Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Macron, qui lance la guerre civile vax/antivax, a osé : "Une dictature, ce n’est pas ça"

« "On a des gens aujourd’hui qui, avec beaucoup de cynisme politique, utilisent la peur de certains ou la confusion qui peut naître sur certains sujets, les fausses informations qui sont véhiculées, pour en faire un projet politique", a déclaré le chef de l’État devant la presse, après l’arrivée de la 18e étape du Tour de France à Luz-Ardiden (Hautes-Pyrénées). "Je pense que ce cynisme doit être âprement combattu parce qu’il fait courir des risques au pays", a-t-il poursuivi. » (France Info)

Tous les Français un peu conscients savent qu’avec Macron, il faut tout inverser pour obtenir un brin de vérité. Cela a encore été le cas lorsque, présent sur la 18e étape du Tour de France à Luz-Ardiden, le Président a réagi aux manifestations spontanées de dizaines de milliers de Français contre la vaccination quasi obligatoire et l’instauration d’un pass sanitaire scélérat. Les annonces du 12 juillet 2021 au soir augmentent en effet considérablement les contraintes qui pesaient déjà sur la vie quotidienne de tous, alors qu’on se demande où est passé le virus, à l’image de cette infirmière libérale :

 

 

 

D’autres informations filtrent sur la réalité de cette nouvelle pandémie, qui tombe à pic pour un Président et un Système complètement démonétisés :

 

 

50 cas pour 100 000, autant dire l’horreur... au niveau d’un rhume. Le Petit Dictateur s’est élevé contre l’utilisation, abusive selon lui, du terme dictature :

« "Il y a une utilisation politique" du mot dictature "par certains", mais "c’est un devoir civique, quelles que soient les opinions politiques qu’on a, qu’on soit responsable politique, journaliste, intellectuel ou autres, (...) de ne jamais tomber dans l’utilisation de ces mots", a-t-il insisté, soulignant que "certains s’y sont prêtés en d’autres temps, avec beaucoup de facilités".

"Non une dictature, ça n’est pas ça", a-t-il martelé. "C’est pas un endroit où toutes vos libertés sont maintenues, où on a maintenu tout le cycle électoral, (...) où vous pouvez exercer de vos droits, où on rembourse tous vos tests, où le vaccin est gratuit, (...) ça s’appelle pas une dictature, je pense que les mots ont un sens". »

Pendant ce temps, des dizaines de milliers de Français, jeunes pour la plupart, se font vacciner « pour pouvoir continuer à vivre », nous a avoué une jeune employée d’un commerce.

 

 

Et s’il n’y a pas de dictature à la Staline ou Hitler, on est très loin de la démocratie tant vantée par nos politiques, démocratie qui était déjà, reconnaissons-le, dans un sale état : défiance populaire envers le Système, abstention en hausse exponentielle, rejet viscéral – voire physique ! – de la caste politico-médiatique, effondrement de la crédibilité des médias mainstream, ruée sur le Net pour s’informer proprement, disparition du pouvoir législatif, surreprésentation des lobbies à tous les étages du pouvoir, censure et surveillance accrues, dénonciations de mauvais citoyens, apartheid de fait pour les antivax... Bientôt la prison ?

Lionnel Luca a bien résumé la réalité du moment et la manipulation macronienne :

 

 

Le Pr McCullough démolit les arguments de Macron dans son allocation

 

France-Soir a interrogé ce grand spécialiste médical au sujet des affirmations de Macron.

Lors de son allocution en date du 12 juillet 2021, le président Macron a fait état d’un certain nombre d’assertions scientifiques : "le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche" ; "les vaccins divisent par 12 le pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves" ; pourtant il faut "vivre avec le virus"... Toutes avaient pour objectif d’établir sa décision de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, ainsi que la mise en place d’un passe sanitaire, qui correspond peu ou prou à une obligation vaccinale. En effet, les Français non vaccinés ont de grandes chances – sous réserve de votes – de se voir interdire l’accès aux restaurants, bars, commerces, voyages, etc. Une des mesures les plus coercitives d’Europe. [...]

Le professeur McCullough va plus loin et déclare que l’obligation vaccinale et le passe vaccinal ne sont pas nécessaires étant donné l’état de l’épidémie, y compris pour le variant Delta. Par ailleurs, il se tient à disposition des parlementaires français pour venir témoigner de son expertise de manière factuelle et rigoureuse.

Pas de dictature ?

 






Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2766148

    " On a des gens aujourd’hui qui, avec beaucoup de cynisme politique, utilisent la peur de certains ou la confusion qui peut naître sur certains sujets, les fausses informations qui sont véhiculées, pour en faire un projet politique "

    Comme cette " pandémie " où il faut enfoncer une tige dans le nez jusqu’au trognon pour voir si ... avec un test bidonné ... quelqu’un aurait une grippette ou pas ... pour obtenir un " ausweiss " ?!?

     

    Répondre à ce message

  • Macron ne peut pas voir le problème avec le despotisme éclairé car la France baigne dans cette culture, remontant aux Lumières et fondées, croyez-le ou non, sur les connaissances de la société chinoise apportées en Europe par les Jésuites. Les penseurs des Lumières glorifièrent l’idéal grec du philosophe-roi du fait qu’ils étaient impressionnés par l’empereur de Chine qui personnifiait pour eux le despote éclairé, et du fait de leur conversion au libéralisme et au progrès scientifique et rationaliste des Anglais (lui-même issu d’Espagne sous influence arabo-musulmane).

     

    Répondre à ce message

  • Est-ce qu’on a déjà vu dans l’Histoire un dictateur reconnaître qu’il en était un ??
    Rien de nouveau sous le soleil...

     

    Répondre à ce message

  • L’imposture et le mensonge sont l’ADN des politicards.
    En 2020 Macron a juré que la vaccination ne serait jamais obligatoire.Le 12 juillet 2021 elle le devient avec en prime l’instauration d’un régime d’apartheid et segrégationniste le premier au monde,et qui fera crever de faim des non vaccinés.Bientôt sur les portes des suprmarchés et hôpitaux on pourra lire : interdit aux animaux et aux non vaccinés..
    Le Véran soutenu par toute une clique , nous indique que la vaccination a pour objectif d’assurer l’immunité collective et une parfaite protection TOTALE contre ce virus.Que ce sont les non vaccinés qui tansmettent la maladie.
    J’aimerai que ces politicards cessent d’inciter à la haine contre les anti vax et ce à partir d’arguments mensongers et diffamatoires.Comment en effet une personne non vaccinée malade ou en bonne santé peut elle contaminer une autre vaccinée elle , donc dixit le Véreux et la clique , totalement immunisée contre la maladie ?
    Il y a des mensonges incitatifs à la haine que tous ces pousses au crime véhiculent. , qui doivent bein entendu nous obliger à la riposte.Il suffit de faire fonctionner ses neurones pour comprendre que tous ces pousses au crime en imposant le vaccin ont d’autres objectifs et ne son que les larbins d’une oligarchie .Ou bien alors c’est le vaccin qui comme l’avait souligné le Professeur Montagné multiplie les variants et je préfère cette argumentation.
    Preuve que ce pass sanitaire , refusé par les USA et la GB et d’autres pays , n’est qu’un leurre :https://www.lesoir.be/383932/articl...
    Tous ces participants possédaient le pass sanitaire,donc vaccinés tous sans exception.
    Désolé mais personne n’a entendu les prof de médecine, tous ces "soit disant humanistes" hurler et défendre leur personnel soignant.Tous ces médecins sont donc très soumis à ces psycopathes de la seringue.Parce que eux médecins ne peuvent pas ignorer les effets funestes de cette "potion magique" toujours en cours d’expérimentation jusqu’en 2023.

     

    Répondre à ce message

  • #2766224

    Confirmation que la France n’est plus la France mais israel. Les souchiens comme les gauchistes antifas apprecient...

     

    Répondre à ce message

  • #2766225
    Le 16 juillet à 19:02 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Macron, qui lance la guerre civile vax/antivax, a osé : "Une dictature, ce (...)

    mais il n’a même pas été élu, c’est des trucs de faussaires
    putain de chiottes

     

    Répondre à ce message

  • Sur ce point Macron a raison (putain j’ai dis). Ce n’est pas une dictature, mais une tyrannie. Le Prince règne selon son caprice.

     

    Répondre à ce message

  • Macron, dis qu’t’as tort !
    Les arguments du Pr McCullough sont clairs.

    Encore un peu de patience et j’aurai passé toute cette comédie sans avoir porté un masque, même pas pour essayer, sans test, et bien sûr sans vaccin.

    Je vis avec le nécessaire et je suis bien plus libre que tous ceux que je vois autour de moi avec tout leurs fétiches.
    J’éprouve de la compassion pour eux... Parfois.

     

    Répondre à ce message

  • #2766365

    Macron sait qu’il nous ment, il a la trouille pour le pass sanitaire...

    il obéit aux ordres, mais il a de plus en plus peur.

     

    Répondre à ce message

  • #2766509

    "C’est pas un endroit où toutes vos libertés sont maintenues, où on a maintenu tout le cycle électoral, (...) où vous pouvez exercer de vos droits, où on rembourse tous vos tests, où le vaccin est gratuit, (...) ça s’appelle pas une dictature, je pense que les mots ont un sens". »




    Dans nombre de dictatures vous avez un "cycle électoral", même s’il est vraisemblablement truqué, et surtout, dans les dictatures "communistes" les soins médicaux, et en particulier les vaccins lorsqu’ils sont disponibles, sont remboursés : c’est le principe même du collectivisme : l’accès gratuit aux soins. Quant aux "libertés maintenues", il est quand même gonflé de parler de libertés maintenues au moment où il s’apprête à interdire aux non vaccinés l’accès à un grand nombre de lieux publics et de transports.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents