir du Kosovo.

Le projet du département d’État US et de ses comparses macédoniens Zaev et Crvenkovski vise à chasser le gouvernement élu démocratiquement du Premier ministre Nikola Gruevski et du Président Georgy Ivanov lors d’un soulèvement organisé par des agents grassement payés de George Soros. Les artisans de ce coup d’État, dont ceux que l’on appelle dans toute la Macédoine les Sorosites, espèrent renverser le gouvernement soucieux de l’indépendance de la Macédoine.

Le nouveau gouvernement commencerait par annuler le projet de pipeline Turkish Stream, destiné à acheminer le gaz naturel de Russie en Europe centrale via la Turquie, la Grèce, la Macédoine, la Serbie et la Hongrie. Il négocierait également avec la Grèce, l’Union européenne et l’OTAN afin d’abolir l’usage du nom Macédoine en vue d’accélérer son adhésion à l’UE et à l’OTAN. Enfin, il s’attacherait à répondre aux vœux des nationalistes albanais d’Albanie et du Kosovo dans les régions à majorité albanaise de Macédoine, à savoir, les détacher du pays pour les rattacher à la Grande Albanie.

C’est la montée de l’irrédentisme nationaliste albanais le long de la fragile frontière albano-kosovare qui constitue la plus grande menace pour l’intégrité politique et territoriale de la Macédoine. Les premiers signes de troubles le long de la frontière se sont manifestés en avril lors de l’attaque d’un poste de police macédonien frontalier de Gošince par 40 hommes armés portant l’insigne de l’ALK, prétendument hors-la-loi. Cette opération a eu lieu en même temps que le ministre kosovar des Affaires étrangères Hashim Thaci, ancien leader de l’ALK, mettait les autorités serbes au défi de l’arrêter pour des accusations de terrorisme remontant à 2007, et les menaçait de se rendre à Belgrade pour assister à une conférence organisée par les Sorosites. L’arrestation du ministre kosovar des Affaires étrangères aurait donné prétexte à une confrontation entre l’OTAN/UE et la Serbie. Rappelons que celle-ci est un partenaire vital non seulement du pipeline Turkish Stream, mais également du tronçon ferroviaire de la Route de la Soie qui traversera les Balkans pour relier le port grec du Pirée à Budapest, en passant par la Macédoine et la Serbie.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Serait-ce une mesure trop extrême de faire arrêter et interdire de territoire macédonien toutes les ONG financées par les Etats-Unis, ainsi que de renvoyer l’ambassadeur US et toute sa clique et de l’interdire de territoire macédonien tant qu’il participera à la déstabilisation du pays ? Commentaire bien naïf, je sais, mais bon, perdu pour perdu...

     

    • Il est sans doute trop tard .


    • #1188872

      Le processus est en marche depuis l’intervention de l’"OTAN en 2000, basé sur des manipulations et des mensonges , la fiction du martyr des albanais , la résistance autour de l’UCK....etc . La dissolution de l’UCK est une blague : les gens qui avaient un lien avec les grandes familles de la mafia albanaise, et se trouvaient sans emploi, ont été incorporées dans le KPC , transformation de UCK en unité de "protection civile...Cette transformation ne trompait personne ! En 2001 , les américains ont organisé une expédition dans les montagnes autour de SKOPJE , mettant en avant une UCKM ( macédonienne) ....et en envoyant des anciens de l’UCK- KPC se battre en Macédoine . Aujourd’hui l’UCK- KPC est devenue " l’armée du KOSOVO " armée, équipée richement et payée grassement ainsi que formée par les USA ....Cetinvestissement doit bien servir à quelque chose .


  • Admettons que les ONG et autres entités étasuniennes soient déclarées interdites par les autorités légitimes de ce pays...elles ne partiront jamais !
    C’est une des manières utilisée par les ricains pour "phagocyter" un pays avant renversement et tant bien même que leurs manières puissent être dégueulasses...qui va s’en plaindre ? Le peuple annexé ?
    En étant sur ER vous avez déjà eu un aperçu des méthodes utilisées par l’empire diabolique pour camoufler leurs saloperies.
    La seule entité qui peut parasiter les plans étasuniens...la Fédération de Russie !
    Et vu que la Macédoine est un enjeu stratégique pour la Russie, heureusement pour elle, ça ne va pas en rester là.
    A l’heure actuelle, la Russie et la Chine sont les deux seules nations "bouclier" contre la prédation des américains.


  • #1188935

    Si le pouvoir légitime macédonien veut survivre il va falloir qu’il adopte la méthode Poutine au plus vite ! Sinon c’est le sort de l’ancien président de l’Ukraine qui les attend.