Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manifestations du 11 septembre 2021, le mouvement s’essouffle pour les médias

Rien n’est moins sûr

Ce samedi, le ministère de l’Intérieur a abandonné les chiffres à virgule et annonce 121 000 manifestants dans toute la France. Ce qui fait tout de même une baisse substantielle si l’on se réfère aux 140 000 officiels du 4 septembre. Cependant, lorsqu’on analyse ville par ville, on ne retrouve pas vraiment une telle baisse. Certes, certaines villes fluctuent de samedi en samedi, notre comptage depuis le premier acte de ces neuf manifestations à ce jour le montre. Mais la fluctuation est parfois à la hausse, y compris ce samedi. Et nos chiffres ne sont pas gonflés – rien ne sert de se faire plaisir à petit prix –, ce sont bien ceux rapportés par les médias et donnés par la préfecture ou le ministère !

 

Nous étions donc un peu inquiets à l’annonce des chiffres officiels nationaux. Même si à Paris nos militants sur place constataient une hausse sensible, on pouvait imaginer que l’appel national à manifester dans la capitale en était la cause. Mais nos correspondants dans d’autres villes, comme Lyon, nous signalait une baisse de régime. Oui, mais Lyon n’est pas connu pour son militantisme de rue, et les chiffres des autres villes de France que nous avons découverts nous ont rassérénés ! Quelle joie de voir ces petites villes de province qui ne désarment pas, aux cortèges composés de manifestants bien locaux, et dont la sociologie nous rappelle que tout le monde se sent concerné, bien au-delà des intérêts catégoriels ou de classes.

 

Ci-dessous, donc, notre compilation non exhaustive des villes (au moins 170 villes étaient mobilisées en France ce samedi 11 septembre) et les chiffres officiels (donc chiffres planchers) que vous pourrez comparer aux images afin de vous faire une idée du niveau de réalisme ou de tartufferie de ceux-là face à celles-ci (les images, donc).

Nous sélectionnons les vidéos les plus représentatives et les plus fiables, lorsqu’elles existent, comme les défilés – accélérés ou non – ininterrompus de cortèges qui permettent un comptage assez fiable.

Note : le chiffre entre parenthèses est celui de la manifestation précédente, du 4 septembre.

 

Paris – 19 000 (18 425)

Manifestation plutôt Gilets jaunes / gauchistes, un des 4 cortèges parisiens :

 

Le cortège mené par Florian Philippot ne désemplit pas non plus ce samedi, mais on est loin des 100 000 manifestants annoncés par le chef des Patriotes qui s’emballe un peu (et perd en crédibilité, du coup) :

 

Loin de la manif proprette des Patriotes, le cortège mené par des mouvements et des activistes plutôt gauchistes vire rapidement à l’échauffourée avec les policiers, ce qu’on ne saurait leur reprocher étant donné le zèle des forces de l’ordre à mater la rébellion :

 

Twitter regorge d’images d’actions illégitimes, pour ne pas dire illégales, de la part des forces de l’ordre qui se font plaisir et rappellent les heures sombres des Gilets jaunes. L’histoire se répète. Le tweeteur gauchiste Marcel s’indigne – et il a raison – mais votera comme un seul homme pour Emmanuel Macron en 2022 comme il l’a fait en 2017. Quelle intelligence !

 

 

Lyon – 2 500 (3 700)

Deux cortèges, l’un plutôt orienté Patriotes, déclaré et plus fourni (environ 1 500 personnes), et l’autre sauvage, plutôt gauchiste :

 

Bordeaux – 2 500 (2 900)

 

Marseille – 2 200 (2 500)

 

Toulon – 2 500 (2 200)

 

Avignon – 2 250 (4 000)

 

Valence – NC (1 900)

Le Dauphiné Libéré titre : « Les hostilités entre manifestants d’extrême droite et d’extrême gauche sont de plus en plus criantes. Samedi 11 septembre, le groupe Valence en lutte, organisation “antifasciste et inclusive”, a décidé d’organiser son propre rassemblement. C’est, non pas devant la préfecture, lieu habituel du rassemblement, mais devant la fontaine monumentale qu’ils donnent rendez-vous aux manifestants qui le souhaitent ».

 

 

Toulouse – 1 500 (2 500)

La Dépêche du Midi raconte : « L’altercation, aussi courte que violente, a éclaté à l’angle des boulevards Carnot et Strasbourg et de la rue de la Concorde au début de la manifestation qui a réuni moins de monde (environ 1 500 personnes) que les huit samedis précédents. Un groupe d’une vingtaine d’individus a voulu en découdre et a commencé à s’en prendre à une banderole de l’extrême gauche où l’on pouvait lire "À bas l’État, les flics et les patrons – Révolution sans frontière". Dans un second temps, ces individus s’en sont pris à d’autres manifestants, notamment des Gilets jaunes ».

Quand bien même ce serait le cas, rappelons comment, de tous temps, les gauchistes, antifas, syndicalistes ou autres black blocs ont consciencieusement et violemment éjecté des manifs – et pas que des leurs – tout élément qu’ils considèrent comme fasciste (c’est à dire beaucoup de monde). Du temps des Gilets jaunes canal historique, on n’a jamais vu d’éléments de droite, voire d’extrême droite mettre dehors des gauchistes ou des LGBT avec des pancartes pourtant très éloignées des revendications originelles... (ce qui fut le cas ici avec la pancarte des activistes gauchistes sans rapport avec le pass sanitaire : « À bas l’État, les flics et les patrons »).

Et quand ce ne sont pas même simplement des appariteurs comme disait Coluche (ces fameux flics en civil)...

La séquence au complet :

 

Que cela ne fasse pas oublier la manifestation elle-même :

 

Pau – 1 500 (2 200)

 

Montpellier – 3 500 (7 000)

 

Chambéry – NC (2 500)

Nous n’avons pas trouvé de chiffres pour Chambéry, mais la vidéo ci-dessous montre plusieurs milliers de personnes :

 

Annecy – 3 000 (3 000)

 

Thonon – NC (2 000)

 

Grenoble – NC ! (600 !)

 

Lille – 2 500 (3 500)

 

Brest – 1 000 (1 000)

Ouest-France nous dit : « Plus nombreux ce samedi 11 septembre 2021 que le samedi précédent, les anti-vaccination ont marché en centre-ville de Brest (Finistère) de la place de Strasbourg à Liberté et aux Capucins. Une manifestation dans le calme qui s’est dispersée vers 17 h », mais le chiffre ne bouge pas. Allez comprendre.

 

Rennes – 1 700 (1 500)

 

Nantes – 2 000 (2 400)

 

Vannes – 1 700 (3 000)

 

Quimper – 1 200 (1 200)

 

Bayonne – « plusieurs centaines » (500)

 

Clermont-Ferrand – 1 500 (1 700)

 

Roanne – 600 (800)

 

Besançon – 1 600 (1 500)

 

Bourges – 700 (850)

 

Dijon – « plusieurs centaines » (1 200)

 

Agen – 1 000 (NC)

 

Nice – 3 500 (2 900)

 

Et 500 à Monaco (qui ne compte que 39 000 habitants !), tous masqués car le port du masque est obligatoire en extérieur à Monaco depuis le 24 juillet :

 

Aix-en-Provence – 1 500 (2 200)

 

Strasbourg – 1 200 (2 200)

 

Mulhouse – 3 200 (NC)

 

Metz – 1 500 (2 000)

Vite, Le Républicain lorrain dénonce – comme à la bonne époque –, que la LICRA et autres associations mercantiles poursuivent la bête féconde !

 

Colmar – 2 000 (NC)

 

Reims – 500 (800)

Note : il n’est pas très clair si cette vidéo montre le cortège du 11 ou du 4 septembre. En tout état de cause, les chiffres étant voisins, cela donne une idée de la réalité.

 

Périgueux – 800 (900)

 

Saint-Paul (la Réunion) – 1 000

 

Les manifestations précédentes :

 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Liberté, vérité, résistance !! On l’aura jamais la vérité mais on moins on sait qu’il y en a au courant qui il se passe des choses pas très belle en "haut"

     

    Répondre à ce message

  • Je suis quasiment certain que des flics ont reçu pour mission d’agresser les manifestants, je l’ai vu a la manif de Phillippot des mecs costauds qui débarquent de nulle part et qui n’étaient pas la dans les manifs en avril a 200pers alors que c’est plutôt ça le trucs des antifas maigrichons , venir en nombre et agresser des plus faibles.
    Il s’agit selon moi de faire en sorte que les familles qui constituent l’essentiel des cortèges soient découragés de revenir.
    Pour moi ce sont des flics cela ne fait aucun doute.
    ils ne peuvent gérer la foule par la violence policière ordinaire et casser l’enthousiasme car il y a trop de manifs et pas assez d’effectifs alors ils s ’y prennent autrement

     

    Répondre à ce message

  • Oui il faut être lucide : une petite baisse est possible. Mais la pression de la rue est toujours là, et ca, ca les rend malade et hargneux là haut....

    Au Mans, nous étions un milliers environ (désolé j’ai pas eu le décompte grâce à la méthode des bouchons), bien plus que les "400" dénombrés (?) par Ouest "France".
    Encore et toujours des nouvelles têtes, et esprits bon enfants. Même si les organisateurs se sont un peu calmés, on marche un peu trop. Une bonne idée que de rendre visite à France3 boulevard Oyon ("gare sud" comme on dit ici), ainsi que devant la rédaction du Maine "libre". "On est là" comme dit la chanson....

    Prochaine manif samedi à 14h place de la République.

     

    Répondre à ce message

  • #2806884

    Philippot n’a pas attendu le discours du 12 juillet pour commencer à lutter dans la rue chaque samedi. Alors rendons à César ce qui appartient à César. En bon pantouflart, je n’ai pas voulu voir ce qui allait nous tomber sur la tête, lui si. C’est pendant le deuxième confinement que nous aurions dû nous réveiller et manifester. Seulement voilà, on ne refait pas l’histoire et maintenant nous passons à la caisse avec le couteau sous la gorge.
    Arrêtons de postillonner avec le nombre, c’est un aveu de faiblesse qui fait le jeu de nos maîtres. Lors de la bataille des Thermopyles, symbole de résistance, ils n’étaient que 1000 (dont 300 Spartiates)... et en face selon la préfecture, bla bla bla...
    Ce combat n’est pas de la mathématique, il est philosophique et spirituel. Le bien triomphera malgré tous nos laxismes, si Dieu le veut...

     

    Répondre à ce message

  • Paris est le siège du pouvoir, il y contrôle tout !
    Il faut abandonner cette région qui chapeaute les préfectures de tous les régions de France, et libérer une à une nos provinces…

    À Metz, Cassandre et sa pancarte à rend fou le pouvoir profond.
    Metz serait alors le 1er point symbolique et stratégique à libérer !
    Les patriote authentiques de toute la France, devraient aller à Metz pour que cette zone soit à nouveau un territoire gaulois

     

    Répondre à ce message

  • #2806905
    Le 12 septembre à 19:07 par Il est où le soleil
    Manifestations du 11 septembre 2021, le mouvement s’essouffle pour les (...)

    Je vais vous dire,si nous étions pour eux tant minoritaires comme ils aiment a le rabâcher a la télé,en presse papier,radio,réseau sociaux etc...ils arrêteraient de parler de nous,et mettrais fin a leurs propagande vaccinale quel soit radiophonique,télévisuel,presse papier et réseaux sociaux...
    Ce qui revient a dire que nous sommes au minimum 30 millions de Français a ne pas être vacciner !!!!! Tout nous montre que nous savons et c’est pour ça que tout le monde se permet de nous insulter carrément,comme ce sénateur ou les chesnais,aram et autres guignols insignifiant.

     

    Répondre à ce message

    • #2807243
      Le 13 septembre à 10:23 par Le Faisceau de Licteur
      Manifestations du 11 septembre 2021, le mouvement s’essouffle pour les (...)

      J’ai fait une estimation dans mon entourage, voisinage... de tous bords politiques et âges confondus.
      Cela donne environ 55% de personnes vaccinées, donc je pense que vous êtes très proche de la vérité concernant votre chiffre.
      Les vrais chiffres ? On ne les aura jamais... Ils seront même capables un jour, d’annoncer 90% des Français vaccinés ! Tout n’est plus que mensonges avec eux, et plus c’est gros plus ça passe.
      Ce qui m’étonne c’est les chiffres annoncés dans les DOM-TOM. Auraient-ils du mal à manipuler les statistiques comme ils le font toute honte bue dans l’Hexagone ?

       
    • Il y a des "fraudes" si je puis dire en effet. Mais combien ? 5% ? 10% ? Impossible de savoir. Mais ca existe.

       
  • #2806909

    j’etais a Bourges, on etait bp plus que 2000, c’est quoi ces chiffres ?

     

    Répondre à ce message

  • #2807024
    Le 12 septembre à 23:28 par Complote de pommes
    Manifestations du 11 septembre 2021, le mouvement s’essouffle pour les (...)

    J’étais à la manif d’Evreux samedi : moitié moins de monde qu’il ya 15 jours, désertée cette fois-ci par les soignants, 150 environ en comptant le chien. Pour une ville de 47 000 habitants + alentours, bof bof.
    Beaucoup de bonnes volontés, un élu courageux (le seul maire présent de tout le département) qui a appelé à d’autres actions ; et s’est opposé à ce qu’on exclut un manifestant ostracisé Patriote (alors qu’il ne l’était pas du tout, la confusion venant de son drapeau français Sacré-Coeur de Jésus) en disant : ’Ce qui est scandaleux, ce n’est pas que le parti des Patriotes manifeste contre le pass, mais que les autres partis ne bougent pas du tout’. Bravo mec.
    Des nanas ’peace-and-love’ (genre drapeau Paix arc en ciel) qui ont voulu avant le défilé que les manifestants répètent une chanson et chorégraphie pour faire une sorte de flashmob. Là, ça a failli partir en cacahouette, ya même des personnes qui se sont barrées ou voulaient partir. Elles ont remballé leur projet fissa les gardeuses de chèvres.
    Bref, mobilisation décevante. Je retourne sur Paris samedi prochain. Mais je suivrai les actions de l’élu courageux.

     

    Répondre à ce message

    • Si vos manifs d’Évreux sentent la gauchiasse à plein nez avec, en plus, discrimination des manifestants politiquement "non compatibles" (c’est à dire pas mal de monde), pas étonnant que vous ne soyez que 150, les autres se barrent pour manifester ailleurs. Ce gauchisme, devenu un repoussoir, ne récolte que ce qu’il sème dans son éternel rôle d’idiot utile du système oligarchique.

       
  • Pas de baisse à Reims, pas vraiment de hausse significative non plus, à mon grand regret pour cette ville où nous devrions être 5000. Par contre votre chiffre de 800 est trop faible, il est de 1000 à 1500, le plus près serait de 1200, si l’on compte à la fin, après avoir "ramassé" tout le monde, donc au moment du passage du tunnel devant la gare, il y en a 1000 environ qui passe dessous, et 200 au-dessus. C’est facile de compter au moment même, par paquets, en plus encore avec les vidéos persos. "De votre correspondant sur place.."

     

    Répondre à ce message

  • #2807337

    Pire que le "mouvement", pour tous les enfoirés de politicards, mais je me trompe peut-être, je vois surtout s’ installer la DESOBEISSANCE CIVILE tranquille et complète. J’ en ai été le témoin interloqué ce matin même, et c’ était pas dans une "cité"....c’ était dans une ville très "bourge" du bord de mer......"manifester", c’ est encore quelque part leur accorder quelque importance...."désobéir" c’ est les ignorer complètement...ils n’ ont plus les moyens de leur politique. plus assez de flics qui peu à peux, eux aussi, en ont marre du ridicule....attendons.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents